LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , , , , » MBF veut faire reconnaître la liberté de pratique du VTT

MBF veut faire reconnaître la liberté de pratique du VTT

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 2 octobre 2012 | 06:00:00

Bonjour,
Il y a quelques semaines nous avions abordé la difficile cohabitation des grimpeurs au sein d'espaces forestiers avec les différentes catégories d'usagers du deux roues non motorisé. Ceux-ci sont interdits dans le massif forestier domanial sauf sur les chemins de plus de 2m50 de large et sur les sentiers balisés pour le vélo. Mountain Bikers Foundation (MBF) lance la campagne "Non au VTT interdit - Respectons les Libertés, Je m’engage pour un VTT responsable" et met à disposition sur son site un outil de veille des interdictions dont les résultats sont présentés sur la "carte des points noirs". MBF invite les pratiquants d'une part à alimenter cet outil, d'autre part à mettre en œuvre des actions d'aménagement et d'entretien de sites de prartique. 

Les problèmes principaux avancés pour limiter, voire interdire, la pratique du vélo tout terrain sur certains sites sont :
- les impacts sur l’environnement (érosion, destruction d'habitats, faune, flore...),
- la cohabitation sur les sites et itinéraires (conflits d’usage et risque d'accident),
- la responsabilité des propriétaires,
- la réglementation.


Commençons donc par ce dernier point : la réglementation
Les forêts domaniales font parties du domaine PRIVE de l'Etat. Elles sont placées sous la surveillance de l'Office Nationale des Forêts (ONF) qui en assure la gestion. Dans leur mission, les forestiers doivent veiller à l'application du Code Forestier. Pour réprimer l'usage du VTT en forêt, ils peuvent s'appuyer sur l'Art. R331-3 :

"Est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 4e classe tout détenteur de véhicules, bestiaux, animaux de charge ou de monture trouvés dans les forêts, sur des routes et chemins interdits à la circulation de ces véhicules et animaux.

Est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe tout détenteur de véhicules, bestiaux, animaux de charge ou de monture trouvés dans les forêts, hors des routes et chemins.
Ajoutons que les forestiers sont tout aussi sévèrent avec les engins motorisés comme le prévoie l'Art. R412-17:

"Est puni de la peine d'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe, le camping, la circulation ou le stationnement de véhicules motorisés ou de caravanes, dans une forêt de protection, en dehors des voies et aires prévus à cet effet."
Je pense que c'est assez clair. Ceci étant,  la surveillance et la répression des infractions environnementales reste très faible, voir symbolique. Je connais très peu de VVtistes ayant été verbalisés et la plupart s'en tires avec une simple remontrance.

Image VTT Tour
Bref, qu'on le veuille ou non,  un vélo est juridiquement un véhicule. Les textes de loi qui traitent des "véhicules" sans autre précision recouvrent ipso facto les vélos .... Ainsi, le sens interdit est interdit à tous véhicules sans plus de précision donc au vélo. Idem avec le panneau "B0" : ce cercle rouge sur fond blanc est une interdiction qui concerne aussi les vélos, même si c'est parfois absurde. A la différence des véhicules à moteur que diférentes lois encadrent dans leur pratique de pleine nature, il n'y a bien sûr (et heureusement) pas de loi d'interdiction générale pour les véhicules non motorisés. Ce ne veut pas dire que le vélo jouit d'une totale liberté de circulation comme certains semblent le supposer.

La chartre des bonnes pratiques un truc à partager !

Deux chartes eco-sentiers sont proposées à tous les pratiquants vététistes, les clubs et les organisateurs d’événements (courses ou randos).


La charte ONF 77

La charte du vététiste (résumé)
- Je respecte le sentier, je ne coupe pas les virages et ne crée pas de nouvelles traces
- Je respecte les autres usagers, je cède le passage aux randonneurs et aux cavaliers, je maitrise ma vitesse en toute circonstance
- Je respecte la faune et la flore, les activités pastorales et agricoles, et ne laisse ni traces ni déchets
- Je ne roule que sur des sentiers ouverts et autorisés
- Je suis responsable, j’agis, j’informe, j’éduque, pour la sauvegarde et le maintien des sentiers

Voir toute  la charte du vététiste eco-sentiers et Télécharger la charte du vététiste eco-sentiers



La charte de l’organisateur (résumé)
- Un tracé réfléchi
- Combattre les coupes
- Un balisage respectueux
- Sensibiliser les participants
- Débaliser
- Réparer les portions détériorées
- Laisser la nature se reposer

Voir toute la charte de l’organisateur eco-sentiers et Télécharger la charte de l’organisateur eco-sentiers


Quel équipement y a t'il à Bleau pour faire du VTT (voir notre page FAQ) ?

