Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2012-01-29

Bonjour,

Source ONF
J'ai déjà évoqué ici mon avertion pour ce loisir de plein nature. Même si je comprends l'utilité de la chasse en matière de régulation, même si je veux croire que tous les chasseurs ne sont pas des carricatures de viandards et que certains ont véritablement une action bénéfique sur le terrain, il y a cette récupération éléctoraliste qui m'exaspère au plus au point !
Je hais les intégristes, quel qu'ils soient et je veux croire que se préocuper de la nature ce n'est pas l'interdire aux hommes.

Mais voilà, à veille des élections présidentielles, chaque candidat souhaite récupérer un maximum de voix. Pour ce faire, on nous promet tout et n'importe quoi de part et d'autre. C'est pas nouveau et c'est probablement pourquoi bon nombre de personnes se détourne de la politique.

Du côté des grands gagants à ce petit jeu, il y a les chasseurs !
J'ai évoqué l'an dernier comment ceux-ci ont été légalement reconnus comme "protecteurs de la nature et de la biodiversité". Cela leur confère le droit de sièger aux côté d'ONG comme FNE ou LPO dans les instances officielles de prises de décisions sur la sauvegarde de l'environnement.


Parmi les dernières évolutions du droit de chasse, la modification des dates d'ouverture et fermeture de la chasse aux oiseaux migrateurs a de quoi faire grincer des dents. A tel point que FNE, LPO, Ligue Roc... viennent de co-signer une lettre au Président sans équivoque :


LETTRE OUVERTE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Monsieur le Président de la République,

En 2008, vous avez mis en place une table ronde sur la chasse présidée par le député Jérôme Bignon afin de trouver une solution au conflit qui oppose chasseurs et protecteurs de la nature.

Malgré les difficultés du dialogue, ce processus s’est révélé utile puisqu’il a permis la signature de deux accords portant notamment sur les dates de chasse des oiseaux migrateurs.

Ces accords furent, comme tous les accords négociés, des compromis. Chacun des signataires (FNC, ANCGE, FACE, FNE, LPO, Ligue Roc) y trouvant une part de ses demandes, et acceptant une part des demandes des interlocuteurs.

Depuis 2010, cette table ronde chasse a stoppé ses travaux, la FNC ayant décidé de ne plus y participer.

Dans le même temps, les accords signés n’étaient pas respectés. Un climat conflictuel s’est alors, à nouveau, installé.

Pourtant, votre gouvernement a mis en place une mission d’inspection afin de tirer un bilan des tables rondes. Le bilan a été jugé positif et les rédacteurs ont conclu à la nécessité de la poursuite du dialogue.

Cette recommandation n’a pas été suivie d’effet. Tout au contraire, il semble que vous vous apprêtez à céder aux demandes, les plus extrêmes, des chasseurs pour modifier les dates de chasse et revenir unilatéralement sur des décisions figurant dans les accords.

M. le Président, nous ne pouvons croire que vous allez ainsi renier ce que vous aviez mis en place, renier également vos engagements de 2007, lorsque vous indiquiez que vous ne prendriez que des décisions reposant sur les données scientifiques.

Une partie du monde de la chasse joue actuellement la surenchère en période préélectorale. Nous vous appelons à prendre le recul nécessaire pour faire respecter les engagements pris sous votre autorité.

Le conflit sur les dates de chasse, vous en avez témoigné, ne pourra se résoudre que dans le dialogue, l’éclairage scientifique et le respect du droit. C’est dans cet esprit que nous attendons de votre part un jugement conforme à la raison.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre haute considération.

