Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2013-11-17

Sideways Daze, ex 8...
Crédit Photo : Bleau.info
Lundi dernier, un grimpeur étranger, certainement plus habitué au granite qu'au grès bellifontain, a cassé une prise clef de Sideways Daze, un bloc ouvert par Dave Graham au Cuvier Rempart et s'en est excusé sur le forum de Bleau.info

Mise à jour du 12/12/2013 Fata morgana is dead too !

Ce n'est pas la première fois que les prises de ce bloc évolues et, dès 2011, certains bleausards avaient envisagé de renforcer au sika certaines plaques fragiles...

Maintenant que le bloc ne "fait" plus, ils voudraient le bricoler...
Et pourquoi pas y tailler des prises pour le rendre moins difficile et morphologique ?! Allez y carrément, vissez trois bons bacs que l'on soit plus nombreux à jouer !

Bref, on va pas épiloguer longtemps sur le sujet taille ou bricolage, c'est kif Kif.

Donc, on en profite juste pour vous rappeler que le grès est une roche très fragile par temps humide  (comme par temps sec) ! 

La moindre faiblesse dans la roche (petite fissure, grès poreux...) va se gorger d'eau et, immanquablement, céder sous la traction des grimpeurs ou s'altérer au brossage. Entre la pluie et les phénomènes de condensation, c'est souvent le cas en ce moment.
Et inutile de prendre un chalumeau ou de tartiner la prise avec de la magnésie ou du PQ...


Au 95,2, destination privilégiée par bon nombre de grimpeurs les jours peu secs,
certaines prises du Petit toit ne devraient plus tarder à céder...


On ne va pas refaire un article complet sur le sujet, vous pouvez relire celui sur la géologie locale, ce rappel que nous avions fait en avril dernier suite au creusement des prises d'un bloc de Buthiers (Nemesis) ou celui-ci, qui fait office de rappel saisonnier sur le sujet (mais là, c'est de notre faute, on a oublié d'allez le copier sur tous les forums d'escalade à Bleau !) publié suite à l'éclatement de la prise du 24 blanc du 95,2...


Au 95.2, l'énorme prise de pied de départ du 24 blanc avait disparu en novembre 2012.
Mises à jour :

Après enquête de Pierre Délas (Kairn.com) et  Björn Pohl pour UKClimbing il apparaît que le bloc était essayé par un autre grimpeur avant que Benjamin Linné Ryn n'en casse la prise. Benjamin souligne dans l'article de UKC (lien ci-dessus) que la prise était sèche. 

Cette photo prise par Pierre témoigne :
- de l'importance de la prise arrachée par ce grimpeur de 64 kg,
- de la faible épaisseur de la croûte de grès,
- de la constitution géologique du bloc (on voit nettement que le morceau n'était pas solidaire du reste du bloc).


La prise cassée de Sideways révèle ses faiblesses géologiques.
Photo : Pierre Délas/UKC
Par ailleurs, nous profitons du débat sur Bleau.info pour rappeler que le bricolage d'une prise peut entraîner votre responsabilité juridique si un grimpeur blessé, poussé pas son assureur, venait à vous poursuivre comme ce fut le cas dans cette affaire de parade à Bleau, sur la base de l'article 1382 du code civil (Loi 1804-02-09) "Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer."

Dans le même registre, la prise de Gospel, à la Gorge aux Chats, malgré le sica, bouge et ne manquera pas de casser un de ses quatre... prudence !
A la TL²B nous évoquons très régulièrement cette terrible maladie de Lyme véhiculée par les tiques . Nous sommes assez fiers d'avoir aidé quelques grimpeurs, randonneurs, photographes... franciliens à se documenter et à avoir obtenu un vrai diagnostic auprès de leur médecin. En relisant nos articles sur le sujet, nous avons pu constater que nous avons oublié de parler de l'association France Lyme qui a vue le jour en 2008. Nous réparons ici cet oubli en profitant de l'occasion pour vous signaler le sondage qu'elle organise auprès des malades pour analyser la situation au plan national (diagnostic, suivi, traitement...) tant les situations sont variées. Si vous avez été victimes de cette maladie ou que vous connaissez quelqu'un touché par la maladie, merci de prendre quelques minutes pour participer à cette enquête. Notre seul regret, est que le questionnaire ne permet pas de répondre pour les enfants, un deuxième questionnaire adapté serait sans doute utile...

C'est quoi France Lyme ?

L’association France Lyme a été créée suite à un constat sur la grande méconnaissance de la part de la population des maladies transmises par les tiques. Les campagnes de prévention à destination du grand public sont trop peu nombreuses ou mal ciblées, peu de personnes connaissent les dangers d’une morsure de tique lors de sorties en plein air.
Les malades atteints de la maladie de Lyme souffrent, sans reconnaissance médicale ni sociale.


