LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , , , » La seine et Marne, le royaume des déchets, y compris industriels

La seine et Marne, le royaume des déchets, y compris industriels

Mis en ligne par TL De Bleau on vendredi 23 septembre 2011 | 11:00:00



Bonjour,
Au moins 7 dossiers d'ouverture d'installations de stockage de déchets inertes (issus du BTP) sont à l'étude en Seine-et-Marne !

Ces gravas qui servent parfois à remblayer d'anciennes carrières ou des zones humides contiennent aussi des produits toxiques comme l'amiante. Ce sont des déchets d’amiante associé à des matériaux non friables, comme l’amiante-ciment qui reste la principale utilisation d’amiante (95 % de l’amiante utilisé en France). Ces déchets d'amiante lié à des matériaux inertes peuvent être admis dans des installations de stockage pour gravats et déchets inertes du BTP (circulaire du 22.02.2005).
Plusieurs sites séléctionné présentent un risque de polution de l'eau par infiltration et notamment celui de La chapelle la Reine. Diverses associations dont Nature Environnement 77 ont interpelléles services de l'Etat (Préfecture) pour demander que soient prises des mesures complémentaires améliorant la protection de l'environnement et en particulier de l'eau. Voir le courrier adressé à la DDT 

L'arrêté préfectoral autorisant la nouvelle décharge qui recevra des déchets d'amiante lié sur la commune de la Chapelle-La-Reine imposera des mesures complémentaires à l'exploitant.

Rappelons ici que si cet été, les médias ont beaucoup parlé de la décharge de Limeil-Brevannes (94), celle-ci n'est, hélas, pas un cas isolé. Dans un communiqué de presse, France Nature Environnement, FNE, dénonce les décharges illégales, qui fonctionnent parfois depuis des années.
Extrait :
"L’évacuation médiatisée d’une montagne de déchets à Limeil-Brévannes (94) braque les projecteurs sur un cas de stockage illégal de déchets. France Nature Environnement et deux de ses associations membres, Ile-de-France Environnement et FNE Midi-Pyrénées dénoncent l’existence de dizaines d’autres sites illégaux, qui mettent en danger la santé des riverains, la qualité de l’eau, de l’air et des sols." On y parle de sites en Seine-et-Marne : "La société BMR a déposé une demande d’autorisation en 2010 pour exploiter une plateforme de traitement de déchets végétaux à Villeparisis (77). En réalité, elle réceptionne des déchets non dangereux et non inertes (bois, cartons, plastiques ferraille) sans autorisation et sans aucun encadrement en matière de protection des sols et des eaux. Toujours à Villeparisis, la société Paté SAS a reçu une autorisation en 2000 pour exploiter une station de transit de verres alors qu’elle reçoit notamment des verres de tubes cathodiques de téléviseurs, qui sont des déchets dangereux."


Pour Michel Riottot, président d'Ile-de-France Environnement :

« Ce sont les départements de la grande couronne francilienne qui servent d'exutoire aux déchets industriels et commerciaux puis aux déchets ménagers dans les centres d'enfouissements. Rien qu'en Seine-et-Marne, sept nouvelles demandes de zones d'enfouissement viennent d'être déposées auprès de la préfecture de Melun. Réduction, réutilisation et recyclage doivent être la priorité des priorités en matière de gestion des déchets alors que l'enfouissement ou l’incinération est la solution de facilité et une manne financière pour les entreprises spécialisées. »
Lire le texte complet du communiqué de FNE


Pensez aussi que la Forêt de Fontainebleau reste elle aussi une vaste décharge !


J'ai évoqué il y a peu les problèmes liés aux déchets de la prostitution (notamment Bas Cuvier et Franchard ou le long de la route Ronde et des ex-nationales).

Je n'oublie pas vos déchets, ceux des visiteurs, locaux ou pas, ces ignobles cartes de visite que sont PQ, restes de repas et couches sales...



Il y a aussi ces aménagements faits et abandonnés par des chasseurs (cabanes de chasse, mangeoires...).

Il y a tout ceux liés à la présence d'anciennes propriétés privées ou sites industriels que les bénévoles participant "aux clean up days" oragnisés notamment par le Cosiroc ne peuvent pas toujours retirer.

Enfin, il y a les restes des décharges à ciel où l'ONF a pendant des années jetait vos déchets, ceux que les camions retiraient des poubelles des parking ! Quand je dis ou écris celà, j'ai souvent des remarques de gens qui ne me crois pas...
Photo prise au Viaduc des Fauvettes

En effet, au début des années 90, pour le ramassage des 6 000 m3 d'ordures en forêt, l'office déboursait près de 150 000 euros par an ! Deux camions tournaient toute l'année pour vider les 900 corbeilles... Jusqu'en 1995 environs, les poubelles étaient ramassées au moins une fois par semaine par le service forestier qui s'empressait de les entasser dans cinq décharges à ciel ouvert en pleine forêt pour minimiser les coûts de transport et les frais de mise en décharge !


En effet, il existe plus d'une quinzaine de gros dépôt d'ordures à Bleau (sans parler des satélites de l'Essonne). Exemples :
- Parcelle 147, décharge du Montoir de Recloses, en bordure de l'ex N7 et de la route du Rossignol,
- Parcelle 742, décharge de la plaine de Macherin, du côté de la route Marie Thérèse et du TMF,
- Parcelle 212, décharge des Vieux Rayons dans la zone clôturée non loin du carrefour des Vieux Rayons,
- Parcelle 158, le site de l'ancienne scierie du Rer de la Combe et plus loin Route du Gite le long de la N152,
- Parcelle 753, dépôt d'ordures le long de la D409 et du chemin de bornage
- Parcelle 646, dépôt d'ordures rte forestière de la Haute borne, en face de la Mare aux couleuvreux,
- Parcelle 330, dépôt d'ordures non loin de la maison forestière de Courbuisson,
- Parcelle 134 vers le Mont morillon le long de la Rte d'Achère à Fontainebleau et de la N152,
- Parcelle 304, décharge de la Queue de fontaine,
- Parcelle 684, décharge de la Mare aux fourmis

Ajoutez le dépôt de l'ancien Polygone de tirs de Franchard en descendant depuis le Carrefour de l'Occident, celui qui se trouve au croisement de la N7 et de la Route Ronde le long de la Rte de Barbizon à fontainebleau...


Un autre que moi peut facilement témoinger de leur présence... Le naturaliste Jean Poule de Bleau a publié d'extraordinaires photos de ces décharges... et un billet plein d'humour sur ce PN au mille déchets

Bonne grimpe


Mise à jour du 27/09/2011

Dans un article paru sur le site du CNIID, Centre National d'Information Indépendante sur les Déchets, qui pointe les 7 nouvelles demandes de décharges de déchets dits inertes, la Seine et Marne est clairement identifiée comme la grande poubelle de l'île de France.
Avec ces nouvelles implantations, le département comptera 19 décharges d'inertes et 9 carrières qui reçoivent également ce type de déchets.
Il faut rappeler que plus des 2/3 des déchets enfouis, incinérés ou traités dans notre département proviennent d'ailleurs.

Une solidarité de plus en plus mal perçue, consommatrice d'espaces naturels et agricoles, source de nuisances et de pollution. La Brie compte pourtant parmi les meilleures terres agricoles de France. 
Lire l'article du CNIID: http://www.cniid.org/article282,282
Share this article :

1 commentaire :

  1. Bonjour
    et Soignolles, Barneau et la belle colline avec des tuyaux d'échappemnet et le chemin en verre pillé !

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template