LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

L'Access Fund, le modèle à suivre pour la protection des grimpeurs

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 5 juin 2013 | 07:00:00

Régulièrement sur la TL²B nous vous parlons du manque d'impliquation des grimpeurs dans la défense de leur activité et spots mais aussi de l'absence d'associations dignent de ce nom.
Si le Cosiroc (voir notre article sur la tl²Bleau) s'est recentré sur l'Ile-de-France ou Climbing Attitude tarde à prendre le relais, voici le modèle américain qui nous semble le plus intéressant à suivre.
Mais c'est quoi et y font quoi à l'Access Fund ?

L'Access Fund est l'ONG qui milite en faveur d'une escalade résoluement tournée vers le développement durable et le maintien d'un libre accès aux sites naturels d'escalade mais aussi d'une communauté active et respectable. En cela, elle est assez proche de ce qu'était notre Cosiroc jusqu'en 2004 mais avec un professionalisme et des moyens très américains ! Il représente plus de 2,3 millions de grimpeurs dans toutes les formes d'escalade : bloc, falaise, glace, montagne.
L'Access Fund  a été fondé en 1989 par l'American Alpine Club, sur la recommandation de son Comité des sites. Ce Comité avait en effet pris conscience que certains problèmes d'accès aux sites ne seraient résolus que par des achats ou autres interventions financières. L'Access Fund naissant visait donc à sensibiliser, à collecter et à allouer des fonds pour soutenir des projets d'acquisition de falaises garantissant leur libre accès.

Toutes les illustrations proviennent du site de l'Access Fund

Pour cela, il mit en place très rapidement une campagne de publicité et d'actions présentant les menaces qui pèsent sur l'accès des grimpeurs sur les sites publiques et privées. Aux USA, l'argent est roi !


Sa politique est découpée en six axes pour mener à bien son objectif aux niveaux national et local :Escalade politique de gestion
Soutien local & mobilisation
Intendance & conservation
 Acquisition de terrain & protection
Gestion du risque & soutien au propriétaire foncier
L'éducation


En règle générale, les projets développés visent non seulement acheter des terres, mais aussi fournir des ressources financières et juridiques à des groupes locaux de grimpeurs, à sensibiliser les pratiquants à la réduction de l'impact de leur pratique, à organiser des opérations de nettoyage par des bénévoles les spots les plus populaires, à installer des sanitaires, et à financer des études scientifiques et  du matériel pédagogique.
En 1990, l'Access Fund  a embauché deux membres à temps plein. En décembre de la même année, il est devenu une organisation indépendante, distincte de l'American Alpine Club. Pour financer ses nombreux projets, l'Access Fund a cherché le soutien de sociétés et des particuliers dans l'industrie du plein air. L'adhésion, le mécénat et les programmes de parrainage de vente d'article de sport (genre 1 euro versé pour l'achat de ...) ont apporté les principales sources des fonds. L'Access Fund  est maintenant une vraie puissance avec de nombreux partenaires économiques dont 250 détaillants, plus de 10 000 membres... Il est impliqué dans des centaines de projets. L'Access Fund demeure à l'avant-garde des travaux défense des sites et usagers. Son siège est situé à Boulder, Colorado !


Outre son site internet, il dispose d'un blog permettant de suivre toute l'actualité des sites américains (son flux est d'ailleurs dans la colonne de gauche de notre site !)

Voici quelques exemples des conseils qu'il prodigue et dont nous pourrions nous inspirer en France pour notre plus grand bien ! 

Il vous aide à choisir la bonne stratégie pour la meilleure gestion d'un site et son accès.
Le tableau ci-dessous par exemple que nous n'avons pas pris le soin de traduire est un bel outil pour comprendre et analyser la situation du site naturel que l'on veut défendre et choisir la stratégie.





L'Access Fund  collabore aussi avec toutes sortes d'élus et de responsables fédéraux, provinciaux, organisations locales, gestionnaires, propriétaires pour élaborer et orienter les plans d'accueil du publique et des grimpeurs tant sur des sites publiques que privés. Sur le plan national, cela signifie que lorsqu'il y a un État ou un projet politique national qui auront des répercussions directes sur la communauté des grimpeurs, l'Access Fund milite activement auprès des législateurs. Un lobbying très américain mais très efficace ! Au niveau local, l'Access Fund travaillera de concert avec les locaux, en leur fournissant une aide technique mais aussi une expertise juridique pour trouver les stratégies les mieux adaptées à leur région. Dans les zones où il n'y a aucune représentation local des grimpeurs, l'Access Fund représente leurs intérêts.