Quels sont les objectifs de l’association ?

France Lyme est une association nationale loi 1901 qui a vu le jour en janvier 2008, après une période de concertation de 4 mois, en vue de monter une association française autour des Maladies Vectorielles à Tiques, avec une ouverture à l’international.

Elle a pour objet d’échanger et de diffuser des informations sur les maladies transmises par les tiques et d’en assurer la prévention. Elle vise également à faciliter les contacts entre les malades et les différentes institutions médicales, sanitaires et sociales. Elle a été fondée pour diffuser de l’information objective autour de ces pathologies, créer un lien entre les malades et mener des actions de prévention autour des maladies à tiques.

L’association France Lyme agit au service des malades et de la société. Elle propose :
- du soutien personnalisé aux malades
- des actions de prévention auprès de tous les publics : grand public, enfants, professionnels, sportifs, etc. à organiser selon vos souhaits.

L’association collabore avec différents médecins et groupes de médecins français et internationaux, qui lui apportent leur confiance.

Son siège social est à Arcueil (Val-de-Marne). 





Sondage : votre vécu de la maladie de Lyme

Ce sondage a été créé par l’association France Lyme.

Par ce sondage, l'association souhaite analyser la situation des malades en France à large échelle. Votre réponse leur sera très utile. N’hésitez pas à partager le questionnaire aux malades que vous connaissez.

(Attention : ce sondage est anonyme et n’enregistre pas vos coordonnées. Ne posez pas de questions personnelles via ce sondage, car nous n’avons aucune possibilité d’y répondre. Pour toute demande d’information, écrivez à referents@francelyme.fr)

Les actions de France Lyme

Prévention et information des publics

Médias internet

Pour rendre accessible une information actualisée en permanence, l’association gère plusieurs médias : site internet, portail Média-tiques, forum Lyme francophone, page Facebook.
  • Le site internet de l’association (www.francelyme.fr) offre une information accessible sur les maladies à tiques et la prévention. Il diffuse les actualités sur la recherche et la presse. Il informe également des actualités de l’association : organisation, actions générales, manifestations de prévention locales. Le site internet est certifié HON Code.
  • Le portail Média-tiques (www.francelyme.fr/media-tiques/) est un portail francophone qui, en plus d’apporter une information sur les tiques et les maladies, offre de nombreux liens pour permettre au public de s’informer davantage et de trouver de l’aide médicale ou du soutien.
  • Le forum Lyme francophone (www.forumlyme.com/phpBB3/), financé et géré par France Lyme, permet aux malades des échanges et un soutien mutuel.
  • La page Facebook de l’association (www.facebook.com/france.lyme) est régulièrement mise à jour avec les nouvelles de l’association et des informations ou des liens sur les maladies à tiques. Par conséquent, le nombre de « personnes qui en parlent » est passé de 50 par mois au début de l’année 2012 à environ 150 en mars 2012. Le nombre de personnes qui « aiment » la page Facebook a augmenté progressivement de 140 en août 2011 jusqu’à plus de 300 fin juin 2012.

Documents de prévention

L’association crée et entretient des documents de prévention et d’information pour tous les publics. Certains sont disponibles librement en téléchargement dans la Bibliothèque –> Documents de prévention.
Les documents sur support (plaquettes, affiches) sont envoyés gratuitement aux adhérents qui le souhaitent.
36 000 plaquettes ont été distribuées au total entre 2009 et fin 2011 par les membres.
La plaquette a été mise à jour en juin 2012 avec une refonte des informations et de la mise en forme. Ce sont 40 000 plaquettes qui vont être distribuées en 2012.

Actions de prévention

Des actions de prévention sont réalisées partout en France par les bénévoles des sections locales :
  • séances de prévention auprès d’adultes, surtout des groupes à risque (sportifs, chasseurs, etc.)
  • prévention durant des manifestations sportives : randonnées, trails, etc.
  • animations enfants : auprès des scolaires et des scouts
L’ensemble des actions de prévention réalisées par l’association en 2011 ont obtenu le label « Année internationale de la forêt 2011 ».
De nombreux hôpitaux, entreprises, associations, etc. nous demandent des actions de prévention et de la documentation. France Lyme a notamment collaboré avec le Club Alpin Français, Universcience (Cité des sciences/Palais de la Découverte), l’Institut Géographique National (IGN), etc.

Actions auprès des enfants

France Lyme a fait une demande d’agrément auprès du Ministère de l’éducation Nationale pour organiser des séances de prévention dans les écoles. Un intervenant peut être mis à la disposition des établissements scolaires, sous réserve des disponibilités de nos bénévoles.
France Lyme met aussi à la disposition des enseignants, des centres de loisirs, des colonies de vacances etc. différents matériels :
-

(sous format pdf à imprimer par l’établissement)
-


-


Le blog Lyme Enfant, réalisé par une maman bénévole, est aussi accessible et permet aux parents d’un enfant touché par la maladie de Lyme au stade primaire, secondaire ou tertiaire d’échanger leur quotidien ou de poser des questions.

