LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , , , , , , , » Lutte contre les forages pétroliers, encore un rassemblement à Jouarre

Lutte contre les forages pétroliers, encore un rassemblement à Jouarre

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 27 août 2013 | 10:56:00

Il y a quelques jours nous vous parlions du rassemblement qui s'était tenu (le 03 août) à Jouarre pour lutter contre le forage pétrolier. Voilà une autre manifestation organisée par la coordination nationale des collectifs qui se tiendra le week-end des 6 - 7 et 8 septembre.

Il s'agit d'une manifestation d'opposition à la recherche du pétrole mais aussi d'un rassemblement festif organisé à Jouarre (sur la plateforme de La Petite Brosse) le dimanche 8 septembre 2013 à partir de 15h. Le thème retenu est cette fois : le cirque, la couleur, la fête! (musique, costume, clown, jongleur,...).

Pour mémoire, le forage vertical est en court sur cette plateforme depuis début août, et beaucoup de choses laissent à penser qu'à minima Hess Oil se positionne pour explorer le pétrole de schiste... pendant qu'en Essonne, on se mobilise encore sur le même sujet.

Voici donc quelques éléments sur ce dossier de Jouarre repris depuis le site de nos amis du collectif de Seine et Marne dont le dernier article est toujours accessible depuis la colonne de gauche de notre portail d'information.

Mise à jour du 30/08 :
Josh Fox sera à la Ferté sous Jouarre le 5 septembre !





A l'occasion de la sortie du film Gasland II (voir le site du film), Josh FOX rend visite à la vieille Europe.
Voici tous les détails de l'événement, communiqués par Isabelle LEVY, du collectif fertois anti pétrole de schiste :

Bonjour aux uns et aux autres.
Et oui, les collectifs ça permet plein de choses, entre autre d'être au courant par des canaux pas forcément prévisibles !!!!
Alors, voici quelques informations:
• oui, Josh Fox sera en France à partir du 5 septembre,
• oui, il vient pour présenter son nouveau film Gasland II (un peu plus de deux heures, pas encore traduit, mais cela devrait être fait, juste à temps !)
• oui, il a choisi de venir d'abord à Jouarre: la présentation du film se fera le 5 au théâtre de la Ferté sous Jouarre.
La projection aura lieu à 20 heures précises. L'accueil du public au théâtre, se fera à partir de 18 heures.
• oui, il y aura un débat avec Josh Fox,
• oui, le débat aura lieu de 18:30 à 19:45.
• oui, c'est bizarre de faire le débat avant le film mais comme J. Fox doit partir tôt le lendemain matin, par la route, pour être à Villeneuve-de-Berg en fin de journée c'est la solution qui semblait la moins mauvaise.
• oui, il rencontrera la presse* entre 15:00 et 17:00, aux abords de la plateforme de forage de Jouarre.
• non, il n'y aura pas d'avant-première à Paris,
• non, il n'y aura pas de point presse à Paris,
• non, il ne reste pas assez longtemps pour participer à des plateaux télé, mais il sera à Jouarre dans l'après-midi du 5 pour rencontrer les journalistes “parisiens”.
• oui, son voyage est rapide et sûrement fatigant: il vient de Bruxelles, où il présente son film le 4 au soir et sera à Berlin le 10, tout ça en voiture…
voilà, vous savez presque tout.


Après l'épisode de Jouarre il partira dans le midi, s'arrêtera à Villeneuve-de-Berg le vendredi soir où une projection de “Sky is pink” (le précédent film de J.Fox) est prévue.
La seconde projection de Gasland II aura lieu à Montpellier (34), Projection/débat au cinema Diagonal, rue de Verdun à 17h30.




Encore un petit détail:
Compte-tenu de la taille du théâtre de la Ferté, nous sommes dans l'obligation de mettre en place une petite lourdeur ”administrative”, une procédure d'inscription:

Pour pouvoir assister à la projection du film (en v.o., sous-titrée, en principe) au théâtre de la Ferté-sous-Jouarre,il est impératif de nous renvoyer ce coupon-réponse, par mail, à : collectifdupaysfertois@laposte.net

Nom:
Prénom:
Mail:
Téléphone:
souhaite assister à la présentation en avant-première du nouveau film de J. Fox, Gasland II au théâtre de la Ferté sous Jouarre à 20 heures, le 5 septembre.

