LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

Revue de presse et du web

Lancée en 2009, la Tribune Libre de Bleau et Cie est devenue ce qu'elle est aujourd'hui avec l'aide de toutes celles et ceux qui ont relayé dans la presse écrite ou sur la toile, nos articles et pages.

Un très très grand merci à eux !

Outre les médias professionnels, il y a les très nombreux clubs d'escalade, des lycées, des associations, des forums... en France et à l'étranger.

Voici une revue de presse et quelques captures d'écran en forme d’hommage...

Il fallait bien que cela arrive ! Le Grimper est en vente jusqu'en janvier 2012 chez votre marchand de journaux !
Merci Stephan, Fred, Grimper, bleau.info et les autres.





Magazine Escape n°40
Merci à Liv Sansoz
Notre article sur le choix des Chaussons d'escalade a été repris par de nombreux site de club d'escalade et jusqu'au site de vente en ligne Zalando (LOL, Mdr...) !!!






Même nos confrères de Planète Grimpe.com nous ont fait l'honneur de leurs colonnes...

Nos articles sont repris sur de nombreux sites étrangers...
Thank you very much.
Et ils sont nombreux les clubs d'escalade qui nous relayent ! Merci !



Le Parisien septembre 2011
Merci à Pascal Villebeuf du Parisien 77 qui a accompagné nos débuts




La TL2B se lit jusque dans les Lycées !
Merci


Polémique sur la gestion du massif forestier

Dans Le Parisien | 30 Juil. 2013, 07h00 à lire ici
Olivier Tournafond, écologiste convaincu, président du comité de pilotage Natura 2000 et vice-président des associations de protection de la vallée de la Seine, est catégorique. Selon lui, la gestion de l'Office des forêts n'est pas adaptée au statut de massif d'exception dont Fontainebleau vient d'être doté par l'ONF lui-même.
« Les coupes rases ne sont plus supportables », s'indigne-t-il. Planté au milieu de la parcelle 776, non loin des gorges de Franchard, il se désole de la disparition d'une hêtraie, coupée récemment, sur sept hectares. « L'ONF s'était engagé à multiplier les bouquets de vieillissement dans le cadre d'une sylviculture plus douce. Et c'est le contraire qui est fait sur le terrain, déplore-t-il. On détruit les paysages. Et en même temps on assèche les sols et on favorise l'arrivée des résineux et des plantes invasives ! »

Le combat des écoguerriers

Quelques minutes plus tard, au carrefour de Caylus, un couple de septuagénaires, Jean et Suzanne, s'arrêtent devant la parcelle. « Il y avait de beaux hêtres ici, pourquoi tout couper ? Ça fait mal au cœur et du coup, la parcelle est affreuse. De toute façon on aime pas les coupes à blanc. Et cela fait quarante ans que l'on en voit régulièrement dans le massif, l'Office des forêts ne peut pas faire autrement ? »

Cette polémique sur les coupes rases ne date pas d'hier. Elle a débuté voilà quarante ans et a connu son apogée au début des années 1990, avec le combat des écoguerriers. Grégoire Clouzeau, responsable du site Internet« La Tribune Libre de Fontainebleau » est aussi en colère : « On a déjà dénoncé une coupe rase au rocher Cailleau voilà quelques mois. Les arbres sont coupés de plus en plus jeunes. Et pourquoi à Sénart, forêt moins prestigieuse que Fontainebleau, il n'y a pas de coupes rases? » Marie-Stella Duchiron, ingénieur des eaux et forêts, docteur en sciences forestières et expert agréé par le ministère de l'Agriculture est également très critique. « Depuis des années, l'ONF pratique une politique de fuite en avant concernant sa gestion forestière. Et notamment à Fontainebleau. Il faut généraliser dans le massif la pratique de la futaie jardinée. Les Allemands ont pris de l'avance dans ce domaine. Et puis il faut stopper l'enrésinement, qui acidifie les sols. »

Quelques articles plus vieux où l'on parlait du patron et pas encore de la Tribune...

Archives

http://www.leparisien.fr/fontaine-fourches-77480/la-grotte-du-calvaire-bientot-interdite-au-public-31-10-2008-294443.php

Forêt de Fontainebleau

La grotte du Calvaire bientôt interdite au public


31.10.2008
«IL EXISTE un risque d'écroulement de la grotte du Calvaire. Il y a un vrai danger pour le public ! » Le message d'alerte vient de Daniel Aubert, géologue et spécialiste des rochers de la forêt de Fontainebleau. Le risque est tellement important que l'association des Amis de la forêt a détourné un sentier de randonnée qui passait par ce site. L'association a même posé une affichette : « Tout droit, ceux qui veulent vivre, à droite, ceux qui veulent mourir ! » Du coup, le site devrait être complètement interdit au public par l'Office national des forêts d'ici à la fin novembre. Une première alarme avait été déclenchée en début d'année. « Il y avait déjà un bloc en équilibre instable à cet endroit », précise le Comité de sauvegarde des sites rocheux de la forêt de Fontainebleau (Cosiroc). Mais ces derniers jours, l'ONF a procédé à un nettoyage de la platière qui recouvre la grotte. « L'importance des fissures ne nous a pas rassurés », confie Oleg Sokolsky, vice-président du Cosiroc. Par précaution, l'Office des forêts avait déjà installé des panneaux d'alerte au printemps dernier, puis cet été. Des vandales les ont arrachés. « En novembre, nous installerons des barrières autour de la grotte et du plateau supérieur pour interdire complètement l'accès au public, explique Frédéric Blanc, chargé de mission à l'ONF. On ne veut prendre aucun risque.» Le chantier est estimé à 10 000 €. Mais une étude va être lancée afin de voir si une restauration du site est possible. « C'est un endroit du massif remarquable. La solution la plus intéressante serait d'implanter des piliers pour consolider la grotte. Il faut encore calculer le coût du projet. » Il faut dire que la grotte du Calvaire est située dans un des sites les plus fréquentés du massif de Fontainebleau. « C'est un lieu très, très apprécié des grimpeurs, qui peuvent effectuer des traversées de la grotte, souligne Grégoire Clouzeau, président du Cosiroc. Mais maintenant, c'est devenu trop dangereux. Peu d'anciens grimpeurs ont oublié qu'en 1966 trois personnes sont mortes à Larchant car un rocher s'était écroulé sur eux. » Sur le site de Larchant, des aménagements du même type que ceux envisagés pour la grotte du Calvaire ont été réalisés depuis.


