LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , , , , , » Protéger sans interdire Communiqué du Comité Des Racines et des Hommes

Protéger sans interdire Communiqué du Comité Des Racines et des Hommes

Mis en ligne par TL De Bleau on jeudi 19 janvier 2012 | 18:18:00

Bonjour,

Je déjà évoqué ici le Collectif des Racines et des Hommes. Il tennait hier son AG à l'Assemblée Nationale qui a été suivit d'une conférence de presse.A quelques mois des élections présidentielles, le collectif, présidé par le député Jean Lassalle, a présenté ses revendications.

En France, les parcs nationaux sont installés sur des lieux d'exception, protégés par l'homme et souvent en difficultés socio-économiques. Pour le député des Pyrénées-Atlantiques, « sauver la planète est une mesure d'urgence qui doit s'organiser ». Il entend par là une gestion décentralisée de ces espaces plus en phase avec les particularités et les habitants de chaque territoire.
Réunion du Collectif


Jean Lasalle a aussi pointé plusieurs contradictions dans la politique actuelle de sauvegarde de la nature  : « Les politiques ont eu l'idée saugrenue de laisser choir des lieux à protéger pour s'acharner à surprotéger des territoires merveilleux qui le sont déjà. »Il souligne également que « certaines idées portées par des organisations singulières sont utopistes ». Il s'en est pris notamment au célèbre WWF, qui, « financée par des groupes pétroliers et chimistes, fait moins de bruit autour des grands pollueurs que des petits ».Enfin, Jean Lassalle a dénoncé également une protection de l'environnement, source d'aberrations évoquant par exemple, la protection renforcée d'une espèce qui engendrant parfois la perte de quatre autres. « Protéger c'est bien, mais il faut protéger sans détruire, » déclare-t-il.
Alors que huit nouveaux parcs nationaux sont à l'étude, le collectif souhaite une abrogation de la loi de 2006, et de celle de 1960 sur les parcs, « trop contraignantes et financièrement invivable. »Cette loi est une « porte ouverte à l'abandon de tout », affirme le député citant l'exemple d'un berger pyrénéen qui met trois heures pour monter dans ses alpages, le parc lui interdisant la circulation motorisée sur les pistes.

Une lettre d'information sera adressée par le collectif à tous les candidats à la Présidentielle. Les membres du collectif souhaitent que leurs revendications soient prises en compte dans leur programme. A défaut, le député des Pyrénées-Atlantiques ne doute pas que la sanction tombera dans les urnes. « Les habitants des parcs sont exaspérés par les incohérences qu'ils subissent. »


A titre personnel, même si je critique très souvent ces textes officiels et leur manque de pertinence ainsi que la loi de 2006 sur les PN, je ne souhaite pas non plus la disparition de ceux-ci.
Il est clair que la réforme de la loi de 1960 sur les PN menée en 2006 n'a par atteint l'objectif escompté par son rapporteur. Il conviendrai donc de l'amender à nouveau...



Communiqué de presse

Membres de la société civile et élus se sont regroupés au sein du Collectif National des Racines et des Hommes « protéger sans interdire » présidé par le député-maire Jean Lassalle.

Il s'organise sur l'ensemble du pays afin de résister face à la multiplication des parcs nationaux et des aires maritimes protégées.

Les parcs nationaux, d'inspiration américaine, s'étendent à travers le monde et, loin de protéger la biodiversité, sont considérés comme des « actifs économiques » par la Banque Mondiale, le FMI et les comptabilités nationales et internationales.

Contrairement aux Etats-Unis, la France ne dispose pas des immenses territoires qui lui permettent de geler 1 million d'hectares, à quelques kilomètres seulement d'un puits de pétrole ou d'une mine très polluante, pour seule fin de se redonner bonne conscience. 

En France, comme ailleurs, les parcs nationaux sont installés sur les lieux les plus protégés par l'homme et souvent les plus en difficultés socio-économiques. Ils constituent un déni de confiance, de responsabilité, de conscience pour des hommes qui, depuis des siècles, ont de père en fils aimé ces territoires d'exception au point d'avoir choisi d'y vivre.

Avec la disparition des hommes et la vitrification sans retour de ces espaces, c'est une perte irrémédiable de savoir-faire, de savoir être, d'humanité pour un monde sans dessus dessous qui perd chaque jour un peu plus de ses repères et de ses valeurs aux dépens de la finance et de la technocratie.

Le Collectif National des Racines et des Hommes défend l'abrogation des lois de 1960, du 13 juillet 2006 et du décret de 2008 sur les parcs nationaux.




Jean LASSALLE
Député des Pyrénées Atlantiques
Président du Collectif National
des Racines et des Hommes

Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template