Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2016-01-17

Dans le cadre des promenades guidées gratuites et ouvertes au public organisées par l’association des Amis de la forêt de Fontainebleau (AFF) , une sortie animée par Jean Pierre Melaye, membre de la commission carrières et carriers des AFF, aura lieu le dimanche 21 février 2016. 

Jean Pierre vous fera découvrir les vestiges des abris et des carrières de grès le long du Rocher de la Salamandre.

Le départ est prévu à 10 h30 du parking à l’intersection de la D 152 et de la Route de Médicis, pli F3, parcelle 133. 

Le retour est envisagé vers 16 h. 
Prévoir un panier repas et de bonnes chaussures car le parcours est parfois en tout terrain avec du dénivelé.

Et soyez sympa, préservez ces trésors du passé industriel de notre forêt !
Vous le savez, les outils de conservation du patrimoine naturel et de l'aménagement du territoire (Natura 2000, trames vertes et bleues, documents d'urbanisme…) sont de plus en plus nombreux. 
En Ile-de-France, leur compréhension est devenue très complexe au fil du temps et des différentes strates d'outils mis en place sur un même territoire. Le cas de Fontainebleau avec plus de 13 statuts et labels en est un exemple criant ! 
L'inventaire cartographique des végétations présentes en Ile-de-France constitue donc un outil indispensable pour accompagner les politiques de conservation du patrimoine naturel et de l'aménagement du territoire. 

Depuis quelques semaines, le Conservatoire botanique national du Bassin parisien (CBNBP) met à disposition quatre outils essentiels pour qui s'intéresse aux végétaux franciliens : un synopsis phytosociologique des groupements végétaux, un référentiel de ces groupements, une cartographie des végétations naturelles et semi-naturelles, et un guide des végétations remarquables. Tout ces outils sont accessibles en ligne gratuitement (http://cbnbp.mnhn.fr) et le CBNBP apporte des éléments essentiels pour une meilleure prise en compte des végétations franciliennes par les divers acteurs du territoire.

Le Service de l'Observation et des Statistiques (SOeS) du Ministère de l’Écologie a publié le 16 décembre 2015 une synthèse sur les communes abritant des espaces naturels protégés. Les données sur les espaces protégés sont issues de la base de l'INPN MNHN. Au 1er janvier 2016, le territoire français était découpé en plus de 35 000 communes. La France est le pays européen en ayant, et de loin, le plus grand nombre. Cette étude tient compte de l’ensemble de ces outils de protection à l’exception des forêts de protection, des sites classés et des espaces naturels sensibles qui ne remontent pas au niveau national dans la base des espaces protégés gérée par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN). En outre, s’agissant d’une approche communale, seules sont prises en compte les surfaces terrestres des espaces protégés (ou partiellement terrestres sur le littoral) ; par construction, les parcs naturels marins sont donc exclus du champ de l’étude.

Selon cette étude, un français sur deux vivrait dans une commune possédant au moins un espace protégé sur son territoire ! 33 millions d'habitants ont donc accès à un espace naturel protégé à côté de chez eux. 

Ces espaces se situent en grande partie sur le littoral et en montagne, et abritent davantage de forêts et de milieux semi-naturels que la moyenne. Mais ces communes "spéciales" sont paradoxalement plus urbanisées que la moyenne. Cela semble mettre en évidence la forte présence d'espaces protégés jusque dans les milieux périurbains. En Île-de-France cela représente 2 152 100 habitants soit 18% de la population de la région et  465 communes soit 36% du territoire francilien.



La capacité d’accueil touristique dans ces communes s’élève à près de 14,2 millions de lits, soit les trois quarts de la capacité d’accueil touristique de toute la métropole. En cumulant population résidente et capacité d’accueil touristique, le nombre de personnes potentiellement concernées grimpe à plus de 45 millions. Ces espaces naturels constituent d’ailleurs souvent l’un des éléments fort de l'attractivité touristique de la commune qui les abrite. Mais cette capacité de fréquentation soumet toutefois nos espaces naturels à des pressions élevées, notamment sur le littoral.

Et vous, connaissez-vous les espaces protégés de votre commune ou de votre département ? Si nous avons fait le point pour la Seine et Marne dans les pages de la TL²B, qu'en est-il pour les autres communes de France ? Où trouver l'information ? Rien de plus simple ! Rendez-vous dans l'espace "Recherche" de la base du MNHN, entrez le nom de votre commune et découvrez toute la richesse du patrimoine naturel autour de chez vous !

