LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , » Forage pétrolier : un pas en avant deux en arrière

Forage pétrolier : un pas en avant deux en arrière

Mis en ligne par TL De Bleau on vendredi 23 mars 2012 | 16:34:00

Bonjour,

il y a des sujets plus grave que la magnésie à Bleau.

Le gouvernement a publié, jeudi 22 mars, son rapport complémentaire passant en revue l’ensemble des techniques d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures non conventionnels et annonçant la création d'une commission d'évaluation.

Cette commission est inscrite dans la loi du 13 juillet 2011, loi qui interdit d'explorer et d'exploiter les gaz et huiles de schiste par la technique de la fracturation hydraulique !!! Un pas en avant, deux en arrière !

Une dizaine d'ONG, du réseau Sortir du Nucléaire à ATTAC en passant par Greenpeace, les Amis de la Terre et France Libertés entre autres, ont dénoncé aujourd’hui «l'hypocrisie du gouvernement qui contourne en douce une interdiction mise en scène à travers la loi». Effectivement on est en droit de mettre en doute la nécessité de cette évaluation alors que tant d'études scientifiques indépendantes démontrent de manière certaine la dangerosité de la fracturation hydraulique ! 

Composée de 21 membres, cette Commission, (5 représentants de l'Etat, 1 député et 1 sénateur, 3 représentants des collectivités locales et 12 membres nommés par les ministères des mines, de l’industrie, de l’énergie, de l’écologie  et seulement 3 représentants d'associations «agréées pour la protection de l’environnement», 3 des entreprises des secteurs gazier et pétrolier, 3 représentants des personnels de ces industries et 3 personnalités scientifiques).

Il y a quand même un certain désequilibre... non ?Quant au rapport complémentaire de la mission interministérielle il porte sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux des gaz et huiles de schiste.Il passe en revue l’ensemble des techniques disponibles, évaluer leur efficacité, mieux qualifier le potentiel économique que pourrait générer l’exploitation, etc...



Dès l'introduction, les rapporteurs jugent «qu’il serait dommageable, pour l’économie nationale et pour l’emploi, que notre pays aille jusqu’à s’interdire, sans pour autant préjuger des suites qu’il entend y donner, de disposer d’une évaluation approfondie de la richesse potentielle. Accepter de rester dans l’ignorance d’un éventuel potentiel ne serait cohérent ni avec les objectifs de la loi POPE (loi de programmation fixant les orientations de la politique énergétique), ni avec le principe de précaution. Mais, pour ce faire, il est indispensable de réaliser des travaux de recherche et des tests d’exploration».La mission a tenté d'explorer les technologies alternatives à la fracturation hydraulique mais aucun interlocuteur auditionné n’a évoqué d’autres technologies que la fracturation hydraulique. «L’essentiel des travaux portent sur l’amélioration de la technologie – réduction de la consommation d’eau, additifs, empreinte au sol, bruit, etc. – plutôt que sur d’éventuelles technologies alternatives.»
En ce qui concerne les réserves françaises en hydrocarbures non conventionnels, la mission estime qu’il faut se donner «les moyens de disposer rapidement d’une évaluation de la réserve basée sur des forages in situ pour mieux apprécier la géologie des bassins». Les différents bassins français sont très variés de par leur géologie mais aussi leurs enjeux environnementaux. 




Toutes nos cartes sont consultables dans la page carte !

Pour le Bassin Parisien, les connaissances de la ressource semblent être plus précises mais la mission mentionne que des forages vont être réalisés dans les prochains mois.
Les rapporteurs proposent d’utiliser éventuellement l’eau non potable du Dogger dans le bassin parisien pour la fracturation hydraulique.

Dans le sud de la France, une étude hydrogéologique est envisagée, focalisée sur un bilan ressource versus utilisation, vulnérabilité !


J'espère que vous avez été nombreux à adresser un mail comme demandé la semaine dernière pour faire abroger les demandes de permis, sinon, après la magnésie et les déchets, c'est les puits de pétrole qu'il va falloir éviter !http://www.journaldelenvironnement.net/article/le-ministere-de-l-ecologie-choisit-la-fracturation-hydraulique,28189
Ancien puit conventionel près de la Mare aux Evées...
N'oubliez pas, à la rubrique "gaz de schiste" retrouvez nos articles et les liens vers les associations de défense !


Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template