Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2015-10-18

Greg, notre rédacteur en chef a participé il y a quelques semaines à l'enregistrement d'un documentaire radiophonique de Laurent Vedrine diffusé sur France Culture. Replongez dans les entretiens avec les spécialistes de cette forêt enregistrés in situ au coeur de l'univers sonore de Bleau .

« J’ai moi-même campé, grimpé, erré, désiré et filmé dans cette forêt emblématique. J’y suis allé nu ou équipé, sous la neige et en plein incendie. J’y ai passé des nuits entières à tendre l’oreille aux hardes de sangliers où à raconter des légendes criminelles qui font peur. Là-bas, j’ai caressé les bruyères, rencontré des sylvains, découvert l’Impressionnisme, évité des barbouzes. »Laurent Védrine

Il n’est pas le seul : la Forêt de Fontainebleau est parcourue chaque année par près de 20 millions de personnes : randonneurs, naturalistes, vététistes, bucherons, alpinistes du dimanche, artistes peintres, chasseurs, ramasseurs de champignons, scouts, ermites, « eco-warriors » et groupuscules paramilitaires… Cela a valu au fil des décennies un empilement de normes de protection : zone Natura 2000, zone floristique spéciale, forêt d’exception, réserve de biosphère, etc. Une overdose réglementaire à la française, à un tel point que ce lieu est devenu l’emblème d’un débat public exacerbé, entre usagers lobbyistes des « loisirs de plein air » et conservateurs zélés du patrimoine naturel.  Aujourd’hui, un projet de classement comme « Parc National » et un autre visant à inscrire les lieux au « Patrimoine Mondial » de l’Unesco sont en cours. Sur place, les réactions contradictoires de l’Etat, des élus, de l’ONF, des scientifiques et des associations racontent un enjeu : la gestion de la Nature, à une époque où les normes et les décisions politiques sont de plus en plus contestées par les citoyens.

Le récit de « Bleau » par Laurent Védrine et Jean-Philippe Navarre est celui d’un monde à part dans le paysage français, un espace hybride, une nature artificialisée et balisée mais néanmoins sauvage, qui offre gratuitement aux urbains de la métropole une précieuse proximité avec leur « sauvagerie ». Un temps d’immersion sylvestre, pour se faire une certaine idée du recours aux forêts.

Avec :
François Letourneux, ingénieur des Eaux et Forêts
Jean Jacques Guéant, poète cavernicole
Sylvain Ducroux, ingénieur à l’Office National des Forêts (ONF)
Grégoire Clouzeau, fondateur de la Tribune Libre de Bleau
Jean-Claude Polton, secrétaire général de l’Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau



Source et émission : 

NATURE