Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2017-01-01

Depuis décembre, l’ONF met en lumière un site emblématique du massif de Fontainebleau : les chaos rocheux d'Apremont. Proches de Barbizon, ces travaux visent à enlever les pins pour redessiner les paysages qui inspiraient autrefois les peintres du XIXe siècle. Pour mener à bien cette opération, l’ONF a fait appel au cheval, câble aérien et tracteurs comme annoncé en novembre.

Sur ces zones, les méthodes classiques d’exploitation forestière ne permettent pas d’intervenir. Les nombreux rochers rendent le transport du bois impossible avec les tracteurs habituels. Pour mener à bien cette opération, l’ONF a fait appel au cheval, câble aérien et tracteurs. Plutôt utilisée en montagne, cette organisation constitue une première en Île-de-France. Afin de faire découvrir ces techniques à la fois rares et étonnantes, l’ONF convie la population samedi 21 janvier à 14 h et à 15 h 30 aux portes ouvertes du chantier. à cette occasion deux visites guidées accompagnées de démonstrations de débardage, de rencontres et d’échanges avec les protagonistes du projet sont au programme. Pour participer Deux départs 14 h et 15 h 30 Durée environ 1 h Adultes et enfants à partir de 6 ans Rendez-vous à l’entrée de l’Allée Aux Vaches à Barbizon 

Venez découvrir ces travaux samedi 21 janvier 2017 en participant aux visites guidées par l’ONF. Les départs des visites sont prévus à 14 h et à 15 h 30 depuis l’entrée de l’Allée Aux Vaches à Barbizon.

Visionnez le reportage de France 3 concernant ces travaux sur : http://ow.ly/k70q307KduO

L’inscription est obligatoire auprès de : solene.ferrandi@onf.fr / 01 60 74 77 73
Fin décembre 2016, de nombreuses rédactions, reprenant une dépêche de l'AFP titrée "Maladie de Lyme : une étude vante les vertus d’une pommade antibiotique" nous laissaient croire qu'enfin une pommade allait nous permettre d'éviter la maladie en cas de morsure ! Ceux qui s'intéressent au problème ne pouvait qu'être séduits par les fantastiques résultats rapportés dans la dépêche : "appliquée durant trois jours 72 heures au plus tard après la morsure de tique, cette pommade a révélé une efficacité de 100%, selon des tests réalisés auprès d'un échantillon de 1.000 patients." On découvre "qu’aucun n’a développé la borréliose de Lyme", alors que "sept infections se sont déclarées dans le groupe traité avec un placebo". Bien sûr, les articles concluaient qu'il faudrait attendre que l’expérience soit confirmée… mais tout de même ! À moins que…

À moins que... une mauvaise interprétation du texte de l’étude transforme une actualité scientifique à en pure fable ! Grrrrrrrr. Faux espoirs donc car effectivement, l'étude dit vraiment tout le contraire !

L’étude a fait l'objet d'une publication dans The Lancet Infectious Disease. Elle offrait toutes les garanties de sérieux scientifique et  avait un critère d’évaluation principal très précis répondant à la question : est-ce que la sérologie de des patients mordus par des tiques, séronégatifs pour la maladie de Lyme au moment du traitement, et qui ne seraient pas mordus de nouveau par des tiques, déclaraient moins cette borréliose s’ils étaient traités par une pommade contenant 10% d’azithromycine que ceux traités avec une pommade placebo ?

Quels sont les véritables résultats ? 

Ils sont précisés dans le résumé de la recherche, accessible en quelques clics : "L’essai a été arrêté de manière anticipée parce que l’amélioration [qui était l’objet du] critère d'évaluation principal, pour le groupe recevant l’azithromycine, n’a pas été atteint. À huit semaines, 11 des 505 patients sous azithromycine (2%) et 11 des 490 patients du groupe placebo (2%) [ont pu constater] l’échec du traitement." Conclusion sans appel des auteurs :  "il n’y a pas d’effet préventif [à l’application de la pommade à base] d’azithromycine".

Donc, que s'est-il passé ? 

Les auteurs ont expliqué que le comité indépendant responsable de la supervision et du traitement des données les a encouragés à formuler de nouvelles hypothèses de travail en se concentrant sur l’un des symptômes (l’apparition d'une tache rouge qui grandit progressivement autour de la morsure. mais qui n’apparaît environ qu'une fois sur deux) chez les 134 personnes pour lesquelles il a pu être confirmé en laboratoire que la tique était porteuse de la bactérie. L’apparition de ce symptôme n’a alors été constaté chez aucun des 62 patients du sous-groupe traité avec la pommade, contre 7 parmi les 72 traités sous placebo, durant les 30 premiers jours suivants. Au mieux, cette étude suggère une nouvelle piste de recherche sur le thème : "Est-ce que la pommade à base d’azithromycine retarde ou limite significativement l’apparition d’un des symptômes courants ?"

