Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2013-07-14

Nouveau coup de canif dans le Parc National des Calanques ! Le tribunal administratif a annulé, Mardi, l'élection de Danièle Milon maire (UMP) de Cassis, avait été élue à la présidence du PNC le 14 janvier dans une éléction controversée sur fond de guerre politique locale. "C'est moins ma victoire que celle de la justice et du droit", a commenté Didier Réault, qui sera "bien évidemment" à nouveau candidat à la présidence du Parc national des Calanques dès que la date de l'élection sera fixée. "Je ne me suis pas investi pendant des années comme je l'ai fait afin que le Parc national voie le jour pour abandonner le terrain maintenant, justifie l'élu marseillais. Les gens qui m'ont soutenu depuis le départ ne comprendraient pas."
Le juge administratif a donc fait droit à la requête déposée le 26 février dernier par Didier Réault, adjoint (UMP) à la mer de Jean-Claude Gaudin et adversaire malheureux de Danièle Milon dans cette élection. Une élection à laquelle l'élue cassidaine n'aurait jamais dû se présenter puisqu'elle était atteinte par la limite d'âge, fixée à 65 ans pour les président(e)s d'établissements publics de l'État. Le jugement publié hier annule non seulement les opérations de vote du 14 janvier dernier mais fait également obligation au préfet des Bouches-du-Rhône d'organiser "dans les meilleurs délais" une nouvelle élection.
Photos : (C) 2013 Grégoire CLOUZEAU
 "J'espère qu'on n'empêchera pas une nouvelle fois Didier Réault d'être élu", indiquait hier Patrick Mennucci, soulignant que cette décision du tribunal administratif était "une nouvelle preuve de l'échec de la gouvernance partagée à la communauté urbaine".
Quant à Guy Teissier, député-maire (UMP) des 9e et 10e arrondissements, il "regrettait amèrement qu'un accord politique tendancieux ait été passé pour empêcher un des miens de présider la Parc. Dans cette affaire, poursuivait-il, Didier Réault n'avait qu'un seul tort : être un de mes proches." Reste à savoir quand aura lieu la nouvelle élection.
"Un conseil d'administration ordinaire du Parc national est programmé le 29 juillet, rappelait-on hier dans l'entourage de Didier Réault. S'il le souhaite, le préfet peut convoquer un conseil extraordinaire juste avant pour élire un nouveau président." Les "meilleurs délais" évoqués par le juge administratif seraient ainsi respectés.

Bref, rien n'est simple dans les Calanques et on n'a pas fini d'e parler. Après les douze années de palabres qui ont accouché de ce parc au rabais dont le décret de création comportait des erreurs grossières comme nous l'évoquions dans cet article, voilà le retour des affaires politiques alors que ce profilent les municipales !

Relire :

La nomination de François Bland
L'enquête publique sur un nouveau décret
Un an et un bilan en demi-teintes !
Dans 2 mois jour pour jour aura lieu le World Clean Up day organisé par Let's do it (15 septembre, voir à gauche). Quelques jours plus tard, c'est Leclerc qui organisera son opération "Nettoyons la nature" pour s'acheter une image et depuis des semaines nos amis de Mountain riders multiplient les opérations de nettoyage des stations de ski et ils ne sont pas les seuls ! 
A Bleau les déchets continuent de s'entasser malgré nos efforts et ceux de nombreux bénévoles et écorrespondants ! 

L'ONF nous a donc fait parvenir sa nouvelle note de communication sur le sujet... où l'on rappel également que les déchets, même "verts", ne doivent pas être abandonnés en forêt !

Reste que la communication c'est bien mais on le voit, elle a ses limites vu le peu de surveillance et de moyens accordés à l'Office.




Sans déchet, la forêt est plus belle !

En cette période estivale, où les travaux de bricolage et de jardinage sont d’usage, il n’est pas rare de voir augmenter le nombre de dépôts sauvages  en forêt. Végétaux, gravats, briques mais aussi bétons et vitrages sont  fréquemment ramassés.

L’Office national des forêts s’emploie très activement à améliorer la  propreté de la forêt, mais chaque usager doit aussi y contribuer. Jeter les déchets dans un milieu naturel, n’est pas sans conséquence. Outre la dégradation des paysages, ces dépôts peuvent polluer les eaux, les sols et gêner l’accès aux véhicules de service en forêt (pompiers, police, véhicules ONF, exploitants forestiers, etc.). 
Régulièrement, des petits tas mais aussi des volumes plus conséquents de détritus sont déposés, le long des routes ou dans les zones plus reculées de la forêt, par des personnes peu scrupuleuses. Pourtant, il existe tout un réseau de déchetteries ou d’installations qui traitent et valorisent ces déchets. Malgré cela, par mesure d’économie, certains professionnels et/ou particuliers n’hésitent pas à s’en débarrasser volontairement dans la nature.

