#RESPECT

#RESPECT
La forêt n'est pas une poubelle ! Nettoyons !

IMPORTANT

Com ONF

ESCALADE

Sur le chemin

septembre 2016

Il y a bien longtemps que nous n'avons pas parlé "Aménagement du territoire'' de Ile de France à la TL²B. L'actualité est venue nous rappeler quelques projets à risques liés à l'adoption du SDRIF en 2014 et notamment ceux concernant l'augmentation du trafic aérien, ou ceux pour le développement du Grand Paris ! Si tous les Seine et Marnais payent une taxe à ce sujet, les projets de développement ne concernent que la partie nord du département. D'ailleurs, lundi 19 septembre, à la préfecture de Melun, lors d'une conférence sur la mobilité, certains semblent avoir découverts ces travaux pharaoniques qui devraient permettre de créer une ligne de métro automatique et express qui ne passera pas dans le Pays de Fontainebleau. Et à la TL²B, ont s'en réjouie d'avance car les bénéfices touristiques pourraient avoir aussi des lourdes conséquences !!! 

En 2014, la société de développement du Grand Paris Express rappelait que le 77 n'était pas exclu du réseau et que conformément au schéma d’ensemble du Grand Paris Express approuvé par décret le 24 août 2011, cinq gares du futur réseau y sont situées ou en limite (les gares de « Noisy-Champs », de « Chelles », de « Le Mesnil-Amelot », et celles de l' Aéroport Charles de Gaulles T4, et « T2 »). 
Donc rien dans le sud du 77 ? 
Rien dans le Pays de Fontainebleau pour desservir le Château et sa forêt ? 

Eh bien oui ! Et franchement, ça nous arrange ! 

Ca nous arrange car ce chantier titanesque dont on nous vante les effets bénéfiques sur l'emploi et l'économie, c'est aussi le défrichage de nombreuses zones et surtout  43 000 tonnes de déblais ! 

Comme la Seine et Marne est déjà la poubelle de l'Ile-de-France, mieux vaudrait qu'il ne finissent pas chez nous !  Ce serait aussi l'assurance de voir débarquer de très nombreux visiteurs en forêt de Fontainebleau, déjà fortement menacée par une trop forte pression touristique.

En effet, ce projet prévoit un réseau de 200 km de métro et trois nouvelles lignes pour 68 nouvelles gares. Imaginez donc ce que cela signifie en terme de trafic de voyageurs !

Alors si effectivement, nous sommes contre la taxe payée par l'ensemble des contribuables du département pour financer des installations qui ne nous apporteront pas grand chose, nous sommes surtout totalement opposés à l'arrivée du REGP dans le Pays de Fontainebleau pour le plus grand bien de notre forêt où l'érosion anthropique fait des ravages et où les déchets ne cessent de s'accumuler à cause d'une mauvaise politique locale et une mauvaise gestion du Département !

Rappelons que le SCOTT fait lui la promotion d'un tourisme de luxe (et non un tourisme vert)

Pour en savoir plus sur ce chantier c'est sur ce site : https://www.societedugrandparis.fr/


Alors il est peut être temps de faire un point sur les circuits d'escalade de Bleau et leurs récentes évolutions car ça bouge, ça bouge et on peine à vous transmettre toutes les informations en temps et heure. 

Un formidable travail conduit uniquement par des bénévoles qui donnent beaucoup de leur temps qu'ils soient indépendants, individuels, associatifs, fsgtistes, cosirociens, essonniens, seine-et-marnais et se revendiquent d'un club sans y être vraiment ! 

Alors oui, des fois on critique un peu la manière de faire des uns et des autres et si certains prennent la mouche, peu nous importe, pourvu qu'ils comprennent que cela ne diminue en rien la qualité de leur travaux. Les circuits sont à tous le monde. Ils sont l'héritage d'un siècle d'escalade à Bleau.

Trois Pignons :


Parmi les travaux terminés, nous n'avons pas signalé ceux qui ont permis la renaissance du site de la Feuillardière. En effet, ces sur fond de discordes que le circuit pour enfant devenu totalement inadapté a été entièrement repensé. Du coup ce n'est pas un mais bien trois circuits qui permettront aux groupes scolaires et aux centres aérés de trouver un équipement adapté à la tranche d'âge et aux capacités physiques des minots.  Ces circuits sont étudiés et testés par des professionnels de l'encadrement, pour des professionnels. Respectez leur balisage car ce sont avant tout des outils pédagogiques utilisés par d'autres enseignants. Coup de chapeau donc à François Louvel qui a réalisé contre vents et marées ce travail fort utile et nécessaire. Les enfants apprécieront sans doute le style des nouvelles balises. (photo François Louvel =>)
Descriptif et topo sur le Site de BLO

Au Bois Rond : Outre le rouge (qui reste moussu mais tout le monde n'est pas à la retraite cher Caliméro), les circuits orange et bleu ont été entretenus et repeints à l'identique par Jacky Guinot.
  
En face, au Rocher de la Reine après le circuit bleu lui aussi repeint à l'identique, George Tsao devrait finir le Jaune. Une zone parfaite pour cet hiver où le lichen avait repris ces droits en quelques années.

