Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2012-09-23

Bonjour,

Nous avons consacré plusieurs articles avant les vacances au Viaduc des Fauvettes, célèbre "falaise" parisienne mais aussi grand lieu de rencontre pour les loisirs de pleine nature. Si vous aviez prévu d'y grimper ou slacker le premier WE d'octobre, c'est que vous n'êtes pas abonnés à la newsletter du Viaduc car le WE du 6 et 7 sera chargé en évènements : Trail, spéléo...


 

Commençons par les plus anciens utilisateurs : les spéléologues !
Démonstration spéléo-secours en 2004
Les spéléologues organisent régulièrement des manifestations sur le viaduc.
Nous vous avions parlé de « La grande vire » et ses 27h00 non stop qui se déroule en mai. 

C'était oublier que début octobre, ce sont les journées nationales de la spéléologie et du canyon dont c'est la 11ème édition !




Viennent ensuite les courreurs
Le Castel-trail organise lui aussi des rencontres sportives et conviviales tout au long de l’année, et notamment le fameux TVF : le Trail du Viaduc des Fauvettes ce 7 octobre 2012
Renseignement Castel-trail



Ces jours là, nous pourront toujours grimper, mais en respectant la progression des spéléologues et celle des coureurs.






Depuis l'arrivée dans les bacs des libraires de la 2ème édition du topo Escalade aux Fauvettes en mai 2012, voici quelques uns des temps forts de la vie de la communauté du Viaduc...
Juin 2012 : récupération d’un essaim d’abeilles
A quelques mètres au dessus de nos têtes, quelques milliers d’abeilles s'étaient installées au dessus de Nettoyage par le vide et L’abeille hard. Avec Francis, apiculteur, le COSIROC et un spéléologue ont procédé au retrait de cet essaim. Mais chaque année, un essaim s’installe en haut de la voie : Le passage au roi. Il vaut mieux, pendant cette période, oublier cette voie.

 
Juillet 2012 : rencontre avec la CAPS
A partir du 1er janvier 2013, La Coulée verte sera gérée avec la Communauté d’agglomération du Plateau de Saclay. Une visite du viaduc a été organisée avec les représentants de la CAPS, du SICOVY et du COSIROC.
Cet été : les motos…

Après avoir longtemps supporté les vrombissements incessants de motos qui tournent sur le tablier du pont, les gaz d'échappement qui remplissent les narines, les gravillons qui pleuvent à foison, G... excédé, renonce à grimper.
La Coulée verte est certes interdite aux motos, mais malheureusement, cette interdiction n'est toujours pas respectée et c'est souvent insupportable et parfois même très dangereux pour les autres personnes qui fréquentent le site.
G... a donc contacté la Police qui lui a précisé que dans une telle situation : il faut immédiatement prévenir le Responsable de la Police Municipale au
01.69.18.24.trente quatre. 
Par mail depuis un smartphone : police.municipale[arobase]bsy.fr

Le point sur l'équipement des  voies :

- La 9ème (7b) : on nous confirment que la 1ère longueur s’enchaine bien (c’est relatif !). Par contre, dans la 2ème, après le gros bac, la voie doit être finalisée.
- Oppus 100 a été enchaînée ! Un 7a+ pas simple à lire notamment dans le passage de l’arche.
2 voies ont été créées :
- Absynthe (6c), à gauche de Génépy.
Attention ! Il manque 2 scellements pour faire cette jolie voie en tête.
- Epipurien (5c), à gauche de la Kévin (dont la sortie est maintenant au centre du pilier).
En moulinette pour l’instant.

3 scellements doivent être placés pour pouvoir grimper Variante santé en tête.
L’équipement de ces itinéraires devrait être finalisés cet automne. Je vous informerai dès que ce sera fait.
Grimper en moulinette et corde fixe :
Vous pouvez maintenant repérer le numéro du pilier pour installer une corde depuis le haut : il est indiqué (très discrètement, mais visiblement) sur le champ visible d’un des barreaux de la rambarde située vers Les Ulis.

