Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2012-04-01

Avec un tourisme qui explose, les États-Unis mettent en avant leurs parcs nationaux

Après une année faste pour le tourisme aux États-Unis, les hauts responsables américains du secteur sont déjà en train d'imaginer comment attirer davantage de visiteurs dans les parcs naturels. Il y a quelques mois, on vous annonçait comment des milliers d'arbres allaient être abattus dans les PN américain pour assurer de meilleurs points de vue aux touristes. Alors PN, outil de protection ou outil de promotion ?



Le secrétaire américain au Commerce John Bryson et son collègue à l'Intérieur Ken Salazar ont confirmé la semaine dernière qu'ils mettraient en oeuvre des efforts importants pour attirer les visiteurs dans les 400 parcs nationaux et 556 aires protégées appelées "National Wildlife Refuges" que comptent les États-Unis.

Les PN américains, c'est autres choses que les PN français... Ce n'est pas le minisistre de l'environnement ou de l'agriculture qui vous en parlent mais bien ceux du Commerce et de l'intérieur !
"L'une des stratégies pour augmenter le tourisme et l'emploi est de promouvoir les visites dans nos trésors nationaux", ont écrit les deux hommes dans un post de blog.
"Grâce aux opportunités de chasse, de pêche et de randonnée qu'ils garantissent et à l'héritage historique et culturel qu'ils évoquent, les espaces naturels publics offrent de nombreuses activités de loisirs, susceptibles d'attirer les voyageurs du pays et du reste du monde."

Les États-Unis mènent actuellement une campagne pour attirer davantage de touristes internationaux, promouvoir les visites des parcs nationaux, des aires protégées, des sites historiques et culturels, des monuments et des autres espaces naturels publics.
Des centaines de millions de visiteurs se rendent déjà chaque année dans les parcs nationaux, y dépensant un total de 12 milliards de dollars, mais un nouveau groupe de travail mis en place par le président Barack Obama prévoit d'augmenter ces recettes pour aider les économies des zones rurales où les parcs ont une importance majeure, comme en Arizona, dans le Colorado, la Floride, le Nevada, la Caroline du Nord, l'Oregon, l'Utah et le Wyoming.

Selon les chiffres de 2010, les parcs nationaux les plus visités cette année-là aux États-Unis ont été le Grand Canyon, Yellowstone, les Great Smoky Mountains, Yosemite et les Rocky Mountains.

Les visiteurs qui auraient du mal à faire leur choix parmi ces fleurons ont reçu de l'aide, la semaine dernière, avec la mise en ligne d'un site Internet, qui propose de visualiser tous ces parcs à la manière d'une carte Google Streetview.

Les randonneurs du site Nature Valley TrailView ont passé deux mois sur les chemins du Grand Canyon, de Yellowstone et des Great Smoky Mountains pour photographier plus de 480 km de chemins de randonnée, tous désormais visibles sur naturevalleytrailview.com.

Quant aux chiffres de 2011, ils ont montré que jamais autant de touristes étrangers ne s'étaient rendus aux États-Unis et que ceux-ci n'y avaient jamais dépensé autant d'argent. Un total de 62 millions de visiteurs étrangers ont en effet voyagé aux États-Unis l'an dernier, soit une augmentation de 2,5 millions de personnes (environ 4%) par rapport à 2010.


Ceux-ci ont dépensé 153 milliards de dollars durant leur séjour, a affirmé le département du Commerce, un montant qui, combiné à l'argent dépensé par les touristes américains, a entraîné une progression de 8,1% des dépenses liées au tourisme aux États-Unis.
Le gouvernement américain n'a en revanche donné aucune explication concernant cette augmentation du nombre de visiteurs, selon la presse.

Voilà des chiffres qui vont faire rêver nos ministères ! Tiens, voilà d'ailleurs quelques nouvelles de ce côté. Les PN seraient-ils en train de devenir non plus un outil de protection mais un outil de promotion ?


En France, le Parc national de la Vanoise a fait l'objet, pendant l'été 2011, d'une enquête de fréquentation touristique qui reprennait le protocole d'études lancé 1996, puis 2001 et 2006. Ce travail a été réalisé par les cabinets Altimax, Blia Solutions et Gantelet-Galabertier a été restitué aux partenaires du Parc le 13 mars 2012.

L'enquête s'inscrit dans une démarche commune aux parcs nationaux sous la coordination de l'établissement public Parcs Nationaux de France, en vue d'une synthèse nationale. Celle-ci permettra se situer la contribution de ces espaces protégés aux flux touristiques à grande échelle. Les résultats de l'enquête sont disponibles en téléchargement sur le site du Parc national de la Vanoise

Magnésie à Bleau, c'est l'OVERDOSE !!!!

