LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , » Encore une décharge en Seine et Marne

Encore une décharge en Seine et Marne

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 27 février 2013 | 17:03:00

A la TL²B nous avons déjà souligné à quel point notre département de Seine et Marne était devenu la poubelle de l'Ile-de-France (et là aussi). Bien qu'il ne s'agisse pas de menace sur les loisir de pleine nature (même si l'on n'est pas loin du plan d'eau de la base de loisirs de Jabline), ce dossier des décharges commence à devenir très inquiétant ! L’ADENCA (Association de Défense de l’Environnement de Claye-Souilly) et ses Alentours nous alerte sur l’extension de la décharge ECT à Annet-sur-Marne.


En effet, depuis le 29 janvier dernier, la préfecture de Seine-et-Marne a autorisé la Société ECT à étendre son activité de stockage et de gestion de déchets de plus de 100 hectares. Sur un canton qui compte déjà 5 décharges et 2 carrières remblayées, cette décision mobilise les écologistes, inquiets de voir se déverser les jus de décharges dans la nappe phréatique et les rivières environnantes. La législation française n’obligeant pas les exploitants à traiter ces rejets. Cette extension est très  proche de la Beuvronne,  rivière qui se jette dans la Marne en amont de la station de pompage d’eau d’Annet-sur-Marne qui fournit en eau potable près de 500 000 habitants. Franck Rolland, responsable local d’Europe Ecologie les Verts, appelle citoyens, collectifs et partis politiques à agir pour obtenir un recours administratif contre cette décision.

Nous apprenons qu’un autre dossier de demande d’implantation de décharge à Annet sur Marne au  lieudit « Les Champs pourris » est à l’étude actuellement auprès des services de la DDT ! Cette fois, c’est la Sté DTP qui a déposé la demande pour stocker notamment des terres provenant de sites contaminés (après réalisation d'une procédure d'acceptation préalable). Les déchets proviendront de chantiers de construction et de démolition du bâtiment et des travaux publics en Ile-de-France.

Le projet de décharge de déchets inertes ISDI se trouve cette fois-ci  directement dans le périmètre de protection rapproché de la station de pompage d’eau d’Annet sur Marne (
lire ceci sur le site de l'ADENCA).


Source ADENCA


Les jus de décharges se rejetteraient dans ce périmètre de protection comme pour l’autre décharge de 98 hectares ECT Annet sur Marne qui vient d’être autorisée.
La DDT va-t-elle autoriser cette nouvelle décharge ? Pour le momment, la consultation est prolongée jusqu'au 22 juillet par la Préfecture (pdf) ! 

Le Conseil Minicipal d'Annet est visiblement peu conscient des risques qu'il fait courir à ses administrés !

Pour extrait :

8.            DEMANDE D’AVIS POUR L’EXPLOITATION D’UNE INSTALLATION DE STOCKAGE DE DECHETS INERTES A ANNET SUR MARNE DEPOSE PAR LA SOCIETE ECT
 
 
Par arrêté préfectoral n°08 MEDAD 02 du 1er février 2008, la société ECT a été autorisée à exploiter un centre de stockage de déchets inertes sur la commune d’Annet sur Marne.
 
Conformément aux articles L.541-30-1 et R541-65 à R541-75 du Code de l’Environnement et à l’arrêté du 28 octobre 2010 relatif aux installations de stockage de déchets inertes, la société ECT sollicite, auprès de Madame la Préfète de Seine-et-Marne, l’autorisation de modification de l’exploitation par une extension de son activité sur un site agricole. La modification consiste à prolonger la butte acoustique/paysagère située le long de la ligne TGV entre les communes d’Annet sur Marne et de Claye-Souilly, avec notamment le remblaiement de parcelles contiguës.
 
Le Conseil Municipal doit formuler son avis sur la demande d’autorisation.
Il est proposé au Conseil Municipal :
D’EMETTRE un avis favorable sur la demande présentée par la société ECT.
 
 
 


Heureusement, ceux de la majorité présidentielle du CG77 y sont opposés si l'on en croit le communiqué de presse du jour !




·         26-02-2013
·         Environnement
Nouvelle extension de décharge en Seine-et-Marne : la majorité départementale dit stop !
Les élus de la majorité du Conseil général de Seine-et-Marne dénoncent le manque de solidarité régionale en matière de gestion des déchets, et demandent, au nom du rééquilibrage territorial, à ce que les nouvelles autorisations de stockage accordées en Seine-et-Marne soient limitées aux besoins du département.

Le Conseil général dénonce l’autorisation donnée le 29 janvier 2013 à la société ECT d’étendre sur plus de 100 hectares son activité de gestion et de stockage de déchets à Annet-sur-Marne.
Le département accueille déjà la majorité des déchets franciliens. On dénombre 19 installations de stockage de déchets inertes (ISDI) issus des activités du secteur des Bâtiments et Travaux Publics (BTP), qui reçoivent plus de 5 millions de tonnes annuelles, soit plus de 65% des capacités régionales, auxquelles il faut ajouter 2 millions de tonnes contribuant au remblaiement des carrières.
Les dommages sanitaires et environnementaux subis par le Seine-et-Marne sont irrémédiables : diminution des surfaces agricoles, dégradation du paysage et du cadre de vie, destruction de milieux naturels, impacts sur la qualité et le régime des eaux, pollution par les transports… et risque de pollution par les déchets déposés, dont la nature n’est absolument pas contrôlée.
Cette situation suscite de vives inquiétudes de la part des populations riveraines et des associations locales, qui sont plus que jamais mobilisées.
Cela ne peut plus durer. Il est urgent que toute la région Île-de-France se coordonne d'avantage au niveau pour supporter collectivement ces coûts : c’est une question d’équité territoriale !
D’autant plus que les travaux du Grand Paris Express pourraient engendrer plus de 20 millions de mètres cubes de déblai supplémentaires à gérer dans la région.
L’élaboration du PREDEC (plan régional d’élimination des déchets de chantiers) qui est en cours doit être l’occasion de résorber ce déséquilibre, notamment en incitant les exploitants à prospecter sur les territoires présentant des déficits de capacité de stockage de déchets.
La mise en oeuvre du principe de « solidarité régionale » ne peut plus être repoussée.
Sans plus attendre, les élus de la majorité du Conseil général de Seine-et-Marne demandent au Préfet de Région d’organiser une table-ronde sur cette question.

Mais attention, nos amis de l'ADENCA rappellent que le CG77 a une position ambigüe sur le sujet dans un article qui débute comme suit !
ADENCA
 
n’assistera pas à la manifestation organisée
par le Conseil Général de Seine et Marne
le samedi 2/3/2013 à Annet sur Marne
 
 
La position du CG 77  semble ambigüe dans le dossier de l'extension de la décharge ECT d'Annet sur Marne et oblige Adenca à se mettre en retrait de cette manifestation.
 
 
Sa lettre d'avis du 13/12/2012 à la DDT qui ne semble pas défavorable à cette décharge (à lire sur leur site)
 
Nous rappelons
- que ce remblai "qui suit le cours d'eau" fait déjà plus de 20m de haut (soit la hauteur d'un immeuble de plus de 6 étages qui a déjà occulté une grande partie de la vallée de la Beuvronne)
- que c'est 7 hectares seulement sur 98  qui devraient être rendus à l'agriculture.
- que nous souhaitons que nos enfants se promènent ailleurs que sur une décharge et à proximité des lignes à hautes tension.



Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template