Il était donc totalement faux d’affirmer comme l’a fait l’Agence France Presse que
"cette pommade a révélé une efficacité de 100%, selon des tests réalisés auprès d'un échantillon de 1.000 patients".

Dommage ! Pas de "magie de Noël". Heureusement que certains journalistes veillent notamment à  à la rédaction d'Allodocteurs.fr !

Étude : Topical azithromycin for the prevention of Lyme borreliosis: a randomised, placebo-controlled, phase 3 efficacy trial. Michael Schwameis et al. The Lancet Infectious Diseases, 19 décembre 2016.
Etude à lire ici

Après les fêtes de fin d'année 2016, le collectif bleausard  "Une petite marche pour une grande démarche" se retrouve de nouveau pour ramasser les déchets en forêt de Fontainebleau et ailleurs ! Première opération ce 14 janvier 2017 !

Inscrivez-vous en cliquant ICI  et venez nous donner un coup de main pour ramasser les déchets en forêt de Fontainebleau au départ du Carrefour de l'Obélisque à Fontainebleau. Attention c'est un samedi ! Pensez aussi à prendre gants, sacs poubelles, gilet jaunes, peut être des bonnes chaussures, bonnet, écharpe et vos yeux d'enfants !

Et si vous n'êtes pas du coin, jetez un coup d’œil à cette carte et contactez l'asso ou le collectif le plus proche de chez vous !

2 jan 2017 sur la D 607 près de  la Route Briquet parcelle 708
Source ASABEPI

Les années se suivent, les bénévoles vieillissent et les bilans des actions conduites en forêt de Fontainebleau comme ailleurs fluctuent. Pour autant, en 2017, comme en 2016, 2015, 2014... nous prenons les mêmes résolutions : vous informer au maximum des dégradation de nos terrains de jeux, des limitations de pratiques mais aussi de toutes les belles initiatives visant à rendre notre forêt plus belle. Et rappelez-vous, il n'est pas nécessaire de s'engager à l'année pour être un acteur positif dans la sauvegarde des sites naturels. Une heure , une ½ journée , voire plus selon votre forme ou votre emploi du temps permettent de conduire ou participer aux efforts de lutte contre les plantes invasives et de nettoyage des dépôts sauvages de déchets !

A vos agendas !


Comme l'an dernier, nous partagerons ici et sur notre page facebook les informations transmises par des associations ou groupes qui aident à ces actions citoyennes. Parmi elles, nos amis de l'ASABEPI, les "arracheurs de monstoplantes" qui a trouvé de nouveaux soutiens ! Grâce à eux , le nombre de chantiers est passé à 85 en 2016 versus 54 en 2015 et celui des bénévoles qui se sont investis de 987 vs 639 en 2015 .

Donc pour les personnes intéressées voici les dates des tous premiers chantiers 2017.

Pour les personnes non encore identifiées ( par une adresse courriel) il est préférable de s’ inscrire sur phyto@netcourrier.com pour réserver un outil et/ou des gants et pour être prévenu(e) en cas d ‘annulation pour causes météorologiques .

Pour les autres l‘inscription se fait par les agendas habituels
Janvier 17 http://doodle.com/poll/cec2my5y3i3fncrw
Février 17 http://doodle.com/poll/avq2kbkstc92vhzg

Adopte une parcelle forestière !


Rappelons que vous pouvez également parrainer un parcelle en la nettoyant à votre guise et en fonction de votre emploi du temps ou y organiser votre propre chantier.

La plupart du temps l‘opération consiste à trancher la plante sous le collet au moyen d’ une bêche. A défaut de déraciner la bête, en été, il suffit de couper et (non faire plier ) les cannes avec une faucille, bâton ( en bois trouvé aux abords) ou bâton de marche nordique pour empêcher la fructification. En automne, c'est vendange et récolte des fruits avec un sécateur pour empêcher leur propagation en forêt. Vous pouvez donc choisir la période et agir toute l'année !

Beaucoup d‘entre vous sont des randonneurs Vététistes, grimpeurs...et parcours la forêt en tous sens ! N'hésitez pas à signaler à l'ASABEPI les numéros de parcelles
envahies en indiquant les routes forestières qui la bordent (l’ idéal étant les coordonnées GPS facilement identifiables sur Google Maps ,Bing Maps ou Géoportail) .




NATURE