Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2014-03-09

Nous recevons de nombreux et tristes témoignages des effets des beaux jours sur la nature dans le Pays de Fontainebleau ! Celle-ci supporte plutôt bien ce soleil printanier, bénéfique à l'épanouissement de la faune et la flore. Hélas, il en est tout autrement des impactes générés par les visiteurs !!! Si dans quelques rapports d'associations locales on peut lire que les bords de route sont moins pollués qu'avant en domaniale de Fontainebleau, on peut raisonnablement souligner que ce n'est pas le cas partout... A Milly, la situation est telle que trois associations ont écrit un courrier commun au Maire pour que de vrais mesures soient prises !





Lieu-dit Les marmites - Photo : Hélène OCTAVE

Ainsi, notre é-correspondant des Chroniques vertes de Milly, Bernard Redon, a, avec ses partenaires  les associations GAIA et Le GEAI, rédigé un courrier à l'attention du maire de Milly (voir ici) et lui exposer un certain nombre de propositions, car, à Milly, comme dans beaucoup d'autres sites du Pays de Fontainebleau, se multiplie  les dépôts sauvages de gravats, sacs poubelles abondamment garnis, vieux mobilier, matelas, matériel électroménager... et même déchets verts !

Comme le dit Bernard Redon sur son site :
"Le cas du lieu-dit « Les marmites » est loin d'être isolé. Le phénomène n'épargne ni les parkings en bordure de route, ni les bas-côtés ni même d'autres endroits plus éloignés, en pleine forêt, que les randonneurs s'indignent de découvrir, mais pour combien de temps encore ?"

En effet, on constate la même chose le long de la route autour le l'ancien parking du Guichet (fermé justement pour ces problèmes) jusqu'à l'entrée sur l'A6.

Dans le même genre, l'amis Neil nous a envoyé cette photo prise sur le parking du Rocher Saint Germain, elle aussi très symptomatique du comportement des visiteurs occasionnels venus profiter des beaux jours et qui n'ont que faire de l'avenir de notre forêt.

Photo Neil Hart, Rocher Saint Germain, mars 2014
Si il fallait d'autres preuves, du mépris qu'on certains visiteurs pour la forêt ou le patrimoine historique qu'il abrite, voici une photo des restes d'un feu de camp fait à quelques mètres du parking du Cuvier et envoyée par un internaute ou celle de la vieille cheminée du bivouac du Potala, stupidement détruite et dont les restes menaces de s'effondrer...

Feu au Bas Cuvier

La cheminée est devenue une fenêtre...
Toute la presse l'a souligné en reprenant le communiqué de l'AFP, les opposants aux forages pétroliers de recherche ou exploitation de pétrole et gaz de schiste viennent de remporter une victoire symbolique avec la décision du Tribunal de Melun.

Rappelez-vous, en juillet 2012, nous avions écrit cet article sur le combat courageux de la commune de NONVILLE. Comme un très mauvais feuilleton, nous avions suivi le dossier et ses rebondissements fait d'espoir et de désillusions... avec notamment cet article de novembre 2013.


Nonville et son forage ! Photo de Jean Paul Debleau

Saisi par la communauté de communes Moret Seine et Loing ainsi que par la commune de Nonville, le tribunal administratif de Melun vient d'interdire à la société HESS de procéder à des forages d'exploration dans le cadre du permis qu'elle détient (permis dit de Nemours).
HESS demandait de pouvoir procéder à des sondages exploratoires, promettant de ne pas recourir à la fracturation hydraulique et de ne rechercher que du pétrole conventionnel.


A 2000 m de profondeur ? Curieux ! 
C'est ce qu'ont dû penser les juges de Melun, suivant en cela les conclusions d'Arnaud GOSSEMENT, l'avocat de la commune de Nonville. Voilà un ministre du redressement qui va pas aimer...

Allez, pour le plaisir, ne nous privons pas de parcourir les articles de l'Express, Libération, le Parisien et pour finir,France 3 Île de France.

Source : Chroniques vertes de Milly

Sélection de nos articles précédents sur le sujet des nouvelle demandes depuis 2011 :

http://tl2bleau.blogspot.com/2011/03/lor-noir-en-seine-et-marne-nature-et.html


La forêt de Fontainebleau est, vous le savez, chargée de lieux historiques. Nous avons évoqué ici les gravures rupestres, les sentiers bleus du XIXe, les abris des carriers ou d'autres sites remarquables comme la Croix de Lorraine, la Fontaine Sanguinède ou Caverne aux brigands par exemple. En voici un autre exemple à découvrir avec nos amis de la Forêt de Fontainebleau le 16 mars prochain : le terrain d'entraînement aux bombardements ! Mais pour compléter cette  promenade à la recherche de la cible, nous vous invitons à pousser un peu plus loin, dans la plaine de Champfroy...