Programme PICRI

France Lyme a été partenaire du programme PICRI sur l’épidémiologie de la borréliose de Lyme en France.Tout l’avancement du programme est à suivre ici : PICRI.


Soutien aux malades

Une équipe de bénévole, les référents de l’association, répondre aux nombreuses demandes de documentation et de soutien des malades. Pour les contacter : referents@francelyme.fr
L’association organise des rencontres entre malades dans plusieurs régions de France. Selon le cas, elles sont ouvertes à tous ou réservées aux membres. Les rencontres prochaines sont à voir sur Rencontres. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez en organiser une près de chez vous.

Actions auprès des politiques et des médias

L’association dénonce un manque de prise en charge et de moyens pour prévenir, diagnostiquer et traiter les maladies à tiques.
Régulièrement depuis 2008, des membres de France Lyme ont interpellé leurs élus et parlementaires pour demander une révision des politiques de prévention et de prise en charge des Maladies Vectorielles à Tiques en France.
Par ailleurs, d’autres actions sont menées : ainsi, France Lyme a tenu à répondre suite à un documentaire sur Arte en mai 2012 ; une lettre a été envoyée à la chaîne.
Des journalistes de la télévision, de la radio ou de journaux nous contactent régulièrement pour obtenir des renseignements sur la maladie de Lyme ou des témoignages de malades. Pour voir les parutions et les diffusions cliquez ici : Médias.


Actions auprès des praticiens

Des malades nous contactent en nous indiquant que leurs médecins traitants sont à la recherche d’informations complémentaires. Nous leur transmettons donc des documents sur la maladie de Lyme pour qu’ils puissent actualiser leurs connaissances.
En 2012, France Lyme a co-organisé la première journée médicale d’étude francophone sur les maladies à tiques, en apportant une aide financière et logistique. Cette journée s’est organisée à l’initiative du Dr Nicolaus, co-directeur du Borreliose Centrum Augsburg (Allemagne).


Actions internationales

Enfin, France Lyme est solidaire des organismes étrangers sur les maladies à tiques, associations de médecins et de patients.
France Lyme est en lien avec l’ILADS. Elle participe chaque année aux colloques européens organisés par l’ILADS (2011 – 2012).
Elle est en relation avec le Borreliose Centrum Augsburg en Allemagne. Elle a notamment co-organisé avec lui la première journée d’études pour les médecins.

Elle entretient aussi des contacts réguliers avec les différentes associations européennes.
Bon, il y a déjà quelques temps, nous avons reçu du Cosiroc (Comité de défense des sites et rochers d'escalade dont nous parlons ici, association en charge du balisage des circuits sur la Région) un certain nombre de documents faisant le bilan de son activité 2013. Nous vous avons déjà évoqué de la réunion sur le site de Mondeville et passé à la trappe le bilan des entretiens de circuits  (publié par Bleauyestu). Nous allons donc nous consacrer au reste des activités du Cosiroc, notamment en Essonne, les activités étant plus restreintes en Seine et Marne.



Enfin, les travaux de la CDESI 91 ont débuté !

La CDESI, c'est la Commission chargée par l'Etat d'élaborer le Plan départemental des d'espaces, sites et itinéraires (PDESI) dans lequel figure aussi bien les sentiers de randonnée que les sites d'escalade et autres loisirs de pleine nature. 

Mise en place en Seine et Marne depuis le 26 juin 2006, la Commission départementale des espaces, sites et itinéraires contribue de fait à renforcer la politique départementale à la croisée du sport, de la nature et du tourisme, dans un soucis d'harmonie et d'équilibre.

Ses trois missions principales sont :
* De participer à l'élaboration du plan départemental des espaces, sites et itinéraires de pleine nature (PDESI) qui devra ensuite être adopté par l'Assemblée départementale,
* D'émettre, à titre consultatif, un avis sur les projets relatifs à la pratique des sports de pleine nature ou sur les projets portant atteinte aux espaces naturels qui sont susceptibles d'accueillir ces sports,
* De concilier les usages entre les différents utilisateurs des espaces naturels.


En France, la mise en oeuvre des PDESI a pris beaucoup de retard et l'Essonne ne s'est attaquée au sujet qu'en 2012. Nous avons déjà évoqué à plusieurs reprises les limites de l'exercice qui repose sur le bon vouloir du Conseil Général à développer ce plan et à en financer la mise en oeuvre. Par ailleurs, bon nombre de sites du département sont sur des propriétés dont le CG91 ne maîtrise pas le foncier ce qui fait qu'un site comme La Padôle n'y figurera certainement pas...

