LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

Bilboquet du Cul de chien un jeu dangereux

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 26 juin 2012 | 13:42:00

Le bloc du Bilboquet est sans doute l'un des plus célèbres de Fontainebleau et donc l'un des plus photographiés. C'est aussi lui qui a inspiré le logo de LTL²B ! 
Nous vous en avons parlé à de nombreuses reprises dans ce blog car cet emblème de Bleau n'est qu'un fragile colosse au pied d'argile...

En effet, l'image d'Epinale que constitue la plage de sable du Cul de chien et son célèbre caillou aux allures de tête de lion perdrait certainement de sa force si le rocher venait à basculer ! Improbable ? Pas tant que cela !

L'érosion est un phénomène naturel que l'homme contribue à accélérer. Il y a quelques dizaines d'années, certains grimpeurs se sont inquiétés de la présence de nombreuses petites fissures entre la "boule" et le socle du bibelot mais aussi, de la présence d'une très grosse fissure à l'arrière du socle. La décision fut prise de ne plus encourager l'escalade de ce symbole des Trois Pignons. Les voies du Bilboquet ne sont donc plus balisées et répertoriées dans les topos.

Pour autant, bon nombre de grimpeurs (y compris des bleausards de haut niveau) ont continué d'y grimper et de s'y faire photographier assurant en cela le mauvais exemple !










Sur place, aucune information, pas un panneau signalant que grimper sur ce bloc est dangereux et pourrait entraîner son basculement ! Je suis d'ailleurs de ceux qui militent contre ce type de panneau d'une part pour la plaie visuelle que cela constituerait, d'autre part pour leur efficacité plus que relative ! Dans le sable, il faudrait les sceller profondément dans un plot de ciment pour éviter leur vandalisation. Ensuite, comme on me le faisait remarquer, au petit jeu de "je n'avais pas vu le panneau, il est de l'autre coté !" C'est bien 4 poteaux qu'il aurait fallu poser ! Bref, un truc très moche...

Les différentes actions menées depuis 2010 comme nous le signalions dès leur réalisation n'ont eut aucun effet (ou presque) et le risque de basculement est toujours présent. Un vrai danger qu'un grimpeur au cerveau éveillé peut détecter mais pas ces enfants et autres visiteurs innocents.


Le risque est réel. En 1966, trois jeunes sont ainsi morts écrasés par un bloc qui a basculé dans la nuit non loin de la DJ.  Au 95,2, deux blocs se sont spontanément couchés : le Saut de la mort, ancienne arrivée du circuit rouge transformé en longue traversée orange et une voie de l'ancien bleu, non loin du sommet du pignon. Il y en a eut d'autres notamment dans les Grands Aveaux. Enfin, rappellez vous, à la DJ, pour éviter l'interdiction totale du site, le Cosiroc, les AAFF et la FFRP avaient lutté avec la Préfecture et obtenu que seul une douzaine de blocs soit enclos. Peu de temps après, la célèbre dalle du Requin (au dessus de l'Auberge) s'était en partie éffondrée sous son propre poids ! Bref, le risque est là de voir notre Bilboquet se coucher.

Mise à jour du 27 juin suite aux commentaires :
Ma phrase (Les différentes actions menées depuis 2010 comme nous le signalions dès leur réalisation n'ont eut aucun effet (ou presque) et le risque de basculement est toujours présent.) a semble t'il choqué mon ami Soleg, digne membre du Cosiroc (entre autres) qui suit de près le dossier pour la Commission érosion.

Il est vrai que l'enfouissement de blocs à la base du Bilboquet semble avoir stoppé l'élargissement de la fissure du socle. Mais le risque est bien présent.


Voici 2 photos pour compléter le propos :
- la première prise le 25/3/11 juste avant les travaux. Elle donne la valeur de départ. 
2 Triangles noirs (l'un de profil) correspondants aux points de mesure de la photo. On peut l'appeler balisage COSIROC,
Photo : Oleg/Cosiroc

-la seconde montrant le sérieux du suivi de la fissure (et la dilution des responsabilités)
 Les tiges ont été placées bien après les travaux de mars 2011 par la FFME 77. Ca manque un peu de discrétion mais cela donne de bons résultats. 

Photo : Oleg/Cosiroc


Merci de respecter ces témoins...

Soleg a refait une mesure il y a 1,5 à 2 mois. Ca n'avait pas évolué (1/2 millimètre en moins, donc dans les incertitude de mesure).

Dans un topo allemand !


S'agissant d'un autre bloc, soyez assuré que le problème aurait été traitée par l'ONF et les associations ! Nous l'avons fait (voir dans nos pages à droite) à la JA Martin ou à Franchard non loin de la Roche qui pleure et bien entendu, sur le Toit du Calvaire. Mais là, si on basculait préventivement le Bilboquet ou même si des piliers maconnés venaient l'étayer, la colère de certains serait certainement sans bornes !

Nous allons donc demander officiellement à l'ONF de matérialiser le danger. Souhaitant éviter l'enclos, un triangle peint sur les quatre faces nous parait le plus éfficace. Il symbolisera le danger d'y grimper. Je pense aussi qu'un ou deux gros blocs déposés à sa base ne seraient pas inutiles !


Notre article sera je pense relayé par bien des blogs et des forums français et étrangers. Souhaitons qu'à l'avenir les topos d'escalade fassent clairement apparaître l'interdiction et le danger. C'est le cas de Fun bloc, le topo de Jingo Woobly (en petit en bas de la première page sur le Cul de chien) et de quelques autres.


Souhaitons aussi que ce bloc ne soit plus utilisé comme un triste support publicitaire. Dernièrement, c'est en effet Addidas avec une vidéo-portrait sur la copine de Mister Woods, l'américaine Courtney Sanders, qui a montré le mauvais exemple ! D'ailleurs, cette vidéo est loin d'être un modèle de Green climbing !
Mise à jour :
La vidéo a été modifiée et le bloc du Bilboquet n'y apparaît plus ! Merci !
Pour prouver que cette image était bien réélle et pas une reeur de notre part, voici une capture d'écran de la vidéo avant modification !



Liens :
http://www.kairn.com/news__78985.grimper-bilboquet-vous-plait.html





http://www.ukclimbing.com/forums/t.php?t=494891&v=1#x6761835

The boulder of Bibloquet is without doubt one of the most well-known of font and as such one of the most photographed. It’s also the one that inspired the logo for LTL2B (this blog). In this blog we’ve often talked about this emblem of font that is nothing but a fragile colossus with feet of clay..

In effect the image of epinale which is the beach of sand that is cul du chien and it’s well known stony alluring head of the lion certainly could give into it’s own weight if the rock were to topple. Impossible? Not quite

Erosion is a natural phenomenon which man is helping to accelerate. It’s been many 10’s of years that some climbers were worried about the existence of many small cracks between the ‘boule’ and the plinth of the curio (boulder?) but also, of the presence of a large crack at the back of the plinth. The decision was taken to not encourage the climbing of this symbol of trois pignons. The routes of the Bibloquet are therefore no longer given in the topo’s.

Despite this many climbers (including bleausards of a high standard) are continuing to climb and to photograph themselves on it providing a bad example.

Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template