Bruno GENTY Président de FNE

Allain BOUGRAIN DUBOURG Président de la LPO

P/O Hubert REEVES Président de la Ligue ROC

Cécile OSTRIA Directrice de la Fondation pour la Nature
Bref, comme l'écrit la LPO, les vœux des chasseurs exaucés par le Président Sarkozy : chasser toujours plus, plus longtemps, tout de suite, c’est possible !"Toutes ces mesures sont décidées SANS AUCUNE JUSTIFICATION NI EVALUATION SCIENTIFIQUE du GEOC (Groupement d’Etudes sur les Oiseaux Chassables), instance créée à la suite de la table ronde chasse.
En agissant ainsi, le Président de la République fait fi de la nouvelle gouvernance qu’il a prônée dans le cadre du Grenelle de l’environnement et de la table ronde chasse qu’il a mise en place."

Comme un bonheur ne vient jamais seul, le Sénat en a ajouté une couche hier en modifiant la proposition de loi du député Jérôme Bignon, portant diverses dispositions d'ordre cynégétique et adoptée par l'Assemblée nationale en première lecture  !



Et là, je peux vous garantir qu'il y a de quoi se faire peur... Vous allez voir que nos enfants seront bientôt éduqués par les chasseurs et que maintenant, refuser un permis de chasse pour limiter l'usage d'arme à feu par des individus dangereux, c'est pas gagné !

N'oubliez pas de mettre un beau gilet jaune fluo et de faire du bruit durant vos déplacement si vous ne voulez pas être pris pour cible !

Je ne cite ici que quelques articles  de cette loi le reste est à lire sur notre blog, ici
La présente proposition de loi présente diverses dispositions relatives à la chasse que son auteur estime « nécessaires pour permettre aux chasseurs l'accomplissement de leur passion dans les meilleures conditions tout en leur reconnaissant une contribution importante à la préservation des territoires ».

La commission de l'économie estime que ce texte présente l'intérêt d'adapter le droit de la chasse aux nouveaux enjeux de la préservation de la biodiversité, en lien direct avec l'impact économique et social que cette pratique a sur les territoires. Les dispositions qu'il contient présentent en outre l'avantage d'avoir fait l'objet d'un processus de concertation entre les différents acteurs concernés.
Elle a apporté un certain nombres de modifications, notamment :
- la modification de l'article 1 pour préciser que la chasse est un acteur à part entière en matière de gestion de la biodiversité ;

- la modification de l'article 2 pour enrichir la formulation du rôle des fédérations départementales et régionales des chasseurs d'information et d'éducation au développement durable en matière de gestion de la biodiversité ;

- la suppression de l'article 3, qui introduisait une redondance en matière de création de réserves de chasse et de l'article 8 bis qui indiquait que les infractions au plan de gestion cynégétique pouvaient être sanctionnées par une suspension du permis de chasser ;

- la modification de l'article 4 bis pour améliorer le dispositif incitatif prévu : un nouveau chasseur pourra profiter, lors de sa première campagne cynégétique, d'une validation lui permettant de chasser sur tout le territoire national ;

- la modification de l'article 6 pour permettre aux chasses professionnelles à caractère commercial de pouvoir chasser les oiseaux d'élevage de la date d'ouverture générale jusqu'à la date de clôture générale de la chasse dans le département ;

- la modification de l'article 14 pour que
l'automaticité du refus de délivrance du permis de chasser et de la validation du permis par le directeur de l'ONCFS ne soit appliquée qu'aux personnes condamnées pour des faits graves et en rapport avec l'exercice de la chasse ou la détention d'une arme.


Le texte sur notre blog : http://latribunelibredebleau.blogspot.com/2002/01/proposition-de-loi-portant-diverses.html

Le dossier Chasse au Sénat : http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl10-524.html

Le texte : http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2011-2012/298.html
http://www.senat.fr/les_actus_en_detail/article/commission-denquete.html 


Bonjour,

Heureusement, l'hiver est revenu ! La nature qui se croyait un peu au Printemps ne va peut être pas aimer mais ce coup de froid mais il va remettre les pendules à l'heure... Dire que l'ail des ours, les jonquilles, les tulipes étaient déjà sortie chez moi !

Donc, pour celles et ceux qui ne pourront pas se rendre en forêt pour pratiquer leurs loisirs favoris, voici un programme d'animations pour les jours qui viennent.