Avec les AFF partez à la recherche des vestiges d’une cible ayant servi d’abord d’entraînement aux avions allemands puis de délestage aux bombardiers alliés de retour de mission.
Départ à 14h de la Croix d’Arbonne à l’entrée du village, côté Fontainebleau, carrefour de la D409 et de la rue de la forêt, retour vers 17h30.
Sortie animée par Thierry Szubert.

Dans un article sur les Trois Pignons publié par le Club Alpin Français il y a bien longtemps, Maurice Martin nous rapporte aussi l’événement suivant à propos de la crête de Cornebiche qui domine la plaine de Champfroy.


 "...C'est pour quelques Bleausards, le souvenir de ce matin de février 1944 où, parmi les éclatements et les grondements de la DCA, tout haletants de leur course pour porter secours et aide à quelques parachutes qui descendaient en dodelinant sur la plaine de Champfroy, semés par la forteresse volante qui venait d'éclater en plein vol, ils trouvaient dans un petit vallon de la crête de Cornebiche, à quelques mètres du bornage, une partie du fuselage arrière venu s'écraser avec ses occupants qui terminaient là leur dernier voyage... Maintenant, seuls dans l'herbe et la fougère, quelques vieilles douilles de balles, quelques petits morceaux d'aluminium témoignent du drame..." 

Il rapporte aussi qu'au nord de la Tour de la Vierge (1862), à mi-pente, on pouvait voir les moteurs et le train atterrissage calciné de cette avion. Plus loin, on trouve encore parfois des torpilles de ciment qui, quelques années plus tard, servaient à l'entraînement des alliés et les connaisseurs savent où trouver quelques vieux obus à éviter pendant la cueillette des champignons ! 

Maurice Martin a aussi raconté comment il avait pris ses jambes à son cou pour éviter un bombardement par les américains alors qu'ils grimpaient tranquillement à Franchard Cuisinière du côté de l'Equère. Heureusement il s'agissait de ces bombes d'entraînement... 

La même mésaventure est arrivée à Jacques Rouillard au début de l'année 1945 alors qu'il traversait la Basse Plaine. 


Autour d'Arbonne d'autres vestiges de ce triste passé méritent une visite. Outre le train d’atterrissage, relique d'un avion abattu durant la guerre, les charniers de la plaine de Champfroy, pudiquement rebaptisée "plaine des fusillés", est un site méconnu des visiteurs qu'un devoir de mémoire nous incite à signaler.

Nous ne ferons pas d'article à son sujet, l'ami Jipé l'ayant très bien traité dans son remarquable site (ancienne édition). Un article à lire ici et dont est tiré la photo ci-dessous.

Extrait :
Le 21 juillet et le 17 août 1944, à six jours de la libération de Fontainebleau, trente-six civils et résistants sont sortis de la prison de Fontainebleau où ils ont été torturés. Amenés les mains liées dans le dos aux carrières de sable de la plaine de Chanfroy, ils sont exécutés par les Allemands et enterrés sommairement dans deux fosses communes. Le 7 décembre 1944, alors qu’ils viennent chercher du sable à Chanfroy les militaires américains découvrent le premier charnier...





Vous pouvez consulter le récapitulatif des promenades des AFF ou télécharger le fichier pdf

C'est le Printemps, on va retourner nettoyer la forêt ! Les Clean up days (ou journées de nettoyage) comptent parmi les sujets qui nous tiennent beaucoup à cœur à la TL²B. Peut être par ce que Greg, notre RC, organisa en 2001 avec Climbing Attitude, Béal, Grimper et le Cosiroc, l'une des plus grosses opérations de ramassage dans les Trois Pignons. 
En 2012, avec bon nombre d'entre vous et le soutien de la marque Chlapak, de Bloc'age, de différents gîtes, nous avions réalisé de nombreux nettoyages. Des opérations qui se poursuivent aussi le reste de l'année soit à l'appel d'associations, soit à l'appel de marques comme Black Diamond (en 2012 par exemple). Hélas, il reste beaucoup de zones à traiter donc, comme chaque année, de nouvelles opérations vont avoir lieu avec le partenariat de l'ONF. On en profite aussi pour faire le point sur la cartographie des déchets à Bleau...

A vos agendas...



Cette année, c'est nos amis de l'ASABEPI, les arracheurs de Phyto qui ouvre le bal des opérations de nettoyage ! En effet, ils organisent une opération dès le 16 mars de 10 h à 16 h à Champagne sur Seine qui s'inscrit dans les Journées internationales de la forêt.