A la Gorge aux Chats, le circuit bleu a repris des couleurs. Le jaune sera officiellement numéroté ! Et dire qu'il y a trente ans ce site était totalement interdit au balisage.

A la Grande Montagne, le terrible circuit orange (il est à notre gout long et assez difficile pour valoir un bleu) a été entièrement  repris par l'inévitable Victor. Chapeau !

Juste à côté, c'est le bleu du Potala qui avait été entièrement transformé par Antoine Melchior en y incluant de nombreux bi. Du coup au 48 numéros corresponde presque autant de variantes, ce qui fait un circuit de presque 100 numéros ou, si vous préférez, deux circuits parallèles ! Très franchement, était-ce bien nécessaire ? En tous cas cela fera quand même quelques heureux puisque nous reçevons régulièrement des demandes pour des circuits longs type parcours montagne, super parcours montagne ou orange de Beauvais.

Jean-Jacques Belledent, un bénévole indépendant et hors système associatif, avec l'aide de quelques amis, a refait intégralement le circuit jaune du Rocher des Potets. Comme quoi, il y a encore des passionnés agissant pour la communauté !  


Enfin, signalons la transformation du jaune du 95.2 en orange dans sa première partie qui fait quand même 44 numéros et quelques "bis".

Dans les Trois Pignons toujours, de nombreux projet devraient rapidement aboutir : un nouveau jaune à la Canche (actuellement balisé en bleu provisoire), la révision des circuits du 95.2 et 91.1

Essonne :


A Beauvais Village dans les Grands Aveaux :  Patrick Juhel a repeint en orange le circuit dit "Safran", un long parcours de 100 numéros à faire une fois dans sa vie. Au Rocher du Duc, le circuit familial Caramel et le blanc Enfant ont été repris par l'ARB (les Amis des Rochers de Beauvais), Pascal Etienne (USEP), JJ Naels et Patrick Juhel ainsi que les Jaune et Orange de "Jean Pillot" en départ du parking du Télégraphe.
(voir dans les commentaires les corrections à apporter à ce paragraphe)

Dans la carrière de La Troche, entre 2 nettoyages de tags,  Oleg Sokolsky a repeints les bleu et le Jaune. Un site urbain et accessible en train qui mérite lui aussi une visite.

Attention, le site de Chatillon est actuellement balisé comme INTERDIT ! A cause de la chasse ?

A Chamarande, Marie Martine Bé a repris le jaune du chaos principal. Notez que ce site un peu à l'abandon est un formidable secteur et un des rares accessibles en train depuis Paris avec 25 minutes de marche d'approche.

En Forêt Domaniale :


Au Cuvier, après les circuits rouge et noir, le bleu a repris de la couleur sous la houlette de Victor Pinto et ses amis. Là aussi du beau travail d'utilité publique vue la fréquentation du massif et sa renommée internationale. Victor Pinto a aussi repeint l'orange de Rocher d'Avon (3 nouveautés) et l'orange d'Apremont Dame.

Au Mont Ussy, le circuit Jaune PD sup a été repris par Jean-Cabane et Hervé Beranger !

Signalons que là aussi, il y a quelques projets dont le rouge et le blanc du Rocher Canon avec en prime l’effaçage du violet sauvage !

Au sud...


A la DJ et à l'Eléphant, plusieurs circuits devraient renaître de leurs cendres et notamment le très célèbre mauve qui fait parti des 7 circuits classés "historiques" ! A noter qu'il faudra pourtant se résoudre à le modifier de nombreux passage étant interdits pour cause d'érosion...

A Buthier, l'ami Florian travaille sur une mise à jour du topo (qui date des années 80 !) et nous signale que le circuit orange du massif de l'I va maintenant jusqu'au bout du secteur et compte désormais 69 numéros contre 38 avant.

Mais la très grosse nouveauté c'est l'ouverture d'un petit secteur à Darvault à proximité de Nemours. Ce nouveau site d’escalade situé au dessus du village et de la Rue de la Barauderie a été équipé à l’initiative de Stéphane Hamont, avec le soutien de la municipalité et l’accord du propriétaire du terrain, trois nouveaux circuits d’escalade ont été créés un jaune PD-, un orange AD et bleu D. Ce petit site est agréable, en sous bois, sèche correctement mais les blocs paraissent parfois fragiles et quelques fois un peu exposés.

Merci donc à Stéphane et à la Mairie qui va sans doute inaugurer officiellement la chose. Notez qu'il faut respecter les consignes de parking et qu'en marchant un peu, 4 aires de stationnement sont accessibles ! La fiche est accessible ici sur le site du Cosiroc.

Sinon, vous trouverez tous les renseignements sur les différents sites du web et notamment celui du Cosiroc 




L'affaire fait grand bruit dans les journaux et sur la toile depuis hier. En effet, ce dimanche 25 septembre 2016, un peu après 10 h, un Boeing de la compagnie Air France a effectué plusieurs cercles au dessus de la forêt de Fontainebleau pour vidanger quelques 70 tonnes de kérosène dans le cadre d'une procédure atterrissage d'urgence après que se soit déclaré un incendie dans un de ses moteurs. 

