Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2014-06-29

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions le début de la grande enquête sur la fréquentation de la forêt de Fontainebleau. Celle-ci a bien débuté et l'ONF a fait quelques modifications tenant compte des inquiétudes remontées. Mais le Pays de Fontainebleau, c'est aussi une partie du territoire du PNR du Gâtinais Français. Le PNRGF devait donc lui aussi lancer une enquête sur les attentes du public après 10 ans d'existence. C'est chose faite ! On a donc testé et répondu au questionnaire (c'est simple et rapide) qui cite l'escalade comme une de vos pratiques possibles mais n'insiste pas sur son développement...

Com' PNRGF

Depuis plus de 10 ans, le Parc naturel régional du Gâtinais français favorise un tourisme raisonné, soucieux de la préservation de l’environnement et favorisant la découverte des richesses du territoire.

Afin d'assurer un accueil adapté, le Parc souhaite recueillir vos impressions sur l’offre éco-touristique du territoire.

Deux questionnaires sont à votre disposition selon votre situation :

- Un questionnaire à l'intention des personnes habitant sur le territoire du Parc :
http://lc.cx/enquete-ecotouristique-habitants

- Un questionnaire à l'intention des personnes habitant à l'extérieur du territoire du Parc :
http://lc.cx/enquete-ecotouristique-visiteurs

Merci par avance de votre participation.

Source site PNR
Thierry, Gueguen, un de nos éco-respondants est allé visiter le sentier de découverte du boisproposé depuis février par l'ONF, non loin de Franchard . Une belle opération de l'ONF (et autres partenaires) que cette réhabilitation de l'ancien Arboretum, aujourd’hui libre d'accès et adapté notamment aux visiteurs à mobilités réduites.
Bref, un lieu à découvrir librement et en famille et qui pour le moment n'est pas sur-fréquenté !



Depuis février 2014, un grand panneau « Arbor & Sens » placé en bordure de la route Ronde, à quelques centaines de mètres des Gorges de Franchard nous intriguait. Il signale l'entrée de l'ancien Arboretum de Franchard réhabilité par l'ONF. Tout un symbole et une nouvelle attraction en forêt de Fontainebleau à quelques centaine de mètre du site sur-fréquenté de l'ermitage !


L'Arboretum était devenu vieillot et avait beaucoup souffert. Créé en 1973, après un incendie qui avait ravagé cette parcelle, il abritait près de 25 000 plants d'arbres plus ou moins rares dont des cèdres du Liban ou des Eucalyptus. « Le but est de disposer d'un vrai sentier éducatif sur le bois pour les familles » avait alors indiqué l'O.N.F. au début des travaux.



Photos de Thierry Gueguen

Aujourd'hui, le sentier de découverte du bois comporte un dispositif baptisé « fil d'ariane » (sur 1,5 km) permet  à des visiteurs handicapés de découvrir ce lieu unique. Un parcours agrémenté de panneaux (une quarantaine), de bornes informatives et interactives notamment avec un smartphone. 





Depuis la route goudronnée, une belle allée de gravillons mène à un parking où quelques places pour les personnes à mobilité réduite sont réservées...
 

Mais où était donc Yoann, le journaliste de la République de Seine et Marne ces dernières années pour découvrir seulement maintenant qu'il est possible de parcourir les allées forestières de notre belle forêt tracté par des chiens de traîneaux ?   On est un brin moqueur car leur article du 26 juin dernier commençait par c'est "Du jamais vu dans la région, et très certainement un grand succès à venir : en choisissant de poser ses valises à Fontainebleau, Christian Perlwitz a sans doute eu une idée de génie. Depuis peu, il propose de découvrir la forêt de Fontainebleau à bord d’un kart tracté par … des chiens de traîneau." C'est donc oublier la traditionnelle course de chiens se déroulant au Vaudoué et notre ami Sebastien Wilmotte (aussi connu pour l'ex camion SOeSecalade du parking de Noisy). Mais il est vrai que Christian cherche à proposer son activité au plus grand nombre. Avantage, celle-ci est aussi accessible aux personnes à mobilité réduite.



Extraits de l'article : 

"(...) Après plusieurs démarches, c’est à Fontainebleau qu’il trouve le meilleur accueil. L’office du tourisme est emballé, l’ONF le soutient en le laissant utiliser un chemin de la route de Bourgogne. « C’est un très bon début. Ma priorité, ce sont mes chiens, leur bien-être. Je veux avoir mon propre chenil ici, et prendre le temps de m’installer ».
(...)
Rendez-vous donc avec Christian à hauteur de la croix de Guise (entre Avon et Thomery). Dans son camion, les chiens patientent tranquillement. Un kart sur roues est prêt à accueillir un attelage de 11 chiens.(...). Des huskys, des chiens de chasse : le peloton est composé de plusieurs races. Pas un souci : « le chef de meute, c’est moi, explique Christian. En fonction des clients, j’adapte la composition de l’attelage » 

A l'occasion du WE " Nature et Vénerie" dont on ne parle pas sur la TL²B tant on aime la chasse à courre, 374 personnes ont fait leur baptême de chiens de traîneau. La preuve que l’activité attire... Souhaitons donc longue vie à Christian et ses équipages et un petit coucou à notre ami Seb ! En espérant quand même que la forêt reste un espace calme et partagé par tous mais dans le respect des uns et des autres et notamment des piétons.

