LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , , , , , , » Les tiques : un vrai danger mal connu pour ceux qui parcourent la forêt

Les tiques : un vrai danger mal connu pour ceux qui parcourent la forêt

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 2 mai 2011 | 16:01:00

La maladie ou borréliose de Lyme est une maladie bactérienne transmise à l'homme par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. L'agent responsable est Borrelia burgdorferi.

En France, toutes les régions sont touchées (contrairement à ce que peuvent dire certains médecins de ville notamment en Ile-de-France), et il est difficile d'en évaluer les chiffres exacts car la maladie de Lyme reste trop mal diagnostiquée, les sérologies n'étant pas toujours fiables, et parfois difficiles à interpréter.

Il existe des patients de sérologie négative, très malades, comme des patients de sérologie positive, qui ne développent pas la maladie.

Les maladies transmises par les tiques deviennent un grave problème de santé publique. Toutes les couches de la population sont touchées, il ne s'agit pas uniquement des professions à risque, (ex: forestiers, agriculteurs, etc...).


Tique femelle (c'est elle qui pîque) plein de sang
Depuis la rédaction de cette article déjà lu plus de 9 000 fois !!! Nous ne sommes pas médecins mais souhaitons vous apporter un maximum d'information, y compris sur les protocoles médicaux.




Tique mâle (ne pique pas)

La maladie de Lyme se traite par antibiothérapie, mais quand le traitement n'est pas prescrit suffisamment tôt après la piqûre, la maladie évolue vers un stade chronique, elle devient alors très invalidante voire mortelle. De plus, même traitée à temps, il peut y avoir des résistances et une évolution malgré tout, vers une infection chronique.

Le syndicat des forestiers a par ailleurs lancé en 2012 une grande enquête sur le sujet. vous trouverez ci dessous son communiqué. La plaquette de 24 pages qu'il met à disposition des forestiers qui accompage le questionaire est complète et offre une mise à jour importante de notre article (actualité médicale notamment).
"La maladie de Lyme est un véritable fléau. Les personnels de l’ONF sont naturellement plus exposés aux morsures de tiques. Même si aujourd’hui, la maladie est reconnue comme maladie professionnelle, force est de constater que pour les malades c’est encore un véritable parcours du combattant qui doit être mené. Entre la recherche de soins avec une médecine qui tâtonne et une reconnaissance administrative le parcours peut être épuisant. Et puis, il faut l’admettre, il est parfois difficile de reconnaître comme malade un collègue qui par moment est en mesure d’assumer comme les autres son travail. Le regard des forestiers doit évoluer par une plus grande connaissance de la maladie.
Le questionnaire qui suit, vise à avoir une connaissance plus précise de la maladie chez les personnels de l’ONF. Il a été élaboré avec un médecin et sera analysé avec lui."


L’association les Nymphéas se bat depuis 1998, et a été la première à travailler avec l'Inserm à l'amélioration des connaissances et à aider au diagnostic de tous ces patients qui errent parfois de très longues années à travers les organismes médicaux sans mettre un nom sur leur calvaire, ils ont tout perdu, conjoint, travail, et sont complètement épuisés, au bord du suicide pour certains, car leur vie sociale s'est totalement écroulée. Beaucoup de jeunes sont touchés et deviennent des "petits vieux" avant l'âge.

Leur site internet est un site d’aide aux victimes. Il ne fait pas de conseil médical.

Fabienne Charmille, la présidente et fondatrice de l’association, se dit « vraiment effrayée par le nombre de traitements que l'on trouve sur Internet, d'appareils ou médecines qui se disent miraculeuses à des prix exorbitants. Bien que nous restions ouverts au progrès, il faut vraiment être prudent. Comme je l'ai déjà mentionné, un traitement qui réussit à une personne, peut s'avérer catastrophique pour une autre. Nous recevons de très nombreux appels de malades prêts à prendre n'importe quoi, n'importe comment. Attention, rester vigilant. »




Les Nymphéas
Association Française pour la Maladie de Lyme
18 bis, impasse aux roux
56380 GUER
Tél: 02 97 93 26 64

Le danger essentiel de la maladie de Lyme est de ne pas être diagnostiquée et traitée à temps car l'infection va alors suivre son cours et entraîner quelques semaines, mois ou années plus tard, des complications sérieuses parfois irréversibles sur les articulations (arthrite), le tissu cardiaque (problèmes cardiaques) et le tissu nerveux (problèmes neurologiques, paralysie faciale). Les symptômes peuvent être de nature et d'apparence très variées.


