LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , , » La chasse à tir en forêt de fontainebleau : un vrai danger

La chasse à tir en forêt de fontainebleau : un vrai danger

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 4 octobre 2011 | 12:17:00

Comme chaque année la chasse reprend à Bleau comme ailleurs. Comme chaque année, elle va provoquer des accidents de chasse. Comme chaque année, la presse et nos blogs seront le terrain d’affrontement entre les pro et les anti chasse.

En terme journalistique, on appelle cela « un marronnier ». Mais surtout, comme chaque année, des bêtes auront aussi à souffrir de cette pitoyable tradition qu’est la chasse à courre, toujours pratiquée à Fontainebleau (Eh oui, cette ville entretien son patrimoine historique jusqu’au bout !)

Il y a bien une opposition entre deux modes de pensée, deux visions de notre belle forêt. D'un côté, des chasseurs (parfois très aisés car chasser à Fontainebleau coute une vraie fortune), qui s’en réclament protecteurs et sur laquelle ils souhaitent régner en maître (avec pouvoir de mort !) et de l'autre, ceux qui l'apprécie pour ce qu'elle est et comme elle est.

Soyons honnêtes : les choses ne sont pas totalement binaires ! Si l'on veut bien admettre qu'une régulation  de certaines espèces (cela suppose qu’il y ait surpopulation) peut être nécessaire dans un espace aussi limité que notre forêt, les conditions d’exercice de celle-ci devraient préserver le public qui fréquente la forêt et ses environs.

Depuis la création de ce blog, je ne suis jamais rentré dans le débat me bornant tout au plus à vous mettre en garde sur les risques qu’il y a à fréquenter les même bois que les chasseurs. Pourtant, de nombreux témoignages de tueries scandaleuses m’ont été rapportés. Je chasse volontiers la grande faune sauvage … avec un appareil photo. Je n’ai pas le temps de faire de longues planques comme mes amis naturalistes mais j’aime la magie qu’il y a à croiser ces animaux au détour d’un sentier ou d’un bloc.

Mais dès la fin septembre, en semaine, il faut se résoudre à partager notre territoire avec ce que l’ami Jean Poule de Bleau nomme les PAN (Protecteurs Armés de la Nature) !



L’ONF, nous affirme chaque année que les conditions dans lesquelles se déroulent les chasses à Fontainebleau sont faites pour préserver le public d’un accident de chasse dans la mesure où ce public respecte le balisage mis en place…

Ce qui c’est passé vendredi 30 septembre 2011 démontre que NON, la sécurité n’est pas assurée par l’ONF ! En effet, cinq photographes naturalistes ont été témoins d’une de ces tueries qui aurait pu coûter la vie à l’un d’eux.

Le récit et les photos son sur le site photonaturefontainebleau de mon amis Jean Poule

La scène se passe dans la pénombre du petit matin (7h30 environ). Les photographes profitent de la période du brame du cerf pour repérer et suivre les grands mâles. L’ami Jean Poule nous conte régulièrement sur son blog ces surveillances qui lui permettent de réaliser de magnifiques images. Il est aussi régulièrement témoins des débordement des chasseurs. Vous pourrez lire sur son site de nombreux exemples de massacres honteux comme cette chasse à courre qui s’est terminée dans la zone protégée de la plaine de la Sorques (épisode 2 ici)  le massacre d’un blaireau, ou voir les photos de ces sangliers noyés dans un pseudo abreuvoir

Et 2 sangliers noyés ! Source : Photonaturefontainebleau

Au fil des années Jean Poule suivait un « 14 cors », c'est-à-dire un très vieux mâle dont les bois présentent, pour schématiser, 14 pointes ce qui est plutôt rare.

Or vendredi, cinq photographes se mettent en place tôt le matin pour tenter de capturer de belles images de ce magnifique cerf. Voilà plusieurs jours qu’ils observent discrètement l’animal. Ils ne sont pas les seuls. Ils croisent d’ailleurs un membre de l’ONF. Le Cerf arrive et livre combat avec un plus jeune prétendant… quand, à 100 m des photographes, claquent trois coups de feu !
Bilan : la 14 cors est abattu, le plus jeune, blessé, prend la fuite… et nos chasseurs d’images ont échappés à l’accident.  


chasse dans le brouillard !
Jean Poule, est abasourdi et en colère, non sans raison. « J’y étais la veille. L’ONF savait très bien qu’il y avait beaucoup de monde dans le secteur. La sécurité n’était pas assurée : la chasse n’était pas signalée par des panneaux, d’autant qu’il s’agissait d’un tir à hauteur d’homme. » Il était 7h30 alors que l’arrêté préfectoral précise que la chasse est ouverte  à partir de 9h ! Enfin, on peut s’interroger sur la légitimité qu’il y a à tirer un animal en plein combat avec un autre, pendant la période du brame… l’affaire fait aujourd’hui le tour des blogs. L’association Connaissance du Gâtinais s’est également insurge contre ces pratiques.

