LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

VTT à Bleau, une cohabitation de plus en plus difficile !

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 14 avril 2014 | 07:00:00

Nos amis de la forêt de Fontainebleau, réunis en Assemblée générale le 05 avril dernier, ont pris plusieurs motions adressé à l'ONF et notamment celle-ci qui vise la pratique du Vtt en forêt de Fontainebleau. Cela fait des années que les usagers piétons s'opposent aux usagers des deux roues notamment en ce qui concerne des sentiers historiques du XIXe et leurs aménagements. Outre la sécurité, il y a les problèmes d'érosion mais aussi (et on ne parle plus de vtt) les dégradations liés aux aménagements sauvages type tremplin...


Cet article a fait l'objet d'une suite... http://tl2bmag.blogspot.com/2014/04/vtt-et-autres-2-roues-bleau-les-suites.html

A la Tl²Bleau nous sommes partagé car nous sommes à la fois vététistes amateurs et usagers piétons mais nous reconnaissons, hélas, que cette motion de l'AFF est totalement fondée. 

Nous sommes lus par divers forums de vététistes et avons échangé avec plusieurs d'entre eux par mails. Si nombre d'entre eux sont plein de bonnes volontés, leur usage inconsidéré des sentiers bleus (entre autres) ou la création de singles dans les fortes pentes de certaines réserves biologiques nous fait pencher du côté de l'AFF. Nous avons relayé à plusieurs reprises les communiqués de Mountain Bike Foundation France à propos des brigades vertes mais nous attendons leur implication sur le terrain à Bleau...

Nous avons demandé à diverses reprises que l'ONF autorise le balisage de circuits spécialement étudiés et dédiés aux vététistes (avec leur participation). Il va de soit que les itinéraires actuellement proposés sont sans aucun intérêt technique ou sportif.

En tous cas, à quelques semaine du salon international du VTT au Grand Parquet de Fontainebleau (début juin), voilà une motion dont on a pas fini de causer !

Share this article :

26 commentaires :

  1. Certes , vous en avez après les vététistes en forêt , mais vous devriez vous en prendre aux cavaliers qui creusent un trou à chaque pas du cheval ( mais là pas touche , fontainebleau capital du cheval ) . Et pourquoi pas parler des moyens de débardage du bois ou les forestiers ruinent les chemins par des ornieres qu'ils devraient remettre en état après leur passage .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour commencer : Bonjour,
      C'est bien mal connaître notre portail d'information que de croire un seul instant que nous ne nous en prenons pas aux engins forestiers qui massacrent les chemins ! Mais comme vous n'êtes sans doute pas un de nos fidèles lecteurs, on vous excuse.
      Pour ce qui est de chevaux nous (la TL2BLEAU), comme l'AFF d'ailleurs, avons exprimé à de nombreuses reprises nos mécontentement quand à la pratique de certains cavaliers. La différence étant qu'eux possèdent des pistes cavalière (dont nous avons aussi parfois critiqué la création ou le tracé) . Comme les VTT, ils n'ont rien à faire sur les sentiers piétons et encore moins sur les ouvrages de stabilisation des sols !!! Mais reconnaissez qu'ils sont beaucoup moins nombreux que les VTTistes (c'est certain, ce n'est pas un sport populaire) Par ailleurs, la plupart des cavaliers viennent de clubs qui sont régulièrement informés par l'ONF et qui sont, par exemple, contraints dans le cadre de Natura2000, de traiter leur chevaux avec des produits spécifiques afin que leurs crottins ne soient pas nuisible aux insectes. Les cavaliers font bien plus d'effort que les Vetetistes pour l'entretien de notre terrain de jeu (ils sont mieux structuré) et surtout, comme vous le laissez supposer, ils rapportent plusieurs millions d'euros par an au Pays de Fontainebleau comme le souligne le DOCOB ou le SCOTT.
      Enfin, d'après les études sur l'érosion et notamment la thèse de Daphné Beauvais, la trace continue d'un VTT dans un sol meuble ou sableux contribue d'avantage à l'érosion que les 4 trous des sabots. En effet, la continuité de la trace dans la pente est un facteur agravant pour l'ecoulement de l'eau. Voilà, croyez bien que la TL2BLEAU est tout aussi vigilante et "accusatrice " avec les autres usagers de la forêt quand leurs mauvaises pratiques le justifient. Nous sommes ouverts au dialogue et en contact avec de nombreuses associations dont MBF. N'hésitez surtout pas à nous transmettre vos informations et remarques. Au passage, nous renouvelons ici notre appel à témoins sur les pièges fait aux vtt (planches à clous...) merci d'avance.