Des solutions existent pour réduire les dépôts de déchets et participer à la préservation du milieu naturel
1 - En France, chaque entreprise est responsable des déchets qu’elle génère, c’est pourquoi elle a l’obligation d’en assurer l’élimination dans une installation spécifique. Ainsi, un particulier qui engage des travaux à son domicile peut s’assurer auprès de l’entrepreneur qu’il élimine les déchets dans une installation agréée. Pour cela, il suffit, avant paiement de la prestation, de lui demander de fournir un justificatif de mise en décharge.
2 - La suppression des poubelles sur les parkings en forêt permet d’inciter les promeneurs à ramener et trier les déchets à leur domicile. Cela contribue à leur recyclage. 
3 - Le dépôt des encombrants, matériaux inertes (gravats, béton, etc.), produits chimiques, matériels électroniques et végétaux doit se faire dans les déchetteries ou les reclycleries afin de favoriser la récupération et la valorisation de ces déchets. 
4 - Le compostage domestique des déchets verts est un processus naturel qui transforme les végétaux en compost pour le jardinage.

Photo : Greg Clouzeau30 juin 2013
Déchets sur le parking de la forêt départementale des Grands Avaux (Essonne)

Les déchets verts n’ont pas leur place en forêt

Contrairement aux idées reçues, jeter ses déchets verts dans un milieu naturel, ce n’est pas sans conséquence… Explications.
Déposer ses déchets verts dans la forêt peut sembler inoffensif pour la faune et la flore, mais il n’en est rien ! Ils peuvent être nocifs pour les sols forestiers. 
Ces déchets sont des déchets organiques formés de résidus issus de l’entretien des espaces verts, des zones récréatives, des jardins privés, des serres, des terrains de sports... Ce sont les feuilles mortes, les tontes de 
gazon, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, les déchets d’entretien de massifs, les déchets de jardin des particuliers collectés séparément ou par le biais des déchetteries.
En effet, les feuilles des jardins proviennent souvent d’essences ornementales que la forêt met beaucoup de temps à transformer en humus. De plus, les grandes épaisseurs d’aiguilles, d’herbes de tonte, de feuilles (forestières ou non), dues à l’addition des petits dépôts des riverains indélicats asphyxient la forêt localement. 
Dans certains cas, même si la « transformation » fonctionne bien, l’enrichissement du sol produit par le dépôt de déchets entraîne des modifications de la flore et de la faune. Celle-ci peut faire apparaître des espèces de faunes opportunistes (sangliers) et aussi favoriser le développement de plantes invasives (renouée du Japon par exemple) qui profitent du dérèglement de l’écosystème forestier.


On vous l'annoncait en avril dernier, Bart sort une nouvelle édition de son célèbre topo 7+8 ! Après celui de Pépito, nous voici donc gratifié d'un deuxième ouvrage sur le haut niveau bleausard et on a hâte de le comparer au précédent et à celui du français dans un match crash test !
Ceci dit, que de chemin parcourus pour notre hollandais d'adoption !
Rappelez vous, le premier 7+8 était sorti en 2002 et il y a même une appli pour i-phone ! Va falloir qu'on fasse une sérieuse mise à jour de notre test des topos de Bleau...



Escalade Bloc à Fontainebleau. Envie d'ailes (7c) à l'éléphant
Le noir et blanc a fait place à la couleur...
Bart Van Raaij nous proposait alors, un recensement des nouveaux blocs de la forêt au dessus de 7a (soit plus de 1 115 blocs tout de même), réalisé à partir de la base de données de Bleau.info (ce qui n'est pas interdit mais source d'erreurs).

Véritable succès malgré quelques points faibles vite corrigés dans une mise à jour et une réédition en 2007, l'édition 2013 de 7+8 devrait là encore s'améliorer et s'enrichir de l'expérience de Bart, personnage incontournable de Bleau.

En 2007, il avait donné une très belle interview à nos amis de Grimporama et lors de la sortie de topo de 5+6, il nous avait éclairé sur ces nouveaux choix et engagements pour Bleau dans Zebleaug.   

Bref on attend de pouvoir comparer les 336 pages couleur, 27 cartes, 72 photos et 100 sites de ce nouveau topo pour 2669 passages avec celui de Pépito !






Le site américain dédié aux sports ESPN s'est offert quelques photos de leurs athlètes nus. 

Parmi ces très belles filles et beaux garçons, le monde de la grimpe pourra comparer son "body" avec ceux  de Chris Sharma, le king de l'escalade et de sa douce Daila... Profitez des vacances pour soignez votre bronzage...avec modération.
Bonne grimpe.

L'album des athlètes d'ESPN.



NATURE