Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2014-02-02

La Tl²Bleau est souvent très critique vis à vis de la politique d'accueil en forêt de Fontainebleau et vis à vis des travaux sylvicoles conduits par le gestionnaire ONF. Nous avons reçus plusieurs communications ces derniers jours dont les deux ci-dessous seront à relire en gardant à l'esprit notre dernier article sur les RBI...

En effet, voici que l'ONF, contrainte par l'idéologie sécuritaire ambiante dont nous vous faisons part régulièrement, va procéder à des coupes dans l'une des plus belles réserves ! Après les amputations du chêne Jupiter transformé en poteau téléphonique et les barrières autour des chênes du sentiers des peintres d'Apremont, voici de nouveaux travaux qui vont en faire hurler plus d'un ! 

Au passage, on en profite pour vous communiquer la note de l'office sur "comment sont sélectionner les arbres à couper".
Photo : Anne Marie Grauet/ONF


Environ 800 arbres remarquables ont été marqués d'un rond bleu par l'Association des amis de la forêt de Fontainebleau, en accord avec l'ONF. Ainsi identifiés, ils sont préservés lors des coupes et font l’objet d’un suivi précis. Mais il arrive parfois que les forestiers doivent se résoudre à les abattre parce que, très vieux, ils font courir de réels dangers aux visiteurs.


Au Gros Fouteau, de nombreux chênes sont âgés de 350 à 400 ans. Le plus gros, le Caravaggio, est tombé en 1945. Il mesurait plus de 7 m de circonférence. 
Le chêne Sully, le Jupiter, le George Sand, le bouquet de la Reine Amélie ou le chêne du Souvenir font partie des arbres les plus célèbres de Fontainebleau. La plupart des vieux sujet qui étaient peints par les peintres du XIXe sont aujourd'hui disparus...
Communiqué ONF

Le long de l’Hippodrome de la Solle en forêt de Fontainebleau quelques arbres présentent un très mauvais état sanitaire. Ces derniers comportent des signes de dépérissement avancés qui touchent durement leurs structures. Agés ou Fragilisés, ils deviennent beaucoup plus sensibles aux aléas climatiques. Les arbres concernés se situent dans le périmètre de la réserve biologique intégrale (RBI) notamment aux abords du parking de l’Hippodrome mais aussi le long du sentier de promenade de la Vallée de la Solle dont une partie traverse la RBI. 

Se trouvant sur un site très fréquenté, ils constituent un danger avéré (risque de chute de branches, déracinement, etc.) pour le public, et l’Office national des forêts est juridiquement responsable si des accidents se produisent. C'est pourquoi, par mesure de sécurité, ils vont prochainement être coupés. Le bois issu de cette intervention sera volontairement laissé au sol afin qu’il puisse s’y décomposer naturellement. 

Pour rappel, en forêt, les Réserves biologiques intégrales sont des espaces dans lesquels toute intervention humaine susceptible de modifier le milieu est proscrite. L’objectif étant d’étudier l’évolution naturelle de l’écosystème forestier puis de la biodiversité qui lui est associée. Toutefois dans ces zones, même si la forêt est rendue à une évolution naturelle où l’exploitation forestière y est interdite, les interventions de sécurisation des voies longeant voire traversant la réserve sont réglementairement autorisées. 

Conscients des gènes que peut engendrer cette opération, toutes les précautions seront prises par l'Unité de production de l'ONF pour effectuer ce chantier.  

Nous vous adressons, en pièce jointe,  une note d'information relative à cette question qui peut être relayée auprès du public. 




Pour aller plus loin






JORF n°0030 du 5 février 2014 page 2090
texte n° 19


ARRETE
Arrêté du 21 janvier 2014 portant désignation du site Natura 2000 Préalpes de Grasse (zone spéciale de conservation)

NOR: DEVL1331508A

Le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie,
Vu la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 modifiée concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages, notamment ses articles 3 et 4 et ses annexes I et II ;
Vu la décision de la Commission européenne du 16 novembre 2012 arrêtant, en application de la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992, la liste des sites d'importance communautaire pour la région biogéographique méditerranéenne ;
Vu le code de l'environnement, notamment le I et le III de l'article L. 414-1 et les articles R. 414-1, R. 414-3, R. 414-4, R. 414-6 et R. 414-7 ;
Vu l'arrêté du 16 novembre 2001 modifié relatif à la liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et de flore sauvages qui peuvent justifier la désignation de zones spéciales de conservation au titre du réseau écologique européen Natura 2000 ;
Vu les avis des communes et des établissements publics de coopération intercommunale concernés,
Arrête :
Article 1

