Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2014-11-30

Albarracin, c'est le Bleau espagnol à une différence près : là bas, on ne rigole pas avec la sauvegarde du site ! Nous avons évoqué à plusieurs reprises ce superbe massif et les initiatives locales visant tant à préserver le site que l'autorisation d'y grimper ! Clean Up days, aménagement anti-camping sur les parking, restrictions d'accès... depuis déjà pas mal de temps nos amis hispaniques lutte pour ce bijou de l'escalade de bloc. Au moment même où démarre une nouvelle campagne pour le ramassage quotidien et spontané des déchets par les grimpeurs (voir la vidéo), les autorités locales ont publié dans leur Bulletin Officiel de nouvelles règles dont,l'interdiction de la magnésie va certainement en faire pâlir plus d'un !






Donc, depuis quelques semaines, sur les parking d'Albarracin, vous trouverez un dispositif de distribution de sacs poubelles avec gants intégrés ! Les grimpeurs et autres visiteurs sont donc invités à ramasser leurs déchets et, comme à Bleau, ils sont nombreux ! Une petite vidéo (d'où proviennent nos illustrations) donne le mode d'emploi pour green climber ! 
Le distributeur de sacs et gants mis en place par les grimpeurs
Extrait vidéo 






En attendant, Le gouvernement autonome de la province a aussi édicté de nouvelles règles qui vont jusqu'à l'interdiction d'usage de la magnésie ! Souhaitons qu'en France, on n'en vienne pas là !






Conformément aux dispositions de l'article 71.22.de la loi organique 5/2007 du 20 Avril, modifiant le Statut d'Autonomie d'Aragon, est de la responsabilité de la Communauté autonome d'édicter les"règles supplémentaires de la législation de protection de base environnement et le paysage"...


Le nouveau décret vise la zone protégée de la Pinewoods Rodeno, détaillant les différentes utilisations et activités autorisées et interdites 

Extrait : 
Article 13. Utilise le tourisme et le sport

1. Activités de plein air

a) interdit l'installation de nouveaux équipements fixes à des fins sportives.

b) La pratique de l'escalade est réglementée par arrêté du directeur chargé de l'environnement.

c) Nonobstant des dispositions de l'alinéa précédent, l'escalade est réglementé selon les exigences contenues dans la disposition transitoire unique.

...
2. Camping et hôtellerie de plein air.

a) le camping dans toutes ses formes et l'installation de camps d'été est interdite

b) le camping ou bivouac n'est pas autorisée la nuit ni l'installation de cabanes, maisons, commerces, tentes, caravanes, véhicules de camping ou tout dispositif occasionnel.

Article 14. Autres activités

...

4. allumer des feux pour ne importe quel but à tout moment de l'année, sauf autorisation expresse, est interdite.

...
6. bruit de délivrance qui perturbent la tranquillité de la campagne, sauf celles qui sont inhérentes à des activités non autorisées est interdite.

7. Sont également interdit toutes les activités et les comportements qui peuvent conduire à une modification substantielle ou préjudice sérieux ou irréparable dans le cadre de ce plan de protection.

...

Article 17. Les mesures de protection extraordinaires

1. L'autorité environnementale compétente peut suspendre l'autorisation pour l'ensemble de la région ou pour certains secteurs, pour des raisons de conservation ou pour violation des conditions de l'autorisation.

2. L'autorité environnementale compétente peut réguler à la fois temporellement et spatialement l’accès à la zone protégée, en interdisant ou limitant le nombre de personnes qui peuvent accéder à certaines zones dans les zones d'utilisation limitée lors de l'adoption des raisons de conservation tels necessitate mesures.

CHAPITRE IV

Les programmes d'action

Article 18. Programmes performances.

Les programmes d'action seront élaborés selon les directives et les propositions contenues dans l'annexe IV.

CHAPITRE V

Durée et réexamen

Article 19. Durée et révision du plan de protection.

1. La durée du plan de protection est fixé à 10 ans, après quoi, aucune nouvelle homologation de l'instrument de protection, il est automatiquement prolongé; sans préjudice d'autres dispositions légales qui se appliqueraient.

2. Le plan peut être révisé lorsque des modifications substantielles à la réalité physique de la campagne ou d'autres circonstances nouvelles le justifient.

CHAPITRE VI

Disposition transitoire seulement. Les règles d'escalade

Escalade sportive est régie, à titre transitoire jusqu'à l'adoption de l'ordonnance visée à l'article 13 du présent décret, les règles suivantes:

1. escalade sportive qui nécessite l'installation d'éléments fixes ou temporaires et l'utilisation de dispositifs spécifiques sur le territoire du paysage protégé est interdite.

2. Le bloc n'est autorisé que dans des zones définies à l'annexe cartographie. Dans ces zones est interdit de grimper sur les rochers qui sont visibles de la piste forestière goudronnée Albarracín Dornaque et à moins de 30 m autour des abris contenant art rupestre. Afin de localiser la carte des zones autorisées est inclus dans l'annexe cartographique.

