#RESPECT

#RESPECT
La forêt n'est pas une poubelle ! Nettoyons !

IMPORTANT

Com ONF

ESCALADE

Sur le chemin

mars 2019

Sur le nouveau bleu du Calvaire
Vous l'avez sans doute remarquez mais on n'a pas publié grand chose sur l'entretien des circuits d'escalade sur les grès d'Ile-de-France ces derniers temps. Et pour cause, officiellement, sur les domaniales de Fontainebleau et des Trois Pignons, rien ne peut se faire sans le sacro-saint coup de tampon administratif de l'ONF. Officiellement...

Depuis l'auto-dissolution dans les sables bellifontains de la commission SNE 77 de la FFME, le CoSiRoc est re-devenue l'association représentant les grimpeurs auprès de l'ONF Fontainebleau.
Dans ce cadre, l'ONF a souhaité la mise en place d'une une convention précisant le rôle du CoSiRoc en ce qui concerne l'escalade dans les forêts domaniales de Fontainebleau Trois Pignons et Commanderie. Un texte dont l'élaboration aura pris deux ans est en passe d'être signée bienque toutes les annexes ne semblent pas avoir été rédigées...

D'après le Rapport Moral du Président du Cosiroc, le texte de la convention différencie les zones déjà balisées des autres secteurs de la forêts. "Il est maintenant admis que dans les sites qualifiés de « validés » où des circuits balisés sont autorisés, le CoSiRoc assure la gestion des entretiens et modifications de circuits sans la lourdeur d'un processus administratif d'autorisation préalable, tout en
gardant l'ONF, gestionnaire des sites, informé des ces entretiens et modifications. Afin de faire participer la communauté des grimpeurs aux décisions concernant l'escalade dans les forêts domaniales précitées, il a été convenu avec l'ONF de créer la commission d'escalade bellifontaine (CEB) animée par le CoSiRoc et l'ONF, au sein de laquelle seront discutées notamment les créations de circuits." La mise en route de cette commission étant liée à la signature de la convention, elle ne devrait plus tarder à voir le jour... Les annexes de cette convention doivent préciser les sites d'escalade autorisés au balisage, les interventions autorisées sur la végétation, les recommandations pour le balisage, etc.

Les sites non autorisés au balisage restent autorisés à l'escalade, hormis les réserves biologiques intégrales (RBI), sous réserve de respecter le milieu. En revanche, l'ONF souhaite que l'on limite la publicité à leur sujet et en particulier éviter la publication de topos de toutes origines qui seraient susceptible d'amener une fréquentation importante, ceci en raison d' impératifs écologiques et de sécurité.

Sur le nouveau bleu du Calvaire
Sur le nouveau bleu du Calvaire
Donc, officiellement, rien n'a pu être fait sur la domaniale ces dernières années. Officiellement. Car sur le terrain, vous avez sans doute eut la chance de parcourir quelques nouveautés comme le mauve de la Canche, les jaune et orange des Drei Zinnen, les jaune et bleu du Rocher du Calvaire (pour ce dernier, nous on a pas mal de réserves notamment sur l'érosion et le patrimoine)...
C'est souvent à l'occasion d'entretiens de circuits anciens que naissent les projets de ré-étude des circuits d'un site C'est le cas en ce moment à Franchard Cuisinière où un tout nouveau circuit orange AD+ de 52 numéros à vu le jour à la place de l'ancien circuit montagne tracé bleu pâle en 1956 par Pierre Bontemps puis balisé en orange. Un circuit qui va remplacer très avantageusement l'ancien dont les blocs souvent lichéneux étaient aussi de véritables patinoires et dont vous pouvez étudier la genèse sur le blog de l'ASL91. En revanche, on ne vous parlera pas des nouveautés discrètement balisées dans un secteur d'Apremont baptisé "Sanglier" (renseignement sur les sites habituels).