Merci à Jean Yves Derouck pour son formidable travail et pour cette News letter

Nos autres articles sur le sujet :

http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/06/viduc-des-fauvettes-le-renouveau-de-la.html (présentation et topo)
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/06/cohabitation-entre-usagers-dun-meme.html (la cohabitation et la slack)
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/07/defense-du-viaduc-des-fauvettes-un-long.html (la défense du libre accès au site)


Bonjour,
A Milly la Forêt
Nos amis de l'ONF nous annonce l'ouverture d'un nouveau sentier de découverte en forêt de Fontainebleau. Ce deuxième sentier est conscré à la découverte du métier de Carrier dont la population fut très importante dans notre forêt jusqu'en 1907. Cette industrie nous a certes privé de milleirs de blocs mais elle a été essentiel au développement économique de la région. Quand vous parcourrez les rue de Paris, vous marchez parfois sur des bouts de Bleau. Il existe dans bon nombre de sites de grimpe des traces de cette industrie aujourd'hui presque disparue. Rendez-vous est pris donc pour les 5 et 6 octobre pour la découverte du sentier (voir la suite de l'article).
En attendant, vous pouvez toujours consulter notre page "Boîte à outils" qui contient quelques documentation sur cette page de l'histoire et jetter un oeil dans la colonne de gauche où un lien de la rubrique escalade à bleau vous conduira vers l'univers des carriers.


Le sentier : sur les traces des carriers...
Le départ du sentier se situe à la Faisanderie de Fontainebleau au niveau du carrefour du coq (derrière le centre d’initiation à la forêt). Autour d’une randonnée d’interprétation sur les carriers, le sentier a pour vocation de présenter la géologie de la zone, l’activité des carriers (chemins de desserte, abris, village, front de taille, écales), la vie sociale dans les carrières ainsi que la production et l’utilisation du grès.
Composé de deux boucles de 4 et 7 kilomètres, il permet aux familles une découverte dans le cadre de randonnées de plus ou moins courtes durées.
Pour partir sur les traces des carriers, divers outils d’information ont été réalisés à l’attention des promeneurs. En plus des panneaux installés au départ et au niveau du village des carriers, de nombreux supports ludiques et pédagogiques permettent de faire connaissance, en marchant, avec ce patrimoine.


Au menu de l’itinéraire :
- plongez au coeur de la vie d’un carrier grâce au livret, véritable carnet de bord truffé de jeux et d’anecdotes qui témoignent du quotidien dans les carrières ;
- revivez à travers une plaquette d’information, l’histoire de la famille Parot qui part à la recherche de l’héritage du carrier qui a écrit le livret ;
- partager ce passé au son d’un audio guide pour comprendre la transformation, l’utilisation du grès, le lien avec le château de Fontainebleau ainsi que la vie de ces hommes. Autour d’une histoire scénarisée, laissez-vous envoûter et suivez Pierre dont le corps est investi par un carrier d’une autre époque. Un audio guide pas comme les autres qui vous invite à découvrir cette activité autrement !

Comment se procurer ces supports ?
Une fois ce sentier ouvert, tous ces supports seront disponibles au centre d’initiation à la forêt de Fontainebleau, dans les offices du tourisme, au centre d’écotourisme de Franchard et sur le site internet onf.fr.

L’aboutissement d’un travail concerté et partenarial
L’aménagement du sentier s’inscrit dans le cadre de la démarche de labellisation « Fontainebleau, Forêt d’Exception » initiée par l’Office National des Forêts depuis 2008. Cet aménagement, projet phare du label, a été financé par le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de Seine-et-Marne et l’Office National des Forêts.
De plus, il est le fruit d’un travail concerté d’étude et de recherche effectué par : l’ONF, l’Association des Amis de la forêt de Fontainebleau, le Parc naturel régional du Gâtinais Français et Seine-et-Marne tourisme. Ce travail a permis d’améliorer et d’enrichir les connaissances sur les carriers(mode de vie, techniques d’extraction du grès) mais aussi de répertorier les emplacements des vestiges et de préparer les outils de communication (plaquette, audio guide, le livret du carrier, panneaux d’information) destinés aux promeneurs
.
Après le sentier des arts rupestres, inauguré en 2011, l’ONF et l’ensemble de ses partenaires
ont poursuivi leurs actions pour favoriser la création de nouveaux itinéraires de promenade
thématique dans le but de promouvoir l’identité de la forêt à travers son patrimoine industriel et
historique. A travers des messages de sensibilisation, il contribuera également à la préservation de ce patrimoine.
Ainsi, en partant à la découverte de ces paysages et de ces vestiges, témoins de la richesse de ce patrimoine encore visible, il aura une vocation éducative qui permettra de faire revivre et de faire découvrir aux visiteurs cette activité.