L'an dernier nous avions reçu le mail suivant :

"je ne savais pas trop où le pousser (le coup de gueule) et je me suis rappelé de votre blog.
Est-ce que vous trouvez ça normal : http://www.camptocamp.org/outings/336022/fr/centre-rocher-des-souris-jean-des-vignes ?
Perso, moi non !
Ce n'est pas l'usage qui m'ennuie (quoique, il fut une époque où elle était très peu utilisée au profit du pof et je pense que cela n'en était que mieux car en mettant de côté la polémique marbrage plus prononcé si on utilise pof vs magnésie, il est clair que l'impact visuel et ne serait-ce que la quantité utilisée était bien moindre), mais plutôt le fait que les gens qui ont tartiné les blocs ne les brossent après coup ...

Faisant partie de la "communauté", je suis attristé voire indigné de voir qu'on n'est pas capable de comprendre qu'il est possible/nécessaire/obligatoire de brosser après avoir fait des tentatives dans des projets ...

Moi, ça me débecte et on ne peut pas dire que ce sont des marcheurs ou des badauds qui ont fait ça !!

Je ne suis pas loin de penser qu'il faudrait tout simplement interdire l'usage de la magnésie (quite à laisser libre l'usage du pof) à Bleau ....

Que faudrait-il faire? Comment faire prendre conscience ??
Qu'en pensez-vous ?

Fred
grimpeur à Bleau depuis l'âge de ses 10-12 ans, j'en ai 33 maintenant... et même si depuis 3 ans, je ne suis plus sur site, je reviens fréquemment vu que mes parents habitent toujours dans le coin...)
Photo : Fred, visiblement, on sèche les prises à la magnésie...


Photo : Fred, La magnésie se passe au rouleau à peinture maintenant ?

Photo : Fred Sont gras les trous ? Normal, personne ne brosse en partant !

Photo: Fred, Gracieux non ?



Photo Fred, Et à Isatis, c'est mieux ?


Et dans les vidéos de promotion des sponsors des grimpeurs, c'est encore pire ! Ici Ryan Silven
 
Photo : Greg Clouzeau
Au Bas Cuvier, Ca tartine à max !!!

Alors, P....., quand est-ce que vous allez brosser en quittant vos cailloux !?

Photo : Greg Clouzeau
Bas Cuvier, Merci Jean Luc
Il n'est pourtant pas difficile de trouver ces brosses magiques en poils de sanglier...

Bon , pour ceux qui veulent être discrets, il y a aussi des petits modèles comme celle de i'bbz, la marque bleausarde des crash pads, ou celle distribuées en ligne par Zebloc ! Ces brosses sont aussi en vente dans les grandes surfaces et dans les magasins de bricolage pour quelques euros...

La magnésie mais aussi ...le reste.
Tant que nous y sommes, n'oubliez pas le paillasson et le pof ! Deux pièces du folklore bleausard mais qui ont leur utilité ! Nettoyage des semmelles pour une meilleure adhérence tout en évitant de polir les prises, et nettoyage à grand coup de chiffon pour retirer les excès de poudre blanche !

Du coup, on en  profite pour vous mettre en garde. Les associations membres du Cosiroc lors de leur dernier CA ont lancé, à contre coeur, l'idée d'une éventuelle interdiction ! Sans changement rapide des comportements, il y a fort à parier que se sera bientôt le cas !

Comment faire passer le message ?
Vu le nombre de grimpeurs croisés au Cuvier ou à la Roche aux Sabots qui ne sont pas équipés de brosses et perche, lançons un appel aux sponsors ! Une centaine de perches et de brosses serait la bienvenue pour que les gîtes et les revendeurs de matos puissent, contre une pièce d'identité, prêter le matos de nettoyage pour quelques heures  !
Autre idée à reprendre, celle lancée par l'association Points de chutes à Albarracin : un contest de brosseurs ! La  Seconde Édition du Prop'Trip au lieu du 09 au 16 juin 2012, à Majorque dans l'archipel des Baleares !

Pour mémoire, nous avions notamment publié des fiches techniques sur le pof et son utilisation



Certains font le débat sur Camptocamp !
http://www.camptocamp.org/forums/viewtopic.php?id=214204&p=3



Bonjour,

On ne l'attendait plus mais ça y'est, vous pouvez lire la longue interview de Catherine Miquel, la plus célèbre des grimpeuses bleausardes dans le n° 138 de Grimper (en kiosque).