Est désigné sous l'appellation « site Natura 2000 Préalpes de Grasse » (zone spéciale de conservation FR 9301570) l'espace délimité sur la carte d'assemblage au 1/150 000 et les huit cartes au 1/25 000 ci-jointes, s'étendant dans le département des Alpes-Maritimes sur une partie du territoire des communes suivantes : Andon, Le Bar-sur-Loup, Caussols, Cipières, Courmes, Coursegoules, Escragnolles, Gourdon, Gréolières, Roquestéron-Grasse, Saint-Jeannet, Saint-Vallier-de-Thiey, Tourrettes-sur-Loup, Vence.
Article 2

La liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et flore sauvages justifiant la désignation du site Natura 2000 Préalpes de Grasse figure en annexe au présent arrêté.
Article 3

Les cartes visées à l'article 1er ainsi que la liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et de flore sauvages visée à l'article 2 peuvent être consultées à la préfecture des Alpes-Maritimes, dans les mairies des communes situées dans le périmètre du site, à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi qu'à la direction de l'eau et de la biodiversité du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.
Article 4

Le directeur de l'eau et de la biodiversité est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 21 janvier 2014.

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur de l'eau

et de la biodiversité,

L. Roy
JORF n°0030 du 5 février 2014 page 2090
texte n° 18


ARRETE
Arrêté du 21 janvier 2014 portant désignation du site Natura 2000 rivière et gorges du Loup (zone spéciale de conservation)

NOR: DEVL1331520A

Le ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie,
Vu la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 modifiée concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages, notamment ses articles 3 et 4 et ses annexes I et II ;
Vu la décision de la Commission européenne du 16 novembre 2012 arrêtant, en application de la directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992, la liste des sites d'importance communautaire pour la région biogéographique méditerranéenne ;
Vu le code de l'environnement, notamment le I et le III de l'article L. 414-1 et les articles R. 414-1, R. 414-3, R. 414-4, R. 414-6 et R. 414-7 ;
Vu l'arrêté du 16 novembre 2001 modifié relatif à la liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et de flore sauvages qui peuvent justifier la désignation de zones spéciales de conservation au titre du réseau écologique européen Natura 2000 ;
Vu les avis des communes et des établissements publics de coopération intercommunale concernés,
Arrête :
Article 1

Est désigné sous l'appellation « site Natura 2000 rivière et gorges du Loup » (zone spéciale de conservation FR 9301571) l'espace délimité sur la carte d'assemblage au 1/150 000 et les six cartes au 1/25 000 ci-jointes, s'étendant dans le département des Alpes-Maritimes sur une partie du territoire des communes suivantes : Andon, Le Bar-sur-Loup, Cagnes-sur-Mer, Caille, Cipières, La Colle-sur-Loup, Courmes, Gourdon, Gréolières, Roquefort-les-Pins, Le Rouret, Tourrettes-sur-Loup, Villeneuve-Loubet.
Article 2

La liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et flore sauvages justifiant la désignation du site Natura 2000 rivière et gorges du Loup figure en annexe au présent arrêté.
Article 3

Les cartes visées à l'article 1er ainsi que la liste des types d'habitats naturels et des espèces de faune et de flore sauvages visée à l'article 2 peuvent être consultées à la préfecture des Alpes-Maritimes, dans les mairies des communes situées dans le périmètre du site, à la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Provence-Alpes-Côte d'Azur ainsi qu'à la direction de l'eau et de la biodiversité du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie.
Article 4

Le directeur de l'eau et de la biodiversité est chargé de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 21 janvier 2014.

Pour le ministre et par délégation :

Le directeur de l'eau

et de la biodiversité,

L. Roy
Rappelez-vous, il y a quelques mois nous vous annoncions l'arrêt d'EscaladeMag et du coup, le chômage de Laurence Guyon qui en était la rédactrice en chef. Laurence, c'est pour les grimpeurs des années 90 une grimpeuse de haut niveau, Championne de France en 1995, Vice-Championne du Monde en 1996 et qui comptabilise plusieurs victoires en Coupe du Monde ou en Masters.


