Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2013-07-21

foreuse 197b
 Rassemblement à la Petite Brosse, Jouarredevant la plateformele samedi 3 août à partir de 14h  
Depuis le 14 juillet, une foreuse est installée sur la plateforme de Jouarre. 
Malgré l’interdiction de la fracturation hydraulique et des forages horizontaux, Hess s'apprête à forer de façon imminente alors qu'il n'y a pas de pétrole conventionnel à la Petite Brosse.
Venez manifester avec nous votre opposition au forage et à toute exploration et exploitation du pétrole de schiste ! 
Pour cette manifestation, prévoir des vêtements noirs.
Détails (point de la situation, accès au site) sur le tract > Télécharger le RECTO / Télécharger le VERSO
A imprimer et/ou faire circuler SANS MODERATION sur vos réseaux ! 

Prévenez vos voisins et amis,
 rejoignez le Collectif du Pays Fertois et venez nombreux !

La foreuse a commencé à arriver en pièces détachées le 4 juillet. 11 jours après, le montage est quasiment terminé.
jouarre1 jouarre2
jouarre3
Il n'y aura peut-être pas d'exploitation du gaz de schiste [?], mais depuis le 14 juillet, on peut voir une foreuse sur la plateforme de Jouarre (Seine et Marne). Cette plateforme s'inscrit dans le périmètre du permis de Chateau-Thierry. Ce permis a été délivré en 2009 pour explorer la roche-mère, en vue d'évaluer la ressource en pétrole de schiste. Jusqu'en juillet 2011, jusqu'à la loi Jacob, il était prévu par le détenteur du permis d'utiliser la fracturation hydraulique. Le projet est certes provisoirement mis à mal, d'une part, par la loi interdisant la fracturation hydraulique, d'autre part, par l'arrêté préfectoral d'avril 2013 interdisant le forage horizontal. Mais que va-t-il advenir si le Conseil Constitutionnel "casse" la loi Jacob?

source :
http://colfertois.canalblog.com/archives/2013/07/19/27676560.html

Mises à jour

Notre ami Bernard a poursuivit sa mobilisation sur son blog en notre absence ! Voilà donc un lien vers son article que vous avez du voir passer depuis la colonne de gauche de notre blog...

Le 10 juillet nous avions signalé ici et à l'observatoire des Aff, le sur-balisage sauvage du sentier bleu n°16 à la Canche aux Merciers.

Graçe à l'intervention rapide et efficace d'une dizaine de membres de la Commission Terrain de l'association, le sentier a retrouvé son bleu d'origine ! Les auteurs du bombage courent toujours...



Photo de Robert Courtiau
Sous une chaleur écrasante, ils ont parcourus les 9 km de la boucle (voir notre article sur les 25 bosses) et brosser les 627 "tags" qui polluaient le sentier en une bonne dizaine d'heures (soit une centaine d'heures de travail) ! Efficace la Commission Terrain de l'AAFF et son observatoire (qui est accessible depuis la colonne à gauche)
L'effaçage, réalisé suivant la méthode décrite dans nos pages (ou dans la colonne à gauche) et mise au point par l'ami Oleg après quelques années d'expérience s'est révélée d'autant plus efficace que l'action a été réalisée rapidement après le massacre et que les supports n'avaient pas été dépoussiérés au préalable.
Il reste quelques balises conservées pour tester la durabilité d'un tel bombage.
Un grand merci et bravo à tous ces bénévoles !

Du côté le l'enquête, l'ONF, qui a particulièrement surveillé le secteur le week-end du 14 juillet, n'a pu identifier les auteurs. Compte tenu que dans le massif d'escalade, une sorte de parcours a aussi été balisé selon la même méthode, on peut supposer que le rassemblement mixait escalade et trail. Vu les dimensions des "balises" faites pour être vues de loin, il devait y avoir du monde et peu d'encadrants.

Nous lançons donc un appel à témoins. Si vous avez des éléments qui permettent d'identifier les auteurs du bombage ou de dater précisément sa réalisation, merci de nous adresser un mail à latribunelibredebleau[@]gmail.com que nous relayerons à l'ONF
Chaque année, l’Office national des forêts (ONF) mène des opérations de prévention contre les risques d’incendie. De début avril à fin septembre, des tournées nocturnes s’ajoutent à la surveillance en journée. Malgré les intenses pluie du printemps, le massif reste fragile de par sa végétation sèche où chaque petite flamme peut causer l'embrasement. Par ailleurs, l'été est aussi le moment choisi par de nombreux jeunes pour fêter les vacances autour d'un feu de camp ou pour s'amuser en quads et motos dans la forêt. Après une première opération du côté de Nemours, le 7 juillet, les forestiers tournaient en domaniale...
(Photo d'entête découverte par Jean Poule Debleau dans cet album !


C'est vers 20 heures qu'Alain Gelé regroupe ses  collègues, cinq forestiers, accompagnée de deux agents de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. 




Direction la Croix du Calvaire où il n’y aura finalement aucun visiteur. Au lieu suivant, le Cabaret Masson ils aperçoivent une fumée blanche. Ça sent la merguez ! Silencieux les hommes verts s’avancent doucement vers les lieux. Une famille s’est installée dans les bois pour faire un barbecue. « Bonjour Monsieur, vous savez que le feu est illégal ici ? Il y a des panneaux tout le long de la route », lance l’un des officiers. L’homme s’excuse et assure qu’il ne savait pas. « On voulait juste faire griller quelques saucisses », se justifie-t-il. Cet habitant de Melun s’en sortira avec une contravention de 135 € et l’ordre d’éteindre immédiatement le feu. Ils s'en tirent bien ! Pour mémoire, voilà à quoi s'exposent les incendiaires.