Veuillez nous renvoyer UNE réponse par spectateur. Les inscriptions doivent nous parvenir au plus tard samedi 31 aout à 20 heures. (et oui, …)

Vous recevrez une confirmation par mail. Seule cette confirmation vous permettra de rentrer dans la salle.

En vous remerciant de votre compréhension pour cette (petite) contrainte administrative.

* Pour les journalistes souhaitant participer au "point-presse" :veuillez prendre contact par mail,collectifdupaysfertois@laposte.net
ou par téléphone au 06 63 04 05 19.
Nous vous préciserons le lieu exact du rendez-vous, celui-ci n'étant pas encore arrêté à ce jour.



Pour un maximum d'informations sur le sujet , précipitez-vous sur les liens ci-dessous :


Le blog du collectif fertois et sa page facebook

et toujours : les dernières actualités



COMMUNIQUES DE PRESSE
Collectifs non aux pétrole et gaz de schiste et de houille

Mardi 6 août 2013, le pétrolier américain Hess Oil France a commencé un forage exploratoire sur la plateforme de la Petite Brosse à Jouarre en Seine-et-Marne dans le cadre du permis de Château-Thierry, 51-77. Hess met en œuvre ce que son président B. Demont a affirmé à l’AFP* «…permettre de localiser du pétrole pour lequel les techniques de production (…) sont interdites…».
Les collectifs soutiennent le collectif du pays fertois dans sa lutte. Ensemble nous dénonçons ce forage qui a pour objectif explicite l’exploration de la roche-mère** laquelle renferme du pétrole de schiste. C’est une étape dans la recherche d’hydrocarbures non conventionnels sur le territoire national ; nous demandons donc l’arrêt immédiat de ces travaux.
En effet, le collectif du pays fertois n’a eu cesse de dénoncer les allégations et mensonges d’Hess qui prétend aussi chercher du pétrole dans des formations classiques alors que de nombreux documents attestent que les forages antérieurs n’ont jamais détecté des réservoirs de pétrole conventionnel. De plus, la Déclaration d’ouverture de travaux miniers, déposée par Toreador (alors titulaire de ce permis), en avril 2010, précise que le « …sous-sol est connu depuis longtemps, que les carottages ont été nombreux, que la roche-mère est riche en huile… ».
Les propos de B. Demont* l’attestent puisque sa société, très active dans l’exploitation de pétrole et gaz de schiste aux Etats-Unis «…compte découvrir (…) du pétrole de roche mère extractible sans fracturation…» ??? Méthode que le rapport de l’OPECST n’a pas –encore- présenté !
Ce forage vertical est donc la première phase d’une exploration de pétrole de schiste. Les deux suivantes sont encore interdites à ce jour : les drains horizontaux par arrêté préfectoral du 30 avril 2013 et la fracturation hydraulique depuis la loi Jacob du 13 juillet 2011, prohibant cette technique. Le Conseil Constitutionnel qui doit statuer sur la validité des art. 1 et 3 de la loi Jacob** avant le 12 octobre prochain pourrait invalider ces art. ; la voie sera alors libre pour fracturer à Jouarre et ailleurs.
De plus, cette exploration est en totale contradiction avec les propos qu’aurait tenu, le Président F. Hollande, en présence de son ministre de l’Ecologie, P. Martin, au collectif du Gers, le 3 août 2013 à Auch ; « …qu’il n’y aurait pas d’exploration et d’exploration de gaz et pétrole de schiste… ».
Enfin, ce forage a fait l’objet d’une simple procédure de déclaration. Or, le Conseil d’État a jugé, le 17 juillet 2013, que ce type de forage ne pouvait être conduit sous ce régime et donc sans étude d’impact et enquête publique, en raison des risques graves qu’il présente pour l’environnement.
Contacts presse Isabelle Lévy, Jouarre : 06 63 04 05 19 Alain Roubineau, Sud-Est : 06 73 94 66 97
* AFP 6 août 2013. ** DODTM, avril 2010, chapitre 2, page 3 ; deux cartes légendées « Shale oil pilot wells, Château-Thierry permit » ; à gauche épaisseur de la formation de la roche mère liasique ; à droite profondeur de la formation. *** QPC Schuepbach.
A paraître « Comment Hess contourne l’interdiction française » sur http://www.nongazdeschiste.fr/
Les collectifs directement signataires Pays fertois (77), Carmen (02), Briard (77), Nature Environnement-77, Bastagaz Alès (30), Anduze (30), Gardonnenque – Petite Camargue (30), Lodévois (34), Plaines du Languedoc (LR), Causse Méjean (48), Florac (48), La Canourgue (48), Viganais (34), Bassin de Thau (34), Collectif-83, Nîmes anti schiste (30), Martel Non au gaz de schiste et de Houille (46), Narbonnais (11), FRAPNA 26, Entrecasteaux (83), Nord-Pas de Calais (59-62), Piémont cévenol (30), Grand Montpellier (34), Montpellier Littoral (34), Gazpart (02), Gignac (34), Collectif-07, Collectif-Gers (32), Pézenas (34), Garrigue Vaunage (30), Clapiers (34), Touche pas à mon schiste (07), Montélimar (26), Romans Nord Drôme des Collines (26), Association nationale No Gazaran ! Collectif-IdF, Roynac (26), Collectif Nord (59-62), Réseau Rhône-Alpes (01-07-26-38-69-74). Collectif47, Briard (77), Haut-Jura (39)