Commençons par les débats citoyens... car l
e département reconduit ses rencontres de la Seine et Marne. Ces réunion sont l'occasion de parler d'aujourd'hui et de demain et d'échanger sur la politique du département et ses réalisations. De nombreux sujets sont abordables lors de ses rencontres à propos de l'aménagement du territoire. Ils concernent avant tout le quotidien du seine-et-marnais...
Les réunions débutent à 20H
> lundi 6 février : salle des fêtes de Verneuil l’Etang
> lundi 13 février : salle polyvalente de Varennes sur Seine
> Vendredi 9 mars : salle du Citoyen de Lognes

Pour ceux que cela intéressent, il y a aussi ce colloque à Champs-sur-Marne




Côté, escalade, il ne faudrait pas grand chose pour nous motiver à aller en salle ! Du coup, en Seine et Marne, c'est à Ponthierry que je vous invite pour le célèbre Challenge Régional de bloc (open) ouvert aux microbes comme aux vétérans ! C'est organisé par le club Degré +
Les qualifications se sont le 04/02/2012 et les finales le 05/02/2012

Lieu : Espace G. Tettamanti, Gymnase du COSEC
Rue de Jonville
77310 SAINT FARGEAU PONTHIERRY

Site Internet de la compétition :
http://degre.plus.free.fr

>> Liste des participants déjà pré-inscrits

A Buthiers, le 17/02, c'est à vous de visser les prises !

 

Pour les passionnés d'histoire, dans la série des rendez vous du mardi du CG77,Marie Pierre Buscail, de l’université de Paris 1, vous propose une plongée dans le temps sur les traces de deux clercs, mandatés par le roi Philippe VI, qui se sont chargés de l’inventaire des biens du roi dans le Gâtinais. De ce périple reste un document daté de 1332....
Rendez vous :
> les mardi 7 février, 18h30, à Dammarie les Lys
> et 13 mars, 20h30, à Meaux.
La conférence dure environ 1h30. Si l’entrée est gratuite, la réservation est obligatoire !

Gravures rupestres de Fontainebleau
Photo AAFF
Toujours en histoire, je vous parle régulièrement des gravures rupestres. Ceux qui veulent en savoir plus peuvent suivre les sorties du GERSAR ou des AFF. Là, côté froid, vous allez être servis mais les 12 km de marche (souvent en hors sentier) devraient vous aider à vous réchauffer.

Cela se passe Dimanche 5 Février 2012 et vous irez à la découverte des abris gravés des trois pignons : La Cathédrale, la Grande Montagne, la Tortue et plus si l’horaire le permet. Prévoir bonnes lampes électriques, repas, eau et vêtements très chauds.
Départ 9H30 du parking de la Vallée de la Mée (1 km au Nord Est du Vaudoué) . Retour vers 17H.
Sortie animée par François Beaux de l'AAFF

Enfin, les plus résistants d'entre vous devraient profiter du programme mis en place par le CG77 et ses partenaires pour visiter une des zones humides de notre département...
Là, le froid risque de figer un peu les choses et la nature sera certainement remarquable mais pas sous son meilleur jour... Mais qui sait, peut être certaines traces seront elles plus facilement observables.




Pour mémoire, une page (colone de gauche) de ce blog est consacrée aux adresses et contacts utiles. Vous y retrouverez l'AAFF et le CG77...




Bonjour,

Envie de falaise ? Connaissez-vous celles de Normandie ? Non, alors la lecture du n° 38 d'escalademag s'impose (www.escalademag.com) ! Ces falaises si particulières, sculptées dans la craie et les silex par la Seine offrent tous l'éventail de difficulté et je vous promets de très belles envolées dans du 3+ au 5+ pour les débutants ! Oui mais elles sont parfois difficiles d'accès.