Au Cuvier...


Aux Gorges d’Apremont, il y a bien des visiteurs, mais pas de feu. Le réchaud est dans le camion qui est sur le parking. Vers 23h30, ils arrivent sur le parking des Trois Pignons où des jeunes campent près de leur voiture. Avec les nouveaux panneaux rappelant que le camping est interdit sur ce site, ils ne peuvent ignorer l'interdiction. Les forestiers s'interrogent. Faut-ils les faire tout démonter à cette heure-là. Mais le responsable du secteur est intraitable, tolérance zéro. « Si on laisse passer cette fois, la semaine prochaine il y aura deux fois plus de monde », affirme-t-il. 
« Ça fait environ sept ans qu’on fait ce type d’opération. Parfois, certains ne comprennent pas notre action : ils font la fête, boivent de l’alcool et allument un feu, ça leur paraît normal », regrette Alain Gelé.

S'il n'est pas interdit de fumer en forêt, une cigarette mal écrasée peut être la cause d'une véritable catastrophe. Par ailleurs, les mégots abandonnés sont une véritable plaie. Difficiles à ramasser du fait de leur petite taille, ils mette parfois plus de deux ans avant de disparaître ! Quand vous arrivez sur un point de vue au sommet d'une platière, il n'est pas rare d'observer des vasques transformées en cendriers naturels ! C'est pourtant si simple de remporter ses mégots dans une petite boîte en fer ! Par ailleurs, en période sèche, ces vasques se comblent de feuilles et autres éléments hautement inflammables. Prudence s'il vous plait !


Point de vue de la Maison Poteau (Trois Pis)
By Soleg

Les mêmes forestiers font aussi la traque des quads et autres motos qui sont, bien entendu, interdites en forêt. Pas facile à intercepter et ceux que nous croisons ont souvent des véhicules non immatriculés. Ainsi, même photographiés, ils est difficile d'identifier les auteurs des infractions.

Quelques anciens articles :
http://tl2bleau.blogspot.fr/search/label/Incendie
Incendie du 30 mai 2012



Si la TL²B est plutôt là pour évoquer la sauvegarde des sites naturels et la défense des usagers, il y a des aventures humaines qui nous touchent plus que d'autres. 
Nous avons évoqué dans ces pages l'histoire de notre ami bleausard Christophe Bichet. Voici celle de Vanessa François que nous a fait découvrir notre amie Liv Sansoz et la FFME. 
Paraplégique suite à un accident de montagne, Vanessa n'a pas lâché les parois et, 3 ans seulement après son dramatique accident, elle se lance un nouveau défi : gravir El Capitan !





© Vanessa François

Vanessa est née en Belgique et a croqué la vie à pleines dents pendant des années. Sportive accomplie, elle découvre la course à pied, et enchaîne les marathons (Paris, des Sables, ...), avant de découvrir un jour la Montagne. La jeune femme se passionne pour son environnement et part à l'aventure : La face nord de l'Eiger, La directe américaine aux Drus, la face nord des Grandes Jorasses,... mais le 29 avril 2010,  sur le granit de Chamonix, sous l'aiguille du midi, un énorme bloc de neige compactée, la plaque contre le rocher ! Bilan : fracture de la colonne vertébrale en D6 D7 avec un énorme déplacement. Vanessa est paraplégique.

Mais avec une telle énergie chevillée au corps, Vanessa ne pouvait pas laisser sa carrière sportive s'arrêter comme ça ! Recommençant par la natation, puis le vélo de route (handbike), elle apprend à s'adapter à son nouveau corps, et à ses contraintes avant d'élargir ses sensations au ski de fond, au FTT (VTT à 4 roues), et même à la voile ou encore au parapente, avant de finalement reprendre le chemin de la montagne et de l'escalade.

Le défi d'El Capitan


« Ce sont deux amis qui ont fait germer l'idée de m'aventurer dans les longueurs du fameux big wall, quelques mois après mon accident en m'offrant un livre sur l'ascension d'El Capitan par une personne paraplégique. Aujourd'hui, j'ai envie de mener à bien cette belle épopée verticale. Me retrouver en paroi, y dormir et en plus y rester quelques jours ».

Pour ce projet, prévu pour octobre prochain, Vanessa, Marion Poitevin, Liv Sansoz et Nicolas Potard  ont imaginé un astucieux système de grimpe pour lui permettre de remonter sur les cordes fixes et l'accompagneront dans cette ascension.




Une aventure soutenue par la FFME

Si Vanessa s’est tournée vers la FFME, c’est avant tout pour les valeurs de passion et de partage qu’elle véhicule, mais c’est également « un moyen, au retour de l'expé, de faire connaître mon système de grimpe à un large public. Ce sera alors peut-être un vecteur de passion pour d’autres. Donner envie de prendre de la hauteur, et le permettre. J'espère donc pouvoir échanger et partager à mon retour du Yosémite. »
Pour mener à bien cette expédition, il faut quand même boucler un petit budget. Vous pouvez soutenir ce projet sérieux en faisant un don via le site Kisskissbank
L'article de la FFME est ici et no amis de Kairn ont eux aussi relayé l'info.

NATURE