      Supprimer
    2. C'est assez comique d'entendre parler de modification par les activités humaines (ici le vtt) de l'environnement, alors que les forêts - notamment Fontainebleau - sont des endroits complètements façonnés par l'Homme. En quoi les modifications effectué au XIXème sont plus "nobles" que les modifications engendré par les activités d'aujourd'hui ? Parce que ce n'est pas un marquis ou le roi soleil qui en a ordonné l’exécution ? Ouvrez un maximum de chemins a l'ensemble des activités, c'est le meilleur moyens de diluer le flux de pratiquant et ainsi éviter une érosion que l'on ne peut pas nier mais qu'il faut bien avouer, fait rigoler pas mal de monde ...
      Des chemins pour les piétons, d'autres pour les chevaux, encore des nouveaux pour les vtt, vous réinventez le principe de la ségrégation plutôt que de promouvoir le vivre ensemble.

      Supprimer
    3. Bonjour,
      Il n'y a rien de "Comique" dans la situation à notre goût. L'érosion est un phénomène naturel (merci de lire un peu plus à fond le site car nous avons écrit de nombreux articles sur ce sujet voir notamment "oh secours ! Bleau s'écroule") mais qui s’amplifie. Nous sommes complètement d'accord avec vous sur l'aspect dilution du public (nous l'avons aussi écrit à maintes reprises) alors que l'ONF cherche à la concentrer pour avoir moins de chantier à traiter !
      Pour autant, nous sommes désolés, les sentiers bleus ne sont pas tous adaptés au VTT ou aux cavaliers. Idem pour le circuit rouge des 25 bosses et ce n'est pas faire de la ségrégation que d'avoir un parcours adapté à sa pratique ! Faut arrêter de tout mélanger et de voir du "racisme", de la "xénophobie" ou je ne sais quoi là où il n'y a que des aspects pratiques et techniques. Et pourquoi pas faire les 25 bosses en moto trial ? Il y a des rues piétonnes totalement interdites aux voitures et autres véhicules. C'est de la ségrégation ?

      Supprimer
    4. En fait le problème est que le VTT'iste est comme d habitude désigné comme le bouc émissaire de vos revendications qui faute d'études ne repose sur rien de valable et de recevable, les gènes et autres comportements que vous avancez dans votre motion ne sont qu'un ressentit, nous vtt'istes subissons aussi les comportements disons déplacés des promeneurs à pieds qui tirent probablement de vos forum et asso une forme de légitimité supérieur à pouvoir utiliser la nature. Bref, à défaut d'étude sérieuse sur le sujet on ne peut en tant que vttt'iste considéré votre action que relevant d'un lobbying agressif reposant sur quelques exemples à partir desquels vous tentez de faire des généralités. Avec le même extrémisme toujours sous couvert de défendre la nature, soyons logique, interdisons la carrément à toute pratique humaine, c est pas parce que le VTT iste abimerait plus (et ca reste a prouver) que le marcheur à lui le droit de dégrader, c est en cette contradiction et sur le fait qu'aucune étude ne vienne étayer votre propos qu'en tant que vtt'iste on ne peut percevoir votre action que comme une ainième agression gratuite d'un groupement d intérêt au fond égoïste qui sous couvert comme dab de défendre la petite fleur vient défendre avant tout ces petits intérêts. Pour etre respectable et respecté il faut autre chose que des déclarations d'intérêt basé sur l'effet de mode écolo, à défaut, personnellement et dans le respect des autres usagers, je compte bien continuer à pratiquer le vtt sans me soucier ni de l'onf ni des lobbys...les forets sont suffisamment grandes pour cohabiter et cette mode de tout vouloir interdire et règlementer commence à rendre la vie des gens insupportable, faudrait finalement interdire d interdire surtout quand c est n importe quoi !