AFP le 03/08/2013
Plusieurs centaines de personnes (300 selon la gendarmerie, 450 selon les organisateurs) ont manifesté samedi à Jouarre (Seine-et-Marne), devant la plateforme du pétrolier Hess pour dénoncer le projet d’exploration du gaz de schiste, a constaté un journliste de l’AFP.
Les huiles de schiste…, on n’en veut pas, ni ici, ni ailleurs! Ni aujourd’hui, ni demain, C’est notre terre, Hess go home proclamaient les banderoles des manifestants, pour la plupart habillés de noir, symbole de la marée noire, selon Jean-Philippe Prévost, fondateur du Collectif Pays Fertois, une des organisations ayant appelé à la mobilisation.
Le 14 juillet, le président de la République a annoncé à la télévision que sous son mandat, il n’y aurait pas d’exploration de gaz de schiste. Le même jour, l’entreprise Hess installait la foreuse qu’on a sous les yeux. On peut être interpellés par la coïncidence, a relevé M. Prévost pour qui il n’est pas question qu’on arrête cette lutte tant que la plateforme sera là.
Aux côtés de militants des associations de défense de l’environnement, de nombreux élus locaux se sont mobilisés. Les compagnies pétrolières utilisent des sommes folles pour l’exploration. Nous, on aimerait bien que ces compagnies puissent réfléchir à d’autres énergies alternatives pour l’avenir. Le pétrole, c’est terminé, a tranché Nathalie Pierre, maire (PS) de la Ferté-sous-Jouarre.
Nous sommes contre l’exploration, mais également contre l’exploitation. Si cette plateforme est installée ici, ça veut dire qu’elle est prête à entrer en fonction, malgré le discours du gouvernement. On sait qu’il y a des lobbies puissants qui militent pour le gaz de schiste y compris parmi ses ministres, a dénoncé Annie Lahmer, secrétaire régionale EELV. Une allusion à la position d’Arnaud Montebourg qui s’est montré favorable à titre personnel à l’exploration du gaz de schiste par d’autres moyens que la fracturation de la roche mère.
Plusieurs militants ont tenté de pénétrer sur la plateforme mais n’ont pas réussi à approcher les installations gardées par des gendarmes mobiles.
Nous travaillons dans le cadre de la loi. On est là pour faire un forage pour déterminer s’il y a du pétrole ici. Par ailleurs, les services de l’Etat contrôlent régulièrement et inopinément nos activités, a plaidé Guillaume Defaux chargé de communication de Hess Oil. Sur les 50 dernières années, on a produit 250 millions de barils et on souhaite poursuivre cette histoire, a-t-il ajouté précisant que son entreprise s’est engagée à ne jamais recourir à la fracturation hydraulique.
Hess, groupe américain spécialisé dans ces hydrocarbures non conventionnels, avait acquis en juillet des permis d’exploration français de la compagnie Zaza Energy, laquelle avait à son tour racheté en 2011 le groupe Toreador, leur détenteur initial.
 (©AFP / 03 août 2013 17h49)

