LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

[COM ONF] Comment décoder les marquages sur les arbres

Mis en ligne par TL De Bleau on vendredi 4 novembre 2016 | 12:23:00

Chaque année, à cette saison, les forestiers parcourent les forêts pour sélectionner les arbres à prélever ou à conserver : c’est l'action martelage. Si l'on entend encore parfois le bruit du marteau et les appels dans les parcelles, ce que le visiteur ne manque pas de voir se sont ces nombreux traits de peintures fluos !  Rouge, bleu, vert, blanc, chamois… ne vous êtes-vous jamais posé la question de la signification de ces traits, lettres et numéros...parfois très semblables à des balisages sauvages ? Les publications régulières des notes de communication ONF vont nous permettre d'en décrypter les principales et notamment celles qui bordent depuis quelques mois le chemin allant du parking  Franchard Isatis au site de la Cuisinière.

Lorsqu’une coupe est prévue en forêt, les forestiers désignent les arbres à couper ou, au contraire, ceux à conserver. Pour faciliter le chantier lorsqu'il ne s'agit pas d'une coupe totale, de nombreuses marques, faites à la peinture sur le tronc à hauteur d’homme permettent aux bûcherons de se repérer facilement. En suivant alors un code couleur et géométrique, ils sont renseignés sur les actions à conduire. Ainsi, les couleurs chaudes (rouges, orange, jaune) indiquent les arbres à enlever tandis que les couleurs froides (blanc, vert, bleu), sont utilisées pour des marquages pérennes ou directionnels. Les forestiers veillent ensuite à ce que les consignes données soient respectées.

La première étape de la coupe en bas de Franchard Isatis consistera à la création de cheminement pour le débardage des grumes.

Dans les parcelles, l’ONF ces cheminements, appelés aussi cloisonnements, réservés aux passages des tracteurs, débardeurs et autres engins… sont réalisés alternativement en traits bleus ou blancs. Les bordures de chaque cloisonnement sont indiquées par un chevron bleu ou blanc (ou un L) pointant vers les cloisonnements. Implantés parallèlement tous les 20 mètres, les chauffeurs doivent obligatoirement les emprunter et ne pas s’en écarter.  Un trait vertical bleu ou blanc sur un alignement d’arbres, matérialise l’axe du cloisonnement. La marque horizontale constitue la limite de la zone concernée par l’intervention. Nous avons relevé de nombreux numéros qui, nous le pensons servent ensuite à l'attribution des cheminements aux différents exploitants.


Marquage par un technicien ONF (source ONF)
A franchard, les cloisonnements se succèdent
Même les blocs sont utilisés pour le guidage
Les chevrons marquent les entrées
parfois se sont des L qui sont utilisés
Et encore un cloisonnement
L'ONF ne dit rien sur ces chiffres


Vient ensuite le marquage des arbres à couper.
Un point rouge (ou orange) indique  chaque arbre qui sera prochainement coupé. En le récoltant, les forestiers éclaircissent la parcelle puis travaillent à son renouvellement. Ils apportent la lumière et l’espace nécessaires à la croissance des arbres d’avenir. 


Les points rouges marquent les arbres à couper (C) Greg Clouzeau


L'arbre reçoit aussi un martelage  à son pied avec le marteau AF officiel pour Administration Forestière


Le marquage officiel est souvent recouvert d'un coup de bombe


La mystérieuse marque M

Chaque année, l’ONF organise et surveille les différentes action de chasse. En FD de Fontainebleau, pour augmenter la sécurité, certaines actions s’effectuent avec des miradors amovibles situés en bordure de parcelle. Le directeur de chasse indique leurs emplacements avec une marque en M de couleur verte afin de faciliter leur installation.


Celle-ci a été photographiée à l'entrée du Bas Cuvier, le long de l'ex-N7. En revanche, sur notre chantier à Franchard, nous avons croisé de très nombreux M de couleur plus orangée. Nous pensons que là encore, elles indiquent les postes des futurs tireurs. D'ailleurs, cet été, le long de l'allée forestière, nous avons constaté à diverses reprises la projection de graines de maïs qui n'ont pas d'autre fonction que de "fixer" le gibier à cet endroit...


Du chamois pour l'avenir !


Nous n'avons pas croisé au cours de nos différentes randonnées les marques de couleurs chamois. Lorsque la tige d'un arbre est ceinturé d'un trait chamois, c’est qu'il s'agit d'un arbre d’avenir, bien droit et sans nœud, et qui a vocation à être conduit jusqu’à maturité pour nous faire de belles poutres ! Tout exploitant forestier aurait une amende, s’il abîmait cet arbre accidentellement ou le coupait prématurément...

Un triangle couleur chamois signifie qu’il s’agit d’un arbre qui sera préservé pour la biodiversité. Laissés volontairement dans la parcelle, ces arbres morts ou présentant des cavités et fissures sont un refuge pour une multitude d’espèces (insectes, champignons, oiseaux…) qui s’en servent comme habitat ou nourriture.
Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template