Ensuite, nos amis de Chalpak et de Bloc'age, assistés de nombreux partenaires, reprennent la mains sur l'organisation des CUD ! Rendez-vous est donc pris pour le dimanche 06 avril 2014 (voir la news complète pour les détails) comme beaucoup d'autres initiatives sur cette semaine du développement durable.

Nous, côté TL²B, on aimerait terminer le travail débuté il y a des années autour de l'ancienne propriété privée de la Vallée de la Mée dans les Trois Pignons (voir les photos de Greg). En effet, si les grimpeurs appellent cette zone "le Potala", c'est en référence à cette demeure de briques qui se trouvait au sommet du pignon. Lors du CUD de 2001, un groupe de l'Association Vincennoise d'Escalade avait retiré une part importante des clôtures et autres objets métalliques.
En attendant de préciser la chose, nous vous invitons à laisser en commentaire de cet article vos intentions et suggestions. 



Sinon, la « Semaine du Développement durable » rassemble les collectivités, associations, entreprises, établissements scolaires, particuliers, etc. autour d’actions en faveur de l’environnement. Cet événement d’envergure nationale vise à sensibiliser le grand public aux enjeux du développement durable en proposant des actions concrètes pour inciter chacun à adopter des comportements « responsables ».


En 2013, l’Office national des forêts, Seine-et-Marne Tourisme et son centre d’écotourisme de Franchard, la ville de Fontainebleau, l’Association des Maisons du Bornage (Naturaya), le SMICTOM de la région de Fontainebleau, la réserve de biosphère Fontainebleau et Gâtinais ainsi que l’Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau se sont mobilisés en organisant la première édition de l’opération « forêt propre »... Cette initiative a d’ailleurs permis de sensibiliser plus de 500 scolaires et de collecter près de 2.5 tonnes de déchets.

Fort de l’engouement qu’elle a suscité l’an passé, il a été décidé de la renouveler en 2014. Toujours organisée pendant la « Semaine du Développement Durable », elle se tiendra du 31 mars au 6 avril 2014 sur différents sites du massif de Fontainebleau.
Ensuite, la première semaine d'avril s'annonce comme un des temps forts du ramassage des déchets à Bleau !


Petit observatoire des zones de déchets en forêt de Fontainebleau restant à traiter


(publié initialement dans notre page déchets) :


Il existe plus d'une quinzaine de gros dépôt d'ordures à Bleau (sans parler des satellites de l'Essonne). Exemples :
- Parcelle 147, décharge du Montoir de Recloses, en bordure de l'ex N7 et de la route du Rossignol,
- Parcelle 742, décharge de la plaine de Macherin, du côté de la route Marie Thérèse et du TMF,

- Parcelle 178, de l'autre côté de la D409, en bordure du Chemin de Milly à...- Parcelle 212, décharge des Vieux Rayons dans la zone clôturée non loin du carrefour des Vieux Rayons,
- Parcelle 158, le site de l'ancienne scierie du Rer de la Combe et plus loin Route du Gite le long de la N152,
- Parcelle 753, dépôt d'ordures le long de la D409 et du chemin de bornage
- Parcelle 646, dépôt d'ordures rte forestière de la Haute borne, en face de la Mare aux couleuvreux,
- Parcelle 330, dépôt d'ordures non loin de la maison forestière de Courbuisson,
- Parcelle 134 vers le Mont morillon le long de la Rte d'Achère à Fontainebleau et de la N152,
- Parcelle 304, décharge de la Queue de fontaine,
- Parcelle 684, décharge de la Mare aux fourmis,
- Parcelle 282 sur 50 % de sa surface entre la N7 jusqu'au sentier bleu n°5

Ajoutez le dépôt de l'ancien Polygone de tirs de Franchard en descendant depuis le Carrefour de l'Occident, celui qui se trouve au croisement de la N7 et de la Route Ronde le long de la Rte de Barbizon à fontainebleau, les très nombreuses propriétés privées abandonnées des Trois Pignons, les abords de toutes les routes fréquentées qui traversent notre forêt, véritable décharge sur une bande d'une dizaine de mètres en entrant dans la forêt, les sites sur - fréquentés, les anciennes exploitations pétrolières du nord de la forêt...

La carte des déchets de Fontainebleau faite par Aymeric 

Aymeric Auberton a dressé la cartographie de ces dépôts d'ordures. N'hésitez pas à le contacter via sa page carto pour mettre à jour la carte ou pour toutes questions ou améliorations. Par rapport à cette version, Aymeric a fait de nouvelles mises à jour et vous invite à compléter.

A relire :

En 2013, un exemple des déchets abandonnés au Mont Ussy par des étudiants...

Les infos sur le World Clean Up Day de septembre par Lets do it

La Communication 2013 ONF à propos des déchet 

Les opérations de 2013 

NATURE