Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2016-09-25

Il y a bien longtemps que nous n'avons pas parlé "Aménagement du territoire'' de Ile de France à la TL²B. L'actualité est venue nous rappeler quelques projets à risques liés à l'adoption du SDRIF en 2014 et notamment ceux concernant l'augmentation du trafic aérien, ou ceux pour le développement du Grand Paris ! Si tous les Seine et Marnais payent une taxe à ce sujet, les projets de développement ne concernent que la partie nord du département. D'ailleurs, lundi 19 septembre, à la préfecture de Melun, lors d'une conférence sur la mobilité, certains semblent avoir découverts ces travaux pharaoniques qui devraient permettre de créer une ligne de métro automatique et express qui ne passera pas dans le Pays de Fontainebleau. Et à la TL²B, ont s'en réjouie d'avance car les bénéfices touristiques pourraient avoir aussi des lourdes conséquences !!! 

En 2014, la société de développement du Grand Paris Express rappelait que le 77 n'était pas exclu du réseau et que conformément au schéma d’ensemble du Grand Paris Express approuvé par décret le 24 août 2011, cinq gares du futur réseau y sont situées ou en limite (les gares de « Noisy-Champs », de « Chelles », de « Le Mesnil-Amelot », et celles de l' Aéroport Charles de Gaulles T4, et « T2 »). 
Donc rien dans le sud du 77 ? 
Rien dans le Pays de Fontainebleau pour desservir le Château et sa forêt ? 

Eh bien oui ! Et franchement, ça nous arrange ! 

Ca nous arrange car ce chantier titanesque dont on nous vante les effets bénéfiques sur l'emploi et l'économie, c'est aussi le défrichage de nombreuses zones et surtout  43 000 tonnes de déblais ! 

Comme la Seine et Marne est déjà la poubelle de l'Ile-de-France, mieux vaudrait qu'il ne finissent pas chez nous !  Ce serait aussi l'assurance de voir débarquer de très nombreux visiteurs en forêt de Fontainebleau, déjà fortement menacée par une trop forte pression touristique.

En effet, ce projet prévoit un réseau de 200 km de métro et trois nouvelles lignes pour 68 nouvelles gares. Imaginez donc ce que cela signifie en terme de trafic de voyageurs !

Alors si effectivement, nous sommes contre la taxe payée par l'ensemble des contribuables du département pour financer des installations qui ne nous apporteront pas grand chose, nous sommes surtout totalement opposés à l'arrivée du REGP dans le Pays de Fontainebleau pour le plus grand bien de notre forêt où l'érosion anthropique fait des ravages et où les déchets ne cessent de s'accumuler à cause d'une mauvaise politique locale et une mauvaise gestion du Département !

Rappelons que le SCOTT fait lui la promotion d'un tourisme de luxe (et non un tourisme vert)

Pour en savoir plus sur ce chantier c'est sur ce site : https://www.societedugrandparis.fr/


Alors il est peut être temps de faire un point sur les circuits d'escalade de Bleau et leurs récentes évolutions car ça bouge, ça bouge et on peine à vous transmettre toutes les informations en temps et heure. 

Un formidable travail conduit uniquement par des bénévoles qui donnent beaucoup de leur temps qu'ils soient indépendants, individuels, associatifs, fsgtistes, cosirociens, essonniens, seine-et-marnais et se revendiquent d'un club sans y être vraiment ! 

Alors oui, des fois on critique un peu la manière de faire des uns et des autres et si certains prennent la mouche, peu nous importe, pourvu qu'ils comprennent que cela ne diminue en rien la qualité de leur travaux. Les circuits sont à tous le monde. Ils sont l'héritage d'un siècle d'escalade à Bleau.

Trois Pignons :


Parmi les travaux terminés, nous n'avons pas signalé ceux qui ont permis la renaissance du site de la Feuillardière. En effet, ces sur fond de discordes que le circuit pour enfant devenu totalement inadapté a été entièrement repensé. Du coup ce n'est pas un mais bien trois circuits qui permettront aux groupes scolaires et aux centres aérés de trouver un équipement adapté à la tranche d'âge et aux capacités physiques des minots.  Ces circuits sont étudiés et testés par des professionnels de l'encadrement, pour des professionnels. Respectez leur balisage car ce sont avant tout des outils pédagogiques utilisés par d'autres enseignants. Coup de chapeau donc à François Louvel qui a réalisé contre vents et marées ce travail fort utile et nécessaire. Les enfants apprécieront sans doute le style des nouvelles balises. (photo François Louvel =>)
Descriptif et topo sur le Site de BLO

Au Bois Rond : Outre le rouge (qui reste moussu mais tout le monde n'est pas à la retraite cher Caliméro), les circuits orange et bleu ont été entretenus et repeints à l'identique par Jacky Guinot.
  
En face, au Rocher de la Reine après le circuit bleu lui aussi repeint à l'identique, George Tsao devrait finir le Jaune. Une zone parfaite pour cet hiver où le lichen avait repris ces droits en quelques années.

