RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !

RAPPEL ! LA FORET N'EST UNE POUBELLE !
Un commandement qui s'ajoute aux autres et que vous retrouverez sur la page des chartes en cliquant sur l'image !

[BLEAU] Attention travaux ! Les grandes manœuvres au Bas Cuvier débuteront le 31 mai 2018

Certains avaient vendu la mèche (pas à béton sans doute) un peu tôt mais oui, le Bas Cuvier fermera bien ses portes le 31 mai 2018 pour un an ! Un an de travaux du plus mythique et cosmopolite des sites de bloc de la forêt de Fontainebleau. Un an pour écrire une nouvelle page d'histoire de l'escalade après  100 ans d'alpinisme bleausard. Un an pour sécuriser et embellir ce secteur choisi pour être le nouveau fleuron du tourisme vert en Seine et Marne à la veille des JO de 2024 et du classement de notre forêt au Patrimoine Mondiale de l'UNESCO. 

Celles et ceux qui nous suivent sur facebook avaient été surpris par un post partagée par une étrange page : Passion Sika annonçant ces travaux. Non sans humour, ces amis de la colle - résine qui fait tenir vos ancrages sur les falaises avaient publié un billet affirmant que "le renouvellement des blocs de la forêt de Fontainebleau est officiellement lancé !"

Le sika , les bleausards qui fréquentent la forêt depuis les années 80 connaissent bien ! Il a  notamment été utiliser pour coller ici et là quelques bouts de pavés (comme dans la traversée de Sikadanse aujourd'hui enfouie sous 500 tonnes de grès), recoller quelques prises (comme celles que l'on trouvent dans Psikatrique) ou en fine couche de recouvrement pour ralentir  l'érosion prématurée de nombreuses voies du Bas Cuvier. Autant vous dire que ces bricolage d'un autre âge ne sont plus de mise en forêt et ont parfois très mal vieilli.
Cailloux collé au Sika dans une carrière de la forêt de Fontainebleau pour ouvrir une traversée !

Mais c'est certain, on ne peut pas nier le vieillissement des blocs du Cuvier comme de beaucoup de sites ultra fréquenté de la forêt de Fontainebleau et des Trois Pignons !


Un projet délirant ? 


Sans doute y'a t'il eut quelques fuites sur le projet vu le texte publié par nos amis de Passion Sika. Un texte qui comporte (hélas ou heureusement selon l'humeur) quelques erreurs (humour volontaire des auteurs ?) sur la nature du projet et les méthodes envisagées mais qui résume plutôt bien l'idée.

Extraits :

"[...] En effet depuis 1870 et les premières « escalades » référencées dans la forêt, les blocs n’ont jamais été renouvelés (mis à part quelques visionnaires inspirés ayant cassé les prises de blocs qu’ils trouvaient trop faciles #L’Alchimiste). Autant dire que certains locaux ayant passé leur vie sur le spot commencent sérieusement à tourner en rond et délaissent donc la vieille forêt aux blocs patinés et au style « vieillot » pour les salles de bloc privées du centre ville parisien et leurs bobos grimpeurs en pantalon multicolores E9, leurs sandwichs vegans au tofu et leurs brosses à dent à 38 euros. 

[…] plusieurs propositions techniquement envisageables avaient été retenues : 
- Le recouvrement d’une fine couche de Sika de la plupart des blocs du secteur pour lutter contre la patine et modifier un peu les mouvements. 
- Le collage de prises et volumes nouvelle génération en polyuréthane bio (ultra légers et non nocifs pour l’environnement) sur les blocs existants. 
- L’empilage de certains blocs durs et réputés afin de créer des highballs mutants. 
- Le retournement/renversement des blocs afin d’ouvrir des lignes complètement différentes. 

C’est finalement cette dernière solution qui a été retenue pour des raisons aussi bien pratiques, que financières et écologiques. 
Le célèbre bloc de la Marie Rose sera effectivement rechappé.

Pour un budget de 650 000 euros, financé en grande partie par la communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau et l’association Greenspits dans une moindre mesure, une opération test sera menée au secteur du Cuvier à partir du 31 Aout 2018 et devrait se terminer courant Mai 2019. 

[...] Pascal Gouhoury président de la communauté d’agglomération qui a demandé une aide financière à la région IDF, espère que cette initiative permettra de dynamiser le tourisme sportif dans la région en redonnant de l’attrait à ce site qui fut incontournable pour les grimpeurs du milieu du XXème siècle. 

La réalité du projet est heureusement  différente ! 

Effectivement, certaines voies emblématiques reçoivent chaque années tellement de visites que l'on pourrait presque se voir dans la patine des prises. Des blocs victimes de leur immense succès et dont la popularité s'est encore accrue avec la sortie du livre Un siècle d'alpinisme bleausard par Gilles Modica et Jacky Godoffe et qui fait la part belle aux ascensions historiques du Cuvier !
L'éditrice (Catherine Destivelle) étant aussi la marraine du dossier de candidature de notre forêt à son classement au Patrimoine mondiale de l'UNESCO, émue par les plaintes des vieux bleausards face à l'usure de ce secteur où ils n'ont plus beaucoup de nouveautés à se mettre sous les chaussons a donc plaidé leur cause avec succès auprès des autorités.

Le projet consiste essentiellement à un gros nettoyage à l'acide dilué de certaines faces pour en retirer l'épaisse couche de magnésie qui sera ensuite totalement interdite sur le site. L'opération devrait aussi permettre de faire disparaître toute trace de la cyanobactérie noire qui couvre désormais tous les rochers qui ne sont pas sous les arbres (celle-ci ayant besoin de lumière pour se développer).



Effectivement, quelques blocs seront ensuite rechapés par des experts selon une technique mise au point par les bleausards du Team Blozone, la célèbre marque locale de volumes aux angles arrondis et réalisés avec du sable de Fontainebleau.

Enfin, le gros du chantier consiste à fermeture du site par une grande clôture et à la construction des futurs bâtiments du village d'accueil.

En effet, le site sera ensuite gardé (et peut être payant, c'est encore en cours de discussion) et ouvert selon les horaires de stationnement mis en vigueur l'an dernier.

D'après les plans que nous avons pu apercevoir dans le bureau de Madame Hay à l'ONF, au moins 3 chalets du type de Franchard Ermitage sont prévus autour du parking dont un shop, un restaurant avec toilettes et un poste de secours.
Chalet de Franchard Ermitage
Par ailleurs, plusieurs tentes à l'image de celles mis en place par Red Bull lors du Font & Bleau challenge sont prévues sur les différentes places. Quelques blocs seront également couverts pour assurer une escalade les jours de pluie.
Enfin, l'ONF s'étant engagé à assurer la sécurité dans les sites balisés, les plus hauts pavés (notamment celui de la Prestat) mais aussi les plus populaires seront pourvut d'une fosse de saut pour éviter tout accident.

Mise à jour du 03/04/2018 Une source proche du dossier nous indique qu'un autre projet avec des vocations similaires devrait aussi voir le jour entre la Roche aux Sabots et le Cul de chien avec notamment la réhabilitation d'anciennes maisons jusqu'alors situées en  propriété privée mais là, il ne s'agit sans doute plus d'un poisson d'avril !


Partagez sur Google Plus

A propos TL De Bleau

La Tribune Libre de Bleau et Cie est le premier e-magazine gratuit d'information sur les sites naturels de loisirs et sports non motorisés et ses usagers. On y parle du Pays de Fontainebleau mais aussi du monde de l'outdoor. Vous souhaitez y publier, contactez-nous !
    Blogger Comment
    Facebook Comment

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.