Les Titres

samedi 9 mai 2020

Recommandations pour la pratique du bloc à Bleau à partir du 11 mai


Nous avons relayé dès hier le communiqué de presse de l'onf et les documents l'accompagnant sur la réouverture des forêts franciliennes dont celle de FontaineBleau et des Trois pignons ainsi que les recommandations de la ffme sur l'escalade (pdf) en bloc. Le mieux serait sans doute d'attendre encore un peu mais nous sommes tous très impatients. Contacté à plusieurs reprises aujourd'hui par les médias sur ce sujet et notamment l'application des gestes barrières en escalade en site naturel, nous vous proposons quelques recommandations supplémentaires qui nous semblent être de bon sens pour éviter que notre pratique de l'escalade à Bleau n’active un énième nouveau cluster. Libre à vous de les suivre mais à défaut de consignes claires, on  vous propose celles-ci et vous pouvez toujours les compléter en nous adressant un commentaire. Bonne reprise à tous !

A la Roche aux Sabots dans les Trois Pignons, il est parfois impossible de s'isoler.
Et encore, c'était une journée calme ! (Photo Greg Clouzeau)


On a reçu quelques propositions pleines d'humour comme celle de la désinfection de tous les bivouacs de Bleau (merci Oleg) ou d'autres, pas si bêtes, sur le sens de parcours des 25 bosses dans le sens des aiguilles d'une montre avec un départ obligatoire à partir de la roche aux sabots échelonné tous les dix mètres. Mais ce matin, lors d'une discussion avec l'Office de Tourisme de Fontainebleau, on nous a demandé notre avis, sérieux, sur l'escalade à Bleau et les gestes barrières. Il est clair que les grimpeurs, papillonnant de bloc en bloc par petit groupe, on de quoi faire peur. Voici donc quelques une de nos réflexion sur le sujet pour une pratique raisonnable et raisonnée en période de pandémie !


Quand aller en forêt ?


La météo n’est pas très favorable lundi mais les choses peuvent évoluer. Nous vous recommandons d’éviter les foules du week-end et de privilégier la semaine. C’est sans doute plus facile à écrire qu’a faire mais vu que les grimpeurs franciliens sont privés de salles de sport, il y a fort à parier qu.ils seront nombreux à venir en forêt ou, pour les cordistes, à se rendre au viaduc des fauvettes.

A défaut d’une application permettant de savoir qui va où et quand, il faudra sans doute faire des séances courtes (max 3 heures nous paraît bien) en évitant les heures de pointe (inconnues mais disons 11 h à 18 h).

Notez que la faune vient de goûter à 3 mois de grand calme. Merci de respecter leur habitat encore plus que d’habitude notamment en cette période des naissances. Soyez discrets, ne hurlez pas, ne diffusez pas de musique, et tenez vos chiens en laisse (c'est d’ailleurs une obligation à cette période de l’année jusqu'au 30 juin.) Bref, respectez la nature et suivez les recommandations de l'ONF (relire l'article d'avril 2019)

Où ?


Évidemment, mieux vaudrait éviter les secteurs les plus fréquentés ! Mais là encore pas d'applications internet fiables. Le bon sens vous fera éviter les sites les plus connus comme le Cuvier, Franchard, Apremont ou les classiques des Trois pignons. La première difficulté étant, lorsque l’on sort des sentiers battus, de trouver des secteurs suffisamment grands pour éviter les autres grimpeurs et pourvus d’un équipement de qualité (balisage de circuit entretenu, blocs nettoyés...) Nous avions publié dans cet article la cartographie établie par l'ONF et le Cosiroc sur les secteurs d'escalade balisés. Un petit tour sur le site du Cosiroc vous aidera certainement à trouver l’inspiration parmi les 79 circuits des Trois Pignons et 81 de la domaniale notamment. La deuxième difficulté consiste à éviter les sites trop éloignés des parkings et où l’escalade pourrait être plus dangereuse qu’ailleurs (blocs hauts, lichéneux... ou difficiles d’accès pour les secours par exemple)

A ce petit jeu, chacun sa recette mais certains sites situés dans les forêts privés de l’Essonne qui constituaient une alternative intéressante à la domaniale nous semblent à exclure de fait. Un peu trop dangereux... On l’avoue le choix du massif pour notre première sortie est cornélien !

http://www.cosiroc.fr/index.php/bleau


Seul ou en groupe ?


Seul, Bleau c'est génial mais pas très sécuritaire, donc peut-être à éviter en ce moment. Ce serait bête de mobiliser une importante équipe de secours pour votre recherche en cas d'accident, ils ont mieux à faire.

L'escalade à Bleau est certes une pratique individualiste mais souvent pratiquée entre copains. Nous recommandons, en cette période particulière, de ne la pratiquer qu’en petit groupe (moins de 10 mais plutôt à 4 ou 5 maximum) et si possible entre personnes ayant été confinées ensemble (famille, collocation...). Dans ce cas, le partage des équipements (crashpads, brosses, tapis, prof...) ne posera pas de problème et l’utilisation d’une voiture pour tous le groupe prend aussi tout son sens et évitera l'engorgement des parking.


Sport, santé et sécurité


« Le sport c’est la santé » Oui, sauf en cas d’accident ou de blessure et encore plus aujourd’hui où il vaut mieux éviter les hôpitaux. Il convient donc de reprendre notre loisir favori avec modération. Modération dans la durée des séances, modération dans la difficulté, modération dans l’engagement physique. Nous recommandons la pratique sur les circuits balisés d’un niveau plus modeste qu’avant le confinement et sur des blocs pas trop hauts avec des surfaces de réception plates et dégagées. L’utilisation du crashpad est conseillée ainsi que celle d’un pareur confirmé.

Si la Ffme a recommandé le lavage des mains entre deux blocs au savon biodégradable, nous vous recommandons plutôt l’utilisation du gel hydroalcoolique et de la magnésie liquide. Tout les équipements devraient être individuels. Flacon de magnésie mais aussi pof, tapis, perche, bross, topo, pad, et bien entendu gourde d’eau etc.

Pour le bien être de tous, nous préconisons de suivre la numérotation des circuits. Vous commencez par le numéro 1 quand celui-ci est libre et ainsi de suite. Si deux numéros sont espacés de moins de 2 mètres, il faut attendre que le bloc soit totalement libéré avant de poursuivre. Si chaque grimpeur se passe les mains au gel avant de toucher les prises cela devrait limiter les risques. Bref, avec un peu de bon sens et de civisme, on doit pouvoir partager l’espace sans trop de problème.

Et le masque... pas agréable certes mais pas inutile donc à porter si la distanciation n.est pas possible.

Enfin, bien évidemment, en cas de symptômes (fièvre...) on ne va pas en forêt et on ne fait pas de sport !

Pour la randonnée ou le trail, on recommande de conserver ses distances (au moins 5 à 10 m) et de tourner tous dans le sens des aiguilles d.une montre pour éviter les croisements et autres face à face. Merci de ne pas cracher en courant !

Voilà pour les grandes lignes. N'hésitez à commenter pour nous signaler d’autres bonnes pratiques.

Publier un commentaire

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

 
Copyright © 2014 Tribune Libre de Bleau et Cie | Blogger Template Distributed By ZMTemplate | Designed By OddThemes