Toutefois, on avance un peu et le 27 septembre 2013, les représentants du Cosiroc  ont participé à la réunion sur "critères d'inscription d'ESI au PDESI 91".
Réunion qui s'est tenue en comité restreint de 5 participants mais représentant l'essentiel les interlocuteurs nécessaires (Conservatoire des ENS, Tourisme Essonne, CG91, Secrétaire, COSIROC), le soutien du comité sportif et des fédérations sportives étant a priori acquis.
La réunion a été consacrée à l'examen des fiches COSIROC établies sur les sites naturels d'escalade du département répondants aux critères d'inscription :
- Les Grands Avaux,
- La Troche, dont nous avions parlé dans cet article,
- Le viaduc des fauvettes (dont nous parlons régulièrement sur le portail historique de la TL²B, voir plus loin),
- La forêt du belvédère, plus connue des grimpeurs sous le nom de Chamarande
L'examen de la fiche "Forêt du Belvédère" (Chamarande) a été remis à plus tard, mais cette fiche reste dans le circuit des sites candidats.

A l'issue de la réunion, il est apparu que les interlocuteurs ne connaissent pas vraiment l'escalade et les sites de grimpe et donc, bien évidemment, cela peut être source de conflits avec les naturalistes par exemple. Ainsi, une réunion avec le conservatoire départemental des ENS est à prévoir pour discuter de la pratique sportive et des contraintes environnementales. Le conservatoire est en effet, inquiet des impacts sur l'environnement d'une forte fréquentation, particulièrement aux Grands Avaux, et s'interroge sur le bien fondé d'une publicité accrue qui serait faite par le CG 91 autour des sites inscrits au PDESI.


Viaduc des Fauvettes : 
Le représentant du CG91 semble considérer ce site comme prioritaire. Le CG91 est demandeur d'une réunion à l'initiative du COSIROC avec la CAPS (Communauté de commune du plateau de Saclay) et les interlocuteurs jugés utile  pour avoir son point de vue sur la prise en compte de ce site dans le PDESI.
Il y sera aussi discuté des conditions d'un éventuel conventionnement (à voir entre qui ?) pour lequel, le Cosiroc n'a rien dissimulé des difficultés rencontré. Une question se pose aussi, le viaduc est-il dans le projet de PNR Chevreuse ?

Voir nos articles sur la TL²B dont :
http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/06/viduc-des-fauvettes-le-renouveau-de-la.html

http://latribunelibredebleau.blogspot.com/2012/07/defense-du-viaduc-des-fauvettes-un-long.html

http://latribunelibredebleau.blogspot.fr/2012/06/cohabitation-entre-usagers-dun-meme.html



Grands Avaux : 
Le conservatoire départemental des ENS demande que le site soit appelé Rocher du Duc, faisant partie de la forêt des Grands Avaux, pour bien préciser qu'il est limité à la moitié Est de la forêt des Grands Avaux (non classée Natura 2000) et qu'il n'inclut pas la moitié ouest (massif du Buisson) qui est classée Natura 2000/ ZNIEFF. La limite est la route de Champcueil à Beauvais.

Le conservatoire a la charge de la gestion écologique du site et de son équipement, l'ONF n'ayant la charge que de la gestion sylvicole. C'est donc le conservatoire qui finance les équipements d'accueil du public (panneaux, parking ...) et, est l'interlocuteur pour tous les aménagements dont les balisages.
L'activité randonnée est importante sur ce site et la fiche devrait être faite en collaboration avec le CDRP qui s'occupe du balisage du sentier de PR. Ce balisage a été modifié du fait d'une initiative d'auteur non identifié et sans concertation. Cela pose un problème de cohérence avec la carte.

Un balisage dense a été voulu par le conservatoire pour éviter des errements de gens égarés.

La Troche : 
Une réunion entre représentant des communes, conservatoire et COSIROC et autres intervenants (FFME) est à prévoir à terme dans le cadre d'un futur conventionnement. La politique d'aménagement du site n'est pas encore définie.

En savoir un peu plus :

CDESI et PDESI restent des notions barbares d'après vous ? Nous vous recommandons donc de lire la plaquette et le guide (pdf, 13 Mo) élaborés sur le sujet depuis le portail national consacré à ce sujet.

Puisque l'on y est, relisez aussi ces articles sur la gestion environnementale des sports nature en commençant par celui de la TL²Bleau et celui de la TL²B pour aller encore plus loin


Enfin, à propos des circuits, outre le site du Cosiroc, nous avons parlé à diverses reprises de l'excellent site de Christian Pof@bleau
Outre sa base de données et ses topos, ne manquez pas l'article qu'il a consacré à la difficulté des circuits...

Les illustrations de cet article proviennent du site Pof@Bleau

NATURE