      Supprimer
    5. Bonjour,
      Pour commencer, merci de ne pas faire d'amalgame entre ce portail d'information et les AFF ! On est en bons termes certes mais faut pas pousser !
      Secundo, merci de lire l'article complémentaire qui précise un peu la pensée de l'AFF qui souhaite seulement limiter l'impact des manifestations sportives et récupérer les sentiers dont elle gère l'entretien...
      Avec vos réflexions infondées et anonymes vous ne faites que leur donner raison !
      Des études sérieuses sur le sujet de l'érosion existent bel et bien et pointent du doigts les rigoles ininterrompues des peus de vélos comme facteur agravant de l'ecoulement de l'eau...
      Par ailleurs, et comme beaucoup vous ne faites qu'opposer les pratiques. Nous proposons nous de trouver un terrain adapté à chacun !!! Il existe suffisamment de singles non balisées pour ce faire plaisir sans gêner les autres usagers et sans dégrader ce que eux entretiennent depuis 1840 ! Car oui, en dehors de Larchant, les vetetistes ne font rien pour entretenir les sentiers qu'ils utilisent et dégradent.
      Sur les 25 bosses notamment, ce sont les VTT qui saccagent les ouvrages de lutte contre l'érosion (vérifié maintes fois) et créés des sentes parallèle notamment dans les passages rocheux. Mais vous avez raison, fermé les yeux c'est la bonne attitude.

      Supprimer
    6. Des faits, produisez des faits, des etudes qui 1 prouvent réellement que se sont bien les VTT à l origine des dégâts et secundo une vraie étude d'impacte, quand je lis dans les articles publiés dans la presse en citation sur votre site qui dénoncent les hordes de vtt istes qui déferlent sur la foret, je m etrangle un peu quand on oublie les hordes de voitures de marcheurs du dimanche qui passent ou bon leur semble d ailleurs dans les forets. Pour que tout cela ait un sens il faut des faits pas et pas se baser sur des impressions et autres du genre...donnez nous déjà comme vous semblez l indiquer le taux de frequentation de la foret et comme vous indiquez que le nombre de vtt iste explose quels sont les chiffres qui étayent ce propos ? Donnez nous aussi les chiffres des marcheurs qui arpentent la foret, déjà là on pourra peut etre se faire une idée...car je pourrai aussi vous retourner l arguement, ce n est pas les vtt istes qui explosent mais les marcheurs donc forcement le nombre de croisement avec les vtt istes et les le nombre de raleurs...comme vous le voyez en dehors de toute etude, tout le monde peut dire n importe quoi...mais si vous avez une étude sérieuse sur le sujet effectué de facon scientifique si je puis dire, je pourrai prendre en considération ce dernier, en attendant, jusqu ici j ai jamais rien trouvé et personne ne m a rien sorti. Cordialement, Philmax

      Supprimer
    7. Cher Philmax,
      Ouvrez les yeux ! La fréquentation de Bleau est estimé à 17 millions de visites (pas visiteurs) . Pour affiner ce chiffre, l'ONF, la CCI et Seine-et-Marne tourisme vont investir 80 000 euros cette année dans des opérations de comptages et questionnement !
      Par ailleurs, des chiffres, des études, des diagnostics, il y en a eut plein lors de l'élaboration du DOCOB, du PADD et du SCOTT. Ils sont plus ou moins disponibles et même diffusé par nous notamment dans notre boîte à outils...
      Une sérieuse étude d'impact coûte cher. Sachant que l'office n'a pas d'argent, cela nous etonnerai qu'il en finance une spéciale vtt. En ce qui concerne l'érosion, la commission en a conduit plusieurs mais la principale référence est celle de Daphné Beauvais à la fin des années 90.
      Bonne lecture

