LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Merci de nettoyer les prises

Merci de nettoyer les prises
avec une bonne brosse !

Incendie dans les Trois Pignons ! Les "touristes" sont bien là !

Mis en ligne par TL De Bleau on jeudi 17 avril 2014 | 17:29:00

Il ne se passe pas une journée en cette période des vacances de Pâques sans que l'on ait à déplorer les conséquence de la venue en masse de touristes en forêt de Fontainebleau !
Malgré les mises en gardes répétées (voir celle-ci de juillet 2013), les invectives des locaux et le panneautage de l'office sur les parkings, cet afflux massif de visiteurs entraîne immanquablement : stationnement dangereux et sauvages, accroissement massif des déchets, encombrement des parkings (notamment à l'Isatis) par les bivouaqueurs en tous genres... 

Il y a quelques jours, nous avions lancé l'alerte suite à un départ de feu au pied du 35 bleu à la Roche aux Sabots. Hier,  mercredi 16 avril 2014, un nouvel incendie s'est déclaré ravageant de 6 hectares, (PF n° 106) à la Canche aux Merciers dans la forêt domaniale des Trois-Pignons ! 6 hectares qui viennent s'ajouter à la zone ravagée à la JA Martin/Rocher Cailleaux... Dire les vacances ne font que commencer !



Mise à jour du 18 au soir :
les premières images signées Soleg. Merci...
Sans Commentaire...
bien triste





L'ONF nous rappelle qu'en "France, les causes connues de départs d'incendies en forêt sont majoritairement accidentelles et d'origine humaine, souvent provoquées par des feux de bivouacs mal éteints. Ces derniers étant d’ailleurs interdits en forêt domaniale. 

L'occasion de rappeler que le massif de Fontainebleau est un espace fragile (landes sèches, tourbes, etc) et sensible aux incendies, qu'il convient de préserver. Les visiteurs doivent donc faire preuve d'une grande vigilance et respecter les consignes de prévention". 



Vous devez en cas de départ de feu  appeler les pompiers 18 ou 112 mais aussi la permanence incendie de l'ONF au 06.15.52.03.96.


Par ailleurs, nous l'avons constaté à diverses reprises, si vos invectives envers les "bivouaqueurs", "squateurs" de parking et autres allumeurs de feu ne fonctionnent pas, les prendre en photos, noter le lieu, la date et heure, le n° de plaque du véhicule est souvent assez dissuasif. Attention, certains n'aiment pas et deviennent agressifs !

Libre à vous ensuite de les transmettre aussi à l'ONF (voir commentaires) !

Donc, comme chaque année à Pâques, les "touristes" sont là avec leurs cortèges de dégradations et abus. A Isatis, mercredi soir, il n'y avait pas moins de 30 vans et tentes !!! 

Nous vient alors une question : C'est quoi le dispositif mis en place pour faire appliquer la loi sur cette période de fréquentation exceptionnelle mais récurrente ?

Va t'on attendre juillet /août pour avoir un dispositif d'information et répression comme chaque année ? 




Photo récupérée sur le Net !
Petite remarque de sémantique :
Pourquoi "feu de bivouac" et pas " feu" tout court ?
           
Le feu "de bivouac" est sûrement un bon générateur d’incendie, le sol étant en principe chauffé plus longtemps lors des longues soirées de bivouac, la composante végétale du sol (tourbe, etc) peut transmettre la zone d’ignition un peu plus loin dans un endroit favorable (un feu de tourbe peut couver plusieurs jours) mais un feu "tout simple", mal éteint, est encore plus efficace. 

L’emploi de cette expression toute faite nous gène de plus en plus. La sardine est "à l’huile", la cerise est "sur le gâteau", ... , le feu ne peut-il être que "de bivouac" - avec particule pour plus de noblesse ou d'importance ?

Avec cette connotation, l'ONF met en cause "les bivouaqueurs"... Alors si le feu a vraiment besoin d'une particule pour s'exprimer, celle du "camp" lui suffira amplement ! En effet, l'esprit du "feu de camp" est assez différent du "feu de bivouac" et sans doute plus approprié à la situation. Mais peut-être est-ce la connotation festive qui cette fois, dérange. D'ailleurs, même dans les PN, il est d'usage de distinguer "camping sauvage " et "bivouac "... Le bivouac est une activité traditionnelle à Bleau (interdite en 1942 par "l'occupant") et qui ne suppose pas l'allumage d'un feu même si, il faut le reconnaître c'est plus agréable...Ceci-dit, les temps ont changé et ce qui passait quand il n'y avait qu'un millier de visiteurs n'est plus tellement possible aujourd'hui...
Share this article :

6 commentaires :

  1. "...l'on ait à déplorer la venue en masse de touristes en forêt de Fontainebleau... !"
    "...les pendre en photos, noter le lieu, la date et heure, le n° de plaque du véhicule est souvent assez dissuasif..."
    "...Libre à vous ensuite de les transmettre aussi à l'ONF !..."
    !!! NO COMMENT !!!
    Un touriste.

    RépondreSupprimer
  2. Au grand courageux ci-dessus : c'est très intelligent de citer des bouts de phrase hors de leur contexte. A ce compte là on fait dire n'importe quoi à n'importe qui hein.
    Les bienfaits de l'anonymat, c'est beau ...

    Quand la parole ne suffit pas pour faire entendre raison à des espèces de décérébrés, c'est soit ce que tu as cité, soit prier pour qu'ils ne soient pas stupides au point de foutre le feu à la forêt. A mes yeux, ne rien faire est pire que tout. Leur faire assumer leur connerie n'est que justice et la moindre des choses. C'est à cause de ces abrutis qu'on se retrouve régulièrement avec des bouts de forêt calciné.

    Et je re-précise, parce que ça n'a pas l'air clair : on parle bien ici de personnes à qui on a calmement expliqué que faire un feu en forêt est dangereux (en plus d'être interdit) et qui n'en ont malgré tout rien à foutre.

    Un habitant de Fontainebleau.

    RépondreSupprimer
  3. les pendre en photos, t'es un grand fou toi !!!!

    RépondreSupprimer
  4. Salut copain des bois,

    Pour remettre les phrases dans leurs contextes il suffit de lire le texte juste au dessus, en général lorsque l'on lit les commentaires, on a lu le texte auxquels ils s'appliquent...
    Je te rappel que tu es aussi sous couvert d'anonymat, tu n'as pas trop de leçon à donner...
    Pour finir, en venir à la délation pour balancer des gars qui dorment dans leurs camions sur un parking est à mes yeux un acte franchement honteux, et clairement pas une solution au problème n'ayant aucun effet d'un point de vu légal...

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  5. Nan mais sans déconner : vous avez des preuves que le départ de feu a été causé par des touristes ? Pourquoi ce serait pas des jeunes du coin ? Des locaux en bivouac ? Des extra-terrestres ?
    Oui pour sanctionner les comportements abusifs (squatts de parking ect...) mais pas en accusant tout et n'importe qui sans aucun début de preuve...

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour,
    Pour ce qui est preuves, l'enquête est en cours mais pour le départ à la Roche : oui on en a... photographiques !
    Ensuite, merci de bien relire le texte ! Nous avons écrit : SI le dialogue ne fonctionne pas, Alors peut-être que des photos seront dissuasives ! C'est une expérience que nous avons faites sur le terrain. Ensuite... c'est Vous qui voyez. Elles ne permettent pas de sanctionner mais aideront à l'enquête si un jour, il y a un feu à Isatis...

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template