Heureusement, il n'y a pas que la domaniale ! Deux sites exotiques sont à visiter d'urgence. Après les aménagements du site de La Troche, ce sont les circuits qui ont pris un coup de jeune sur ce secteur que l'on vous recommande tout particulièrement. A visiter aussi le site dit des Troglodytes aux portes de Nemours, excellente alternative aux vieilleries de l'Eléphant notamment dans les niveaux faciles à difficiles. Et pour les autres, on vous invite à consulter  le site du www.cosiroc.fr pour plus de détails.

Nos remerciements à tous les bénévoles qui contribuent à cette tâche essentielle qu'est l'entretien des circuits bleausards ! 

Depuis quelques temps nous relayons la campagne de communication pour une forêt plus belle en vue d'une grande opération de nettoyage qui se déroulera les 23 et 24 mars choisis pour être les premières journées «forêtbelle» selon l’initiative du Pays de Fontainebleau et coordonné par le SMICTOM. Ce ne sont pas les premières opération de ce genre mais pour la Communauté de Communes du Pays de Fontainebleau tout a commencé par la signature de la charte « Propreté forêt et lisière» en juillet 2018. C’est ensuite tout naturellement que le SMICTOM a souhaité étendre son engagement dans la lutte contre les dépôts sauvages à l’ensemble de son territoire. Cette charte comporte plusieurs axes de travail : la prévention, la communication, le repérage, la collecte des déchets, la lutte contre les infractions et la répression envers les contrevenants. Bref, rien de vraiment nouveau si ce n'est les acteurs et la mise en place de visuel avec Sylvestre, un esprit de la forêt. Une campagne qui rappellera à nos plus fidèles lecteurs celle que la TL²B et d'autres acteurs locaux de l'escalade à Bleau avait lancé dès 2012 (affiche avec des playmobils par exemple ou la magnésie !!!)

Communiqué du SMICTOM
La campagne de communication, pilotée par le SMICTOM, doit accompagner l’objectif de la charte qui est de réduire de façon significative la quantité de déchets jetés dans la nature.
Il a été dégagé quatre publics autant concernés par ce fléau : les usagers de la forêt, les bricoleurs du week-end, les artisans du BTP et les automobilistes de passage. Au sein de ces quatre publics, il y a plusieurs profils, des personnes qui sont déjà sensibles et ceux qui sont encore « indélicats ».
Il s’agit de féliciter et honorer les personnes les plus vertueuses, celles qui respectent la nature et les hommes, ramassent leurs déchets et les déchets des autres. 
Pour les « indélicats », il faut d’abord de la pédagogie pour les informer des bonnes pratiques et des solutions qu’ils ont à leur disposition (car il y a toujours une solution plus vertueuse que de jeter ses déchets dans la nature). Mais dans le même temps, il faut leur rappeler que leurs gestes « déplacés » sont dommageables pour les hommes et l’environnement, ce qui doit impliquer un système répressif efficace et dissuasif. Vous découvrirez au fil des mois tous ces messages transmis par notre porte-parole, Sylvestre, l’esprit de la forêt…
 
Pour l'opération du 22 et 23 mars 2019 les particuliers peuvent s’inscrire sur le site https://defipourlenvironnement.org pour trouver les lieux de ramassages. Une opération pilotée par nos amis de l'AFF aura lieu au Rocher Canon.

Ce site permet ensuite de choisir sur une carte interactive le lieu d’intervention. Une fois inscrit, il suffit de se rendre le jour J sur le lieu choisi. Un organisateur sera sur place pour donner des informations et des consignes. Seront mis à disposition des sacs de différentes couleurs afin de pouvoir faire le tri ainsi que des gants et des pinces à déchets. Une fois le ramassage terminé, les déchets pourront être mis dans des bacs prévus à cet effet sur tous les points de départ. Cette collecte exceptionnelle est assurée par le SMICTOM avec le soutien de Véolia Propreté et la société Kutler qui ont souhaité s’engager aussi dans cette démarche.

Source :

77

91

78

NATURE

MATOS