A la Gorge aux Chats, le circuit bleu a repris des couleurs. Le jaune sera officiellement numéroté ! Et dire qu'il y a trente ans ce site était totalement interdit au balisage.

A la Grande Montagne, le terrible circuit orange (il est à notre gout long et assez difficile pour valoir un bleu) a été entièrement  repris par l'inévitable Victor. Chapeau !

Juste à côté, c'est le bleu du Potala qui avait été entièrement transformé par Antoine Melchior en y incluant de nombreux bi. Du coup au 48 numéros corresponde presque autant de variantes, ce qui fait un circuit de presque 100 numéros ou, si vous préférez, deux circuits parallèles ! Très franchement, était-ce bien nécessaire ? En tous cas cela fera quand même quelques heureux puisque nous reçevons régulièrement des demandes pour des circuits longs type parcours montagne, super parcours montagne ou orange de Beauvais.

Jean-Jacques Belledent, un bénévole indépendant et hors système associatif, avec l'aide de quelques amis, a refait intégralement le circuit jaune du Rocher des Potets. Comme quoi, il y a encore des passionnés agissant pour la communauté !  


Enfin, signalons la transformation du jaune du 95.2 en orange dans sa première partie qui fait quand même 44 numéros et quelques "bis".

Dans les Trois Pignons toujours, de nombreux projet devraient rapidement aboutir : un nouveau jaune à la Canche (actuellement balisé en bleu provisoire), la révision des circuits du 95.2 et 91.1

Essonne :


A Beauvais Village dans les Grands Aveaux :  Patrick Juhel a repeint en orange le circuit dit "Safran", un long parcours de 100 numéros à faire une fois dans sa vie. Au Rocher du Duc, le circuit familial Caramel et le blanc Enfant ont été repris par l'ARB (les Amis des Rochers de Beauvais), Pascal Etienne (USEP), JJ Naels et Patrick Juhel ainsi que les Jaune et Orange de "Jean Pillot" en départ du parking du Télégraphe.
(voir dans les commentaires les corrections à apporter à ce paragraphe)

Dans la carrière de La Troche, entre 2 nettoyages de tags,  Oleg Sokolsky a repeints les bleu et le Jaune. Un site urbain et accessible en train qui mérite lui aussi une visite.

Attention, le site de Chatillon est actuellement balisé comme INTERDIT ! A cause de la chasse ?

A Chamarande, Marie Martine Bé a repris le jaune du chaos principal. Notez que ce site un peu à l'abandon est un formidable secteur et un des rares accessibles en train depuis Paris avec 25 minutes de marche d'approche.

En Forêt Domaniale :


Au Cuvier, après les circuits rouge et noir, le bleu a repris de la couleur sous la houlette de Victor Pinto et ses amis. Là aussi du beau travail d'utilité publique vue la fréquentation du massif et sa renommée internationale. Victor Pinto a aussi repeint l'orange de Rocher d'Avon (3 nouveautés) et l'orange d'Apremont Dame.

Au Mont Ussy, le circuit Jaune PD sup a été repris par Jean-Cabane et Hervé Beranger !

Signalons que là aussi, il y a quelques projets dont le rouge et le blanc du Rocher Canon avec en prime l’effaçage du violet sauvage !

Au sud...


A la DJ et à l'Eléphant, plusieurs circuits devraient renaître de leurs cendres et notamment le très célèbre mauve qui fait parti des 7 circuits classés "historiques" ! A noter qu'il faudra pourtant se résoudre à le modifier de nombreux passage étant interdits pour cause d'érosion...

A Buthier, l'ami Florian travaille sur une mise à jour du topo (qui date des années 80 !) et nous signale que le circuit orange du massif de l'I va maintenant jusqu'au bout du secteur et compte désormais 69 numéros contre 38 avant.

Mais la très grosse nouveauté c'est l'ouverture d'un petit secteur à Darvault à proximité de Nemours. Ce nouveau site d’escalade situé au dessus du village et de la Rue de la Barauderie a été équipé à l’initiative de Stéphane Hamont, avec le soutien de la municipalité et l’accord du propriétaire du terrain, trois nouveaux circuits d’escalade ont été créés un jaune PD-, un orange AD et bleu D. Ce petit site est agréable, en sous bois, sèche correctement mais les blocs paraissent parfois fragiles et quelques fois un peu exposés.

Merci donc à Stéphane et à la Mairie qui va sans doute inaugurer officiellement la chose. Notez qu'il faut respecter les consignes de parking et qu'en marchant un peu, 4 aires de stationnement sont accessibles ! La fiche est accessible ici sur le site du Cosiroc.

