LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Merci de nettoyer les prises

Merci de nettoyer les prises
avec une bonne brosse !
Home » , » Kalymnos : l'envers du paradis !

Kalymnos : l'envers du paradis !

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 25 novembre 2013 | 09:00:00

Kalymnos : le paradis sur terre des grimpeurs ? C'est en tous cas l'impression que j'ai eu lors de mon premier voyage sur l'île il y a douze ans. A l'époque, je me souciais peu de la crise économique grecque... L'île et ses habitants avaient peu de moyens (même pas d'aéroport à l'époque) et nous nous disions que le développement de l'escalade était pour eux, une belle aubaine. Dans nos longues discussions avec les locaux sur l'écologie et le bétonnage progressif de la côte, nous avions aussi appris que cette île était un lieu de villégiature privilégiée par une population de grecques expatriés ayant fait fortune à l'étranger. De nombreuses inscriptions sur quelques luxueuses demeures côtières type "Yankee go home" étaient là pour nous rappeler la fracture entre un population locale appauvrie et une certaine "élite" grecque. Je l'avais un peu oublié jusqu'à la parution de ce billet de mes amis Catherine et Pascal Etienne sur le blog de leur club d'escalade preuve que le développement de l'escalade n'a pas compensé les effets de la crise économique.

Pascal et Catherine sont des habitués de l'escalade l'Ile (comme bien d'autres français). Ils parlent souvent de la magie de leurs séjours à Kaly. Les photos que l'on peut voir sur la toile du moindre trip de grimpeurs ont tout de suite des allures de vacances idylliques... 




Mais voilà, depuis 2001, la vie sur l'île ne s'est pas améliorée et l'escalade, même si elle permet à quelques Kalymnians de survivre, est loin d'avoir résolue tous les problèmes économiques et environnementaux  locaux. Plus de grimpeurs nécessitent plus de structures d'accueil mais aussi de traitement de l'eau, de gestion des déchets... Plus de grimpeurs c'est aussi des problèmes d'érosion, un rocher qui se dégrade victime de son succès. On pourrait s'arrêter là mais en fait, le tableau est bien pire !

La crise économique qui frappe le pays de puis 2010 a plongé l'île dans une situation alarmante comme nous le rappelle Catherine et Pascal.

Extraits : 

"L'envers du décor

Après avoir écrit de nombreux articles décrivant avec enthousiasme la petite île de Kalymnos, paradis mondial de l'escalade, il serait injuste pour la population grecque de s'en tenir à ces images de vacances idylliques.


Les grimpeurs peuvent passer des semaines à Masouri sans rien voir de ce qu'est devenu le quotidien des Kalymnians depuis 2010. 

[...]
On commence à voir la population fouiller les poubelles, chose jusqu'alors inconnue ici, où la vie insulaire d'une communauté restreinte a toujours permis à la solidarité de traiter les problèmes sociaux. Pour ceux que le chômage n'a pas encore touché, les salaires ont fortement chuté, surtout dans la fonction publique d'Etat, le record pour les enseignants: -40%! 
Venus du continent pour la plupart, ils sont nourris par les parents d'élèves qui cotisent afin de les garder sur l'île (il n'y a aucun établissement privé à Kalymnos). 

[...]
La déliquescence ou la disparition des services publics ouvre la porte à l'initiative privée pour les remplacer, toujours plus chère mais évidemment plus efficace quand il n'y a plus rien ! Comme à l'hôpital où il vaut mieux ne pas se retrouver. Une initiative privée propose des secours en cas d'accident, avec une assurance comprise dans un "packaging" de services marchands, puisque la municipalité, qui communique beaucoup sur le festival d'escalade, ne veut ou ne peut en assumer le coût.


Les services de la voirie ayant disparu, ce sont les grimpeurs qui ont organisé en avril un "clean-up day" de ramassage des détritus au bord des routes. Quant au balayage de la rue sous nos appartements, il est assuré par les trois commerçants du coin qui se sont cotisés pour employer un chômeur."


Grimpeurs, grimpeuses, continuez d'aller à Kalymnos, c'est bon pour eux mais, s'il vous plaid, aidez-les. 
Participez au nettoyage et la préservation des sites, investissez dans l'économie locale.

Bref, l'envers du décor n'est pas rose !
Pascal, Catherine, merci de nous l'avoir rappelé.


Pascal et Catherine Relaxe au relais !
Crédits photos : Pascal Etienne et Catherine/ Grimpeasl91

Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template