 - de consulter votre médecin dès l'apparition de l'auréole rouge

 Et aussi:- de consulter, si vous n'avez pas le souvenir d'une piqûre de tique, mais développez depuis quelque temps ce genre de symptômes


Les petits enfants et les femmes enceintes doivent être traités dès la piqûre

Pas de doute possible dans ce cas. Photo Estoupe/Sokolsky
SOYEZ VIGILANT, l'auréole rouge ou érythème migrant (qui caractérise la maladie de Lyme, autour du point de piqûre) peut disparaître très très rapidement et spontanément. C'est pourquoi beaucoup de malades n'en ont plus le souvenir. Il faut noter dans un agenda la date de la piqûre et sa localisation corporelle. Un petit conseil de forestier, la tique retirée peut être enfermée dans une petite boîte hermétique où l'on notera la date et la localisation de la morsure. Cela peut permettre de faire analyser la tique si besoin est.


source : maladie-a-tiques.com

- de consulter, si vous avez le souvenir d'une piqûre de tique (avec ou sans auréole rouge?) et avez depuis lors, des troubles divers "sans cause apparente" que vous n'aviez pas ressentis auparavant, comme par exemple: douleurs musculaires dans les jambes et les bras, inflammations articulaires souvent au niveau des genoux et des poignets, très grande fatigue, vision double, troubles du rythme cardiaque, etc.


Heureusement, toutes les tiques ne sont pas infectées, donc toute piqûre n'est pas infectante (on parle de 2 % des piqûres). Une personne contaminée ne développe pas forcément la maladie et la maladie, à son début, peut être traitée de manière efficace.
POUR ENLEVER UNE TIQUE:



Photo : Sokolsky



Source HCSP
Retirer-la si possible au plus vite à l'aide de crochets spéciaux en vente dans toutes les pharmacie... ils ont la forme d'un pied de biche et s'utilise simplement en tournant la tique dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Ne pas appliquer un produit comme l'éther, une cigarette ou utiliser une pince à épiler, cela risque de faire régurgiter la tique et augmente le risque d'infection.
Après l'extraction, une bonne désinfection s'impose.

 EN PREVENTION :



Il est préférable bien sûr de prendre des précautions avant chaque promenade dans les zones à risques (bois, forêts, hautes herbes, etc.) comme porter des vêtements couvrant la plus grande partie de la peau, utiliser un répulsif (genre DEET), huiles essentielles (citronnelle) en sachant que cette protection est de courte durée et pas absolue !

Au retour, au moment de la douche, inspectez-vous soigneusement, sans oublier les plis et replis ainsi que le cuir chevelu (trou des oreilles, fesses.... ) N'oubliez pas que les larves et les nymphes sont passent malheureusement souvent inaperçues.Faite appel à quelqu'un en cas de tique mal placée et expliquez lui comment s'y prendre.

Plus d'une quarantaine de symptômes rapportés par des victimes sont décrits sur le site...http://www.lesnympheas.org/

 A Lire pour compléter :


HAUT CONSEIL DE LA SANTÉ PUBLIQUE (pdf de 13 pages) indispensable
PLAQUETTE D'INFORMATION distibuée par MSA alsace, 2 page, format pdf

PRÉVENTION CONTRE LES MALADIES À TIQUES by maladie a tiques.com
http://www.collie-online.com/colley/insectes/tiques_familles.php 

CONDUITE À TENIR FACE À UNE MORSURE DE TIQUE par le CHU de Besançon.  
INSERM - Base de données Orphanet http://www.orpha.net/
Programmes de recherche - sites référencés
Site en français
Institut Pasteur, France http://www.pasteur.fr/Bio/borrelia/Welcomefr.html
Public - professionnels de la santé et de la recherche médicale
Site en français - anglais
E.U.C.A.L.B.
http://www.dis.strath.ac.uk/vie/LymeEU/
Informations techniques 
Site en anglais
Syndicat National des Ophtalmologistes de France
http://www.snof.org/maladies/lyme.html
Informations sur la maladie - tout public 
Site en français
Faculté de Médecine de Louvain, Belgique
http://www.md.ucl.ac.be/infect/lyme/lyme_texte.htm
Approche diagnostique et thérapeutique de la maladie - tout public 
Site en français
Quelques sites américains
Centers for Disease Control and Prevention
http://www.cdc.gov/ncidod/dvbid/lymeinfo.htm
Présentation détaillée de la maladie - tout public 
Site en anglais
http://www.lymenet.org/
Traitement et diverses informations 
Site en anglais
http://www.ilads.org/
Association de médecins spécialistes des maladies vectorielles à tiques 
Site en anglais
Share this article :