Le comité départemental FFME de l’Eure en collaboration avec le Conservatoire des Sites Naturels de Haute Normandie organise, le 19 février, une journée d’action sur la falaise du Val Saint Martin aux Andelys.

Le but de cette journée est de créer un nouveau chemin d’accès à la falaise… du Val Saint Martin.

En gros, le programme, c’est très une grosse journée de débroussaillage dans la joie et la bonne humeur !

En participant à cette journée, vous contribuez pleinement à l’entretien des belles falaises normandes

Plus on est de fous, plus on rit alors n’hésitez pas à venir nombreux (à partir de 12 ans quand même).

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter Jérémy REYDON (Jim) : 06 14 14 67 vingt-cinq – ou par mail j.reydon(arobaseantirobot)ffme.fr

Liste de matériel :
Le CD 27 FFME n’étant pas assez outillé pour tout le monde, mieux vaut prévoir d'apporter le vôtre (gants en cuirs, cisaille, sécateur, tronçonneuse et matériel de protection allant avec !)
Prévoyez aussi votre casse croute et de l'eau.

Accès :


Site d'escalade Le Val Saint MartinSitué sur les falaises de bord de Seine, le site d'escalade Le Val Saint Martin est un site sportif principalement orienté Sud.

Les 136 voies, réparties sur 15 secteurs, sont cotées de 3 à 6c et nécessitent une longueur de corde de 30, 40, 50 ou 60 mètres.

GPS de la falaise Est N49°15'07'4 E01°23'03.0'' et de la falaise Ouest N49°15'07.8'' E01°22'58.8''.

Trouvez toutes les informations utiles dans le topoguide "Escalade dans l'Eure" disponible sur le site Internet de la FFME.





Le Blog de mon ami Rascal :
C'est de père en fils que la famille Bocia' équipe dans les falaises de la Seine...
Une expérience qui vallait bien un blog !!!
http://escalade-en-seine.blogspot.com/
Bonjour,

J'écris "bientôt" mais c'est pour la mi-mars... nous allons donc en reparler plusieurs fois. Sans entrer dans le détail, il était important de vous tenir informé des suites de la réunion de la Commission Erosion du 31/01/2012, présidée par l'ONF et à laquelle le Cosiroc avait fait quelques propositions notamment par l'intermédiare de Francois Louvel (voir liens en bas de cet article).

Premier point (qui n'a rien à voir avec l'Elephant), mais de première importance, l'ONF souhaite que l'escalade soit interdite sur le bloc dit "bilboquet du cul de chien". Ce bloc a fait l'objet de diverses actions depuis un an et les articles que j'ai rédigé sur le sujet compte d'ailleurs parmi les plus lus (colonne de gauche et liens bas de page) de La Tribune ce qui prouve la popularité de ce cailloux.


Photo Soleg, Cosiroc
Le Bilboquet va t'il tomber ?

Reste à savoir comment cette interdiction sera matérialisée sur place... ? Ce n'est pas vraiment les grimpeurs qui m'inquiête mais les très nombreux visiteurs "du dimanche" et leurs enfants pour qui, un risque, pourtant objectif, n'est probablement pas imaginable.

Amis forts (ou pas) grimpeurs, merci de ne plus vous y faire tirer le portrait. Montrez le bon exemple, soyez green climbing...

Deuxième point, la visite de la commission sur le site de l'éléphant à mis en évidence le caractère d'urgence et la nécessité des travaux à faire pour limiter l'érosion. Lors des opérations de ce type à la Dame Jouanne, il y a une dizaine d'années, certains d'entre nous avaient tiré le signal d'alarme en disant qu'une partie de la fréquentation allait se déporter sur le site du pachiderme et provoquer des dégâts importants.

François Louvel nous avait aussi interpellé à plusieurs reprises ces dernières années et avait, avec ses copains, fait quelques petits travaux autour de Vache Folle notamment. Insuffisant ! 
La mise en défend de certaines zones dont une partie de la placette sous Vache folle est maintenant inévitable.


