LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , , , » Petrole et gaz de schiste en Essonne, de nouveaux collectifs !

Petrole et gaz de schiste en Essonne, de nouveaux collectifs !

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 26 novembre 2012 | 07:00:00

Nos amis et voisins de l'Essonne ont eux aussi les pieds posés sur le nouveau trésor francillien : le pétrole ! Malgré l'interdiction en cours d'exploitation des pétroles, gaz et huiles de schistes, les forages ont bel et bien commencé en toute opacité dans les gisements essonniens (Vert le Petit, plessis-Pâté, Vert le Grand, Itteville) ! Un collectif départemental s'est créé le 23 novembre à Longpont. Les élus et conseils municipaux savent parfois faire face et Il faut donc décliner en de nombreux collectifs locaux pour maintenir la pression. C'est ce que se propose de faire à Sainte-Geneviève des Bois, commune très menacée par le forage de la Croix Blanche (Plessis-Pâté), quelques amis citoyens et grimpeurs... A mettre en parallèle avec nos précédents articles... En tous cas, merci à Pascal E. pour ce dossier spécial Essonne.


Les concessions pétrolières (conventionnelle) du département 91, ont en effet été vendues par Total à la société canadienne Vermilion, spécialisée dans l'extraction des gaz et huiles de schistes par fracturation hydraulique.



Cette société et ses consœurs ont commencé leur intense travail de lobbying auprès des responsables politiques et de la presse dont les échos vous en sont immanquablement parvenus par les médias, à tous les niveaux: présidence de la république ( le discours s'infléchit, le voyage en Pologne en lien avec cette industrie), députés et sénateurs (vos élus dont certains déclarent désormais qu'un trésor gît sous nos pieds, qu'il garantit notre indépendance énergétique), maires à qui Vermilion a proposé d'entretenir les routes, construire des installations sportives, planter une forêt comme à Vert le Grand... De belles promesses que nous avons déjà eut en Seine et Marne et qui, comme toutes les promesses, notamment le chantage à l'emploi, n'engagent que ceux qui les font...




Outre cette coûteuse campagne de lobbying (de bons repas sont offerts aux élus à chaque réunion, les communicants même venus du Canada y sont employés, plus les propositions de subventions aux communes), la société Vermilion a prévu de nouveaux forages, notamment de puits injecteurs (injecteurs de quoi?) et a déjà dépensé 85 millions euros dans l'achat des injecteurs et de réservoirs d'eau. Les voilà donc prêts à démarrer l'extraction par fracturation hydraulique dès que le gouvernement donnera sont feu vert... Ce qu'ils n'ont pas attendu d'ailleurs puisqu'ils ont avoué devant les élus avoir déjà fracturé deux fois en Essonne malgré l'interdiction !


La réalité, c'est qu'une grosse société, très riche, investit des sommes importantes pour exploiter une concession sur 25 ans, le temps de vider le sous-sol de toute source de profit, qu'elle va en tirer un pactole, en corrompant des responsables politiques et laissera derrière elle un terrain pollué pour des dizaines, voire des centaines d'années et une nappe phréatique irrémédiablement insalubre. C'est ce qui se passe partout aux Etats-Unis, au Canada, en Pologne... La différence, c'est qu'en Amérique cela a été fait dans des zones peu habitées, contrairement à nos régions européennes à forte densité. Quand on voit le résultat outre-Atlantique (avec l'eau du robinet inflammable !), on imagine les conséquences pour nous et nos enfants... Bien sûr, la société va nous gratifier des discours lénifiants sur la propreté de leurs travaux, leurs précautions, et les réparations qu'ils feront si pollution il y a. Nous ne savons que trop ce qu'il en est, l'affaire de l'Erika, parmi tant d'autres, prouvant qu'il n'en est rien et que le pollueur n'est pas le payeur.



La fracturation hydraulique de la roche mère consiste à faire éclater la roche sous la pression d'une très grande quantité d'eau, où sont dilués des dizaines-voire des centaines- de produits chimiques -dont certains très dangereux- pour récolter les gouttelettes d'huile. Ceci en toute opacité de la part des exploitants. Partout dans les pays où elle est autorisée, cette technique a provoqué la destruction des paysages, la pollution des sols à longue échéance et la contamination de la nappe phréatique, rendant l'eau totalement inconsommable.



Ici ou ailleurs, non aux gaz et huiles de schistes! Oui aux énergies renouvelables ! Oui à la sobriété énergétique ! Non à la destruction de notre environnement proche ou lointain ! La résistence s'organise...





Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template