Vous connaissez certainement ce petit bout de femme (1 m 57) qui grimpe sur nos cailloux depuis plus de 25 ans. Elle fut la première à faire du 8a à Bleau et comptait certainement parmi les meilleures grimpeuses de la planète. Sa liste de blocs ferait pâlir plus d'un garçon !!!

Cathy, c'est une passionnée d'art. C'est pas nouveau et certains ont eut la chance de visiter le Cyclop à Milly-la-Forêt en sa compagnie. Ce que l'on ne savait pas c'est que depuis 2003, elle pratique le Land Art en forêt de Fontainebleau avec un maître mot : le respect de la nature.

"Dans mon travail, la nature et le paysage sont essentiels, ils sont le support du travail artistique et de son sens. J'utilise les matériaux qui s'offrent là, la terre, la pierre, le sable, l'eau, les végétaux. C'est une démarche où l'éthique écologique est marquée. C'est une nostalgie d'un état originel où l'Homme étaient en harmonie avec la nature..."


Cathy devant une de ses oeuvres éphémères
Photo originale Stephan Denis
 Cathy précise par ailleurs que "Les oeuvres produites dans la forêt doivent donc impérativement être éphémères (disparaître le plus rapidement possible), discrètes, écologiques, c'est-à-dire faites avec des matériaux naturels directements prélevés sur place, et ne pas polluer visuellement l'environnement sous peine de plaintes compréhensible des usagés de la forêt."

L'interview est bien entendu signée par Stephan Denys. Ne manquez pas non plus la fin de celle-ci car Catherine y rappelle quelques règles de bon sens quant au respect de nos spots en tant que grimpeuses cette fois !

Communiqué de Presse


1er Avril 2012

A la suite de l’appel lancé par le media La Tribune Libre de Bleau et le team Chlapak, sept grandes marques et deux distributeurs du monde de l’escalade ont souhaité s’impliquer dans la campagne de sensibilisation contre l’abandon de déchets et l’excès  de magnésie à Bleau !

En associant leur nom prestigieux à cette campagne, ils espèrent que les nombreux grimpeurs et grimpeuses prendront d'avantage en compte ces problèmes dans leur pratique quotidienne.

Touchées par les images illustrant certains articles de la Tribune libre de Bleau, sur le thème du "green climbing", des déchets, des feux ou de la magnésie, ce collectif de marques a jugé que leur image était ternie par le comportement de certains de leurs athlètes. Cette mauvaise image nuit à l'ensemble des pratiquants de notre sport et peut remettre en cause le libre accès à nos spots. Outre, la pollution visuelle engendrée par l’excès de magnésie, elles rappellent que le bivouac ne doit pas engendrer de nuisances pour la faune, la flore et les autres utilisateurs.

Béal, E9, EB, Five Ten, Ibbz, No Grad et Snap  feront donc signer à tous leurs athlètes la charte des bons usages et s’engagent à dénoncer les contrats de celles et ceux qui ne respecteraient pas cet engagement tant dans leur pratique que dans les images qu’ils diffusent.

Pour  l'occasion, ces marques, Au vieux campeur et Decathlon ont confié leur logo aux bons soins de Fred Vizy, un autre bleausard impliqué dans la sauvegarde de Fontainebleau. En effet, Fred sensibilise aux bonnes pratiques forestières les très nombreux grimpeurs et grimpeuses hébergés dans les gites d’Arbonne-la-Forêt.

L'ensemble des marques est par ailleurs engagé dans de nombreuses actions de réduction de leurs déchets et, plus généralement de leur empreinte écologique sur la planète, lors de la fabrication ou distribution de leurs produits.

Le collectif des marques d’escalade éco-responsable





Mise à jour du 02 avril :
Ce communiqué n'était qu'un poisson d'avril certes mais nous avons bon espoir de rallier à la cause les fabricants et distributeurs de matériels et vêtements d'outdoor à la sauvegarde de nos spots favoris...
Tout n'est pas faux dans ce CP. Bon nombre de grandes marques tente de réduire leur impact, certaines comme Petzl ou Lafuma ont même des Fondations... Béal est déjà très investi dans Climbing-attitude mais bon, on rêve d'un monde où les grimpeurs de haut niveau sont exemplaires, respectueux de la nature et le font savoir...
Merci encore à Fred pour son aide et ses création ainsi qu'à l'esprit qui l'anime.
Bonne Grimpe à tous et toutes.
Peut être que ces logos deviendront une réalité. Dès que les stickers seront disponibles, nous ne manquerons pas de vous en informer ! ;0)

NATURE