Si une règlementation particulière interdit ou restreint la pratique du vélo à tel endroit sur tel sentier et c'est le cas en forêt de Fontainebleau, dans les Trois Pignons, à la Commanderie ou dans les Grands Aveaux, c'est en application des articles pré-cités d'une part, mais aussi en l'absence d'équipements spécifiques d'autres parts. C'est le cas à de multiples endroits bénéficiant d'une protection environnementaliste comme dans les parcs nationaux, régionaux, ou tout autre forêt et massif classés ou protégés (Natura 2000...).

Après des années de conflit du notamment au non respect de quelques règles de bon sens par des VTTistes sur les historiques sentiers bleus tracés par Denecourt et Collinet au XIXè, l'ONF a lancé l'équipement de quelques itinéraires pour vélo au sein de la forêt de Fontainebleau. L'ONF a aussi édité une plaquette intitulée "Tour du Massif à Vélo" qui propose, pour des balades en VTC, trois circuits empruntant des routes forestières suffisamment fermes pour être parcourues en toutes saisons. Ces circuits font respectivement 28, 48 et 50 kilomètres.

Faut bien le reconnaître, ces parcours qui conviennent bien aux débutants et aux pratiquants de VTC sont très vite lassant pour un VTTiste sportif et encore plus pour un Mountain Biker. 

A plusieurs reprises, notamment en marge des réunion de la Commission érosion, nous avons tenté de faire passer le message à l'ONF pour qu'il prévoit quelques parcours bien étudiés et plus sportifs. Faute de quoi, les Vttistes continuent de parcourir les sentiers balisés pour les piétons ou, et c'est parfois pire, déambulent librement au coeur des parcelles forestières au risque de saccager une flore exceptionnelle.

En tant que pratiquant de VTT, c'est très frustrant de s'en tenir à ces quelques sentiers VTC pour être en conformité avec la réglementation ! Il serait bon que de vraies boucles soit balisées en concertation avec les associations de pratiquants mais aussi que les VTTistes s'engagent à respecter d'avantage les piétons en n'empruntant plus les sentiers Denecourt, GR, PR... par exemple.

Nous reviendrons très vite sur ce dossier car plusieurs rassemblements sportifs sont aujourd'hui remis en cause...

Source site ONF, Balisage officiel FFCT
Pour Cyclistes et autres VTT





Campagne MBF : "NON AU VTT INTERDIT !"
Il y a 10 ans Montagne Magazine lançait sa campagne "Non à la Montagne Interdite ! – Trop réglementer, c’est déresponsabiliser". Vaste débat, à l'époque, sur les accidents en montagne...

Aujourd'hui, d’autres débats sur les sports de Nature sont très loin d’être clos. Les problèmes principaux,  les impacts des sports de nature sur l’environnement (sur habitats, faune, flore, augmentation de pollution, etc…),  la cohabitation sur les sites et itinéraires (conflits d’usage), la responsabilité des propriétaires.

Juste après les sports motorisés, le VTT est un des principaux mis en cause, à tord. Mais aucun sport de nature n’est à l’abri aujourd’hui.

Mountain Bikers Foundation, sur le même modèle de lance sa campagne "NON AU VTT INTERDIT – Respectons les Libertés, Je m’engage pour un VTT responsable"

Ces derniers mois, les restrictions, allant parfois jusqu’à l’interdiction pure et simple, ont pris une nouvelle tournure :
la carte MBF des « points noirs » ne cesse de se remplir.

Et ce n'est que la partie émergée de l'Iceberg !

Il y a urgence à agir pour l’avenir du VTT !

Il y a urgence à agir pour l’ensemble des sports de nature !
« Quand on parle VTT, on parle bien "vélo" ! »

La protection de l’environnement est une nécessité absolue aujourd’hui.

Le vélo est reconnu comme une excellente alternative aux transports à "énergie fossile".

Il est totalement contre-productif d’opposer l’usage du vélo à la protection de l’environnement !

Mais, autant il est dangereux d’asséner que le vélo est un problème pour l’environnement, autant certaines portions de chemin nécessitent, d’être entretenues ou mieux aménagées et nous, vététistes, avons notre rôle à jouer !

De plus, comme tout utilisateur de la nature non sensibilisé, le VTT peut arriver à causer des problèmes de cohabitation (différence de vitesse, différence de culture de l’accès à la Nature, et sur certains endroits appropriation d’espaces illégitime).

