LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , , , , » Le BMC et lutte contre l'érosion des falaises de grès du Sud est de l'Angleterre

Le BMC et lutte contre l'érosion des falaises de grès du Sud est de l'Angleterre

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 13 mai 2015 | 12:51:00

Qu'il est triste de voir à quel point il est difficile de mobiliser et fédérer les grimpeurs français autour de la sauvegarde de leurs terrains de jeux ! Ainsi, en dehors de Bleau, le Cosiroc, fleuron de la défense des sites naturels d'escalade français dans les années 80 -90, a abandonné cette tâche aux clubs locaux et fédérations sportives avec plus ou moins de réussite suivant les sites. 
Si nous avons déjà longuement évoqué les travaux de l'Access Fund américain (voir notamment dans notre colonne et nos articles ici  et ), il nous a semblé important de souligner les travaux de nos amis d'outre-manche, notamment ceux du BMC (British Mountaineering Council). Là-bas, la mobilisation autour de la sauvegarde des sites, dans un environnement très réglementé, est plutôt forte comme nous l'avions souligné dans le cas de Stanage par exemple

Pour les grimpeurs du Sud-Est de l'Angleterre, les rochers de grès tels que les roches Harrison sont des oasis de l'aventure dans une région manquant sérieusement de cailloux. La fragilité du grès nécessite protection supplémentaire et de petits groupes de bénévoles font de leur mieux pour lutter contre l'érosion du site mais aussi le vieillissement de la roche induit par une forte pratique de la moulinette. Le BMC leur a consacré un article très intéressant et ils serait peut être bon que certains bleausards partent à leur rencontre histoire de partager l'expérience sur les méthode de restauration du grès.

Que fait le BMC ?

Le BMC possède ou gère plusieurs sites naturels d'escalade. En France, en dehors de quelques conventions, quelques falaises ont été achetées ou louées par des clubs et notamment le RSCM et la FSGT...
En Angleterre, le BMC est par exemple devenu propriétaire en octobre 2009 de la falaise et du camping du site d'Harrison après de nombreuses années d'exploitation d'un accord de gestion de ce site. On peut aussi citer la carrière d'Horseshoe. Après des années de problèmes d'accès, les propriétaires précédents (Tarmac) ont fait don de cette immense carrière du Peak District au BMC. Les développements récents ont inclus le travail de partenariat avec des organismes de conservation locaux (Natural England, Derbyshire Wildlife Trust) afin de créer une réserve naturelle locale. Vous retrouvez d'autres exemple ici  


A propos du site de grès d'Harrison.
Les affleurements de grès éparpillés autour de la frontière du Kent et de l'est du Sussex sont sans doute l'un des sites d'escalade les plus fragiles du pays. Comme à Bleau, les rochers sont victimes de l'érosion du sol , du vieillissement et dégradation des prises mais aussi, du frottement des cordes sur leur sommet. 
Dans l'article publié par le BMC, trois grimpeurs et défenseurs locaux sont interrogés sur les méthodes mises en oeuvre pour la réparation du grès et la préservation du site.
Tim Skinner, président du Groupe de gestion de Harrison Rocks (HRMG), Graham Adcock, coordinateur du SVG
 et Sarah Cullen, membre HRMG et directeur de Nuts4Climbing. 


Les plus gros problèmes rencontrés sur les grès du sud de l'Angleterre sont donc l'érosion de la surface extérieure de la roche et, dans le cas des secteurs les plus populaires, l'érosion du sol. Les restaurations sont effectuées de plusieurs façons. Les gorges creusées par le frottement des cordes sont généralement réparés avec un ciment si le statut de protection du rocher ne l'interdit pas. Les prises endommagées sont réparés en utilisant des  «résines» type vernis à ongle, PVA et parfois un durcisseur. Enfin, au sol, comme à Bleau, le contrôle de l'érosion est obtenue en utilisant de petit barrages en bois généralement fabriqués à partir de matériaux trouvés sur place pour arrêter le sable et les sentes sont barrées avec des branches pour décourager la circulation des piétons.




Ces travaux sont faits par le groupe de gestion, ou par des bénévoles ou des entrepreneurs, le cas échéant, les sites étant la propriété du BMC. Dans la plupart des rochers, le suivi des travaux et de l'érosion sont fait par les membres du Groupe des Volontaires Grès (SVG).

Comme chez nous, les bénévoles soulignent l'importance d'éduquer les pratiquants. Particulièrement ceux qui commencent sur ​​des murs d'escalade où la transition avec le milieu naturel  nécessite un nouvel ensemble de connaissances et règles à adopter pour garantir une réduction de l'impact de la pratique. Là encore, ils souligne l'importance de l'essuyage des semelles des chaussons tant pour éviter les glissades que pour limiter le polissage des prises.

Tout le monde devrait être conscient des manières de réduire au minimum l'impact de sa pratique et avoir lu la charte du BMC code de pratique (pdf) par ailleurs publié dans tous les guides de la région.

Si vous êtes intéressé pour vous impliquer dans la conservation des Grès du Sud Anglais, pourquoi ne pas aller à la réunion le dimanche 17 mai 2015 au Centre de plein air Bowles, East Sussex. 


Vous pouvez également trouver les pages du site BMCpleins d'informations utiles sur ce sujet.
Rocks Harrisons Management Group
Grès bénévoles Groupe
Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template