Photo : François Louvel
L'érosion s'accélère ! La chute du pin a conduit les visiteurs à écraser encore plus le peu
de végétaion retennant le sable 

Fort des observations de terrain de François et autres grimpeurs du Cosiroc, on peut remarquer une accelération de l'érosion sur certains points. Ainsi, le petit bloc coincé qui retenaient le sable sous le Toit de la loupe est tombé hier lorsque l'un des membres de la commission à mis le pied dessus !


Photo : François Louvel,
le bloc qui retennait le sable est maintennat plus bas...

Du coup, l'ONF encourage vivement les grimpeurs à agir dès le 18 mars sur ce point. Il mettra à disposition des bénévoles, des dalles de grès ... qu'il faudra aller chercher en voiture la semaine précédent l'action, (nous vous dirons précisement où dans un prochain article).

Retenez donc dès maintenant la date du 18 et du 31 mars dans vos agendas, va y avoir du travail !!!!

Vu l'ampleur du chantier, un projet plus complet sera mis en oeuvre par l'ONF, mais cela va prendre au moins dans 2 ans, temps minimum pour effectuer toutes les démarches nécessaires à la préparation et recherche de financement d'un tel projet... Donc, en attendant, prudence et actions bénévoles !

Quelques liens




Bonjour,
Comme chaque année les PAN (Protecteurs Armés de la Nature comme le dit si bien Jean Poule sur son blog) réinvestissent nos campagnes et nos forêts. La plus grande prudence va donc s'imposer à tous les pratiquants de sports et loisirs de pleine nature jusqu'en février. Grimpeurs mais surtout randonneurs, promeneurs, cyclistes, rammasseurs de champignons et photographes naturalistes... seront très exposés durant ces quelques mois d'une activité barbare mais utile.

Nous n'allons pas dès le début de la campagne de chasse 2012-2013 (La période d’ouverture générale de la chasse à tir est fixée pour le département de Seine-et-Marne : du 16 septembre 2012 à 9 heures au 28 février 2013 à 17 heures 30) tirer à vue sur les chasseurs (quoique c'est pas l'envie qui...). Nous n'aimons pas cette pratique mais pour autant tâchons de ne pas sombrer dans un sentimentalisme excessif envers les proies de ces pseudo-écolos.


La chasse est un outil de régulation nécessaire notamment pour trois populations d'animaux qui participent à la vie des écosystèmes franciliens (et forestiers français) : les sangliers, les chevreuils et les renards. De nombreux indices révèlent leur présence, comme les bouttis de sangliers (sol retourné pour y extraire de la nourriture) ou encore les abroutissements des cervidés (consommation des jeunes pousses des arbres). Une trop forte densité peut entraîner
de graves dommages aux jeunes plants forestiers (c'est pour cela que certaines parcelles sont grillagées). Elle peut également mettre en danger les automobilistes (voir nos articles sur le sujet). En l’absence de prédateurs naturels, (loups, ours...) seule la chasse permet de réguler la grande faune et d’assurer la pérennité de la forêt pour les générations futures. Le nombre de bêtes à prélever chaque année est défini à l’avance par un plan de chasse arrêté par le Préfet du département. Bref, la chasse est un mal nécessaire. Pour ceux qui auraient des doutes, lisez les commentaires de cet article.

Prommenons nous dans les bois...


En forêt domaniale (Massif forestier de Fontainebleau, 3 pignons... ou Sénart) l’Office National des Forêts organise des journées de chasse et fixe un calendier et les zones de chasse. L'activité est donc relativement bien encadrée par l’ONF (respect des règles de sécurité) et les dérrâpages sont rares.
En effet, les abords du secteurs de chasse (axes routiers, bords de ville, aires d’accueil importantes, etc), sont sécurisés au mieux par l’encadrement.