Il faut donc faire les efforts nécessaires, tous ensemble, pour sensibiliser au mieux cette pratique. Nous en faisons appel aux vététistes eux mêmes, aux gestionnaires d'espaces naturels, aux responsables politiques !
« MBF dit NON au développement des interdiction du vélo sur les sites naturels et les sentiers !
MBF dit OUI au respect des Libertés de chacun sur les sentiers de France. »


Ne nous excusons pas de pratiquer le vélo.

Mais notre Liberté actuelle doit, de toute évidence, s’accompagner d’une prise de conscience massive au sein de notre famille ! Prise de conscience que nous pratiquons ce sport depuis 30 ans en France, de façon libre et gratuite, ce qui n'est le cas d'aucun autre sport de Nature. Que cette Liberté n'est qu'une tolérance pour tous les usagers de la Nature dont nous faisons partie, car la France est une somme de parcelles à 99% privées !
Prise de conscience que la Nature et les chemins dont nous avons hérité et que nous utilisons font partie d'un patrimoine commun, qui a été façonné par nos ancêtres et entretenu aujourd'hui par des associations (chasseurs, randonneurs pédestres, naturalistes, motorisés...), par les professionnels de la nature, des gestionnaires d'espaces naturels (ONF, Parcs nationaux ou régionaux, Conseils Généraux, Communes, et de nombreux autres...), des exploitants agricoles, etc...
Prise de conscience que cet entretien et cet aménagement coûtent extrêmement cher à la Collectivité et que si chacun donne un peu de son temps c'est tout le monde qui a à y gagner !
Prise de conscience que nous devons être irréprochables et responsables, constamment dans notre pratique pour faire évoluer une image désastreuse de notre loisir dans la Société. Notamment sur l'appropriation de la Nature et de parcelles qui font un tord énorme à notre pratique. Notamment sur l'image que nous dégageons au quotidien auprès de cette même société qui est en décalage complet avec la réalité de nos pratiques du VTT.

MBF souhaite nous pousser, nous, vététistes, à proposer des projets sérieux, innovants...
MBF souhaite nous pousser au dialogue avec nos institutions.


Car aujourd’hui, c'est une nécessité de créer des "ponts" à tous les niveaux entre pratiquants et décideurs. Et grâce à MBF les vététistes ont tous les outils en main pour cela !
Nous ne devons pas rester là sans rien faire !
Mais alors que faire ?


Cette campagne prend la forme concrète d'autocollants. Ces autocollants sont disponibles gratuitement pour les adhérents, mais aussi sur les évènements où MBF est présente en vous rendant sur notre stand ou sur le stand de nos partenaires. Vous pouvez également en acquérir via
la boutique MBF.

Cette campagne, c'est des autocollants pour afficher sa volonté, ses valeurs.
Mais avoir des valeurs, ça ne suffit pas ! Il faut du concret !

Alors... pour participer à mon niveau de rider, de vététiste, à la vie de mon/mes spots de pratique et ainsi contrer ces interdits :


1.
Je Rejoins MBF pour donner un poids à cette association pour le VTT libre et responsable. Vous pourrez communiquer plus facilement sur l'assoc, participer aux actions montées, répondre aux appels à projets,... bref, vous pourrez faire partie du réseau, du simple adhérent jusqu'au véritable développeur de l'outil pour l'ensemble de la communauté !

2.
Je fais remonter de l'information sur les espaces et itinéraires interdits au VTT près de chez vous, nous pourrons mieux en informer les autorités nationales (qui sont peu conscientes de ces problématiques décidées localement) !

3.
Je développe, mets en place des actions locales ciblées pour le développement de notre pratique (entretien de chemins, ramassage de déchets, etc…) et j'alimente le réseau MBF qui portera notre voix, notre action auprès des décideurs nationaux !

[ Il y a 5 autres points sur le site...]


N’attendez plus une seule minute, rejoignez MBF !
Notre Liberté future dépend de la mise en place de ces actions !
info@MountainBikers-Foundation.com

Campagne Non au VTT interdit - Oui je m'engage pour un VTT responsable !
CP Non au vtt interdit_HQ.pdf Document Adobe Acrobat [1.5 MB]
Télécharger
fichiers joints.zip Archives compressées en format ZIP [4.5 MB]Télécharger



Pour compléter :

le velo de montagne est-il un vehicule ?
Forum VTT tour  
Le bleau des grimpeurs à vélo testé par Zebloc
Utagawavtt forum VTT Fontainebleau, Forêt et environs
Share this article :

10 commentaires :

  1. Je "plussoie". je sais que l 'ONF travaille sur le dossier pour interdire l 'accès des sentiers bleus au VTT , je ne vois pas comment ils vont faire car pour passer les barrages d'entrée et de sortie prévus, un VTTiste avec "sa charrue à labourer les rochers"sur le dos est un piéton !!!
    J Cl Gazéo