Archives http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/l-escalade-en-toute-liberte-a-fontainebleau-22-04-2009-487496.php

C'est les vacances

L'escalade en toute liberté à Fontainebleau


22.04.2009
S'il existe un terrain de jeu idéal pour pratiquer l'escalade en toute liberté, c'est bien la forêt de Fontainebleau, considérée depuis les années 1950 comme La Mecque de la varappe. Mais ses fameux chaos de blocs de grès ne sont pas réservés à une élite. « C'est en 1974 qu'a été créé le premier circuit d'escalade pour enfants, au rocher de l'Eléphant, à Larchant. Depuis, balisés par des flèches blanches, ils se sont multipliés un peu partout dans le massif », souligne Grégoire Clouzeau, un des responsables du Comité de défense des sites et rochers d'escalade de Fontainebleau. « Les parents doivent assurer les prises de leurs enfants en se tenant derrière eux » Pour Xavier Crété, animateur du Club d'escalade d'Avon, « l'escalade peut se pratiquer dès 6 ans ». « Les premiers blocs des circuits blancs sont vraiment très accessibles. Il suffit alors d'une paire de baskets. Mais si on grimpe souvent, des chaussons d'escalade et un petit paillasson pour s'essuyer les pieds paraissent indispensables. Après, les familles peuvent aussi acheter ce qu'on appelle un crashpad ou matelas de bloc (NDLR : il coûte moins de 100 € dans les magasins de sport), pour amortir les chutes. Car c'est le seul vrai danger en varappe. Les parents doivent donc assurer les prises de leurs enfants, en se tenant derrière eux. » Mieux vaut éviter les secteurs surfréquentés comme les gorges de Franchard ou Noisy-sur-Ecole, sauf si vous aimez la foule. Préférez la canche aux Merciers : à Arbonne, vous disposez d'un grand parking. Prenez la D 409 à partir de Fontainebleau, puis la D 64 en direction d'Achères-la-Forêt. Pour le rocher Saint-Germain (parking du Cabaret Masson), prenez la D 606 en direction de l'hippodrome de la Solle. Essayez aussi le rocher Canon : empruntez la D 142 entre les carrefours du Grand-Veneur et de la Table-du-Roi.


Archives

 http://www.leparisien.fr/abo-paris/les-grandes-manoeuvres-pour-securiser-une-grotte-08-05-2009-505557.php

Fontainebleau

Les grandes manœuvres pour sécuriser une grotte


08.05.2009 
Une grue géante pour prévenir les risques d'écroulement d'une grotte, dans un site emblématique de la forêt de Fontainebleau. C'est une première dans le massif, dans le cadre de la lutte acharnée contre l'érosion, entamée officiellement depuis quatorze ans par l'Office des forêts et le Cosiroc (Comité de défense des rochers de Fontainebleau). Depuis mardi, ce sont les grandes manœuvres au Calvaire, l'un des plus beaux points de la forêt, qui surplombe la ville. But : arracher un bloc de grès de 16,5 t, jugé dangereux, qui couvre en partie une grotte fréquentée par de nombreux varappeurs. Grégoire Clouzeau, président du Cosiroc, s'en explique. « En 2008, Daniel Aubert, géologue et spécialiste des rochers de Fontainebleau, avait tiré le signal d'alarme, après une étude sur le site. En nettoyant le plateau situé au-dessus de la grotte, d'importantes fissures ont été constatées. Du coup, l'accès de la grotte a été interdit. Beaucoup de gens bivouaquent et grimpent ici. Et personne n'a oublié qu'en 1966, trois personnes sont mortes à Larchant, après l'écroulement d'un rocher. Après une analyse détaillée, la seule solution consiste à soulever le bloc. Puis à le déposer plus loin. » Il aura fallu trois heures pour soulever le rocher Mardi, une grue de 60 t a été amenée sur place. Aux commandes, la société Cotrapav, spécialiste du grès. Il faudra trois heures de mise en place et de réglage de l'engin pour soulever ce rocher impressionnant. « Cela fait un choc. Car cette grotte a bercé toute mon enfance. C'est une page de l'histoire du Calvaire qui se tourne », soupire Grégoire Clouzeau. L'érosion s'affiche comme la plus grave menace pesant sur la forêt et ses 12 millions de visiteurs par an, comme le confirme l'Office national des forêts (ONF). « Notre commission érosion a été créée en 1995. En concertation avec les associations locales, nous effectuons en moyenne 200 000 € de travaux de sécurisation par an », souligne Murielle Gozal, l'une des responsables techniques de l'ONF. Parmi les sauvetages déjà effectués ; les gorges de Franchard et d'Apremont, la Dame-Jouanne à Larchant, etc. Pour stopper l'érosion due à l'ascension des promeneurs sur les pentes, des escaliers en bois ont été installés dès 1998. Un autre est en cours dans les 3-Pignons (rocher Cailleau). L'ONF et les associations s'attaquent aussi à la rénovation des sentiers bleus de la forêt.

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template