Afin que chacun puisse excercer ses activités en toute sérénité, la responsabilité et le respect des usages doivent être de mise dans les deux parties. Ainsi, un certain nombre de mesures sont  prises pour prévenir les accidents.
Primo, en période de chasse, la forêt n’est jamais totalement parcourue laissant la possibilité aux promeneurs de trouver des espaces disponibles où les activités de loisirs et de détente peuvent s’exercer.
Secundo, afin d’informer au mieux les usagers, une carte de localisation, une note explicative et un calendrier des jours de chasse sont établis par l’ONF. Ces informations sont disponibles en mairies, parfois dans les offices de tourisme, ici et sur les sites internet de l’ONF.
A Sénart, par exemple, sur les 3200 ha de la forêt, la saison de chasse est réduite dans ce massif très fréquenté, à 19 jours (les jeudis) qui sont donc programmés pour l’activité de la chasse. Aucune action n’a lieu les lundis, mardis, mercredis, vendredis et week-ends et pendant les vacances scolaires.
Tertio, l’ONF met en place des mesures de sécurité particulières, les jours de chasse : chaque zone est signalée à sa périphérie par un panneautage rigoureux apposé sur les barrières et sur les sentiers ainsi que le long des axes routiers. D’autres mesures permettent de renforcer la sécurité : équipements fluorescents, signalétique, présence et encadrement du personnel ONF.

Bien entendu, il y a des fois où cela dérrape (panneaux oubliés, non respect des consignes, chasse d'été pendant le brâme...) et devient dangereux !

Il est demandé aux autres usagers de ne pas pénétrer dans les sous-bois et de ne pas emprunter les allées de ces secteurs chassés.
 
Là où cela peut être très dangereux...

Hélas, la chasse ne se limite pas aux forêts domaniales ! Ainsi, pendant les mois à venir, et notamment les week-end, nous vous recommandons d'éviter les secteurs de l'Essonne situés dans des bois privés comme La Padôle, Mondeville, Videlle-les-Roches... ainsi que les chemins aux abords des zones agricoles.

Il y a aussi ces activités dangereuses que sont la "chasse d'été" dont nous avons beaucoup parlé l'an dernier et ce privilège odieux d'un autre âge qu'est la chasse à courre. Pour le coup, avec cette dernière, vous ne risquez pas le coup de fusil mais l'accident avec des cavalliers peut enclun à ralentir et surtout les 4X4 d'accompagnement dont nous avons parfois croisés des spécimens lancés à plus de 70 km en pleine forêt !

Nous vous demandons, en cas de manquement aux obligations de sécurité de faire des photos, de relever date, heure, lieu, n° de véhicule... de chercher le responsable de la chasse ou de transmettre immédiatement les informations à la gendarmerie avec copie à l'ONF.

Nous sommes de fervents opposants aux deux pratiques. Vous trouverez ci-dessous dans les liens vers nos articles précédents un lien vers la pétition lancée l'an dernier. Pourtant, nous condamnons les actions du type ci-dessous. Un affichage directement sur les blocs fait perdre toute crédibilité à leurs auteurs ! Idem avec ceux qui ont lancé la pétition sur Mes opinions réclamant l'abolition pure et simple de la chasse, c'est stupide.


Collée au Cuvier... Là faut pas abuser.

A peine avions nous mis en ligne cet article que nous reçevions la note ONF 2012-2013 pour la Forêt de Fontainebleau. Je vous passe le couplet développé plus haut sur la chasse pour mettre la carte et le calendrier !

Madame, Monsieur,

La concentration des grands animaux en forêt domaniale de Fontainebleau, sangliers, chevreuils, nécessite une régulation régulière par des actions de chasse. Comme pour les saisons précédentes, la chasse, réduite dans ce massif fréquenté se déroulera les : lundi, jeudi et quelques vendredi du 5 novembre au 25 février.

Afin d'informer au mieux les usagers et de permettre le bon déroulement de cette activité, je vous propose qu'une communication auprès des habitants soit entreprise à votre convenance. Vous trouverez joint à ce courriel une note d'information avec le calendrier ainsi que la carte des secteurs chassés qui peuvent être relayées.

