Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2012-08-19

Bonjour,

Tout d'abord, mille excuses pour cette suspension des publications, j'ai fais comme vous,... j'ai pris des VACANCES !!! Pour autant, je n'ai pas totalement lâché et de nombreux mails d'info sont tombés durant cette période ce qui fait que vous allez bientôt avoir une nouvelle pluie d'articles.
Photo Seb Vanneste/ Dampierre Maincourt
Magnésie, matelas digne des décharges...
Bloc de On the Edge

Mais finalement, a bien y regarder, rien n'a changé ! Hélas ! 
On rentre de vacances, on va se dérouiller les doigts sur un spot bien connu (au hasard le Bas Cu) et l'on retrouve déchets, PQ, capotes, magnésie...
Bref, Bleau c'est donc très fréquenté pendant les vacances d'été) et par des grimpeurs (mais pas seulement) toujours aussi peu soucieux de préserver ce super coin de nature !



Ainsi, il y a toujours des visiteurs complètement stupides et ignorant qui pensent que l'on peut faire du feu en forêt sans risque. Oui, c'est un peu insultant mais comment qualifier autrement des gens qui ne tiennent pas compte de l'interdiction de faire du feu dans une forêt. Qui peut encore ignorer une telle interdiction bel et bien affichée dans toutes la forêt (y compris sur les panneaux routiers à l'entrée du massif) ? En tous cas, ceux qui on provoqué l'incendie de la Dame Jouanne mi-août devaient se dire qu'avec du sable et des rochers, la forêt ne craint rien...



Vient ensuite la triste et tragique litanie sur les déchets, des capotes qui traînent notamment au Bas Cuvier, en passant par les restes de pique-niques, jusqu'au PQ qui s’amoncellent autour de certains parking. Ici, pour une fois, un autre que nous les a dénoncé (en anglais). Notre cause vient de recevoir le soutient infortunée de l'ami Philippe Ribière ! Bienvenu l'ami... Philippe qui traverse le monde et vit depuis maintenant 4 ans dans son van passe régulièrement par Bleau. Il était encore là cet été (même si ce n'est pas la meilleure période pour les perfs, Bleau c'est bien aussi l'été). Il a pu constater par lui même combien les grimpeurs étaient parfois stupides (oui, il faut le dire !!!)  et avaient parfois des actes peu en rapport avec un sport et loisir de pleine nature. Car oui, Philippe a croisé des grimpeurs sur le Bilboquet du Cul de chien dont l'interdiction est maintenant bien signalée (comme celle du feu...). Car Philippe qui dort sur les parking dans son trafic, a pu voir combien les besoins naturels minent les alentours (le livre Comment chier dans les bois devrait devenir un manuel obligatoire !!!!) Enfin, Philippe a pu tester la super sympathie de cette communauté de grimpeurs qui n'a pas hésité à lui dérober son crash pad planqué sous le van pendant qu'il dormait (c'est comme le vol de matos à Céüse) !  Bon Philippe, sur ce coup là, c'est peut être même un local aussi désargenté que toi ou un Blackshort bien décidé à te "faire payer" ton bivouac !

De passage au Bas Cuvier, nous avons aussi pu constater combien les chauffeurs de cars respectaient l'interdiction au plus de 3,5 t d'entrer sur le parking pour déposer les gamins des centres aérés ! Jusqu'à trois cars en même temps de villes sympathiques comme Chilly-Mazarin ou Choisy. C'est décidé, nous prendrons systématiquement le temps de noter les immatriculations, d'adresser un courrier à l'ONF et à la Mairie concerné tout en allant voir chauffeurs et animateurs. Savoir que des gamins vont grimper et jouer dans un site totalement inadapté et jonché de préservatifs au risque de croiser quelques homos est un truc qui me déplais profondément et il est grand temps que notre nouvelle Préfette y mette de l'ordre !

Photo Seb Vanneste, Bloc de la Butte ronde
Enfin, reste l'épineux problème de la magnésie, sujet polémique par excellence, véritable drogue du grimpeur (au point que SNAP en avait fait un Tshirt inscrivant "Chalck is my dope" dans les consciences). Cette fois c'est Seb Vanneste, modeste grimpeur local qui nous a fait parvenir des images prises à Maincourt. Dampierre-Maincourt c'est loin d'être le spot ultra fréquenté de Bleau et je suis certain que bien peu de Bleausards sont allés sur ce site. Pourtant il est remarquable et offre de magnifiques circuits de toutes difficultés. Mais bon, là comme ailleurs on retrouve déchets, abus de magnésie, matelas immondes glissés sous les blocs à demeure...

Heureusement, les indignés de Bleau sont là et vont nettoyer. Ainsi, les clubs parisiens de la FSGT (Roc 14, Grimpe 13...) se sont donnés pour mission de rentrée le nettoyage de la Canche aux Merciers à la mi-septembre (on en reparlera !) Vont avoir du boulot vu que le site a en plus accueilli une manifestation de deux roues (on en reparlera aussi) ! Il est aussi possible que notre action reçoive le soutien d'une célèbre enseigne du sport populaire puisqu'un des vendeurs de Villier-en-Bière a décidé d'organiser début septembre un nouveau clean up day. Avec une moyenne de 250 kg retirés à chaque opération, les indignés que nous sommes ont déjà retiré depuis avril plus d'une tonne de déchets qui s'ajoute aux 14 t collectée par l'ONF sur les parking et en bordure des départementales !

"Allez, réveillez-vous bande de daubés" disait l'édito du fanzine Le Bleausard, il est grand temps de préserver notre terrain de jeux !

NATURE