Ouverture Les 5 et 6 octobre lors du Geo festival !






Souhaitons que ce sentier ait plus de chance que son prédécesseur, celui consacré à la découverte de l'art rupestre qui fut rapidement pillé et qui a été victime d'un incendie le 09/09/2012...
Bonjour,

Source image SDIS77
vous avez été nombreux à nous demander un point sur les dégâts causés par l'incendie de la JA Martin (Rocher Cailleau). Voici quelques témoignages en image...bien triste. Ce feu ne fut hélas pas le seul ces derniers temps et des enquêtes sont en cours car il s'agit très probablement d'incendies volontaires ! Nous en profitons pour remercier ici nos amis pompiers pour leur formidable travail, pour rappeler une énième fois que dans un espace forestier toute forme de feu est interdite, et pour vous livrer quelques témoignages du passé.



Nous avions abordé les incendies de l'été et leurs conséquences sur les sites d'escalade le 6 septembre, en rappelant une nouvelle fois les règles.

A Fontainebleau, nous assistons chaque année à de nombreux départ de feux, souvent très vite maîtrisés et le dernier très gros feux datait du dimanche 23 août 2009. Ce jour là, en début d'après midi, un feu, soutenu par un vent de 30 km/h, avait ravagé près de 20 ha entre Maisse et Milly dans le bois de Malabry. Le dimanche suivant, un autre feu partait au même endroit et un incendiaire fut arrêté.

Source SDIS 77

Depuis, il y a eut de très nombreux petits feux (1 à 2 ha en moyenne) mais la rapidité des secours suite aux alertes données par téléphone portable à souvent permis d'éviter la catastrophe. Le plus souvent ces incendies sont liés à l'imprudence, ou plutôt l'inconscience des visiteurs qui jetent leur mégot mal éteind, alume un barbecue ou, pire un bon feu de bivouac !
C'est probablement le cas pour le petit incendie du samedi 4 août 2012 après-midi au "Mont Simonet" à Larchant. Trois Groupe d'intervention en feu de forêt (GIFF) et un groupe commandement, appuyés par un Dragon 75, ont été engagés sur cette intervention. Une superficie d'environ un hectare de végétation a été brulée. Des rotations pour parfaire l'extinction des fumerolles se sont poursuivies jusqu'au dimanche après-midi.

En Essonne, et notamment autour d'Etampe, c'est un ou plusieurs pyromanes qui sévissent depuis la mi-août. Plusieurs milliers de tonnes de paille sont ainsi parties en fumée aux quelles s'ajoutent plusieurs hectared de forêt. Le 8 septembre 2012 un nouveau feu de forêt dévastait près de 5 000 m2 dans le bois l’Abbé, situé sur la commune de Chamarande. Le sinistre a été maîtrisé au bout de trois heures et demie par les pompiers. Ensuite, vers 17h30, à une vingtaine de kilomètres de là, un feu de détritus s’est propagé à un espace boisé, ravageant 1 000 m2 du côté de Roinville-sous-Dourdan. Un autre a ravagé des bois autour de la Padôle...

Le Dimanche 9 septembre 2012, vers 13 heures, l'alerte est donnée pour le feu à la JA Martin (Trois Pignons), au niveau de la parcelle 170.


Après une reconnaissance aérienne au moyen de Dragon 75, puis une reconnaissance terrestre effectuée par l’ONF, il faut se rendre à l'évidence, le feu est important et on compte 5 départs ! Le relief et le type de végétation rendent les opérations d’extinction longues et difficiles. En effet, outre la forte pente parsemée de gros rochers (les grimpeurs en savent quelque chose !) à remonter avec tout le matos, la tourbe et les aiguilles de pin favorisent les reprises.

