LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

Forêt et changement climatique : faut-il des feuilles ou des épines ?

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 23 février 2016 | 17:23:00

Chênaie forêt de Fontainebleau
On nous dit que le développement des forêts est nécessairement bénéfique pour la lutte contre le réchauffement climatique. Eh bien peut être pas tant que çà ! Un article paru dans la prestigieuse revue Science jette un pavé dans la mare en démontrant que toutes les forêts n’ont pas la même capacité d’atténuer le changement climatique, ni tous les modes de gestion sylvicole. Une nouvelle invitation à réfléchir aux orientations futures de la politique forestière notamment française.

Pour le climat, il faut certes plus de forêts mais des futaies feuillues !

L’article commence par rappeler les grandes évolutions des forêts européennes ces trois derniers siècle à savoir, une forte extension des surfaces forestières, naissance de la sylviculture favorisant les futaies plutôt que les taillis (qui étaient destinés au bois de feu), la mise en gestion de forêts auparavant inexploitées, mais aussi enrésinement progressif des anciennes chênaies et hêtraies. De grandes tendances européennes très visible à Fontainebleau par exemple.
Trois Pignons, CPM Delcampt.net
Les Trois Pignons au début du XXe siècle
Et 100 ans plus tard

Que nous apprend l'article par rapport au réchauffement climatique ?


L'accroissement des surfaces forestières et le traitement en futaie auraient permis d’augmenter significativement le stockage de carbone compensant ainsi une part des émissions de CO2 responsables du changement climatique. Mais à l'inverse, l'enrésinement et la gestion sylvicole auraient contribué à aggraver le dérèglement climatique ! Du coup, l'extension des surfaces boisées en pins comme à Fontainebleau n'est peut être pas une si bonne chose !


Heureusement pour l'Europe, la France est là !

En France, les essences feuillues occupent encore environs les deux tiers de la surface totale des forêts. Mais cela pourrait bien changer, puisque le Programme National de la Forêt et du Bois, en cours d’élaboration par l’Etat, promeut notamment la transformation de forêts feuillues en résineux et l’intensification de l’exploitation ! Une orientation que l'on ne retrouve que partiellement dans le futur plan d'aménagement forestier de Fontainebleau qui prévoie une baisse des coupes mais un maintient des résineux !

Pour Hervé Le Bouler, pilote Forêt de FNE dans un Communiqué :
« ...cet article renforce encore nos arguments. De plus, il est en cohérence avec le rapport établi par l’ONERC et rendu public en 2015, qui prévenait déjà contre les fausses bonnes solutions, ce qu’on appelle la mal-adaptation, ainsi qu’avec d’autres publications scientifiques, toujours plus nombreuses. »

Julie Marsaud, coordinatrice Forêt de FNE, conclut : « L’intensification de l’exploitation et la transformation de nos forêts pour satisfaire l’industrie sont des impasses du point de vue du climat. Les solutions doivent être recherchées ailleurs, en luttant contre le fléau de la déforestation, en favorisant le stockage de carbone dans les arbres et les sols plus longtemps, en maintenant les essences feuillues et en augmentant la diversité au sein des écosystèmes forestiers. »


Naudts et al. Europe's forest management did not mitigate climate warming, Science 351, 597 (2016)

ONERC. L’arbre et la forêt à l’épreuve d’un climat qui change. Rapport remis au Premier Ministre et au Parlement. La Documentation française, 2015 (pdf)


Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template