Depuis novembre 2013, la revoici blogueuse et journaliste indépendante, suite à la liquidation judiciaire de la société Pressevasion. Toujours autant passionnée par la grimpe, elle publie sur son site une nouvelle rubrique, "Le Point sur la ligne", tribulations lexico-verticales. Elle y décrypte l’actu de la grimpe par le biais des mots qui la ponctuent et laisse mon esprit vagabonder dans les ascendances étymologiques.

Un peu délirante cette nouvelle chronique mais un grand bonheur pour amateur de mots...
Elle en est au troisième épisode...
Merci Laurence !
En ce moment de très nombreuses consultations ont lieu sur le site du ministère pour le renouvellement des classements des Zones Natura 2000. Ensuite, sont publié au JO les Arrêtés de classement qui, on vous l'assure, pleuvent en ce moement. Il convient dons d'être vigilant car, vous le savez, les comités départementaux de nos fédérations sont souvent trop lent pour agir sur une éventuelle interdiction de pratique. Rappelez-vous nos articles au sujet des Concluses ou de Lourmarin ou ce qui se passe à Bleau avec les RBI (Réserves biologiques intégrales). Parmi les derniers arrêtés publiés, ceux sur les Préalpes de Grasse et les Gorges du Loup pourraient vite poser des problèmes aux grimpeurs.. Soyez vigilant et surtout, on le répétera jamais assez, participez aux débats pour faire entendre la voix des grimpeurs et éviter les limitations de pratique !

Voici ce que dise les textes avec les liens vers les cartes et le texte complet publié au JO et que vous retrouvez sur la TL²B+

Pré-alpes de Grasse

"Est désigné sous l'appellation « site Natura 2000 Préalpes de Grasse » (zone spéciale de conservation FR 9301570) l'espace délimité sur la carte d'assemblage au 1/150 000 et les huit cartes au 1/25 000 ci-jointes, s'étendant dans le département des Alpes-Maritimes sur une partie du territoire des communes suivantes : Andon, Le Bar-sur-Loup, Caussols, Cipières, Courmes, Coursegoules, Escragnolles, Gourdon, Gréolières, Roquestéron-Grasse, Saint-Jeannet, Saint-Vallier-de-Thiey, Tourrettes-sur-Loup, Vence."



"Est désigné sous l'appellation « site Natura 2000 rivière et gorges du Loup » (zone spéciale de conservation FR 9301571) l'espace délimité sur la carte d'assemblage au 1/150 000 et les six cartes au 1/25 000 ci-jointes, s'étendant dans le département des Alpes-Maritimes sur une partie du territoire des communes suivantes : Andon, Le Bar-sur-Loup, Cagnes-sur-Mer, Caille, Cipières, La Colle-sur-Loup, Courmes, Gourdon, Gréolières, Roquefort-les-Pins, Le Rouret, Tourrettes-sur-Loup, Villeneuve-Loubet."

Nous avons relayé à plusieurs reprises l'action des arracheurs de phytolaque (Raisin d'Amérique) et vous avions annoncé leur projet lancé sur le site My major company. Ce projet a été sélectionné par AXA qui aide celles et ceux qui portent des projets tournés vers le développement durable.  Vous pouvez donc soutenir l’association ASABEPI, non seulement par un don, mais aussi par un simple vote de soutien sans avoir à verser d'argent : la société d’assurances AXA versera un « bonus » à celui des projets qui sera le plus plébiscité par les votes !


Il pourrait être attribué à la fin février par AXA pour l’ASABEPI :
360 € si elle arrive sur la 3è marche du podium, 480 € sur la deuxième et 720 € sur la première (ceci bien sûr si, à fin février, les dons du public arrivent à 1 200€ !)
Il suffit, une fois par jour et durant tout le mois de février, de cliquer sur le projet "ASABEPI" que vous trouverez sur le site dont le lien se trouve ci-dessous.

Cet argent permettra d'acheter des outils et de faire fonctionner le système de chantiers que ASABEPI a mis en place en forêt de Fontainebleau pour tenter d'éradiquer les invasives qui la défigurent, en particulier lePhytolacca americana et le Prunus Serotina.

En résumé, 2 possibilités de soutien :
 1 - En participant au financement de nos actions, et en particulier acheter des outils pour équiper les bénévoles :

2 - En Votant  pour l’association et son projet (quotidiennement tous le mois de Février si possible :


Pour le premier vote de la première fois vous devrez confirmer votre vote et adresse en cliquant sur un lien de confirmation dans votre boite aux lettres.


NATURE