9 commentaires :

  1. J'ai été piqué par la tique en mai/juin 2010, j'ai été traité pour la neuro-boréliose. Selon le médecin je ne l'ai plus, mais je suis maintenant handicapé. Plus de sommeil sans un comprimé, difficulté de concentration, douleurs musculaires intenses au bras droit, faiblesses du genou droit, douleurs d'estomac. Certains jours la fatigue est tellement profonde que j'en ai perdu le goût de vivre. Je dois maintenant faire comme la tique, m'accrocher pour survivre. Donc faire très attention, on ne le dira jamais assez. La médecine devrait relancer la recherche pour obtenir le traitement complet, ce genre de bactérie semble apprécier l'évolution, elle vient de prouver cette capacité, nous ferions bien d'en faire autant.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,
    merci pour votre émouvante contribution. C'est effectivement une maladie peu prise en compte par beaucoup de gens (administration, médecin, promeneur...) alors qu'elle est très invalidante voir pire.
    Bon courage
    Tous mes voeux vous accompagnent.

    RépondreSupprimer
  3. C'est assez incroyable! merci pour cet article qui fait peur!!!
    jean
    http://www.larando.org

    RépondreSupprimer
  4. Salut Greg,

    J'ajouterai un petit commentaire aux recommandations : si vous consultez votre médecin traitant avec des sympômes type grippe, fatigue sans cause, etc, penser à lui signaler que vous allez souvent en forêt ou dans la nature. Cela peut lui donner une piste d'exploration et de soins (après prise de sang).
    Attention : l'érythème "migrant" n'est pas obligatoire après la contamination par une tique boréliée. Par contre c'est un signe qui ne trompe pas s'il existe : traduction "le plus rapidement possible chez son toubib"
    Soleg

    RépondreSupprimer
  5. Salut Greg,

    Pour revenir sur cet article, que j'ai trouvé bien documenté est construit, je me permets d'en remettre une petite couche en ayant pu constater le retour de ces petite bête ces dernier jour (avec la pluie qui à suivie une période chaude). J'ai du utilisé à nouveau le petit crochet (disponible en pharmacie ou chez les vétérinaires) pour en retirer plusieurs après le boulot à plusieurs reprises ces derniers jours (j'exerce le magnifique métier de technicien forestier, particulièrement exposé à cette maladie !). Donc penser à vous inspecter en revenant d'une balade en forêt, ainsi que les enfants et les animaux (qui peuvent en plus les transporter et ensuite les transmettre). Il vous faut en particulier observer les zones à pilosité où un éritème est particulièrement difficile à observer et au moindre symptôme (semblable à ceux de la grippe en rajoutant des douleurs musculaires et articulaires) filer chez le médecin et demander une prise de sang (même s'il y rechigne souvent par méconnaissance de cette maladie !) qui vous permettra d'être traité. Si votre médecin est toujours récalcitrant, direction les urgences prise de sang ou non en main où vous pourrez avoir accès au service des maladies infectieuses et tropicales qui ont connaissance de ce type de maladie et pourront vous apporter le traitement adéquat !

    Cordialement.

    Gaëtan.