Le feu sera attaqué sur 4 fronts nécessitant l'emploi de 16 CCF complété d'un important dispositif permettant l'alimentation des lances. Plus de 140 pompiers ont été engagés au plus fort de l'intervention, avec des renforts en provenance de l'ensemble du département ainsi que des départements voisins de l'Essonne et du Loiret. Le colonel Eric Faure, directeur départemental du SDIS 77 ainsi que le colonel Denis Musson, son adjoint, se sont rendus sur place. Les opérations d'extinction puis de noyage qui se sont poursuivies jusqu'au mardi soir.


Relvé de la zone brulée fait par Thierry Szubert.

Le bilan est lourd : plus de 10 ha calcinés ! 
A court terme, c'est un risque majeur d'accroissement de l'érosion déjà très forte dans la zone. Les arbres survivront-ils après un tel feu ?

Côté escalade, les blocs sont parfois un peu noircis notamment sur le circuit orange n°3 et sur le bleu n°6 et nous vous conseillons d'éviter cette zone pour limiter l'érosion et permettre la reprise de la végétation.

Côté rando, la variante du sentier rouge des 25 bosses en a pris un petit coup.
Enfin, le malheureux sentier de découverte de l'art rupestre déjà victime de divers pillages a été partiellement brûlé.

Bref, rien de dramatique puisqu'il n'y a pas mort d'homme dans le cas présent, mais celui qui a fait ça joue avec la vie des autres. Des enquêtes sont en cours et souhaitons que ces criminels soient vite arrêté.
Merci à Thierry Szubert pour le relevé, à Chistian (photos ci-dessus) et au SDIS 77 pour les images.

Vous trouverez d'autres images et témoignages ici et .
Ainsi que sur le blog de Jipé http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-incendie-en-foret-de-fontainebleau-note-0682-110486182.html


Petite sélection dans nos articles sur les incendies...

http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/07/risque-dincendie-dans-le-sud-rappel-des.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/05/pas-de-feu-bleau-merci-incendie-le-30.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/03/degradations-liees-aux-mauvais.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2011/07/surveiller-et-punir-camping-et-bivouac.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2011/07/encore-un-bloc-abime-par-un-stupide-feu.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2011/05/petite-histoire-entre-grimpeurs-autour.html
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2011/05/et-un-hectare-de-moins-premiers-feus-de.html

Et un petit homage au pompier du Grimp
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/04/grimp77.html

Bonjour,
A Milly la Forêt
Nos amis de l'ONF nous annonce l'ouverture d'un nouveau sentier de découverte en forêt de Fontainebleau. Ce deuxième sentier est conscré à la découverte du métier de Carrier dont la population fut très importante dans notre forêt jusqu'en 1907. Cette industrie nous a certes privé de milleirs de blocs mais elle a été essentiel au développement économique de la région. Quand vous parcourrez les rue de Paris, vous marchez parfois sur des bouts de Bleau. Il existe dans bon nombre de sites de grimpe des traces de cette industrie aujourd'hui presque disparue. Rendez-vous est pris donc pour les 5 et 6 octobre pour la découverte du sentier (voir la suite de l'article).
En attendant, vous pouvez toujours consulter notre page "Boîte à outils" qui contient quelques documentation sur cette page de l'histoire et jetter un oeil dans la colonne de gauche où un lien de la rubrique escalade à bleau vous conduira vers l'univers des carriers.


Le sentier : sur les traces des carriers...
Le départ du sentier se situe à la Faisanderie de Fontainebleau au niveau du carrefour du coq (derrière le centre d’initiation à la forêt). Autour d’une randonnée d’interprétation sur les carriers, le sentier a pour vocation de présenter la géologie de la zone, l’activité des carriers (chemins de desserte, abris, village, front de taille, écales), la vie sociale dans les carrières ainsi que la production et l’utilisation du grès.
Composé de deux boucles de 4 et 7 kilomètres, il permet aux familles une découverte dans le cadre de randonnées de plus ou moins courtes durées.
Pour partir sur les traces des carriers, divers outils d’information ont été réalisés à l’attention des promeneurs. En plus des panneaux installés au départ et au niveau du village des carriers, de nombreux supports ludiques et pédagogiques permettent de faire connaissance, en marchant, avec ce patrimoine.


