LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

COM ONF Sans déchets la forêt est plus belle !

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 15 juillet 2013 | 16:49:00

Dans 2 mois jour pour jour aura lieu le World Clean Up day organisé par Let's do it (15 septembre, voir à gauche). Quelques jours plus tard, c'est Leclerc qui organisera son opération "Nettoyons la nature" pour s'acheter une image et depuis des semaines nos amis de Mountain riders multiplient les opérations de nettoyage des stations de ski et ils ne sont pas les seuls ! 
A Bleau les déchets continuent de s'entasser malgré nos efforts et ceux de nombreux bénévoles et écorrespondants ! 

L'ONF nous a donc fait parvenir sa nouvelle note de communication sur le sujet... où l'on rappel également que les déchets, même "verts", ne doivent pas être abandonnés en forêt !

Reste que la communication c'est bien mais on le voit, elle a ses limites vu le peu de surveillance et de moyens accordés à l'Office.




Sans déchet, la forêt est plus belle !

En cette période estivale, où les travaux de bricolage et de jardinage sont d’usage, il n’est pas rare de voir augmenter le nombre de dépôts sauvages  en forêt. Végétaux, gravats, briques mais aussi bétons et vitrages sont  fréquemment ramassés.

L’Office national des forêts s’emploie très activement à améliorer la  propreté de la forêt, mais chaque usager doit aussi y contribuer. Jeter les déchets dans un milieu naturel, n’est pas sans conséquence. Outre la dégradation des paysages, ces dépôts peuvent polluer les eaux, les sols et gêner l’accès aux véhicules de service en forêt (pompiers, police, véhicules ONF, exploitants forestiers, etc.). 
Régulièrement, des petits tas mais aussi des volumes plus conséquents de détritus sont déposés, le long des routes ou dans les zones plus reculées de la forêt, par des personnes peu scrupuleuses. Pourtant, il existe tout un réseau de déchetteries ou d’installations qui traitent et valorisent ces déchets. Malgré cela, par mesure d’économie, certains professionnels et/ou particuliers n’hésitent pas à s’en débarrasser volontairement dans la nature.

Des solutions existent pour réduire les dépôts de déchets et participer à la préservation du milieu naturel
1 - En France, chaque entreprise est responsable des déchets qu’elle génère, c’est pourquoi elle a l’obligation d’en assurer l’élimination dans une installation spécifique. Ainsi, un particulier qui engage des travaux à son domicile peut s’assurer auprès de l’entrepreneur qu’il élimine les déchets dans une installation agréée. Pour cela, il suffit, avant paiement de la prestation, de lui demander de fournir un justificatif de mise en décharge.
2 - La suppression des poubelles sur les parkings en forêt permet d’inciter les promeneurs à ramener et trier les déchets à leur domicile. Cela contribue à leur recyclage. 
3 - Le dépôt des encombrants, matériaux inertes (gravats, béton, etc.), produits chimiques, matériels électroniques et végétaux doit se faire dans les déchetteries ou les reclycleries afin de favoriser la récupération et la valorisation de ces déchets. 
4 - Le compostage domestique des déchets verts est un processus naturel qui transforme les végétaux en compost pour le jardinage.

Photo : Greg Clouzeau30 juin 2013
Déchets sur le parking de la forêt départementale des Grands Avaux (Essonne)

Les déchets verts n’ont pas leur place en forêt

Contrairement aux idées reçues, jeter ses déchets verts dans un milieu naturel, ce n’est pas sans conséquence… Explications.
Déposer ses déchets verts dans la forêt peut sembler inoffensif pour la faune et la flore, mais il n’en est rien ! Ils peuvent être nocifs pour les sols forestiers. 
Ces déchets sont des déchets organiques formés de résidus issus de l’entretien des espaces verts, des zones récréatives, des jardins privés, des serres, des terrains de sports... Ce sont les feuilles mortes, les tontes de 
gazon, les tailles de haies et d’arbustes, les résidus d’élagage, les déchets d’entretien de massifs, les déchets de jardin des particuliers collectés séparément ou par le biais des déchetteries.
En effet, les feuilles des jardins proviennent souvent d’essences ornementales que la forêt met beaucoup de temps à transformer en humus. De plus, les grandes épaisseurs d’aiguilles, d’herbes de tonte, de feuilles (forestières ou non), dues à l’addition des petits dépôts des riverains indélicats asphyxient la forêt localement. 
Dans certains cas, même si la « transformation » fonctionne bien, l’enrichissement du sol produit par le dépôt de déchets entraîne des modifications de la flore et de la faune. Celle-ci peut faire apparaître des espèces de faunes opportunistes (sangliers) et aussi favoriser le développement de plantes invasives (renouée du Japon par exemple) qui profitent du dérèglement de l’écosystème forestier.


Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template