    RépondreSupprimer
  6. Un documentaire américain (sous titré) sur la maladie de Lyme :
    http://www.youtube.com/watch?v=MQEEtXtrdQg

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour,
    Je suis la maman d'une enfant qui est malade depuis 6 ans, cette maladie est grave si elle n'est pas traitée.
    Quand je lis qu'elle peut entrainer la mort j'avoue que c'est choquant pour une maman.
    Ma fille suit des traitements lourds d'antibiotiques pour l'aider a se battre.
    En France, de plus en plus de gens sont malades, de plus, les tiques porteurs de bactéries sont bien plus résistantes que les autres..cela devient un véritable problème de santé public. En France on ne peut plus se promener dans les bois et s'allonger dans l'herbe jambes nues pour un picnic, il faut le savoir ! et tant que le gouvernement ne prendra ses responsabilités, qu'il n'engagera pas une vraie campagne de prévention, d'autres enfants tomberont malades, et croyez moi, il n'y a pas que aux USA que la maladie est soit-disant la 2ème maladie inefectieuse après le SIDA, en France aussi mais on ne veut pas en parler !

    RépondreSupprimer
  8. De plus sachez que l'auréole qui s'appelle érythème migrant n'apparait pas dans tous les cas, même si il y a contamination.
    Que si vous faites une sérologie elle peut s'avérer négative alors que vous avez contractez la bacterie..

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour à toutes et a tous!
    Merci encore Greg !
    Pour enfoncer le clou,je me permets de "copier-coller" un message que j'ai laissé sur un autre site (d'escalade) cet été, afin de sensibiliser le plus grand nombre ....
    Et en réponse aux précédents messages: en effet, une sérologie négative n'élimine pas la maladie, la clinique prime. Et oui, la maladie est sous estimée. Néanmoins, je le répète, il ne faut pas céder à la panique. Pour résumé, une minorité de tiques est porteuse de la bactérie donc morsure de tique ne veut pas forcément dire maladie ...
    (Eté 2013)
    "Je me permets de rebondir ce ce qu'à dit Greg et d'enfoncer le clou avec un cas concret !!!
    Cette affection ne doit pas être prise à la légère !!!
    En effet, j'ai eu le cas la semaine dernière dans mon USIC (unité de soins intensifs cardiologiques) d'un jeune homme de 36 ans qui m'a été confié-pour faire simple- très mal en point sur un trouble de la conduction cardiaque (coeur très lent <20 pulsation/minute) au bord de l'arrêt cardiaque. Nous avons eu besoin de lui poser en urgence une sonde d'entrainement dans le coeur, une sorte de pace maker temporaire, pour faire battre son coeur. Bref. Après un bilan complet il s'est avéré que ce patient s'était baladé en forêt ( dans le Perche en l'occurrence) environ un mois avant sans piqûre selon lui, qu'il avait eu 2 semaines plus tard, une " grosse plaque rouge avec démangeaison" sur la jambe, qui l'avait amené à consulter une dermato qui avait préconisé une antibiothérapie bien que la lésion ne lui évoquait rien de typique, antibiotique que le patient n'a évidemment pas pris. La lésion a disparu en 1 semaine. Et 3 semaines plus tard je le récupère prêt à passer l'arme à gauche.
    Nous avons rapidement débuté une antibiothérapie dans l'hypothèse d'un Lyme et avons confirmé la maladie quelques jours plus tard. La plaque rouge était en fait la phase "primaire" de la maladie, qui non traitée à évolué vers une forme dite "secondaire" avec atteinte cardiaque classique mais ici très grave.
    Il a finalement récupéré en 1semaine et nous avons pu lui enlevé sa sonde. Il garde toutefois quelques anomalies bénignes de la conduction cardiaque que nous allons surveiller et une récidive reste possible mais rare nonobstant une antibiothérapie d'un mois ....car le traitement ne marche pas aussi bien qu'en phase primaire.

    Bref:
    -En cas de piqûre/morsure constatée, retirer immédiatement le tique à l'aide d'un kit spécial au mieux et aller consulter sans urgences.
    -En cas de lésion dermato suspecte; notamment plaque rouge avec aspect en cocarde et démangeaison; et/ou symptômes suspects sans autres explications ( fatigue, douleurs musculaires, myoclonies, troubles visuels, etc.) quelques jours/semaines après balade en forêt notamment forêt avec gibiers et classiquement Bretagne-Alsace, même si vous ne vous rappelez pas avoir été piqué ce qui est fréquent, allez vite consulter pour débuter des antibiotiques !!!
    -J'encourage vivement toutes les personnes intéressées à consulter les sites dont Greg vous donne les liens pour plus de renseignements

    Bon grip' à toutes et à tous les grimpeurs bleausards et soyez prudents sans tomber dans la psychose quand même ....

    Julien

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template