AFP le 02/08/2013
JOUARRE (France / Seine-et-Marne) – Au milieu des champs de Jouarre, près de Paris, une foreuse s’apprête à fendre la croûte terrestre. Préambule à l’exploitation du pétrole de schiste, s’alarment les écologistes qui doivent manifester samedi, malgré les dénégations du pétrolier américain Hess Oil.
Hess plaide sa bonne foi : il n’est pas dans la Brie pour pratiquer la fracturation hydraulique, controversée et interdite, mais pour cartographier le sous-sol du Bassin parisien, qui va de l’Est de la capitale aux abords de l’Alsace, explique son président pour la France, Bertrand Demont.
Contrairement aux idées reçues, ce sous-sol est assez peu connu, affirme M. Demont. Le programme de Hess en France c’est (…) d’identifier une ressource potentielle à exploiter, précise-t-il. L’enjeu : tomber sur du pétrole et rentabiliser l’investissement initial de 45 millions d’euros puis 12 à 15 millions d’euros par forage exploratoire, dont deux ont été réalisés.
Les militants jugent eux qu’après 50 ans d’exploitation, dont témoignent les centaines de têtes de cheval en métal vert qui parsèment la campagne de Seine-et-Marne, les réserves sont connues. Les couches les plus élevées ont déjà été explorées, estime le géologue Jacques Thibieroz, pour qui Hess a un vrai projet dans la roche mère et le pétrole de schiste qu’elle renfermerait.
Ils soulignent qu’en jetant leur dévolu sur la région, les pétroliers nord-américains s’intéressaient ouvertement au pétrole de schiste. Hess, acteur majeur des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis, réalise 15% de son activité dans ce secteur.
Après l’attribution en 2009 du permis de Château-Thierry, qui comprend Jouarre, les industriels voulaient sonder les roches-mère par fracturation hydraulique. Le pétrole traditionnel n’était qu’un objectif secondaire. Entre-temps, la France a interdit cette technique en 2011. Mais pour Isabelle Lévy, du collectif fertois, c’est bien la preuve que Hess veut mettre un pied dans la porte et passer à la fracturation hydraulique si la loi devait changer à nouveau.
Absurde répond Hess Oil : un groupe coté ne risquerait pas des millions sur un projet bloqué par un obstacle politique : la fracturation interdite, Hess a adapté son projet, argue-t-on.
La cartographie va certes permettre de localiser du pétrole pour lequel les techniques de production (…) sont interdites mais surtout du pétrole conventionnel dans des couches négligées jusque-là ou du pétrole de roche-mère extractible sans fracturation, escompte son dirigeant. Hess fore jusqu’à 3,5 km de profondeur, et retire environ 400 mètres de carottes, contre quelques dizaines traditionnellement.
Village sous tension
La tension est vive autour de la foreuse de 26 m de haut, dont le montage s’achevait lorsque François Hollande a déclaré, le 14 juillet, que l’exploration du gaz de schiste resterait interdite pendant son mandat.
Des hommes en combinaison et casque s’y activent entre baraquements et tubes métalliques. Les militants ont installé leurs banderoles. On les observe, ils nous observent à travers les grilles qui entourent le site, constate l’un d’eux Alain Ducroux.
De son côté, l’entreprise a rencontré maires et agriculteurs, inquiets des risques de pollution, pour présenter son projet et les précautions prises pour ce forage de deux mois: imperméabilisation du sol, lutte contre le bruit.
J’utilise l’eau de mon puits, je veux être rassuré sur la transparence des contrôles publiés par Hess, dit un céréalier, taisant son nom au motif que tout le monde se surveille dans le village.
Le couple d’agriculteurs qui a loué sa terre à Hess, n’avait pas vraiment compris ce qui allait se passer et regrette, raconte aujourd’hui leur fille.
Ajoutant à la confusion, un journaliste local a été menacé après avoir publié une interview d’un dirigeant de Hess, a-t-on appris de source préfectorale. D’autre part, l’appel des anti-schiste a été relayé, à leur grand dam, sur des blogs d’extrême-droite.
La préfète Nicole Klein veut calmer le jeu : les pétroliers ne sont pas des philantropes mais leurs recherches sont encadrées et contrôlées par l’administration.
(©AFP / 02 août 2013 09h04)

Source images : Collectif
Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template