Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2015-03-29


Du 27 mars au 11 novembre 2015, rendez-vous en forêt de Fontainebleau au centre d'écotourisme de Franchard pour faire le plein d'activités et sorties nature ! Le site de Franchard est l’un des plus emblématiques et fréquentés de la forêt de Fontainebleau. C'est là qu'il y a quelques années la région a installé son Centre d'information. Celui-ci rouvre ses portes...

Le centre d’écotourisme de Franchard s’inscrit dans une volonté de valorisation, d’information et surtout de sensibilisation. Sa vocation est de faire comprendre la fragilité des milieux naturels et les impacts de la fréquentation sur les écosystèmes. Le centre se veut être un lieu d’interaction et d’échange. À travers une programmation diversifiée, le centre d’écotourisme de Franchard valorise ce patrimoine naturel exceptionnel, met en lien les acteurs et rend l’information accessible à tous.

Pour cette saison 2015, le centre et ses partenaires vous propose de nombreuses activités et évènements thématiques pour vous faire découvrir cette majestueuse forêt à travers de nombreux manifestations : randonnées, expositions, sorties découvertes, ateliers...

Retrouvez la programmation complète et toutes les informations complémentaires sur le site Paris What eslse ou téléchargez directement le programme :
prog_franchard_2015.pdf (PDF 320.99 Ko)
Il y a un an, nous vous annoncions la sortie de l'application ONF pour smartphone Androïd ou IOS. DEpuis nous en avons peu parlé mais elle semble fonctionner correctement lorsque l'on a du réseau... Cet été, Thierry vous proposait de découvrir le renouveau de l’arboretum de Franchard dans cet article. Voilà qu'il va être possible de concillier les deux grâce à l'audio-guidage. Voici la proposition de l'ONF :

"Soucieux de moderniser l'accueil du public, l'ONF a lancé, en 2014, sa première application mobile de balades et d'informations enrichies « Forêt de Fontainebleau ». Pour son premier anniversaire, l'application se modernise : plus fluide et plus intuitive, elle offrira aussi de nouvelles promenades guidées.

Avant de lancer cette version, l'ONF vous invite à tester, en avant-première, un sentier audioguidé accessible aux malvoyants, le Samedi 11 avril de 10h à 12h sur le parking du site Arbor&Sens (sur la route départementale 301)

Ouverts à toutes personnes présentant un intérêt à l'utilisation des outils mobiles, ces tests nécessitent de disposer d'un smartphone Androïd ou iOS (l'inscription est obligatoire).


Pour celles et ceux qui souhaiteraient participer à ce test, je vous invite à vous inscrire auprès de Manon Létinaud dont les coordonnées sont les suivantes : manon.letinaud@onf.fr ou 01 60 74 54 50."


grande vadrouilleIl y avait bien longtemps que nous n'avions pas parlé du viaduc des Fauvettes, la plus haute et seule "falaise" d'Ile-de-France ! 
Sauvée d'une probable destruction grâce à la pugnacité du Cosiroc (plus de 20 ans de combat sur ce dossier dont nous avons longuement parlé ici), le viaduc coule des jours heureux à peine perturbé par quelques faits divers.
Au sein du Cosiroc et depuis quelques années, c'est Jean Yves Derouck qui nous tient informé de tout ce qui s'y passe. 

Après des inondations hivernales de grandes ampleurs, et quelques rééquipements, l'actualité du Viaduc le 23 mars dernier était la présence supposé d'explosif sur le site ! 

Une information relayée par le Parisien Essonne qui trouve sans doute son origine dans l'utilisation du site par de nombreux groupes militaires et para-militaires...

Depuis son lancement, la TL2B ne cesse de dénoncer les incessants dépôts sauvages de déchets !
Hier encore, deux de nos éco-respondant réguliers nous faisaient des signalements de ce type à divers endroits de la forêt de Fontainebleau dont les photos ont été partagés sur notre page Facebook 

Mais rien ne pouvait présager de ce dépôt réalisé dans la nuit du 31 mars 2015 sur la plus célèbre des plages de sable du Pays de Fontainebleau, celle du Cul de chien ! 

Découvert et signalé ce matin, l'ONF a immédiatement dépêché une équipe pour lancer le nettoyage accompagnée des gendarmes pour conduire l'enquête... 

Mais où va le monde les amis ? 

Déposé dans la nuit du 31 mars 2015, ce dépôt est en cours d'évacuation.
Photo : Cyril/TL2B


IDF-PNR-Banniere-Village-web

Pour sa deuxième édition, la Région Ile-de-France place le week-end des Parcs naturels franciliens (Haute Vallée de Chevreuse, Vexin français, Gâtinais français et Oise-Pays de France) sous le signe de la transition énergétique et du climat.
Les Parcs naturels organisent donc les 11 et 12 avril une série d'animations écotouristiques mettant en avant les activités nature. Le Parc naturel régional du Gâtinais français et ses partenaires en profite pour fêter le lancement de la saison 2015 dans le Parc. Voici le programme du PNRGF et les liens vers les autres parcs franciliens...

Nos paysages ont été façonnés par les activités de l’homme, comme la sylviculture, l’agriculture, l’extraction, la chasse, le pâturage, le tourisme... Au milieu du XIXe, la forêt de Fontainebleau est encore très disparate et les milieux ouverts à semi-ouverts secs y sont très nombreux, principalement constitués de grandes étendues de callune, de pelouses et chaos rocheux. Le pâturage était un des droits d’usages les plus anciennement reconnus aux riverains de la forêt. Ces milieux agropastoraux accueillent une multitude de communautés végétales et une diversité floristique exceptionnelle à l’échelle régionale voir nationale. Ils sont aussi utilisés comme zones de chasse pour les chauves-souris, de reproduction pour la Fauvette pitchou et zone de refuge pour un certain nombre d’espèces animales. L’abandon de cette activité agropastorale au XXème siècle a favorisé le retour de la dynamique naturelle de colonisation des pelouses ou des landes par les végétations buissonnantes et arborées. Le milieu a donc progressivement évolué en milieu forestier. Un "mal" auquel les forestiers n'ont pas trouvé d'autres remède que la grande coupe rase pratiqué dans certaines réserves biologiques dirigées afin d'y maintenir ce type de biotope. Ce fut le cas sur la platière du Télégraphe, du Coquibus, et sans doute, au vu l'évolution du paysage, un jour dans la Plaine de Chanfroy. A moins que l'on revienne à nos moutons !

NATURE