      Supprimer
    8. Oui, 17 millions, admettons, mais d ou tirez vous ces allégations portées à l'encontre des vtt istes décrites par ailleurs comme des hordes de malautrus (l article décrivant les vttistes sur votre site intitulé Les vtt accusés de dégrader les sentiers est édifiant tant il est caricatural) toujours plus nombreux au point de devenir un reel problème, d ou tirez vous l affirmation que le vtt iste detruit plus que les hordes de piétons lâchés sur les sentiers, aucune étude comparative fiable ne vient étayer de tels propos qui sont des accusations gratuites montrant une population d usager comme étant le principal problème ! Sur vos 17 millions quelle est la part de vtt istes, pinuts et quand je croise des familles avec leur enfants pendus aux branches les cassants parfois, d autres saccageant les clochettes de champs de fleures bleues ou les cueillant à loisir voir d autres encore escaladant des buttes accrochés à la végétation, une véritable étude d impacte sur les comportements ferait sans nul doute apparaitre des pratiques des piétons bien plus dommageables a mon sens pour la nature et une population de pietons bien moins respectueuse qu attendue...autre point sur la dangerosité du vtt iste, combien d accidents sont dénombrés a fontainebleau impliquant des vtt istes ayant blessés des piétons, intéressant de produire des chiffres mais il semble que l on nous produise pas grand chose de fiable...j ai lu l article suivant (http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2013/01/la-gestion-environnementale-des-sports.html ) très intéressant sur notamment l etat des connaissances sur l impacte, le moins que l on puisse dire c est que la seule certitude c est qu a la finale on ne peut rien déduire sur le vtt en particulier si ce n est qu il est moins nocif que l equitation...j ai pas trouvé grand chose étayant votre propos, faudrait des liens qu on puisse se faire une idée des éléments dont vous disposez. Ceci dit vous avez raison, les etudes valablables coutent cher mais ce sont les seuls moyens pour éviter que tout le monde accuse gratuitement tout le monde ! Cordialement, Philmax

      Supprimer
    9. Et pour terminer car j ai pas que ca a faire et vous mettre devant vos tristes contradictions, vous affirmez dans une de vos premiere réponse que je cite : "Enfin, d'après les études sur l'érosion et notamment la thèse de Daphné Beauvais, la trace continue d'un VTT dans un sol meuble ou sableux contribue d'avantage à l'érosion que les 4 trous des sabots." Bah l etude de Daphné j ai pas trouvé de traces mais pas grave, ja i parcouru comme vous me l indiquiez vos sites a la recherche d infos et la je tombe sur ca : ( http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2013/01/la-gestion-environnementale-des-sports.html ) je cite : "Il faut noter en remarque liminaire, l’éviction qui a été à peu près systématique de certaines activités de ce type d’espaces, situation qui n’évolue que très peu. C’est le cas du VTT, simplement du fait qu’il est considéré comme un véhicule. Mais la pratique de l’équitation y a toujours été autorisée alors que la bibliographie montre qu’elle peut provoquer des dégâts sur le sol, surtout en zone humide, et sur la végétation (Edington & Edington, 1986) qui sont plus importants que ceux dus au VTT (Price, 1985). " De toute évidence il y a contradiction manifeste entre ce qu affirment tout ce petit monde et vous semblez ne retenir que la version qui vous interesse, ce qui demontre soit une meconnaissance du dossier soit une volonté manifeste de nuire...bref, c est tres ennuyeux, vous ne disposez d aucun élément valable et pire vous publiez des elements contradictoires...dommage que les journalistes ne se penchent pas un peu plus sur vos dossiers, en attendant je ne m attends pas a ce que vous me publiez, je comprends que cette discussion commence à vous peser mais bon pour une tribune libre c est un peu juste...Cordialement, Philmax

