LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

Franciliens, tremblez, les loups sont de retour

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 18 janvier 2017 | 15:58:00

Que voilà un titre accrocheur ! Si vous suivez l'actualité, il ne vous aura sans doute pas échappé, qu'une nouvelle fois, les médias sonnent l'alarme quant à la présence du loup en Seine et Marne, Essonne et Yvelines. Pire, ils soufflent sur les braises de nos peurs ancestrales de la bête ! "Brrrrr, tremblez, Franciliens, le loup est aux portes de Paris et rôde dans la forêt de Fontainebleau" ! Depuis 2013, ils titrent régulièrement sur la présence du loup "aux portes de Paris". Alors oui, c'est aussi indéniable qu'inévitable, les loups sont de retour en France et causent des dégâts importants dans les cheptels des éleveurs. Mais ne faudrait-il pas plutôt se réjouir du retour en Ile-de-France de cette faune protégée et menacée au même titre que le castor ou la loutre ? Et d'ailleurs, est-il vraiment là ? 


Le loup (Canis Lupus) après avoir été officiellement éradiqué du territoire français en 1930 y est revenu en 1992 après avoir franchis les Alpes par l'Italie.  L’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a évalué à 292 individus la population française dans son dernier bulletin de septembre. Le loup est une réalité dans les Pyrénées mais aussi sur la moitié est de la France (une trentaine de départements), des Alpes du sud aux Vosges en passant par l’arrière-pays provençal, le Massif central, l’est du bassin parisien jusqu'en Bourgogne.

Présence du loup selon le site de l'Observatoire du Loup (voir plus bas)
Du coup, les actes de prédations sur les troupeaux et notamment les brebis se sont multipliés : de 1500 brebis tuées en 2000 on passe à 6786 en 2013 et 9788 en 2016 pour 2735 attaques selon les derniers chiffres de la DREAL Rhônes-Alpes
Et la conséquence, outre la multiplication par trois de l'indemnisation versée aux éleveurs, la création d'un plan national loup 2013-2017 prévoyant que 36 loups peuvent être tués chaque année par des agents de l’ONCFS. Aux 33 loups « prélevés » sur la période juin 2016 à 2017, il faut ajouter 5 autres bêtes au moins retrouvées tuées. Un quota que souhaite relever le Ministère de l’environnement pour satisfaire certaines demandes des éleveurs mais qui fait régulièrement l'objet de vives oppositions des défenseurs de l'environnement. Des défenseurs, parfois subventionnés par l'Etat mais qui n'hésitent plus à l'attaquer en justice pour non respect des réglementations internationales et européennes de protection de la faune.

Le loup est donc une réalité et ses prédations aussi. 
Est-ce que pour autant il faut s'alarmer de sa présence SUPPOSÉE en Ile-de-France ? 
Est-il une menace pour l'homme ?
A notre connaissance, depuis 1992, les loups n'ont attaqué aucun être humain sur le territoire français. Les rencontres hommes loups se comptent sur les doigts. Encore moins si l'on retire de ces rencontres qui sont recherchées (traques naturalistes, chasse...). En fait, en dehors des bergers, le loup ne semble pas être une menace pour l'homme.

Rappelons que d'un côté comme de l'autre (ONCF versus pro et anti loups), les chiffres ne semblent pas réalistes. L'ONCF a souvent tendance à masquer tout ou parties des informations concernant le loup tandis que de l'autre, on extrapole souvent sans preuve.

Ceci étant dit, nous avions publié en 2013 un article recensant les crimes passés du loup en Seine et Marne qui justifiaient cette terrible réputation populaire.


Que penser des journaux qui attisent nos peurs en titrant le "Loup en forêt de Fontainebleau", "le loup rode-t-il près de Paris (BFM)" ou écrire comme le Parisien et BFM que "Depuis octobre, les Yvelines, l'Essonne et la Seine-et-Marne sont dans une situation plus critique, puisque ces départements sont entrés dans la catégorie "loup présent avant de s'établir". On nous avait déjà fait le coup en 2014 notamment lors de la découverte d'un cadavre de loup "à 168 km de Paris" (Direct Matin) ou en 2013  avec un article du Journal du Dimanche (JDD) du 13 octobre où la journaliste diffusait quelques clichés alarmistes comme cette petite phrase : "Le loup se rapproche. Comme il fait partie des espèces protégées, il ne se méfie plus de l’homme.(sic !) Il y a quelques années, on en entendait parler dans les Vosges. L’an dernier, il y a eu un cas en Haute-Marne. Mais si rien n’est fait, dans trois ans il sera dans la forêt de Fontainebleau.

Cette fois, c'est l'association de l'Observatoire du Loup, présidée par monsieur Jean Luc Valérie, qui a lancé l'alerte copieusement relayée par les médias sur la base des indices collectés notamment à Rambouillet fin décembre 2016 et dont certains sont remis en cause par l'ONCF, organisme avec lequel il est aussi en conflit. Qui dit vrai ?! Seule certitude, les loups circulent au sud est de l'Ile de France...Pour en savoir plus sur cet affaire, nous vous renvoyons à l'article d'Audrey Garric sur le blog du Monde et sur le site de Nature environnement

Pour nous, même si l'Ile-de-France possède les plus belles forêts avec notamment Compiègne, Fontainebleau ou Rambouillet, il y a peu de chance que des meutes d'une dizaine d'individus s’installent ici à demeure ! Car si nos bois sont giboyeux, ils sont aussi sur-fréquentés et les loups encore très méfiants... D'ailleurs aucun de nos amis naturalistes présents à Fontainebleau n'a encore eu la chance d'en observer un... Bref, n'ayez pas peur et promenez-vous dans les bois !




Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template