Au menu de l’itinéraire :
- plongez au coeur de la vie d’un carrier grâce au livret, véritable carnet de bord truffé de jeux et d’anecdotes qui témoignent du quotidien dans les carrières ;
- revivez à travers une plaquette d’information, l’histoire de la famille Parot qui part à la recherche de l’héritage du carrier qui a écrit le livret ;
- partager ce passé au son d’un audio guide pour comprendre la transformation, l’utilisation du grès, le lien avec le château de Fontainebleau ainsi que la vie de ces hommes. Autour d’une histoire scénarisée, laissez-vous envoûter et suivez Pierre dont le corps est investi par un carrier d’une autre époque. Un audio guide pas comme les autres qui vous invite à découvrir cette activité autrement !

Comment se procurer ces supports ?
Une fois ce sentier ouvert, tous ces supports seront disponibles au centre d’initiation à la forêt de Fontainebleau, dans les offices du tourisme, au centre d’écotourisme de Franchard et sur le site internet onf.fr.

L’aboutissement d’un travail concerté et partenarial
L’aménagement du sentier s’inscrit dans le cadre de la démarche de labellisation « Fontainebleau, Forêt d’Exception » initiée par l’Office National des Forêts depuis 2008. Cet aménagement, projet phare du label, a été financé par le Conseil régional d’Ile-de-France, le Conseil général de Seine-et-Marne et l’Office National des Forêts.
De plus, il est le fruit d’un travail concerté d’étude et de recherche effectué par : l’ONF, l’Association des Amis de la forêt de Fontainebleau, le Parc naturel régional du Gâtinais Français et Seine-et-Marne tourisme. Ce travail a permis d’améliorer et d’enrichir les connaissances sur les carriers(mode de vie, techniques d’extraction du grès) mais aussi de répertorier les emplacements des vestiges et de préparer les outils de communication (plaquette, audio guide, le livret du carrier, panneaux d’information) destinés aux promeneurs
.
Après le sentier des arts rupestres, inauguré en 2011, l’ONF et l’ensemble de ses partenaires
ont poursuivi leurs actions pour favoriser la création de nouveaux itinéraires de promenade
thématique dans le but de promouvoir l’identité de la forêt à travers son patrimoine industriel et
historique. A travers des messages de sensibilisation, il contribuera également à la préservation de ce patrimoine.
Ainsi, en partant à la découverte de ces paysages et de ces vestiges, témoins de la richesse de ce patrimoine encore visible, il aura une vocation éducative qui permettra de faire revivre et de faire découvrir aux visiteurs cette activité.

Ouverture Les 5 et 6 octobre lors du Geo festival !






Souhaitons que ce sentier ait plus de chance que son prédécesseur, celui consacré à la découverte de l'art rupestre qui fut rapidement pillé et qui a été victime d'un incendie le 09/09/2012...
Cela fait un bon moment que cet article est en gestation, il est peut être temps de le sortir... Les bleausards les plus assidus connaissent sur le bout des doigts Fontainebleau, les Trois Pignons, les environs de Nemours et Larchant et, pour les plus aventuriers, les sauvages bois de l'Essonne des Grands Avaux à Chamarande. Les autres, vous pouvez toujours visiter les sites internet de notre colonne de gauche dont le remarquable Bleau méconnu.

Si vous êtes en quête de blocs nouveaux, pourquoi ne pas quitter l'Ile-de-France ? Quand aux falaisites qui ne jurent que par les falaises du sud ou de Bourgogne, ont-ils jetté un oeil au nord de la Seine ?
Bref, voici un petit tour d'horrizon de quelques sites d'escalade exotiques au nord de Paris en allant chez les Chtis... ou presque !

Bonjour,

World Clean Up day, journée mondiale de mobilisation contre les gaz et pétrole de schiste, etc, vraiment ce week end, il fallait être croisé avec une pieuvre pour pouvoir suivre. L'important c'est que cela est eut lieu et mobilisé du monde ! Mais avant d'en venir au 22/09/2012, complétons nos articles de la semaine dernière sur le nettoyage de Bleau par les bénévoles en évoquant l'opération des clubs FSGT parisiens du 16 et celui sur les ramassages de l'été en montagne avec l'opération qui s'est déroulée sur la Mer de Glaces.