      Supprimer
    10. Bonsoir Philmax,
      Désolé mais il faudrait comprendre que nous ne sommes pas derrière le clavier en permanence ! Vos propos sont vraiment méprisants mais nous les publions sans aucun problème.
      Soyez gentil, envoyez nous un mail où vous adresser d'autres éléments et patientez un peu par ce que oui, on n'a pas que ça à faire nous aussi !
      Vous vous y prenez mal et vous vous trompez totalement de cible et de débat. Vous avez de l'énergie, utilisez-la pour faire comme les grimpeurs, les cavaliers ou les randonneurs en organisant des campagnes de ramassage des déchets ou des opérations de stabilisation des sentiers...
      Par ailleurs, vous contestez le fondement légal de l'interdiction du VTT en forêt domaniale. Très bien. Mais hélas, force est à la loi. Vous roulez sur les terres PRIVEES de l'ONF. Rien ne l'oblige à vous y accueillir.
      Enfin, oui, 2 000 marcheurs font des dégâts. Nous n'avons jamais dit le contraire. Nous disons juste qu'un randonneur descendant une pente sableuse en marchant (disons à 4 km/h) fait moins de dégât qu'un VTT qui roulera 3 à 4 fois plus vite dans la même descente. Le sillon continue laissé dans le sable canalise l'eau lors d'une pluie et entraîne d'avantage de sable en bas de la pente. 2 marcheurs versus 2 vetetistes idem...3 versus 3 pareil...bref, pour comparer, le protocole étudie un nombre identique de passage.
      Je vous invite à mesurer le creusement fait dans un sentier pentu et sableux après le passage de plusieurs centaines de roues puis de le comparer avec celui effectué par des centaines de pas. Dans les deux cas, il y a creusement mais celui fait par les vtt seront plus profonds. Nous sommes contre les rassemblements massif en forêt tant pour les cavaliers, les trailers ou les grimpeurs (et c'est aussi écrit sur nos portails) . Nous passons régulièrement sur les sentiers. Après la randonnée des Trois châteaux, nous n'avons pas constaté de dégradations importantes et pourtant, la fréquentation est monstrueuse ! Enfin, bon nombre de VTTISTES amateurs (et plusieurs d'entre nous en font partie) aiment une bonne descente. Ainsi, dans la Réserve Biologique de Cuvier, où le sentier bleu 5 a été détourné à de nombreuses reprises pour lutter contre l'érosion, les plus grosses goulottes sont le fait de vtt coupants droit dans la pente.
      Allez, bon ride !

      Supprimer
    11. Sur la première partie de votre commentaire, nous sommes d'accord, la population de VTT sur les 17 millions ne représente pas la majeure partie loin de là et bien entendu, les dégradations faites par les "groupes familiaux " aux enfants mal éduqués font beaucoup de dégâts (on n'a jamais écrits le contraire ! ) La seule différence étant que 80 % d'entre eux ne s'eloignent pas de plus de 500 m des parkings ce qui réduit considérablement la zone des dégradations !!! C'est bien pour cela que l'office les concentre dans des sites où il fait des aménagements lourds (que nous contestons tout autant ! )

      Supprimer
    12. Admettons que dans une descente sableuse que le velo engendre plus de dégâts, seulement, sauf erreur si y a bien un endroit qu on évite en velo c est bien les endroits sableux pour la bonne et simple raison c est que ca roule pas, autant on marche sur le sable autant on y roule pas...cela reste donc un point très marginale. Mais pour clore ce débat pour ma part, je constate et regrette que vous n ayez de données chiffrées ou d'études valables, comme le souligne le texte du lien que j avais précédemment donné et qui provient de vos sources, 1 les études sont très contestables, je cite : "L’impact environnemental des sports de nature a donné lieu à une abondante littérature de valeur très inégale. Une analyse bibliographique de 300 documents (Mounet et al, 2004) fondée sur une grille d’évaluation de ces études d’impact (Mounet et al, 2000), a mis en évidence les lacunes importantes de la plupart d’entre eux." et secundo on peut retenir aussi je cite toujours : "Les conflits d’usage se sont donc doublés de conflits environnementaux avec, parfois, une certaine ambiguïté. Car, au-delà de l’aspect purement biologique, l’impact environnemental des sports de nature a aussi été mobilisé dans les conflits d’usage comme un argument, parfois non fondé, par les opposants aux sports de nature sous la forme d’une « montée en généralité » visant à « masquer l’intérêt particulier derrière une contribution au bien commun » (Beuret, 2006, 165-166). Et il est donc parfois difficile de savoir a priori si certains conflits étaient liés à des usages concurrentiels des lieux ou à la protection de l’environnement." Ces deux points particuliers recouvrent assez bien ma pensée sur le sujet, il y a des doutes légitimes sur la réalité de la part attribuable aux VVT istes dans la dégradation et à lire les articles de presse ultra violent et caricaturaux, on peut aussi s interroger sur les réelles motivations des acteurs. On peut aussi retenir que faute de données suffisantes, on applique plus particulièrement aux VTT istes une réglementation aveugle et dépourvue de fondement ce qui entraine defacto un rejet même si comme vous le soulignez, force doit rester à la loi, quand celle ci est injuste et mal perçu voire stigmatisante elle ne peut etre respecter et ce d autant que les moyens coercitifs pour la faire respecter sont insignifiants et je pense qu en l etat c est certainement pas en tentant de faire légiférer de force qu on obtiendra la moindre adhésion a un quelconque projet environnementale, le but est louable la méthode complètement à l ouest ! J estime pour ma part que pour prendre des mesures, ce que je ne contesterai pas, il faut des éléments sur lesquels s appuyer et non pas sur le désert actuel en la matière, à moins de nous sortir encore une fois l éternel principe de précaution un peu éculé mais si pratique. Sinon désolé pour le ton un peu sec mais j ai lu les articles presse sur les VTT istes et de la façon dont nous sommes décrit je me suis dit que nous devions être en guerre ! :) Cordialement, Philmax