En effet, c'est en décollant d’Orly en direction de la Guyane, que l'un des réacteurs du vol AF852 a pris feu. Impossible pour lui d’atterrir avec le plein de carburant d'une part pour des raison de sécurité en cas de crash, d'autre part par ce que les trains d'atterrissage des avions ne sont pas fait pour supporter une telle charge. Une procédure assez rare (3 à 5 fois par ans en France chaque année) destinée donc à éviter une catastrophe mais qui met en évidence les risques liés à la croissance du trafic aérien autour de la capitale (voir notre article de 2015).

Si dans un premier temps Air France est resté silencieux sur le lieu de la vidange, le site Flightradar24, qui permet d’obtenir une situation du trafic aérien en temps réel, affichait les tours effectués par l’avion, au dessus de la forêt de Fontainebleau. Une vidange d'urgence qui a sans doute évité une catastrophe humaine mais qui n'a pas manqué de provoquer la colère des défenseurs de l'environnement mais aussi des élus locaux et notamment celle du Maire de Fontainebleau.

Car l'affaire tombe mal pour Monsieur Valletoux qui fait campagne depuis juillet pour obtenir le classement de cette forêt au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Une mesure censée compléter le dispositif de protection de ce monument végétal.

L'avion volait environ à 6000 pieds et il semblerait que 90 % du carburant s'évapore dans l'air. Oui, mais 10 % de 70 tonnes... En ce début d'automne, on vous conseil donc d'éviter les champignons !
La semaine dernière, le monde de l'escalade était rassemblé à l'ancien Palais Omnisports de Bercy pour les Championnats du Monde. Un rendez-vous crucial pour notre milieu qui sera sport olympique en 2020 et pour les parisiens qui briguent l'organisation des JO en 2024. En marge des mondiaux, le français René Paul Eustache (portrait à suivre), amputé d'un avant-bras à l'âge de 15 ans pour avoir bricolé un feu d'artifice, a organisé avec un ami américain, Ronnie Dickson,  un rassemblement informel d'une trentaine de grimpeurs handicapés venus des 4 coins de la planète pour découvrir notre magnifique forêt de Fontainebleau, destination incontournable dans le monde de l'escalade. Petit résumé de Greg à lire sur son blog photo qui en a aussi profité pour tirer le portrait à René Paul.

Ingénieur chimiste à Serquigny, marié et père de deux enfants, René-Paul Eustache est un grimpeur passionné comme les autres sauf,... qu'il est privé de sa main gauche.

L'handi-escalade n'est que balbutiante en France et les règlements des compétitions encore trop flous (malgré l'énorme travail de la fédé en 2015) pour permettre à René-Paul de trouver des compagnons de jeu. D'ailleurs, s'il n'était pas présent aux Mondiaux de Paris, c'est simplement que les quotas (5 personnes minimum et 4 nations) n'étaient pas remplis pour que l'épreuve ait lieu dans sa catégorie. Pour une personne manquante, le voilà privé, comme les trois autres grimpeurs amputés bras, de cette grande fête.

Pour progresser dans sa pratique, il y a un an, René Paul s'est lancé dans la fabrication d'une prothèse adaptée à son amputation et cherche aujourd'hui, avec des étudiants ingénieurs, à l'améliorer.

Profitons du moment pour signaler que le petit groupe a perdu un gros crash pad pliant et épais (de type “ mondo ). Il a été oublié mercredi dernier dans les secteurs du cul du chien et du 91.1 ou à la Roche aux Sabots. Si vous l'avez trouvé ou entendu parler d’un crash pad abandonné merci de nous faire signe. Il y a un scotch noir sur une des poignées.
Dans l'agenda des traileurs de Seine et Marne le Lyrican'Trail va devenir une étape importante. C'est aussi l'occasion de courir dans un site exceptionnel du sud de la forêt de Fontainebleau en ayant plus de chance de trouver un dossard que pour les courses au départ de la ville impériale. L'édition 2016 se tiendra le 09 octobre prochain, et il reste encore quelques 400 places ! Mais ne traînez pas ...

Le Lyrican'trail 2016 se déroule dans la forêt de Larchant. Pour cette deuxième édition, Larchant Animation qui organise déjà le célèbre Triathlon et l'hivernale des Vététistes, vous propose 2 circuits en intégralité dans la forêt (pas de portion de route) alternant des singles et chemins de randonnée.
Au programme donc un parcours de 22 km avec 500 m de dénivelé + et un parcours de 11 km avec 250 m de dénivelé +

Vous pouvez vous inscrire sur internet ou demander plus de renseignements à Jean-Luc au 06 23 80 91 7un




Il y a bien longtemps que nous n'avons pas parlé ici de la grande maison ONF et de la crise qu'elle traverse ! Il y a un an, nous évoquions à nouveau le problème dans l'article "Petite forêts domaniales à vendre" et celui-ci consacré à son plan d'objectifs dont le nouveau a été adopté en mars 2016 pour la période 2016-2020. Aux contextes financier et social préoccupants, que nous avions rapportés dans cet article et mais surtout celui-ci daté de 2011) s’est ajouté  6 mois d’absence de gouvernance, l’ONF étant resté sans Conseil d’administration depuis le 18 mars ! Une situation à laquelle vient de remédier le Conseil des Ministres en nommant Jean Yves Calluet pour un second mandat. Dans l'état actuel des choses, pas certain que cela suffise !


