RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !

RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !
Un commandement qui s'ajoute aux autres et que vous retrouverez sur la page des chartes en cliquant sur l'image !

La voie normale du Mont Aiguille fait peau neuve

Le Mont Aiguille, c'est cette forteresse qui apparaît au détour d'un virage sur la N75 à hauteur de Chichilianne. Il est considérée comme le berceau de l’alpinisme. En effet, outre la découverte des Amériques, 1492 date aussi la première ascension du Mont Aiguille, réalisée le 26 juin 1492 par Antoine de Ville, seigneur lorrain de Domjulien et Beaupré et capitaine du roi, accompagné, suivant différentes sources, de sept à une vingtaine d’hommes et d’un notaire. Partiellement équipée de très gros câbles dans les années 30, le matériel a considérablement vieillit. Peu adapté à la pratique et devenu dangereux, l'équipement de la voie normale sera changé cette semaine par une équipe d'une trentaine de bénévoles et professionnels. Une action nécessaire mais qui soulève toujours des oppositions. Peut-on vraiment sécuriser cette voie ? La rénovation des câble ne va t-elle pas attirer davantage de pratiquants inexpérimentés dans un milieu qu'il faut considérer comme de la haute montagne avec ses risques objectifs (un rocher pas très bon) et météorologiques, le sommet étant à plus de 2000 m d'altitude ?

Le rocher Supereminet Invius (en latin « il se dresse, inaccessible ») est représenté sous la forme d’un rocher surmonté d’une pyramide renversée. C’est donc sur ordre de Charles VIII, roi de France que ce « mont Inaccessible » est vaincu avec l’aide d’échelles destinées à la prise des châteaux forts. La montagne est alors baptisée « Aiguille-Fort ». Si la voie de 1492 a probablement disparu dans un des nombreux éboulements dont est coutumier cette montagne, la Voie Normale actuelle reprend l’itinéraire de Jean LIOTARD réalisé le 16 juin 1834. et il faut attendre 1834 lors de la seconde ascension de la montagne réalisée avec des habitants des villages situés en contrebas. 

La voie normale parcoure les cheminées de la face la plus facile du Mont Aiguille


La présence du vieux câble ne dispensait pas
de s'encorder comme pour une course de montagne
Aujourd’hui cette course de niveau PD+ avec quelques passages de 3+/4 patinés est sans aucun doute l'une des plus emblématique de France et attire chaque été de nombreux prétendants. Plus de 150 personnes par jour certains week-end estivaux ! Et certains d'entre eux oublient qu'il s'agit là d'une course de montagne très exposée aux chutes de pierres et nécessitant un équipement adapté à la pratique de l'escalade. Bref, la VN du Mont Aiguille, malgré ses câbles, n'est pas une via ferrata !  Sauf à avoir une solide expérience, nous vous recommandons de la parcourir avec un guide de haute montagne !

Constamment bombardés par les chutes de pierres, les gros ancrages et énormes câbles des années présentaient d'importants dommages et  le PNR du Vercors craignait des accidents. La voie normale du Mont Aiguille se refait donc une santé cette semaine ! L'opération était en discussion depuis de nombreuses années (après une grosse polémique lors du 500e anniversaire de la première ascension) et les acteurs du territoire ont mis du temps à arriver a un consensus.

"Chacun a son idée sur la façon de ré-équiper le Mont Aiguille, mais il faut voir le contexte : on est dans la réserve des hauts plateaux avec une réglementation très forte donc on ne fait pas ce qu'on veux : on n'a pas le droit de créer de nouveaux itinéraires, de rajouter de nouveaux matériels... On peut faire uniquement de l'entretien. C'est donc un ré-équipage presque à l'identique, nous avons juste décidé de supprimer une partie du câble." annonce Arnaud Becker, agent de développement à la fédération française de la montagne et de l'escalade en charge du dossier au micro de Radio France. Une équipe d'une trentaine de bénévoles remplace donc cet équipement à la demande des élus locaux et des guides de haute montagne qui pratiquent le Mont Aiguille régulièrement. Cette opération est conduite conjointement par la fédération française de la montagne et de l'escalade (FFME), la fédération des clubs alpins et de montagne (FFCAM) et le bureau des guides, et bénéficie d'un soutien financier du département de l'Isère et du PNR.


Les bénévoles sur le départ dimanche matin se répartissent les 300 kilos de matériel à acheminer dans la montagne.
© Radio France - Elisa Montagnat
Première étape : Acheminer le matériel au pied de la voie. Au total, les bénévoles ont dû porter plus de 300 kilos sur leur dos ! Puis, escalade, hissage du matériel, retrait des vieilleries et mise en place du nouveau, etc... Puis descentes du vieux matos ?
Photos suivantes © Radio France - Elisa Montagnat




Parmi les bénévoles, tous pratiquants qualifiés, des guides de haute montagne comme Patrice Vargel, spécialiste du Mont Aiguille, qui a donné l'alerte sur l'état du matériel il y a quelques années : "J'ai vu des gens tomber en s'accrochant sur un point qui a lâché... Et maintenant on a un public nouveau ... et cela pose des problèmes dans la fréquentation, avec des personnes qui vont très vite et d'autres non. " Pierre Clerc, lui aussi guide, craint plutôt que ces travaux aggravent le problème : "En posant les câbles, on simplifie la vie, et je pense qu'avec l'évolution des pratiques, notamment du trail, il va y avoir des embouteillages entre les gens qui vont monter sans cordes par les câbles, en short et en basket, et ceux qui redescendront aussi par ces câbles."

Pour nous, il n'y a aucun doute, les vieux câbles étaient à retirer. Si ces câbles lorsqu'ils sont neufs offrent une réelle sécurité, celle-ci reste de toutes manières très relative sur cet itinéraire. Les pierres vont continué de tomber, d'amocher l'équipement et il sera toujours aussi délicat de s'y croiser avec ceux qui empruntent la voie à la descente plutôt que les grands rappels. Quant à la météo, n'oubliez jamais que vous êtes ici en montagne ! Une chute de neige en plein mois de juillet ou un orage sont vite arrivés. 

La plaque du 500ème anniversaire de la première ascension
Renseignements sur http://montaiguille.free.fr/
Partagez sur Google Plus

A propos Rédaction TL²B

La Tribune Libre de Bleau et Cie est le premier e-magazine gratuit d'information sur les sites naturels de loisirs et sports non motorisés et ses usagers. On y parle du Pays de Fontainebleau mais aussi du monde de l'outdoor. Vous souhaitez y publier, contactez-nous !
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.