      Supprimer
  2. Demain dossier VTT dans Le Parisien
    Avec les mesures que va prendre l'ONF
    Merci Pascal pour l'info exclusive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. l'onf ferait mieux de se pencher sur des recherches alternatives pour l'exploitation de" ses" forêts afin d'éviter les gros massacres que l'on constate dans certaines parcelles....massacre végétal ou massacre animal lors de battues organisées......Mais là on vous parle de gestion!.....gestion très lucrative évidemment...
      Quand à l'AFF.....maréchal me voilà!

      Supprimer
  3. Tout d'abord,la cohabitation entre les marcheurs,cavaliers et les vététistes peut très bien se faire.Les vététistes sont éco-responsables et respectent une charte de bonne pratique comme celle de mountain bikers fondation: http://www.mountainbikers-foundation.com/accueil/charte-de-pratique/ ou celle prônée par la FFCT.Quand les chevaux passent dans des chemins humides,ils abiment autant les sentiers,mais si je vous comprends,comme ils rapportent de l'argent vous les laissés faire belle image de l'écologie!Pour ce qui est d'entretenir les chemins,c'est souvent les organisations de vététistes qui s'en occupent.Ne faudrait-il pas commencer s'occuper en premier lieu des motos cross et et quads qui sont une réelle menace pour l'éco-systeme.Partagons,nos chemins

    RépondreSupprimer
  4. Pourquoi des villes qui possedent des parties pareilles de nature qui se prete a ce sport qui est le VTT ne se concertes pas avec l'ONF et les personnes agrées pour construire un bike park tout en respectant la nature!? Ce qui apporterai aux villes plus d'angoument touristisque et les passionnés seraient ravis mais faut il encore que tous ce mettent d'accord sur le respect de la foret en premier !

    RépondreSupprimer
  5. Pourrait-on avoir un scan de l'article du Parisien SVP ? Merci

    Markitos

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour, attentif à mon environnement et volontaire dans sa protection. Il y a quand même quelques choses qui m'interroge. L'érosion reste un phénomène "naturel".
    L'homme peut y avoir son rôle, mais au même titre que le vent, la pluie et la chimie des roches. Les sangliers aussi alors. Un poil démagogues, mes propos ne veulent pas niés les problèmes et leur éventuels responsable. Et surtout rejeter la faute sur les autres.
    Nous n’allons pas rester enfermés dans nos mégapoles, sous prétexte que le moindre pas ou déplacement modifie notre environnement.
    C'est un peu la tendance chez certains écologistes, dont je ne me reconnais pas et pourtant je m'implique du plus que je peu.
    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  7. toujours aussi drôles les priorités de certains..... comme si il n était pas possible de faire des sentiers pour vtt dans des parties techniques ..... mais l écologie c est le joker preferé de l état ( et donc des communes et autres organismes en dépendant ) , mais la solution est simple il suffit de payer , comme d habitude ..... une sorte de vignette qui permettrais de rouler et c est sure que l érosion et autre connerie disparaitrai .... regardez la taxe CO2 pour nos voitures. aucune solution ne s envisage mais l argent rentre donc on ne pollue plus..... mais allez tagueur les arrêts de bus et cracher sur les trottoir nondidju , on sinon mettez votre caravane sur les terrains de foot ça dérange pas trop ça non plus... enfin bref les gars faut se dire que les vélos en foret d ile de france c est comme les voitures dans paris : on en veut plus !!!!!! ;)