Vous le savez, l’ONF est maintenant sous la double tutelle des ministères de l’agriculture et de l’écologie. C'est EPIC ou autrement écrit un établissement public à caractère industriel et commercial et le mot important là-dedans c'est bel et bien "Commercial" ! En tant qu’EPIC, l'Office doit gérer une activité de service public, mais doit également dégager des profits du fait de l’exploitation forestière. Pour accroître sa rentabilité, ses dirigeant n'ont de cesse de réformer l'établissement créant une grave crise sociale confirmée par un audit réalisé en 2012 à laquelle s'est ajouté une crise économique. Une mauvaise gestion épinglée par la Cours des Compte dans un rapport qu’elle a consacré à l’établissement.

Depuis, rien n'a bougé et l'ONF doit maintenant s'adapter à la nouvelle carte des régions de France à partir du 1er janvier 2017. Une réforme qui doit réduire le nombre de directions territoriales (DT) de neuf à six quitte à regrouper d'anciennes DT sans aucune logique forestière. Pire, l'ONF va devoir passer par un audit externe pour pouvoir être certifié suivant les normes ISO qui lui permettent actuellement de vendre du bois certifié PEFC, un label environnemental attestant d'une gestion durable des forêts. Et rien de garanti que l'ONF conserve ce label.

A lire aussi :

Le dimanche 9 octobre prochain, une partie de la célèbre route Ronde qui ceinture la forêt de Fontainebleau sera exceptionnellement réservée aux cyclistes et piétons. Une manière originale de (re)découvrir le patrimoine naturel, historique et culturel de la forêt de Fontainebleau mais aussi de nettoyer la D301 sans danger.

L’association La Réserve de Biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais, le Programme pour l’Homme et la Biosphère de l’UNESCO et le Département de Seine-et-Marne co-organisent pour la 4e année consécutive la Ronde à vélo.

Dimanche 9 octobre, de 10 h 00 à 17 h 00, une partie de la célèbre Route Ronde, qui ceinture la forêt de Fontainebleau, sera exceptionnellement fermée aux véhicules motorisés et réservée aux cyclistes de tous âges. Une occasion unique de (re)découvrir les patrimoines naturels, culturels et historiques de la forêt de Fontainebleau, sur des parcours sécurisés (11 ou 21 km) à faire en famille ou entre amis mais aussi de participer au nettoyage de celle-ci avec nos amis du collectif Une petite marche pour une grande démarche !




En effet, au délà de la rando, toute la journée, de nombreuses animations seront proposées au Centre d’initiation à la forêt et au centre d’éco-tourisme de Franchard. Ne manquez pas les deux nouveautés de l’édition 2016 :« Vélos-smoothies » et la pièce de théâtre « Aux loups » !
Centre pédagogique forestier
Location de vélos
Auprès de Top Loisirs
Sur réservation : 01 60 74 08 50 (au plus tard 48 h avant).

C'est aujourd'hui, 20 septembre, que débutent les travaux de restauration par l'ONF du sentier bleu n°11. En effet, celui-ci est victime de son succès. Et pour cause, le Sentier n°11 qui vas du Restant du Long Rocher au Rocher des Étroitures passe par l’Enfer de Dante, la Grotte Béatrix, et la célèbre Mare aux Fées. Il fut le dernier dont  Denecourt publia la description en 1867. Randonneurs, vététistes mais aussi grimpeurs, évitez les zones de travaux.


Dans quelques jours, la forêt résonnera du cri rauque des cerfs. Cerfs et biches vivent séparément du mois de novembre au mois d'août puis se retrouvent de mi-septembre à mi-octobre pour se reproduire. C’est la saison du brame qui attire de plus en plus de monde en forêt. Malheureusement, cet afflux de visiteurs n’est pas sans conséquences pour les animaux.

Ainsi, pour veiller à la tranquillité des animaux et à la sécurité des usagers, l’ONF vous apporte les conseils à avoir en tête lors d’une observation. Il rappelle, par ailleurs, qu’il n’est pas nécessaire de se rendre au cœur des forêts. À leurs abords, les appels des cerfs sont largement perceptibles.


C'est la rentrée et il est temps (grand temps même) de reprendre le nettoyage de notre belle forêt ! Vous avez été très nombreux à réagir aux photos diffusées tout au long de l'été sur les dépôts sauvages de déchets et gravats en forêt de Fontainebleau. Ces ignobles tas d'ordures sont parfois restés très longtemps, faute de ramassage par l'ONF. Et pour cause, le Département de Seine et Marne avait totalement sucré sa subvention de 80 000 € à l'Office qui finançait cette opération. 