    RépondreSupprimer
  2. Comme toujours très bon article
    je suis marcheur et VTTiste il y a de la place pour tous
    Yves

    RépondreSupprimer
  3. Cet article laisse supposer que selon l'article du code forestier, il n'est pas clairement autorisé à circuler en forêt (hors interdits ponctuels). En fait vous faites une interprétation extensive de la notion de "forêt de protection". Quelle est la différence avec une forêt tout court ?
    Par interprétation extensive, je me réfère cet analyse de Frederi Michel, avocat de la MBF. Il serait bon de mettre en lien direct cette analyse !

    http://avocats.fr/space/frederi.michel/content/l-interpretation-extensive-de-l-article-r331-3-du-code-forestier-ou-la-possible-interdiction-du-velo-en-foret--_DCD0358E-2ACD-4BCF-A53F-F8C2EFEECAAA

    Florent (un bonjour depuis le PN des Calanques !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci pour ce commentaire,

      Nous aimons beaucoup l'interpretation de Maître Frederi Michel mais si la "détention" est interdite à fortiori l'usage égallement, non. C'est d'ailleurs le cas pour les armes à feu, ou la drogue. ;)

      Ensuite, rappelons le, la Forêt de fontainebleau est depuis 2002 une forêt de Protection, au sens juridique du terme.

      Enfin, l'ONF, toujours à Fontainebleau tolère les VTT tant qu'ils n'empruntent pas les sentiers balisés pour les piétons. Par "sentier", les forestiers entendaient "chemins de moins de 2m50 de large" ce que nous avions déjà contesté en 1994 !

      Ceci dit, bon courage pour le PN des calanques !!!

      Bien à vous

      Supprimer
  4. Sur les sentiers Dennecourt, le VTT c'est moyen! Déjà quand passe un grand groupe de randonneurs entre les rochers c'est le métro à 18h quand les vélos s'en mêlent....

    RépondreSupprimer
  5. L'interpretation de Frederi il faut surtout la comprendre de la façon suivante :

    La notion de véhicule, le législateur ne l'a pas bien étudiée : un véhicule cela rassemble des tas de choses comme les vélos, mais aussi les poussettes, les raquettes, les skis ...

    Bien souvent, le législateur a tout simplement oublié le mot MOTORISE a coté de véhicule ;)

    Pour la limite de 2m50 : il faut savoir qu'on on ne trouve aucune base légale la dessus, et même l'ONF parle de 2m "ENVIRON".
    Pour faire passer un VTT qui n'est pas plus large qu'un marcheur reposant sur ses pieds, il ne faut pas plus de place que pour faire passer ce même marcheur reposant sur les pédales d'un vélo.

    Sur le commentaire de miriam : il est clair que se sont sur les tailles de groupes (pédestres, VTT) qu'il faudrait réfléchir a limiter.... et aussi sur les vitesses : des coureurs à pieds, des VTTistes bien sur :)


    Cordialement
    Florent

    RépondreSupprimer
  6. Un coup de gueule contre les VTTistes du dimanche matin !!
    Il ne respecte pas les sentiers Bleus et ne sont pas courtois !!!
    Raz le bol ( et pourtant je suis VTTiste )
    Yves

    RépondreSupprimer
  7. Je suis passé à 2 doigts de me faire éclater par un VTTiste ce matin sur un sentier Dennecourt et me suis fait traiter de connard parce que j'ai ouvert ma bouche ! La majorité des VTTistes à Bleau ne respectent rien, en plus de faire du bruit, de faire fuir les animaux, ce sont des dangers publics pour les randonneurs. Ils tracent sur les sentiers de rando pédestre où ils n'ont rien à faire et en plus il faudrait se pousser pour les laisser passer !
    Ils te prennent de haut comme si le vélo c'était du sport mais pas la marche...alors qu'eux ont besoin d'un engin entre leurs cuisses pour se sentir virils...
    Bandes de ptites bites va ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. peut-être ne faut-il pas généraliser et mettre tout le monde dans le même panier........ des chauffards en BMW sur la route ne font pas de TOUS les possesseurs de BMW des chauffards.
      Des réflexions comme la votre ne font pas avancer le sujet. Cela correspond exactement au comportement de quelqu'un qui va se battre pour une place de parking au supermarché.....alors que d'autres places se trouvent à 3 mètres........bref.

      Supprimer
    2. Les VTTistes veulent des bosses; alors, plaçons judicieusement des cailloux sur les sentiers Dénécourt (rendus boueux par les vélos du Dimanche) franchissables par les marcheurs et appréciés par les jantes

      Supprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template