Contacté par Pascal Villebeuf du Parisien, l’ONF, par la voix de Renaud Klein, directeur national des chasses, confirme que « ce genre de chasse est autorisé. Mais il faut que j’examine dans quelles conditions ces tirs se sont déroulés. »

Les voilà :
-en pleine période du brame,
-le plus gros cerf du secteur
,
-en plein combat
,
-à 7h15 donc pas à l'approche mais à l'affût
,
-le chasseur savait très bien qu'il y avait des photographes autour de l'enceinte
,
-un deuxième cerf blessé.

On se demande comment il n’y a pas plus de morts à Bleau chaque année. Et encore, ce n’est pas en domaniale que vous prenez le plus de risques…

A l’issue de la dernière saison de chasse 2010/2011, le "Réseau Sécurité à la chasse" de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), a relevé 131 accidents, dont 18 mortels (contre 174 en 2009/2010, dont 19 mortels).

Voici ce que dit le rapport de l'ONCFS :

Les chiffres de cette dernière saison cynégétique confirment la tendance à la baisse structurelle observée depuis de nombreuses années. (186 en 2000/2001, dont 23 mortels).

L’analyse des données concernant les victimes d’accidents montre que 53% des individus concernés sont des chasseurs, 15% des accompagnateurs, 9% des non chasseurs ; 23% des victimes relevant de l’auto-accident (consécutive à une chute le plus souvent).

On note cette année que le nombre de victimes parmi les non chasseurs suit la tendance à la baisse observée plus haut. 25 victimes en 2009/2010 contre 13 pour la saison dernière. Des blessures légères pour l’essentiel, impliquant le tir en direction des voies de circulation ou jardins d’habitation dans la majorité des cas.


Au grand gibier, la chasse du sanglier représente 69% des accidents (soit 1 accident pour 14 000 sangliers), contre 25% pour le chevreuil et 6% pour le cerf. Pour le petit gibier, le tir du gibier à plume demeure plus accidentogène que le gibier à poils (63% contre 37%).

A l’issue d’une analyse des circonstances des accidents, le "Réseau Sécurité à la chasse" a formulé un certain nombre de recommandations et attiré l’attention des chasseurs sur les aspects les plus sensibles :

Ainsi, la nécessité d’une organisation rigoureuse des battues. Lors de la saison 2010/2011, le tir dans l’angle des 30° et la désorganisation de la battue ont été la cause de 72% des accidents pour le grand gibier. Il importe que le chef de battue définisse clairement le poste de chacun, accompagnateurs compris, et qu’il veille au respect de l’angle de sécurité de 30°.
Concernant la manipulation des armes de chasse, l’attention doit porter sur l’utilisation de la bretelle. Accessoire de confort, elle ne doit être utilisée qu’avec une arme déchargée (ouverte ou culasse en arrière) ; elle est à proscrire en action de chasse. L’arme chargée à la bretelle a été la cause de 17 accidents ces deux dernières années, dont 6 mortels. Il faut veiller en outre à ce que cet accessoire soit en bon état (anneaux grenadières vérifiés) et facilement amovible.

Donc, soyez prudent, faites du bruit et portez des couleurs vives pour ne pas vous faire tirer dessus ! Par contre, pour observer les animaux, attendez le départ des chasseurs !