Chaque année, le nombre de gros dépôts sauvages augmente sans que l'on donne de réels moyens à l'office pour accomplir sa mission d'accueil du public.  Et c'est pire depuis la mise en place en septembre 2015 de la nouvelle politique tarifaire dans les déchetteries du Pays de Fontainebleau...
Donc dimanche, le collectif Une petite marche pour une grande démarche et l'ASABEPI organise une nouvelle opération de nettoyage notamment à 14h30 sur le parking de “la Feuillardière”, Noisy sur Ecole 2,5 km au Sud-Ouest d’Arbonne sur la D409 (GPS 48.4014 – 2.5468.)

L'occasion aussi pour nous de féliciter tous les bénévoles qui ont nettoyé les montagne cet été notamment ceux qui se sont rendu à la Mer de glace à l'appel de Lafuma et ceux de Mountain Wilderness   qui ont participé au 35e chantier de démantèlement d’installations obsolètes aux alentours du Col de Granon, dans le massif des Cerces (05) d'où ils ont arraché plus de 15 tonnes d'anciennes ferraille militaires comme vous avez pu le lire sur notre page Facebook.


Les bleausards de plus de 20 ans se souviennent certainement de Manu Ratouis et de ses ouvertures extrêmes dans les années 90. Exilé en montagne pour pouvoir exercer son métier de guide, il n'a pas pour autant délaissé la pratique du bloc et la vallée de Cham' lui doit beaucoup pour le développement de cette activité dans la capitale européenne de l'alpinisme. 

Emmanuel Ratouis est moniteur d’escalade et guide de haute montagne à Chamonix et gérant de gîtes ! Il a démarré l’escalade à Fontainebleau au milieu des années 80. Avec Philippe le Denmat et Jacky Godoffe, il avait déjà signé deux topos sur les escalades en forêt de Fontainebleau avant de s'y mettre à Cham'.

Cette nouvelle édition contient plus de 1000 passage (200 de plus donc que la précédente) et ajoute au sites les plus connus comme le col des Montets, les Bossons ou Médonnet au dessus de Sallanches, le col de la Colombière, Argentière, le Lavancher et l’exceptionnel secteur de Mouille Noire pas mal de nouveautés !

Tous les niveaux sont largement représentés du 4 au 8B afin que chacun y trouve son compte. Comme pour le précédent, un véritable travail de sélection a été opéré pour ne garder que les voies dignes d’intérêt.
Il ne vous aura pas échappé qu'un très grand feu s'est déclaré dans le Parc National des Calanques. Plus de 300 hectares ravagés par les flames en quelques heures. De Luminy jusqu'au col de la Gardiole, le feu a détruit le massif qui longe la route de la Gineste en direction de Cassis mobilisant plus de 800 sapeurs et marins-pompiers, des dizaines d'engins au sol, plusieurs Canadair. Au lendemain de cet incendie, les réactions sont évidemment très nombreuses et les polémiques inévitables... L'origine du sinistre se situe à Luminy juste derrière un ensemble HLM et pour Stéphane Bouillon, Préfet de région, la piste criminelle est fortement privilégiée. Mais ce nouveau grand incendie met surtout en évidence les difficultés matériels pour prévenir et combattre les feux dans un secteur très sensible et classé... Voilà encore un problème réglementaire lié aux statuts de protection des sites naturels.

Le directeur du Parc national a salué le travail remarquable des services d’intervention et de secours qui ont déployé de très importants moyens pour circonscrire le feu et épargner les grands sites patrimoniaux de biodiversité, de paysages littoraux, de culture et d’accueil du public du Parc national des Calanques.

A l'heure du bilan


D'après la direction du PN, les versants Est de Luminy et la plaine de la route de la Gineste ont été fortement impactés par l’incendie, qui a principalement parcouru des formations de garrigues et de jeunes pinèdes. Trois habitats naturels considérés comme rares et fragiles ont été concernés : falaises, éboulis et pelouses calcaires. L’impact paysager est très important d'autant que la zone touchée se situe aux abords de la cité universitaire de Luminy et de part et d’autre de la très touristique route de la Gineste. Les conséquences de  cet incendie aggravent les risques d’érosion des sols et de dégâts des eaux en cas de fortes pluies dans un site très fréquenté. Reste que le feu est aussi un élément nécessaire et bénéfique pour certains milieux naturels.
Dans les prochains jours, le Parc national des Calanques conduira, en lien avec ses partenaires, une évaluation de l’impact écologique du sinistre. 


Source sécurité civile
Ce feu est donc plutôt "petit", en tous cas, moins important que les très grands feux de 2009 (1067 ha) et 1990 (3524ha) et n'aura pas fait de victime. Mais il met, une fois de plus, en évidence, le problème de la circulation des secours dans des zones où la réglementation visant à protéger la nature interdit certains aménagements. A Fontainebleau, le classement en forêt de protection est souvent un frein aux aménagements souhaités pour sécuriser certaines routes ou parking.

Un manque cruel de pistes DFCI !

