LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

La terre ne suffit plus depuis le 20 août

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 21 août 2013 | 19:10:00

C'est officiel, depuis mardi, nous vivons à crédits sur notre planète !
Comme l'écrit Thomas Diego Badia, journaliste au journal le Monde, "Il n'aura fallu à l'humanité qu'un peu moins de huit mois, 232 jours exactement, pour consommer toutes les ressources naturelles que la planète peut produire en un an." Ce mardi 20 août marque donc le "Global Overshoot Day" ou "jour du dépassement planétaire" selon l'organisation non gouvernementale Global Footprint Network (GFN), qui calcule chaque année ce "jour triste et solennel" depuis 2003.



Les experts scientifiques de l'ONG canadienne calculent chaque année l'impact des activités humaines sur les écosystèmes de la planète". Un indicateur créé pour mesurer "l'écart entre ce que la nature peut régénérer et ce qui est requis pour alimenter l'activité humaine".

Depuis le premier dépassement en 1970, la date n'a de cesse de se rapprocher.
En 1980, l'"Overshoot Day" était tombé un 8 novembre, en 2000, un 8 octobre et en 2009, le 7 septembre ! En clair, plus ça va et plus on vit à crédit sur notre planète !

LE MONDE NE SUFFIT PLUS

Les prévisions de l'ONG canadienne ne sont pas engageantes. Il faudrait aujourd'hui "plus de 1,5 Terre pour répondre aux besoins d'une population humaine toujours croissante. A ce rythme, nous aurons besoin de 2 planètes bien avant la moitié de ce siècle".

"L'humanité vit au-dessus de ses moyens", tranche le Global Footprint Network."Le seuil critique a été atteint depuis environ trente ans et la consommation des hommes dépasse désormais ce que la nature est en capacité de lui fournir en termes de recyclage de CO2 libéré et de production de nouvelles matières premières."
La nature n'est donc plus capable de se régénérer suffisamment vite pour absorber les activités humaines à l'origine de la diminution de la couverture forestière, de la dégradation des réserves d'eau douce ou de l'émission de pollutions. Pire, 80 % de la population mondiale vit dans des Etats qui utilisent plus de ressources que ce que leur permettent les écosystèmes de leur territoire national. Parmi ces pays "débiteurs écologiques", la France consomme 1,6 ses ressources par année (hectare par habitant).


Lors de votre prochain trip escalade, rando ou vacances à l'autre bout de la planète... pensez-y !

Tout ceci se passe dans une indifférence quasi-générale. Exception faite des sites spécialisés (Actu-Environnement par exemple), la presse généraliste, si elle évoque bien le sujet (voir le Monde et le Figaro), se garde bien de lancer le débat sur la question de fond : l'humanité lancée dans une fuite en avant insensée, obsédée par la « croissance » peutelle survivre à cela ?

Si vous souhaitez agir en conséquence ? Voir ici et  par exemple...

Source :
le « Global Footprint Network » (voir le site internet)
Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template