 Autres liens :

http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-la-chasse-en-foret-de-fontainebleau-59310880.html

http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-chasse-55803850.htm

La chasse au cerf royal provoque un tollé PASCAL VILLEBEUF Le Parisien




Ensuite, beaucoup plus long, mais instructif,  le Schéma Départemental de gestion cynégétique, qui permet de se faire une idée un peu moins caricaturale de la chasse. Un exemplaire sur Calaméo.

les jours

Périodes d'ouverture et modalités de la chasse en 77

Arrêté préfectoral d'ouverture, de fermeture et de conditions de la chasse 2011-2012 (format PDF - 47.8 ko) + cahier affiche 2011-2012 (format PDF - 44.6 ko)
Arrêtés chasse du petit gibier :
Arrêtés chasse du grand gibier :
- Arrêté préfectoral fixant les quotas 2011-2012 (format PDF - 15.2 ko)
- Arrêté préfectoral fixant les conditions de tir du sanglier au 1er juin 2011-2012 (format PDF - 22 ko)
Arrêtés chasse du gibier d'eau et des oiseaux de passage :
- Oiseaux d’eau et de passage : ouverture 2011-2012 (format PDF - 12.4 ko)
- Oiseaux d’eau et de passage : fermeture 2011-2012 (format PDF - 13 ko) 
Share this article :

3 commentaires :

  1. Bonjour,
    veuillez trouver ci-dessous une réaction à l'article paru dans le Parisien.
    Salutations FD
    Cette communication aimerait entrer dans le cadre du droit d’expression en réaction à un article. Nous souhaitons réagir à l’article paru le 4 octobre 2011, intitulé : «La chasse au cerf royal provoque un tollé» signé Pascal Villebeuf.
    Merci de votre attention, nous nous en expliquons ci-dessous.

    Notre nature, ses joyaux, sont abandonnés par nos dirigeants.
    Pire ils livrent notre faune à la concupiscence, au plaisir malsain et abjecte d’individus qui, comme ils pourraient se livrer à la traite humaine, payent pour un moment de jouissance égocentrique, par plaisir de donner la mort : tuer un cerf de 14 cors en pleine puissance de vie = 3500 €.
    Cela nous amène à la réflexion suivante : Jusqu’où se laissera-t-on entraîner dans ces dérives qui semblent sans limites ? Aujourd’hui on offre de tuer impunément des êtres vivants parmi les plus précieux, nos hôtes des forêts, comme ça pour le plaisir. Et puis demain ?
    Que peut-il se passer dans l’esprit de l’individu qui a dans la lunette de sa carabine, l’animal, la vie à sa portée ? En effet ses pratiques autorisées qui consistent à payer, donner de l’argent en échange de la vie, ici un trophée très précieux, peut en effet poser la question de jusqu’où pourraient aller de tels individus. Au fond puisqu’en payant on peut légalement enlever la vie animale aussi facilement pourquoi ne pas franchir d’autres étapes dans cette recherche de sensations ?
    La nature, la biodiversité a ses lois et ses règles : pour protéger l’intégrité des populations animales elle « prélève » l’animal affaiblit par la maladie, l’accident ou l’âge.
    Par contre l’ignoble « tartarin » argenté, lui, recherche pour son plaisir personnel et pour valoriser son égo défaillant, le trophée, l’animal génétiquement le plus en mesure de protéger ses pairs.
    Le pire est peut être dans cette phrase : « A l’ONF, Renaud Klein, directeur national des chasses, confirme que « ce genre de chasse est autorisé. Mais il faut que j’examine dans quelles conditions ces tirs se sont déroulés. » Ces quelques mots montre que l’ONF qui autorise ces agissements ne contrôle rien.
    Tout ceci est révoltant et doit cesser.
    Nous considérons que la chasse n’a plus sa place dans notre société qui souhaite faire partager à nos enfants les valeurs de respect de la vie sous toutes ses formes, la nécessité de respecter les milieux naturels, la biodiversité, les équilibres naturels creuset de l’humanité.
    La chasse peut et doit disparaître de notre paysage et être remplacée par une instance qui permettra d’établir dans une approche pacifique d’accommodation des espaces naturels et de la faune, les conditions d'une harmonie entre la vie moderne et les espaces naturels et être le carrefour d’une représentation équilibrée des intérêts de l’ensemble de la population.
    Vous pouvez nous retrouver sur notre site www.antichasse.com
    Rassemblement pour l’Abolition de la Chasse – François D RAC Service presse. presse@antichasse.com
    http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/la-chasse-au-cerf-royal-provoque-un-tolle-04-10-2011-1638036.php

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour, Serait il possible d'avoir le contact du responsable du site s'il vous plait ?
    Merci beaucoup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, vous pouvez nous contacter par mail et en fouillant les rubriques du site vous aurez toutes les réponses à votre question.

      Supprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template