Cet été, dans les Trois Pignons, d'importants travaux ont permis la mise aux normes de plusieurs allées forestières. Dans le Parc National des Calanques, la création de pistes  de défense de la forêt contre les incendies (DFCI) est hélas bloquée par la réglementation de protection du site naturel. Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a demandé ce matin en conférence de presse que l'Etat autorise la création de pistes suffisamment larges pour permettre une intervention rapide en cas d'incendie dans le parc national des calanques : 
"Aujourd'hui, le parc des calanques ne possède quasiment pas de pistes DFCI, explique Julien Ruas, adjoint au maire en charge du bataillon des marins-pompiers. Il existe des pistes forestières, mais qui ne sont pas suffisamment larges pour permettre aux camions des pompiers de s'engager sans danger. Une piste DFCI doit mesurer quatre mètres, plus cinq mètres déboisés de part et d'autre de celle-ci, soit 14 mètres au total. La Dréal (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) doit aujourd'hui autoriser la création de ces pistes, indispensables pour le bon déroulement des opérations."

De son côté, le Parc national des Calanques, avec la Ville de Marseille, "propose une réflexion collective immédiate afin de mettre en œuvre les mesures d’urgence adaptées au contexte du cœur de Parc national. Cette démarche, incluant l’ensemble des partenaires (forestiers, propriétaires publics, services de secours…) mobilisés sur le Plan de massif de défense d’incendies, permettra notamment d’aborder les thématiques suivantes :
· sécurisation des axes de circulations routière et piétonnière ;
· réflexion sur la réouverture au public ;
· limitation des risques de ruissellements et d’érosion des sols ;
· suivi de l’état de la végétation et, à moyen terme, accompagnement de la régénération naturelle ;
· prise en compte du retour d’expérience de cet incendie dans le plan de massif."



Pour des raisons de sécurité, la préfecture des Bouches-du-Rhône ainsi que la Ville de Marseille ont interdit aujourd’hui le massif concerné par la zone incendiée. Ainsi, la route de la Gineste (D559) est fermée à la circulation, et les massifs forestiers situés à l’intérieur et autour du périmètre de la zone incendiée sont interdits aux piétons.

Les grands feux des Calanques depuis 1960


· Préfecture des Bouches-du-Rhône

· Ville de Marseille

Photo Fred Speich/ La provence
 http://www.laprovence.com/ 
Le nouveau projet de loi Montagne sera présenté en Conseil des ministres le 14 septembre 2016, pour être débattu à l’Assemblée nationale dès la mi-octobre. En effet, les services du Ministre de l’Aménagement du territoire ont finalisé ce texte qui comprend 25 articles et vise à remettre au goût du jour la loi montagne de 1985. Un chantier de très longue haleine et qui a suscité beaucoup d'inquiétudes chez les défenseurs de la nature comme chez les élus de montagne.

Ce projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne doit encore passer par les mailles du Conseil d’État avant d’être présenté le 14 septembre en conseil des ministres par Jean-Michel Baylet. Le débat parlementaire pourrait  alors commencer dans la semaine du 10 au 14 octobre. 

De nombreuses associations et fédérations de loisirs se sont mobilisées lors de l’élaboration du rapport parlementaire sur l’Acte II de la Loi Montagne et suite à la rencontre du col du Lautaret en mai dernier avec le ministre Jean-Michel Baylet.

Un projet de loi qui devait « refléter l’ambition et l’action concrète de son ministère en faveur de la montagne ». Ce texte devait aussi soutenir la transition énergétique, en particulier la filière bois  et prendre à bras le corps la question du développement touristique, en adaptant l’offre aux nouvelles demandes des sations qui cherchent à s'adapter aux perturbations climatiques pour fonctionner toute l'année

« On a déjà commencer, mais il faut aller plus loin, penser "l’après-ski" mais aussi le "non ski". » Cela nécessite un vrai travail sur l’hébergement.

Revenant sur la question de l’aménagement touristique, en particulier sur l’immobilier de loisirs et les "lits froids", le ministre avait rappelé qu’en 1992, « on avait gelé les UTN pendant quatre ans, et je me suis fait engueulé par tous, mais c’était une bonne chose. La situation est aujourd’hui la même ; il faudra peut être marquer une pause de 2, 3 ou 4 ans, et inverser le [dispositif fiscal en faveur de l’immobilier de loisir neuf] "Bouvard-Censi". »

Mais sur ce secteur économique il n'est absolument pas certains que la voix des défenseurs de l'environnement et notamment Mountain Wilderness ait bien été entendu ! 
Ainsi, les représentants de la Coordination Montagne, de la FFCAM et de la FFME, de CIPRA et de Mountain Wilderness ont ils été reçu le 22 juin au Ministère de l’aménagement du territoire par Mme Sophie DUVAL-HUWART, directrice adjointe de Cabinet en charge du projet de loi Montagne, entourée de M. Nicolas DELAUNAY, conseiller aménagement du territoire, et de M. Jésus RODRIGUEZ, conseiller urbanisme, aménagement et habitat. Mme Anne BUSSELOT, chargée de mission montagne au CGET, secrétaire générale du Conseil national de la Montagne, participait également à la réunion.

Ils ont notamment demandé que soit conservés les grands enjeux posés par la Loi Montagne de 1985 (respect des grands équilibres, préservation des terres agricoles et de l’environnement, renforcement des instances créés par cette loi : comités de massif, Conseil national de la Montagne, commissariats de massif...) mais aussi évoqué la place des loisirs motorisés (terrestres et aériens), les questions de réglementation des accès au sites de pratiques, etc.