Je vous remercie de bien vouloir diffuser et relayer, si possible, l'information.

Comme l'an dernier, le service communication de l'ONF "oublie" de parler des jours de chasse à courre... Méfiance donc car il y a plus de jours de chasse qu'annoncé ci-dessous !






Bonne balade...

PS : les gilets fluos obligatoires en voiture vont trouver une utilisation pour vous protéger. Voilà, l'occasion de leur faire prendre l'air

PPS : Et avec les éthylotest obligatoire, il y aura peut être moins d'accident de chasse ;-)

PPS : Je vous épargne aussi la communication sur le ramassage des champignons que vous pouvez visionner, comme beaucoup d'autres communication ONF, dans le diaporama qui défile en haut de la colonne de gauche (faut cliquer dessus pour agrandir ! ;-)

Quelques articles de l'an dernier :
 - La chasse d'été ou comment des photographes se sont fait tirer dessus sous encadrement ONF !


- Chasse et écologie font bon ménage !
- Chasse à courre à Isatis, problème de parking...
- Ouverture 2011-2012


Campagne 2012-2013 Communication Prefecture 77



 

La chasse à courre à Fontainebleau,
un débat qui date...


Adopté vendredi lors de l’assemblée générale du groupement d’intérêt public (GIP), le projet du Parc national des Calanques provoque encore des remous...


Guy Teissier, député-maire des IXe et Xe arrondissements a qualifié Vendredi l’adoption du projet du parc national des Calanques de "moment historique.” ! “C’est un vote de raison où la sagesse l’a emporté” a poursuivi le président du GIP, visiblement soulagé d’avoir obtenu 91,5 % des suffrages de l’assemblée sur cette quatrième version du projet. La charte et ses annexes ont été approuvées par 91,5% des membres de l'assemblée et l'exposé des règles validé par 86 % des votants.



Mais, Hugues Parant, le préfet des Bouches-du-Rhône, reconnaît  aussi que ce projet de parc périurbain n’a rien à voir avec “les parcs nationaux classiques” conçus, avant tout, pour préserver “des espaces naturels.” En tous cas, ce parc de “nouvelle génération”, n'a pas fini de faire couiner !..

Quant au célèbre sénateur-maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin (UMP), il s'était opposé début janvier à plusieurs des conclusions de la troisième version du projet, souhaitant préserver des usages tels que le droit de chasse avant de se féliciter, quelques jours plus tard, "du consensus" qui avait pu être rapidement trouvé par exemple sur les îles du Frioul, où seules les parties non construites seront en définitive classées "en coeur de parc", là où s'applique la réglementation la plus stricte.
Pour "préserver les usages", les pêcheurs professionnels se sont d'ailleurs vu allouer un des 49 sièges du futur conseil d'administration.
Pour, Denyse Ricard-Maubon, la présidente du collectif Calanque, c'est une “catastrophe”. “Ce projet a pour but de protéger les habitants, pas la nature. Il aurait fallu qu’il soit plus grand, le faire jusqu’à Aubagne par exemple. Là, on va concentrer les touristes sur un petit périmètre et ils vont tout détruire. En plus il y aura toujours des dérogations. Je ne sais pas combien de films seront tournés dans cet espace, mais ce sera une catastrophe pour la nature. Tout ça pour l’argent.”
Même le directeur général de la fédération Paca de France Nature et Environnement,  Pierre Aplincourt, exclu pas un recours administratif si un arrêté est voté. En attendant une éventuelle action en justice, le projet passera de nouveau au Conseil national de la protection de la nature (CNPN) et au Comité interministériel des parcs nationaux (CIPN). Il sera ensuite transmis au Conseil d'Etat pour un ultime contrôle avant la promulgation certainement avant l'été.