3. Les heures de pratique du bloc sont limitées entre une heure avant le lever du soleil jusqu'à une heure après le coucher du soleil.

4. Dans la pratique, l'utilisation de magnésie et d'autres produits qui laissent des marques sur le rocher est interdite.

Disposition d'abrogation.

Toutes les dispositions de rang égal ou inférieur sont abrogées se opposent aux dispositions du présent décret.

Première disposition finale. Faciliter le développement. Il habilite le directeur du département concerné dans l'environnement d'émettre des dispositions sont précis dans le développement et la mise en œuvre du présent décret.

Deuxième disposition finale. Entrée en vigueur.

Le présent décret entrera en vigueur le jour suivant celui de sa publication au jour «Journal officiel de l'Aragon".

Saragosse, le 18 Novembre 2014.

Le président du gouvernement d'Aragon,

Luisa Fernanda Rudi Ubeda

Le ministre de l'Agriculture, de l'Elevage et de l'Environnement,

MODESTO Lobón SOBRINO

Le texte original en Espagnol est là :



La FFME s'intéresse (enfin, pourrait-on dire) aux sites naturels d'escalade ! C'est du moins ce qu'il faut comprendre, à l'heure où l'on prépare le dossier olympique, du dernier article mis en ligne sur le site fédéral puisque son conseil d'administration a adopté un plan de rééquipement le 29 novembre dernier pour 5 sites ! Cinq seulement sur plusieurs milliers de falaises, mais d'autres dossiers sont déjà en attente... Au regard des sommes investies dans l'ouverture de la salle fédérale de Karma à Fontainebleau, ces 10 000€ ne pèsent pas bien lourds et témoignent des priorités de la fédé...




Extrait de l'article:

"La fédération s’engage dans le rééquipement et l’entretien des sites naturels d’escalade (SNE). 

..."Cette aide aux comités départementaux, ... prend la forme d’une aide financière ciblée pour le matériel destiné à une remise aux normes des sites sportifs conventionnés et leurs secteurs « découverte », ces derniers ayant vocation  à faciliter l’accès au plus grand nombre de pratiquants et ainsi permettre un passage des sites artificiels aux sites naturels


Montant total des bourses attribuées en 2014, 10 000 €.

Les lauréats de cette première bourse :
CD de l'Eure (27) pour la falaise de la Spéléologue
CD des Pyrénées-Atlantiques (64) pour le rocher du Mondarrain
CD du Bas-Rhin (67) pour les rochers du Langenfels
CD de Savoie (73) pour la falaise des  Rigauds à Entremont-le-Vieux
CD Martinique pour le Rocher Leclerc

Certains dossiers ont été mis en attente pour compléments d’information et seront étudiés lors de la commission de mai 2015 :
CD de l’Ain (01) : Virieu
CD de la Dordogne (24) : Le Céou
CD du Puy-de-Dôme (63) : La Crête de coq
CD du Vaucluse (84) : Saint Léger du Ventoux

   Enfin 2 dossiers, non éligibles à la bourse, n’ont pas été retenus :
CD Ardèche (07) : Thorrenc
CD des Pyrénées-Atlantiques (64) : Arguibelle

Les bourses équipements sont reconduites en 2015 : le montant total de la bourse n’est pas connu aujourd’hui mais nous pouvons espérer une augmentation.

Prochaine commission SNE au printemps : Date limite de dépôt des dossiers 30 avril 2015.
Les informations et dossiers."

http://www.ffme.fr/escalade/page/falaises-et-sites-naturels-d-escalade-sne.html


MISE A JOUR :
La réponse de la bergère à notre petite attaque se trouve là :
http://www.ffme.fr/escalade/article/sites-naturels-d-escalade-que-fait-la-federation.html

Extrait : 

"Cette année, sur fond propre, 10 000€ sont consacrés au rééquipement de 5 sites d’escalade.

Certains diront que c’est trop peu et que c’est indigne d’une fédération.

Certains, plus optimistes, diront que c’est un bon début qui va perdurer et augmenter dès l’an prochain.

Les réalistes qui connaissent le dossier diront que c’est une goutte d’eau au milieu des dizaines d’actions fédérales réalisées chaque année en faveur des sites naturels d’escalade. Un complément aux milliers d’euros investis par les collectivités territoriales pour le développement de l’activité et gérés directement par les comités départementaux et régionaux de la fédération.

Ils ont raison : c’est effectivement une goutte d’eau, petite goutte qui a fait 5 heureux, les 5 gestionnaires des sites concernés.

Et à côté de cette goutte, il convient de rappeler les actions « sites naturels d’escalade » de la FFME."


Ou comment se faire mousser avec l'argent du contribuable ! 
Car oui, depuis la mise en place des CDESI/PDESI, se sont les conseils généraux notamment qui sont en charge du financement de l'entretien des sites et itinéraires inscrits. Une charge de plus pour les collectivités territoriales qui pourtant touche de moins en moins d'argent.

NATURE