A l'issue de cette rencontre une contribution a donc été produite par ces association, à laquelle s’est associée France Nature Environnement
  Propositions inter-associatives relatives à la loi Montagne II

Vue les différents projets en cours de développement, il n'est pas certain que l'environnement sorte vainqueur face à l'économie de l'or blanc dans ce projet de Loi...

On vous parle chaque année Géofestival qui débute avec les journées du patrimoine dans quelques jours. Cette année encore, plusieurs événements sont organisés entre le 17 septembre et le 15 octobre sur le territoire de la Réserve de biosphère de Fontainebeau et du Gâtinais " dans le but de valoriser le patrimoine naturel , historique et culturel ...en redécouvrant les liens entre la géologie, la biodiversité et les activités humaines". Parmi les très nombreuses animations prévues, plusieurs ont pour thème les carrières de grès, éléments indissociables du patrimoine historique et culturel du Pays de Fontainebleau.

Dans le programme nous avons donc retenu quelques dates qui méritent d'être inscrites dès maintenant dans vos agendas et cela commence dès samedi 17 septembre !


Programme :

Samedi 17 septembre de 9h30 à 12 h30 à Villeneuve- sur-Auvers: découverte d'une ancienne carrière de grès, de son histoire et des interactions entre géologie et patrimoine
Organisateur: Conseil Départemental de l'Essonne
Contact: Renaud BOURGEAIS, 01 60 91 78 69, rbourgeais@cg91.fr

Samedi 17 et dimanche 18 septembre de 10h à 12h et de 14h à 17h à Moigny- sur-Ecole avec Pauline Sauveur et M.de Oliveira: découverte du métier de carrier de grès dans la dernière carrière de grès encore en activité en Ile-de-France
Organisateurs: Parc Naturel Régional du Gâtinais et Conseil Départemental de l'Essonne
Contact: Amélie BOISNARD, 01 64 98 73 93, a.boisnard@parc-gatinais-français.fr

Dimanche 18 septembre de 14h à 16h30 en forêt de Fontainebleau: découverte du sentier des carriers
Inscription obligatoire. Payant 10 euros
Organisateur: Gaïa Faunia
contact: Claude Lagarde, 06 86 38 69 58, gaiafaunia@gmail.com

Samedi 24
septembre de 14h30 à 17h en forêt de Fontainebleau: promenade sur la trace des carriers de grès au rocher du Long Boyau et dans les Gorges du Houx.
Inscription obligatoire, limité à 15 personnes. A partir de 7 ans. Prévoir chaussures de marche.
Organisateur: Amis de la forêt de Fontainebleau
Contact: Patrick Dubreucq, 06 32 62 56 54, patrick.dubreucq@wanadoo.fr

Dimanche 25 septembre de 14 à16h30 en forêt de Fontainebleau: promenade à Franchard et dans les anciennes carrières d'Arbonne-la-Forêt
Sans inscription. A partir de 15 ans
Organisateur: Laboratoires Galéniques-Vernin
Contact: Fabien Michalletz, fabien.michalletz@galeniques-vernin.fr

Mercredi 28 septembre de 14h30 à 17h en forêt de Fontainebleau: promenade sur la trace des carriers de grès du rocher du Long Boyau et des Gorges du Houx.
Inscription obligatoire, limité à 15 personnes. A partir de 7 ans. Prévoir chaussures de marche.
Organisateur: Amis de la forêt de Fontainebleau
Contact: Patrick DUBREUCQ, 06 32 62 56 54, patrick.dubreucq@wanadoo.fr

Dimanche 02
octobre de 14h à 16h30 en forêt de Fontainebleau: découverte du sentier des carriers
Inscription obligatoire. Payant 10 euros
Organisateur: Gaïa Faunia
contact: Claude Lagarde, 06 86 38 69 58, gaiafaunia@gmail.com

Sont également au programme du Géofestival 2016 la visite de carrières de sable et de roche calcaire, la découverte de fossiles ou de gravures rupestres... Pour connaître le détail de toutes les animations, rendez vous sur le site de la Réserve de biosphère de Fontainebleau et du Gâtinais .

Le lieu –dit « le bout du monde » est situé dans le massif forestier de la commune du Vaudoué (77). Une partie de ce secteur a été acquis par le Conservatoire des Espaces Naturels, Pro-Natura Ile-de-France  qui a vocation d’acquérir des espaces naturels afin de les préserver. Ces parcelles d’environ 2 ha correspondent à des boisements calcicoles et landes sur chaos rocheux. Le projet du 17 septembre vise à maintenir un boisement de Chênes pubescents typique des boisements calcicoles. Cela consiste donc en une opération manuelle de coupe et d’arrachage des semis de pins.

En effet, un certain nombre d’espèces patrimoniales sont dénombrées sur ce site et aux alentours. Il s’agit d’espèces liées aux milieux calcicoles telles que l’Orchis singe, l’Orchis militaire ou encore l’Orchis pourpre. Les landes alentours abritent également l’Engoulevent d’Europe et divers pics comme le Pic mar. Malheureusement, ces paysages et espèces souffrent aujourd’hui d’un enrésinement progressif en raison de l’envahissement par le Pin sylvestre.