En savoir plus :
Consulter le rapport
Rechercher les espaces protégés près de chez soi
Circulation sur chemin publique pays de fontainebleau
La randonnée est une des activités de loisir préférée des français et connaît depuis une vingtaine d’année une croissance importante soutenue par l’émergence de "nouvelles" pratiques comme la "randonnée nordique". Qui dit de plus en plus de monde sur les sentiers dit aussi de plus en plus d'accidents. Ce développement a fait naître une inquiétude chez les maîtres d’ouvrages des réseaux de sentiers,  notamment, au sujet de la sécurité des randonneurs sur les itinéraires et de la réglementation des pratiques sur ces chemins où les conflits entre différents pratiquants (cavalier, piétons, cyclistes, motards...) éclatent régulièrement. Il paraît donc primordial de s’intéresser au développement de la jurisprudence en ce qui concerne la responsabilité, non seulement des pratiquants et organisateurs, mais également des Communes, des Départements et des propriétaires des chemins. En fonction de la nature des voies empruntées, la réglementation sur leur accès peut être différente. Avant de partir en randonnée ou en promenade, il peut être essentiel de savoir où l'on va mettre les pieds.

A la TL²B on parle assez peu des performances sportives des uns et des autres mais celle-ci était tellement attendue que l'on ne pouvait pas la passer sous silence. 

En effet, le 13 janvier dernier, le jeune bleausard Alban Levier, ajoutait 5 mouvements extrêmes en fin de  l'enchaînement déjà diabolique du Toit d'Orsay intégral pour ce qui est peut être le premier 9A bloc de Bleau...enfin peut être.

Mais c'est quoi ce toit ?


Ce secteur est a priori sur un terrain privé mais malgré toutes les recherches effectuées, son propriétaire reste incertain, ce qui impose une grande discrétion sur place. Le site se trouve près d'Orsay (Le Guichet) en Essonne soit à environ 35 minutes au Nord de Fontainebleau. Heureusement il y a très peu de rochers grimpables et sans LE toit, le site n'aurait quasiment aucun intérêt ! Enfin, presque parce que ce toit bien connu des locaux et des étudiants de la Fac est depuis des années un lieu de soirées arrosées. En 2000 le bleausard Fabien Marchand commence sa prospection pour l'escalade et arrive à y traîner Jacky Godoffe qui ne résiste pas longtemps au challenge sportif que représente l'escalade de ce plafond.

Il va donc y ouvrir Quoi de Neuf (acte 1) un 7C+, partant  du fond et qui se termine au niveau de la langue soit, vous allez rire, deux mètres avant la lèvre après 15 mouvements épuisants. Un bloc qui ne va pas au sommet est-il vraiment un bloc ? En tous cas, Jacky pense alors qu'il est possible de rejoindre le haut de la platière en tirant à droite mais les mouvement sont vraiment retors ! Il ouvre donc un acte 2, une version en 8B+, qui démarre avec les deux mains dans l'énorme inversée de la fin de Quoi de Neuf (acte 1) et sort en haut du bloc après 12 mouvements intenses. 

Reste plus qu'à enchaîner les 2 actes. Après des années d'essais divers, cette enchaînement sera réalisé fin septembre 2008 par le regretté falaisiste Rémy Bergasse et il faudra encore patienter 7 ans avant une première répétition par Seb Bouin  en septembre 2015 puis Alban Levier fin décembre !

Au beau milieu du bloc, il existe une ligne très pure de 5 mouvements à peine et qui cote pourtant un bon 7C : Morpheus ! Ouvert par Jacky ce départ sauté sur la lèvre du toit est très aléatoire et dynamique. C'est encore Alban Levier qui fera la combinaison nommée Vertical'Art 8B+ partant avec les deux mains dans l'énorme inversée de la fin de Quoi de Neuf (acte 1) et sortant directement par Morpheus.

Alban Levier Quoi de neuf 8C by Gilles Puyfagès
Alban Levier Quoi de neuf 8C by Gilles Puyfagès


3 semaines seulement après sa répétition de l’intégrale de Quoi de neuf 8C Alban Levier vient à bout le 13 janvier 2016 du dernier gros projet dans ce Toit qu'il a baptisé The Force soit la combinaison « ... de Quoi de Neuf  + Morpheus et rajoute donc 5 mouvs bien durs à ce 8c réalisé il y a bientôt trois semaine. Concernant la cotation, à mes yeux empiler 30 mouvements c’est faire de la voie du coup 9a proposé. Quelqu’un d’intéressé ? » comme l'indique Alban sur Facebook.

Nous voici donc avec une voie proposée à 8C+/9A bloc mais qui n'a plus grand chose à voir avec du bloc. Un tel effort est en effet plus proche d'une voie de falaise est peut être comparé aux longues traversées de Jean Pierre Bouvier qui avait déjà proposé plusieurs enchaînement de ce niveau sur les cailloux de Bleau.
https://www.youtube.com/watch?v=kpR6lmC8xtk&feature=player_embedded

Crédit photo: http://gillespuyfages.com/ un autre photographe de talent dont nous reparlerons

NATURE