Les circuits d'escalade de Bleau sont tout à la la fois un instrument permettant la découverte des sites, un outil pédagogique, une page d'histoire et un topo. Nous abordons très régulièrement sur la TL²B  ces différents aspects, leur entretien ou les réflexion qui l'accompagne.  Voici donc un petit point sur les dernières modifications de circuits rendu possible tant par les communication du Cosiroc que par celles d'indépendants comme l'infatigable Jean Jacques Naël dit Pépito et auteur de nombreux topos...
Au passage, si le Cosiroc, le CDFFME77 et l'ONF pilotent ces éléments, certains travaux semblent parfois échapper à leur contrôle.... En témoignent quelques tracés sauvages notamment à Apremont Dames (de nouvelles flèches rouges par exemple viennent d'apparaître).
Rappelons donc que le balisage d'une voie n'est pas une fin en soit et que celui-ci est est soumis a autorisation. Les balisages sauvages sont un sujet qui nuit considérablement aux bonnes relations entre les représentants des grimpeurs et le gestionnaire de la forêt. Merci donc de respecter les balisages existants !
Communication du Cosiroc

"La tempête récente, a localement arraché plusieurs arbres qui sont parfois tombés sur des blocs de circuits d’escalade. Ça été notamment le cas au Cul de chien où nous sommes en train de reprendre le parcours jaune". (voir notre article)

Suite à une réunion (18 juin) avec l’ONF, où le Cosiroc a fait part de l'impossibilité d'évacuer  toutes les branches coupées autour du célèbre Toit, l'office qui se chargera de terminer le tronçonnage de la grosse branche arrachée, demande que lui soit signalé les zones d'escalade touchées par des chutes d'arbres ou de branches. Merci donc de le signaler au Cosiroc (via son site internet) ou de nous donner l'info pour que l'on fasse suivre !

Au passage, vous aurez sans doute noté quelques entretiens et modifications de circuits et notamment au  91.1, le circuit orange n°4, celui du bas qui est aussi pour moitié du côté de la Roche aux Sabots sous les pinceaux de Jacky Guinot. Merci à lui. On a déjà évoqué ceux de la Justice (jaune et orange  par Oleg), l'Orange du Calvaire, le bleu des Gros sablons...ou le noir des Grands Aveaux.

Reste donc à vous signaler, au  Rocher canon, la réfection du bleu clair, petit chef d'oeuvre datant de 1963 ! par  les clubs de Fontainebleau et Dammarie les Lys, l'entretien des jaune et orange, la reprise du bleu de Franchard Isatis (toujours par Jacky Guinot). 

A Apremont Bizons, secteur de la Butte aux Dames, les trois circuits "sauvages" que nous avions évoqués sur l'autre portail en mars 2013, sont en passe de labellisation. Dans les Trois Pignons, à Cornebiche, les  jaune et orange sont aussi en cours.

Les fiches des parcours retracés sont en cours de redéfinition avant d’être proposées sur le site www.cosiroc.fr

Ajoutons à cela, les éléments fournis par Pépito sur son site internet qui a très considérablement et favorablement évolué depuis notre première critique

Il s'est notamment enrichi d'une excellente rubrique Brèves au grès des rochers, qui, compte-tenu de l'histoire du logo du site, pourrait être baptisée la Mare aux canards (Jean Jacques, on rigole bien entendu !).
¸        
¸   Information du Site de JJN
¸        
Le Matos de JJN
Source Site JJN
"La J.A Martin encore. 
Après le Jaune et le Bleu foncé, c'est maintenant au tour des circuits, Bleu Clair et Orange n°2 d'être rénovés. 
L'Orange en particulier sous le patronage de Georges Tsao avec l’aide de nombreux amis qui viennent tout à tour lui prêter mains fortes. Ce circuit devenu impraticable en grande parti avec les années, après force de réflexion et d’hésitation, se voit en fin de compte profondément remanier et soulagé de nombreux passages. En particulier avec l'abandon de la partie finale. L abandon est en réalité fictif puisque subsistera l'ancien tracé pour ceux qui en sont nostalgiques et souhaitent le parcourir « comme avant ». (Dans ce cas, la brosse sera utile).
Temps nécessaire pour la réfection du Bleu Clair : 21 heures. 

Il en avait besoin : le circuit jaune a repris de la couleur. La couleur du soleil de plus est. Cette initiative promeut le tourisme, vu le nombre de visiteurs qui l'ont aussitôt parcouru à peine la peinture sèche. (En vérité, presque sèche). Ils ont bien voulu se prêter à quelques clichés souvenirs... 

Le circuit bleu D sup n°6 de la J.A Martin a été récemment repeint. Quelques nouveautés ajoutées mais aussi quelques voies abandonnées en particulier celles de la partie finale qui n’a pas été reprise. On notera aussi que certains passages morphologiques un peu trop sévères pour le niveau moyen du circuit ont été placés en bis à cause de leur aspect sélectif. De plus, certaines sections du circuit sont parfois un peu éloignées des une des autres, aussi il faut s’attendre à quelques longs déplacements entre elles. C’est aussi, une des caractéristiques de ce grand massif où il est facile de s’y perdre.
Le circuit propose 34 voies plus 5 bis plus difficiles.
Temps nécessaire à la réfection du circuit : 16 heures.
 "


(01-06-2014) - La Padole
Le circuit jaune d'initiation du secteur de la Loco a été repeint à l'identique. Parallèle au beau circuit orange, on peut trouver le départ sur le même bloc que ce dernier, en remontant le chemin carrossable à partir du stationnement et en repérant sur sa droite une sente à travers le feuillage assez dense qui le borde. Les départs sont à environ quatre mètres du chemin carrossable. Temps nécessaire pour la réfection du circuit : 5 heures.

NATURE