Ce parc deviendra alors le troisième parc périurbain au monde, faisant entrer Marseille dans un club très fermé aux côtés des villes du Cap en Afrique du Sud et Sidney en Australie !

 http://www.metrofrance.com/marseille/marseille-haro-sur-le-projet-de-parc-des-calanques/mlav!x36h8G6ZaEnJQ/
Source SIPA
Quelques liens sur cette Actu


http://www.20minutes.fr/article/864686/naissance-printemps

http://www.leparisien.fr/marseille-13000/marseille-adoption-du-projet-de-parc-national-des-calanques-20-01-2012-1821230.php

http://my.opera.com/progmarseilleman/blog/2012/01/20/adoption-du-projet-de-parc-national-des-calanques
Bonjour,
juste un petit billet rapide mais sérieux (voir mise à jour).

Ceux d'entre-vous qui ce WE (14/01/2012) étaient en forêt, notamment à la Gorge aux chats, ont pu constater qu'avec le soleil et des températures agréables pour une mi janvier, la nature semble s'éveiller comme au printemps.

Vous me direz, tant mieux, c'est agréable de ne pas avoir à se calfeutrer dans sa doudoune, parrer avec des gants... oui, mais ce réchauffement n'est pas sans danger.

Outre le risque de voir la végétation souffrir un peu plus tard quand le froid reviendra, nos amis les bêtes font n'importe quoi.

Ainsi, depuis une semaine, nous assistons à des promenades des dangereuses chenilles processionnaires du pin. Faite très attention à vous et vos chiens, les toucher est très dangereux ! Pire, la soie de leur cocon (très visible sur les pins des Trois Pignons) est elle aussi urticante.

Rappellons qu'il ne faut pas les approcher à moins d'une dizaine de centimètres car elle projettent leur poils urticants. Les gosses et truffes des chiens sont des cibles faciles (pour eux, cela peut conduire à l'amputation de la langue !!!).

Si, parmi mes lectrices/eurs, il y a un médecin, j'aimerai en savoir un peu plus sur les traitements préscrits en cas de réactions urticantes. Merci d'avance.
           

Dans le même registre, la tique, petite bête que l'on rencontre habituellement jusqu'en octobre, mord encore en ce moment comme me l'a confirmé il y a quelques jours un ami photographe naturaliste. Là encore, la morsure n'est pas sans danger.




Petite précision pour les crochets à tique le sens de rotation importe peu (confirmé par le fabricant). La flèche moulée sur le "manche" du crochet n'est là que pour rappeller qu'il faut tourner et non arracher. Malgré sa forme, ce n'est pas un pied de biche. Pensez aussi à noter dans votre agenda la date de la morsure et son emplacement...

Je n'ai pas tellement le temps d'en écrire plus donc je vous renvoie à mes précédentes publications sur le sujet. Celle sur les tiques est d'ailleurs la plus lue de ce blog depuis mai 2011 !


Soyez prudent !



Mise à jour du 30/01/2012

Rien n'échappe à la vigilance de l'ONF qui diffuse le message suivant le 29 janvier assortie d'une note reproduite ci-après. (dommage que le Chargé de Com' ne m'ait pas encore intégré à sa liste de difusion...) :

Sujet : ONF information - chenilles processionnaires du pin, soyez vigilants
"Madame, Monsieur,

depuis plusieurs années, l'aire de répartition des chenilles processionnaires du pin est bien implantée dans le sud du département de Seine-et-Marne et dans l'est de l'Essonne.

Cette année, avec les températures hivernales assez douces, des processions apparaissent déjà à certains endroits du massif domanial de Fontainebleau. C'est pourquoi, afin de prévenir au mieux les risques liés à ces chenilles, il est important de prévenir les usagers de la forêt et de les rassurer en rappelant les principales règles de vigilance.

Je vous remercie de bien vouloir diffuser et relayer, si possible, ce message et reste à votre disposition pour tout complément d'information.

Très cordialement,


Guillaume Larrière
Chargé de communication ONF Fontainebleau"


 



NATURE