Le 16/09/2012
Les clubs d'escalade FSGT parisiens Vertical 12, Grimpe 13 et Roc 14 ont organisé le dimanche 16 septembre une opération de ramassage des déchets à la Canche aux Merciers. Comme lors de chaque sortie mensuelle en car à Fontainebleau, il s'agissait de faire quelque chose d'utile à la préservation de notre terrain de jeu. Ce sont ainsi une vingtaine de bénévoles qui ont sillonné le site pour ramasser principalement des petits déchets abandonnés par des grimpeurs ou des randonneurs peu scrupuleux (strap, emballages, mouchoirs, etc.).
Près de 300 L de déchets ont ainsi pu être collectés et évacués.

Ce nettoyage a reçu le soutien de l'ONF, qui avait mis à disposition une benne pour collecter les déchets ramassés. L'initiative avait été relayé sur LTL2B, Kairn et Pof à Bleau (lien dans les colonne à gauche). Elle s'inscrit dans le cadre de BLO, association nouvellement créée qui vise précisément à organiser et fédérer les actions d'entretien, de préservation, de développement et de maintien du libre accès aux sites d'escalade bleausards.

Le 21/09/2012
Du côté de la Mer de Glace, c'est quelque trois tonnes de déchets, câbles, canettes de bière ou boîtes de conserve, qui ont été ramassées vendredi 21 par une centaine de bénévoles sur  le plus grand glacier de France.
Dès 8 heures, des bénévoles du Club alpin français et de l'équipementier Lafuma se sont attaqués au glacier, crampons aux pieds, piolet à la main (très pratique pour piquer une boîte de conserve ou l'extraire de la glace) et équipés de gants, sacs poubelle, casques... Ils ont essentiellement ramassé des câbles en fer, utilisés pour la construction des remontées mécaniques... Ils ont eut le droit au JT de 20 h sur TF1 !

Le 22/09/2012
World Clean Up Days ou...
D'un côté le nettoyage à Bleau, de l'autre la manif' à Tournan : 2 évènements incontournables à la même date, le choix était rude ! c'est sur nos amis de Lets do it france ont annoncé un peu tard les sites séléctionnés mais au niveau français c'est un vrai succès y compris médiatique (JT de France 2 notamment).

Au Bas Cuvier le matin, il y avait bien peu de monde pour retirer les déchets.

Mais c'est pas grave, avec tous les opérations menées depuis Avril sur le site, on a déjà retiré près d'une tonne de détritus...
Pour tous ceux et celles qui pensent que ces opérations ne sont pas ludiques, Claire nous adresse cette très courte vidéo. Bravo ! 
La suite arrive...

...opposition aux forages ?

J'emprunte la suite à mon ami Bernard qui tient les Chroniques Vertes de Milly :



La journée mondiale du refus de la fracturation hydraulique a été relayée en différents endroits de France.

C'était l'occasion pour les opposants de faire entendre leur voix en diffusant une information salutaire, ce que, d'une façon générale, les médias ont convenablement répercuté.

Voici une revue de presse non exhaustive des différents événements avec les couvertures nationales (voir ici sur Youtube, sur Le Monde et encore là dans Le parisien) et régionales des rassemblement de Tournan en Brie (Youtube)... 

Par ailleurs, il faut soutenir les maires de quatre communes ardéchoises (Vagnas, Bessas, Saint Sauveur de Cruzière et Beaulieu), convoqués le 27 septembre par le préfet de l'Ardèche et qui, à l'instar des maires de neuf autres communes du Gard (qui avaient reçu 2500 messages de soutien !), exposeront leur refus ferme et définitif à l'exploration et l'exploitation des hydrocarbures de schiste sur le territoire de leurs communes.

Comment faire ? Il suffit de copier le message suivant :

" Je soutiens les maires convoqués en préfecture de Privas le jeudi 27 septembre dans leur détermination à refuser les travaux demandés par la société Mouvoil "

et de l'envoyer au directeur de cabinet du préfet de l'Ardèche :


et à :


Plus les messages de soutien seront nombreux, plus les pouvoirs publics pourront mesurer l'ampleur de la mobilisation et la légitimité de la position de ces courageux élus.


Bref ! Partout, y compris en Seine et Marne, sur les déchet et les GPDS nous devons rester mobilisé. Merci à toutes et tous pour vos actions !


Sources et liens :



NATURE