    RépondreSupprimer
  8. La question n'est pas de savoir qui dégrade le plus du marcheur du cavalier du vélo ou du débardeur, mais d'admettre que l'évolution de la société de loisir va dans le sens,pour vos enfants et petits enfants, de la pratique du vtt et du cheval de manière fun...et que d'échanger est plus constructif que des prises de décisions sectaires,inacceptables et de toute façon enfreintes!

    RépondreSupprimer
  9. La question n'est pas de décider qui dégrade le plus du marcheur du cheval du vélo ou du forestier,mais de considérer que l'évolution de notre société de loisir va dans le sens de pratiques sportives telles le vtt et le cheval par vos enfants et petits enfants....pratiques sportives funes qu'on ne peut brider dans des manèges ou des bikes parks........Les échanges sont de toute façon plus constructifs que les menaces de sanction ou les décisions autoritaires.....qui de toute façon....quelques soient les moyens utilisés..ne résisterons pas à ce phénomène de société

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour, Oui toute pratique dans un lieu naturel a son influence et modifie plus ou moins la nature.
    Tout est dans " le plus ou moins".
    Certains, à VTT, à pied ou cheval laissent plus de traces que d'autres. C'est un constat qu'aucune réglementation ne pourra modifier. Alors soit on interdit totalement certains coins ou soit chacun se responsabilise.
    Mais la dernière alternative est la plus difficile, car elle demande un préalable: l'éducation.
    Alors oui à l'interdiction temporaire et oui à l'éducation.
    Non, payer ne changera rien car alors ce sera de "la consommation" de nature: je paie (ou je risque de payer) donc je fais comme je veux (surtout n'importe quoi, car en plus je suis un rebelle avec des sous !).

    RépondreSupprimer
  11. Vue le nombre de vtt en circulation, ils vont bien reussir a nous pondre une "taxe" anuelle genre permis de circuler, en gros tu paye tu roule ici et la, tu paye pas ba ta pas le droit d'etre ici,
    Ca va finir comme les histoires de pollution,avec leur "vignette" a payer qui donne le droit de polluer
    De nos jours et dans tous les pays du monde tous s'arrange a coup de pognons

    RépondreSupprimer
  12. ça me fait doucement sourire tous ces conneries...
    Une cohabitation de plus en plus difficile? Normal quand vous croisez des marcheurs qui ne vous disent pas bonjour (alors que vous oui), certains rigolant en voyant des vttiste blessé, etc...
    Et puis qu'on ne me parle pas d'érosion et d'écologie car je n'ai jamais vue de vttiste jeter de détritus (j'ai même un sac pour ramasser les merdes des randonneurs dans mon camelbak) alors que des marcheurs très souvent. L'erosion? Admettons qu'un vélo participe plus à l'érosion (ça reste à prouver) qu'un randonneurs, il y a combien de fois plus de pistons que de vélo? 10X? 100? 1000? Et là c'est pas les piétons qui détériore le plus?
    Pour les vttistes qui font des tremplins ou autre ça reste marginal (et je suis contre aussi), comme d'après ce que vous dites des marcheurs qui casse volontairement des branches, etc???

    Heureusement tous les marcheurs ne sont pas à mettre dans le même sac, et on peux même discuter avec certains. (et nous soutienne aussi dans notre pratique alors qu'ils ne sont pas du tout 2 roues) Malheureusement ce n'est pas la majorité.
    Faite le test, venez avec un vélo sur un parking (peux importe lequel) et dite simplement bonjour aux gens et venez me donner le taux de réponse. Je parie sur pas plus de 20%. Faites la même chose en tenu de randonneurs et dite bonjour aux vttiste. Je paris sur au moins 90% de réponse. Le respect passe d'abord et aussi par là ;-)

    A bon entendeur...

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template