Si cela fonctionne c'est aussi par ce que l'Access Fund et ses recommandations sont reconnus par la communauté.

Il est ainsi fortement impliqué dans la prise de conscience des grimpeurs des conséquences de leurs pratiques sur l'environnement, les autres grimpeurs, les gestionnaires et propriétaires ou les autres utilisateurs. L'Access Fund est d'avis que la clé d'une gestion efficace est la coopération. La discussion entre les grimpeurs et les gestionnaires se traduira par des politiques de gestion basées sur accord mutuel. Cette coopération est la seule manière de garantir l'application efficace des mesures choisies. L'Access Fund estime que la réglementation affectant toute pratique escalade, y compris l'équipement à demeure des voies, n'est acceptable que s'elle résulte d'un accord issu des discussions. Des solutions de rechange telles que le camouflage des points (problème très américan), l'éducation et l'autoréglementation devraient toujours être privilégiés avant que ne soit imposé un règlement ou une interdiction.







Un règlement reste certes souvent approprié pour protéger les ressources historiques, archéologiques ou environnementales et les grimpeurs doivent respecter le règlement. Mais avant tout, grimper de façon responsable, faire preuve de respect non seulement pour les autres grimpeurs, mais aussi pour les autres utilisateurs, propriétaire, sont des actions qui facilitent les négociations. L'Access Fund rêve d'un monde où les grimpeurs sont vus en tant que "responsables" de la terreet non plus comme des « consommateurs ». À cette fin, il milite pour un équilibre entre l'accès récréatif et la préservation de l'environnement, et encouragent les grimpeurs à respecter et à honorer les lieux et les politiques où ils grimpent.

L'Access Fund organise des actions bénévoles dans tout le pays, fournissant des grimpeurs et les ressources qui leur permettent d'entretenir les sites. Ainsi, il a par exemple lancé un programme  baptisé "adopte une falaise".  Ces événements incluent desopérations de nettoyages,  de construction et restauration de sentier, de lutte contre l'érosion et surveillance des espèces sauvages.



D'ailleurs l'Access Fund collabore avec de nombreuses organisations environnementales, le Sierra Club, le Trust for Public Lands, Wilderness Society, The Nature Conservancy et les parcs nationaux... Comme en France, de nombreux sites d'escalade sont situés sur une propriété privée ou présentent un problème d'accès. Lorsque l'accès est menacé ou quand l'occasion se présente, la communauté d'escalade doit pouvoir agir rapidement. Pour cette raison, l'Access Fund fournit des ressources financières pour les acquisitions directes, ou l'établissement de servitudes... mais aussi des conseils sur tout, de la planification stratégique, gestion des transactions, due diligence, collecte de fonds privé et public, assurance-responsabilité, gestion immobilière, les voisins, un parking, renonciations, intrusion et bien plus encore.
 

Pour finir, nous ne résistons pas à vous inviter à visionner leurs différentes campagnes de sensibilisation des grimpeurs. Vous apprendrez que l'on ne se comporte pas en site naturel comme dans une salle d'escalade, faire caca dans les bois sans laisser de trace (là bas on fait dans un sac ou un container que l'on remporte !) ou marcher en mode furtif sur un sentier pour ne pas troubler la faune en respectant la flore. Sinon...gare au gorille !



Au passage qui nous livrera les versions bleausardes de ces vidéos ?



For more information on the Access Fund's Land Acquisition & Protection program, contact our Access Director, Joe Sambataro, at joe@accessfund.org or (303) 545-6772, ext. 112.
Share this article :

1 commentaire :

  1. J claude Perrée (ASABEPI)7 juin 2013 à 07:24

    Merci pour ce commentaire
    Le passage par une association est obligatoire , sans elle pas d 'existence aux yeux des autres et des instances régionales ou plus haut ;
    Pour notre part et en très peu de temps , nous avons créé un véritable partenariat avec l 'ONF

    J cl
    phyto@netcourrier.com

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template