Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2016-07-31

Si vous êtes passionné de montagne et de photographie, vous connaissez peut être Guillaume Laget, photographe de montagne et auteur de très belles publications sur le sujet. En vacances dans les Hautes Alpes, Guillaume parcourt les cimes...enfin, quand le vigile des chantiers de construction des pylônes de la ligne THT le laissent passer ! Ainsi, il s'est vu interdire l'accès au sentier conduisant au Piolit, très beau sommet qui domine le lac de Serre-Ponçon ! Une mésaventure qu'il nous conte sur son blog et qui démontre, une nouvelle fois combien ce chantier est source de polémiques et d'affrontements. Nous avons évoqué dans nos colonnes et sur notre page facebook à de très nombreuses reprises les appels des opposants au projet. Après les chantiers de déforestation, c'est ceux des pylônes qui font vivre un enfer aux vacanciers. Entre déviations, hélicoptères et maintenant barrages devant les sentiers de randonnée, faut-il encore se rendre en vacances dans le département ?

Guillaume Laget a finalement pu atteindre le sommet après un détour d'une demi-heure !
Photo Guillaume Laget
Nous vous invitons à relire notre article de septembre 2015 pour réviser un peu cette histoire de construction d'une ligne THT et les nombreuses oppositions. Nos amis de l'association Avenir Haute Durance ont beau multiplier les manifestations et les actions symboliques comme leur intervention sur l'autoroute il y a quelques jours sévèrement réprimée, sur le plan juridique, après un premier gros succès en 2015, les décisions européennes se font attendre ! En effet, ,la Commission européenne attend les décisions du Conseil d’Etat pour se prononcer, estimant que le juge national est compétent en premier chef. Dans sa réponse à AHD, la Commission Européenne,  "après analyse des pièces du dossier, n’a pas identifié, de prime abord, une atteinte directe au droit communautaire. Elle ne souhaite en outre pas intervenir plus en avant à ce stade afin de ne pas se substituer au Conseil d’Etat, le juge national étant compétent au premier chef pour la mise en œuvre du droit européen".

Les parlementaires européens avaient pourtant jugé recevable la plainte déposée en septembre 2015 auprès de la commission des pétitionnaires de l’Europe. Une plainte qui porte sur le non-respect des directives européennes, notamment le droit communautaire concernant l’environnement, la politique énergétique, et les directives “oiseaux” et “habitat”.

Par ailleurs, AHD multiplie les recours contre les décision du Préfet qui semble ne pas très bien maîtriser la procédure d'approbation préfectorale d'ouvrage (APO) nécessaire à l'ouverture des chantiers de construction des pylônes ! 

Ainsi, l’APO du projet P4 (nécessaire à ligne 225.000 volts de Serre-Ponçon à l’Argentière) doit être refaite pour une troisième fois ! La première APO avait perdu sa validité car elle était antérieure à la nouvelle réglementation qui n’impose plus à RTE de poser des demandes de permis de construire pour ses pylônes. La seconde vient de perdre sa validité suite au rejet du Plan Local d’Urbanisme de Savines-le-lac. 

Cet APO concerne la réalisation des pistes d’accès, le déboisement sous les lignes et le défrichement sous l’emprise des supports, les fondations des pylônes, l’assemblage et le levage des pylônes et le déroulage des câbles.

Une situation qui semble aussi toucher le chantier dit P6 (ligne 225000 volts de Grisolles à Embrun) après une série d’arrêtés de tracé de détail pris, annulés et repris, et un arrêté d’APO pris largement hors délais (un an après le demande) et peut être bientôt le P1 (ligne de 63.000 volts Embrun-Montdaupin) où les pylônes déjà installés pour la traversée de la Durance ne sont pas conformes à ceux présentés dans l’APO  ! 

Vous pouvez écrire en nombre au Préfet des Hautes-Alpes pour protester contre la poursuite des travaux sur le fuseau P4 et informer les Offices de Tourisme de votre mécontentement quant aux destructions paysagères déjà commises !
Préfecture des Hautes-Alpes, 32 rue Saint-Arey B.P. 100 05011 GAP.
L'été s'est bien installé et avec lui les feux de forêt ! En effet, depuis la mi-juillet, les incendies se multiplient dans le sud de la France.Ainsi dans l'Aude, plusieurs feux se sont déclarés dans les environs de Narbonne puis un autre à Hyères, dans le Var. Lundi, une quarantaine d’hectares ont été ravagés près de Tautavel, dans les Pyrénées-Orientales et plusieurs dizaines dans les Bouches-du-Rhône. En effet, le temps sec et le vent sont favorables à la propagation des incendies.

Par ailleurs, suite à un accident de canadair survenu lundi soir en Corse, tous les appareils sont actuellement cloués au sol afin d’être contrôlés.

Dans les Calanques, la mobilisation est forte comme vous avez pu le suivre sur notre page facebook où nous partageons régulièrement les mises en garde de l'ONF sur le niveau de risque. Enfin, à Fontainebleau, des travaux sont en cours pour élargir certaines allées suite au triste bilan de l'an dernier.

Avec environs 4000 feux de forêt par an en France, soit une moyenne de près de 11 départs par jour, la situation a de quoi inquiéter les Etats Majors d'autant que la surface incendiée en 2016 est déjà plus importante qu'en 2015. Heureusement, l'expérience, l'engagement des pompiers et les performances des moyens techniques de la lutte contre l'incendie s’étant développés ces dernières années, l'importance des feux de forêt a baissé de 50 % en 15 ans. En France, seul 5 % des incendies restent réellement ravageurs. Ce n'est pas une raison pour baisser notre vigilance et négliger la prévention. Car chaque feu est un réel danger pour la sécurité des pompiers mais aussi du voisinage.

Rappelons donc que quelques règles et mesures simples et de bon sens devraient s’imposer à nous dans nos activités de loisirs. Ainsi, allumer un feu de camp ou même une cigarette en forêt est proscrit dans de très nombreux sites naturels dont les forêts domaniales par des arrêtés préfectoraux. Ne jetez plus vos mégots ! Par ailleurs, sachez que les pots catalytiques des véhicules peuvent également causer des départs de feu. Il suffit donc de ne pas stationner sur les zones herbeuses et sèches pour les éviter.

Protéger nos terrains de jeux des incendies est à la portée de chacun… restons vigilant !


Photo Incendie à Tautavel Source SDIS
A l’occasion de la 20ème nuit de la chauve-souris, l’ONF proposera le samedi 27 août 2016 plusieurs animations gratuites en forêt de Fontainebleau. 
Qu’on les aime ou pas, ces petites bêtes mystérieuses fascinent, interpellent, ou inquiètent... 
En partenariat avec Seine-et-Marne Tourisme, l’office national des forêts organise donc samedi 27 août de 16h à 22h30, au centre d’écotourisme de Franchard, une journée dédiée aux chiroptères. 
Des balades nocturnes mais aussi des ateliers pédagogiques, des expositions et démonstrations, il y en aura pour tous les goûts. Petits et grands, novices d’un jour ou connaisseurs, pourront en apprendre un peu plus sur le mode de vie des chauves-souris, comment elles se repèrent, se déplacent et chassent. D’autres secrets et anecdotes méconnus y seront également dévoilés. 



NATURE