RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !

RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !
Un commandement qui s'ajoute aux autres et que vous retrouverez sur la page des chartes en cliquant sur l'image !

[BLEAU] L'arrêté préfectoral interdisant tout apport de feu en forêt est prolongé suite aux incendies et manque de pluie !

Après l'incendie qui a ravagé une soixantaine d'hectares en Forêt de Sénart la semaine dernière, c'est dans la forêt de Fontainebleau, à proximité du Carrefour de la Tour Denecourt qu'hier, un feu a brûlé au moins 3 hectares de végétation principalement résineuse au niveau de la parcelle 374. L’origine de l’incendie n’est, à cet instant, non connue mais une enquête est en cours. Gageons cependant qu'il est du à l'imprudence et l'irresponsabilité de certains visiteurs. En effet, le week-end dernier, les habitués de la Bleau étaient très nombreux a profiter tardivement des températures exceptionnelles de cette saison et plusieurs feux de camps mal éteints ont été signalés par des internautes notamment au Rocher du Calvaire.

Au plus fort de l'intervention hier, 65 pompiers du SDIS de Seine-et-Marne étaient mobilisés sur cet incendie, soutenus par les services de la police nationale et un hélicoptère. Renseigné au plus près du terrain par les agents de l’ONF, ce dispositif, a circonscris l’avancée des flammes en début d’après-midi. Le SDIS77 maintiendra des moyens humains sur place pendant 48 h afin de couvrir les éventuelles reprises à certains endroits.

L’ONF invite le public à éviter les sentiers bleus 2, 3,13 et 15 ainsi que le circuit VTT autour de la zone. Les promeneurs doivent faire preuve d’une grande prudence lors de leurs sorties forestières et respecter scrupuleusement les informations disposées en forêt. L’ONF lancera ultérieurement une prospection sur le terrain en vue de déterminer les impacts sur le peuplement forestier. En forêt de Sénart, la zone ravagée par les flammes est elle aussi interdite d'accès comme le rappelle le journal Le Parisien.

Dans son communiqué de presse, l'ONF Fontainebleau rappelle par ailleurs que "les conditions météorologiques observées ces derniers mois dans le département de la Seine-et-Marne - faiblesse des précipitations associée aux températures élevées - assèchent les sols et la végétation. Face à cette situation, le risque de feu reste important.

À la demande de l’office national des forêts, la Préfète de Seine-et-Marne a décidé de prolonger l’arrêté interdisant tout apport de feu jusqu’au 31 octobre 2018, dans les forêts de Fontainebleau, de la Commanderie et des Trois-Pignons. 

Par conséquent, il est interdit : de fumer, de déposer ou jeter mégots et des cendres ; d’allumer des feux, d’apporter et d’en faire usage, tout objet pouvant être à l’origine d’un départ de feu.

En cas de non-respect, les contrevenants se verront infliger une forte amende.

"Forte amende" que voici un doux euphémisme car rappelons les sanctions encourues en cas d'incendie par l'article 322-5 du Code Pénal, modifié par la Loi n°2011-525 du 17 mai 2011 - art. 185 prévoit :

La destruction, la dégradation ou la détérioration involontaire d'un bien appartenant à autrui par l'effet d'une explosion ou d'un incendie provoqués par manquement à une obligation de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement est punie d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.

En cas de violation manifestement délibérée d'une obligation particulière de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, les peines encourues sont portées à deux ans d'emprisonnement et à 30000 euros d'amende.

Lorsqu'il s'agit de l'incendie de bois, forêts, landes, maquis, plantations ou reboisements d'autrui, les peines sont portées à deux ans d'emprisonnement et à 30 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le premier alinéa, et à trois ans d'emprisonnement et à 45 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le deuxième alinéa.

Si cet incendie est intervenu dans des conditions de nature à exposer les personnes à un dommage corporel ou à créer un dommage irréversible à l'environnement, les peines sont portées à trois ans d'emprisonnement et à 45 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le premier alinéa, et à cinq ans d'emprisonnement et à 100 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le deuxième alinéa.

Si l'incendie a provoqué pour autrui une incapacité totale de travail pendant au moins huit jours, les peines sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le premier alinéa, et à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le deuxième alinéa.

S'il a provoqué la mort d'une ou plusieurs personnes, les peines sont portées à sept ans d'emprisonnement et à 100 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le premier alinéa, et à dix ans d'emprisonnement et à 150 000 Euros d'amende dans le cas prévu par le deuxième alinéa.
Partagez sur Google Plus

A propos TL De Bleau

La Tribune Libre de Bleau et Cie est le premier e-magazine gratuit d'information sur les sites naturels de loisirs et sports non motorisés et ses usagers. On y parle du Pays de Fontainebleau mais aussi du monde de l'outdoor. Vous souhaitez y publier, contactez-nous !
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.