Sinon, vous trouverez tous les renseignements sur les différents sites du web et notamment celui du Cosiroc 




L'affaire fait grand bruit dans les journaux et sur la toile depuis hier. En effet, ce dimanche 25 septembre 2016, un peu après 10 h, un Boeing de la compagnie Air France a effectué plusieurs cercles au dessus de la forêt de Fontainebleau pour vidanger quelques 70 tonnes de kérosène dans le cadre d'une procédure atterrissage d'urgence après que se soit déclaré un incendie dans un de ses moteurs. 

En effet, c'est en décollant d’Orly en direction de la Guyane, que l'un des réacteurs du vol AF852 a pris feu. Impossible pour lui d’atterrir avec le plein de carburant d'une part pour des raison de sécurité en cas de crash, d'autre part par ce que les trains d'atterrissage des avions ne sont pas fait pour supporter une telle charge. Une procédure assez rare (3 à 5 fois par ans en France chaque année) destinée donc à éviter une catastrophe mais qui met en évidence les risques liés à la croissance du trafic aérien autour de la capitale (voir notre article de 2015).

Si dans un premier temps Air France est resté silencieux sur le lieu de la vidange, le site Flightradar24, qui permet d’obtenir une situation du trafic aérien en temps réel, affichait les tours effectués par l’avion, au dessus de la forêt de Fontainebleau. Une vidange d'urgence qui a sans doute évité une catastrophe humaine mais qui n'a pas manqué de provoquer la colère des défenseurs de l'environnement mais aussi des élus locaux et notamment celle du Maire de Fontainebleau.

Car l'affaire tombe mal pour Monsieur Valletoux qui fait campagne depuis juillet pour obtenir le classement de cette forêt au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Une mesure censée compléter le dispositif de protection de ce monument végétal.

L'avion volait environ à 6000 pieds et il semblerait que 90 % du carburant s'évapore dans l'air. Oui, mais 10 % de 70 tonnes... En ce début d'automne, on vous conseil donc d'éviter les champignons !
La semaine dernière, le monde de l'escalade était rassemblé à l'ancien Palais Omnisports de Bercy pour les Championnats du Monde. Un rendez-vous crucial pour notre milieu qui sera sport olympique en 2020 et pour les parisiens qui briguent l'organisation des JO en 2024. En marge des mondiaux, le français René Paul Eustache (portrait à suivre), amputé d'un avant-bras à l'âge de 15 ans pour avoir bricolé un feu d'artifice, a organisé avec un ami américain, Ronnie Dickson,  un rassemblement informel d'une trentaine de grimpeurs handicapés venus des 4 coins de la planète pour découvrir notre magnifique forêt de Fontainebleau, destination incontournable dans le monde de l'escalade. Petit résumé de Greg à lire sur son blog photo qui en a aussi profité pour tirer le portrait à René Paul.

Ingénieur chimiste à Serquigny, marié et père de deux enfants, René-Paul Eustache est un grimpeur passionné comme les autres sauf,... qu'il est privé de sa main gauche.

L'handi-escalade n'est que balbutiante en France et les règlements des compétitions encore trop flous (malgré l'énorme travail de la fédé en 2015) pour permettre à René-Paul de trouver des compagnons de jeu. D'ailleurs, s'il n'était pas présent aux Mondiaux de Paris, c'est simplement que les quotas (5 personnes minimum et 4 nations) n'étaient pas remplis pour que l'épreuve ait lieu dans sa catégorie. Pour une personne manquante, le voilà privé, comme les trois autres grimpeurs amputés bras, de cette grande fête.

Pour progresser dans sa pratique, il y a un an, René Paul s'est lancé dans la fabrication d'une prothèse adaptée à son amputation et cherche aujourd'hui, avec des étudiants ingénieurs, à l'améliorer.

Profitons du moment pour signaler que le petit groupe a perdu un gros crash pad pliant et épais (de type “ mondo ). Il a été oublié mercredi dernier dans les secteurs du cul du chien et du 91.1 ou à la Roche aux Sabots. Si vous l'avez trouvé ou entendu parler d’un crash pad abandonné merci de nous faire signe. Il y a un scotch noir sur une des poignées.
Dans l'agenda des traileurs de Seine et Marne le Lyrican'Trail va devenir une étape importante. C'est aussi l'occasion de courir dans un site exceptionnel du sud de la forêt de Fontainebleau en ayant plus de chance de trouver un dossard que pour les courses au départ de la ville impériale. L'édition 2016 se tiendra le 09 octobre prochain, et il reste encore quelques 400 places ! Mais ne traînez pas ...

Le Lyrican'trail 2016 se déroule dans la forêt de Larchant. Pour cette deuxième édition, Larchant Animation qui organise déjà le célèbre Triathlon et l'hivernale des Vététistes, vous propose 2 circuits en intégralité dans la forêt (pas de portion de route) alternant des singles et chemins de randonnée.
Au programme donc un parcours de 22 km avec 500 m de dénivelé + et un parcours de 11 km avec 250 m de dénivelé +

Vous pouvez vous inscrire sur internet ou demander plus de renseignements à Jean-Luc au 06 23 80 91 7un




NATURE