Perspectives naturalistes : En plein WE des journées du patrimoine, les animateurs présenteront la biodiversité remarquable du site  Natura 2000 du massif de Fontainebleau ainsi que les différentes actions menées pour la préserver.

Localisation :
« Le bout du Monde » se situe sur la commune du Vaudoué (77)
Lieu de rdv : Devant la mairie de la commune du Vaudoué
Puis un covoiturage jusqu’au site d’intervention.
Horaires : 10h- 17h
Sur inscription : limité à 15 personnes
Contacter : Audrey GARCIA ou Frédéric ASARA
tel : 01 64 22 61 1sept
http://www.anvl.fr/event/restauration-de-chenaie-bout-monde/

Prévoir :
– un repas tiré du sac pour le midi,
– une bonne paire de chaussures,
– une tenue adaptée aux travaux d’extérieur
Le dimanche 25 septembre 2016 au lieu-dit « La Faisanderie » à 9h30, l’association « La Force d’un Sourire » organise, en partenariat avec l’association « Les Amis de La Forêt de Fontainebleau » une journée de rencontre  au profit de la pouponnière « la Maison du Sourire » à Mbodiène (Sénégal).
Une opération baptisée « La forêt de Fontainebleau Solidaire » durant laquelle vous pourrez choisir entre trois activités de découverte de notre forêt.


A votre arrivée à 9h30, vous serez dirigé vers le groupe que vous aurez choisi lors de votre réservation. Tous les groupes se retrouveront à 13 heures autour du verre de l’amitié.
Ce moment sera un temps fort d’échanges et de partage. Pour réserver votre activité, rejoignez l’événement relayé sur notre page Facebook et adressez votre demande par message privé aux organisateurs. Tous les accompagnateurs sont des professionnels qui œuvreront bénévolement pour cette association. Un Grand merci à eux...


Tarif Unique : 10 euros par famille. 



BALADE « NATURE ET HISTOIRE » 

animée par Jean Claude Polton , Historien –Secrétaire Général Les Amis de la Forêt de Fontainebleau
A conduit une thèse sur les origines du tourisme à Fontainebleau et a réalisé de nombreux articles et ouvrages sur Claude-François DENECOURT .  http://www.aaff.fr/
« De la Faisanderie aux Gorges du Houx, en passant par le Mont Aigu, nous verrons comment l’homme a tiré bénéfice de la forêt au fil du temps (chasse, arbres et sylviculture, rochers et carrières, aménagement des sentiers par DENECOURT) ». Jean Claude POLTON
- Durée 3 h en empruntant des allées et des sentiers aménagés (dénivelé : 160 mètres).


ATELIERS DE LAND ART

animés par l’artiste plasticien Philippe VAZ COATELANT assisté par Quentin http://pvc.artiste.over-blog.com
« Construisons ensemble la « Maison des Sourires », grande installation participative dans laquelle vous pourrez laisser vos traces. Vous découvrirez des improvisations artistiques autour du thème des Totems et d’une fresque géante en tissus. C’est à la rencontre de la création et de la générosité que vous êtes invités lors de ces ateliers ouverts à tous ! ». Philippe VAZ COATELANT


INITIATION A LA MARCHE NORDIQUE 

guidée par Sylvie Vandenbossche diplômée d’état et instructeur marche nordique. www.forme-nature.fr
« Venez découvrir une pratique venue du grand nord qui permet de travailler tous les muscles son cœur, son souffle en toute sécurité et en douceur ce n'est pas une simple marche avec bâtons mais une vraie technique que j'aurais le plaisir de vous enseigner. Après une initiation et quelques échauffements nous partirons à travers les paysages magnifiques de la forêt de Fontainebleau pour finir par des étirements pour repartir en pleine forme.
Être capable de marcher 1h30 sans bâton à 4/5km heure sur tout terrain.
20 places disponibles à partir de 15 ans. Les bâtons seront prêtés. »…
Sylvie VANDENBOSSCHE
Prévoir baskets de running ou chaussures de randonnées, un petit sac à dos avec une bouteille d’eau.


BALADE PHOTO « AU PAYS DU PAYSAGE »

accompagnée par David Dupuis
https://www.facebook.com/foretdefontainebleau ou http://blog.foretdefontainebleau.com/
« Bien au-delà de notre “matériel”, nous voyagerons dans la lumière d’un matin, l’œil en immersion nous partagerons notre propre regard de l’instant, notre inspiration, et peut-être certaines émotions ainsi que toutes les belles surprises que la Forêt de Fontainebleau révélera à chacun, c’est certain !
Cette balade s’adresse à tous et je serai très heureux de partager en toute simplicité quelques règles photographiques de base ainsi que ma passion pour la photo et notre Forêt notamment avec les enfants (équipés de préférence)… »
David DUPUIS
Tout public (Enfants accompagnés obligatoire) - secteur Long Boyau - Mont Aigu
Côté matériel : de bonnes chaussures de marche, un peu d’eau et, bien sûr, de quoi capturer vos images (un smartphone fera très bien l’affaire...)

77

91

78

NATURE

MATOS