Chantier

Sur les chemins

Escalade

Matos

2011-02-20

Le PN du mercantour vient de le rappeller sur son site les compétitions de trail (course à pied), mais aussi les autres manifestations sportives quand elles sont interdites cela signifie sur tout le territoire du PN : dans la zone "coeur" et la zone d'adhésion. C'est valable dans tous les PN de France.
A Fontainebleau, nos amis de la course d'orientation ont bien des soucis à se faire ! Voici ce que dit le site :

Compétitions sportives de trail en cœur de parc : des précisions


Compétitions sportives de trail en cœur de parc : quelques précisions sur les trails en coeur de Parc...
Le Parc national connait et respecte la communauté "trail", composée de grands sportifs et sportives, respectueux et passionnés de nature et de découverte.
Il existe dans le Parc du Mercantour une zone appelée "coeur de Parc", en violet sur la carte ci-dessous
Mais le Parc ne se limite pas à cette zone "coeur", l’appellation Parc national s’applique aussi au territoire des communes qui composent le parc que l'on appelle "aire d'adhésion", (en beige sur la carte ci-dessus). Aussi, que l'on court dans le cœur ou la zone d'adhésion, on court dans les 2 cas « dans le parc » !
Doté d’un patrimoine exceptionnel, le coeur est soumis à une réglementation spécifique que tout un chacun se doit de respecter pour participer à sa conservation. Cette réglementation interdit les compétitions sportives et les dérogations sont exceptionnelles. Récemment, nous avons été contraints à nous opposer à la traversée du cœur de parc pour le trail Cromagnon – édition 2011. En effet, lors des éditions passées, des manquements ont été constatés dans le respect de certaines clauses environnementales et une procédure judiciaire est en cours. Des discussions sont en cours dans l’optique d’élaborer un partenariat, pour que cette compétition puisse, à l’avenir, avoir lieu sous le signe du respect de la nature, de la découverte et la valorisation du territoire, et bien sur du sport.

Je vous mettrai prochainement en ligne les réglementation concernant l'escalade, le VTT et la randonnée... dans le genre, c'est pas mal non plus.

Nous voulions juste partager avec vous quelques photos prises en Février 2011 par Patrick Bouvier et d'autres randonneurs du massacre fait par l'ONF au rocher Fourceau. Cet article était totalement" à chrage"  ! Avec le temps, nous l'avons complété (un peu) "à décharge"... Les rubriques "Onf & sylviculture" des articles de ce blog suit tant l'actualité des coupes que celle des forestiers.

Le but : montrer au plus grand nombre comment l'Etat français, en n'accordant pas de moyens humains et financiers suffisants à l' Office National des Forêt pour mener à bien sa mission de gestion durable de la Forêt de Fontainebleau, met à mal la faune, la flore et le patrimoine historique.

Car ne rêvez pas chers amis, l'ONF Seine et Marne, c'est une petite poignée d'agents administratifs transformés en commerciaux par leur ministère de tutelle. Impossible pour eux de veiller correctement sur notre trésor.
Dans sa logique de réduction des déficites, l'Etat exploite parfois à outrance. Il soutraite les coupes à des bucherons parfois peut soucieux...

La forêt de Fontainebleau ne cesse de se dégrader...
ne cesse d'être dégradée !
Nous consacrons sur le site des pages entières à son histoire, ses richesses, les menaces qui pèsent sur elle, les actions et chantiers menées pour sa restauration et sa sauvegadre ou le débat autour du choix du statut.

Nous ne sommes pas les seuls et vous pouvez consultez les excellents blogs et sites Web d'amis naturalistes ou randonneurs notamment ceux qui figurent dans la colonne de gauche de ce blog.

Voyez dans quel état l'ONF laisse une forêt dont on voudrait nous faire croire qu'elle peut prétendre à être un Parc National ?
Le rocher Fourceau
 
est (pardon, était) une charmante petite zone sauvage ou, en sortant en un peu des sentiers battus (GR11) ont trouvait les plus beaux abris de carriers, témoignages de l'intense activité industrielle du XIXè et du développement de Paris.




La nature, après la fermeture des carrières en 1907 avait progressivement repris ses droits, masquant un peu les cicatrices faites par les hommes.  Ces abris un peu effrondrés, ces tas de pavés inachevés témoignaient d'un passé mystérieux.
De la forêt de Fontainebleau, à la grande époque, plus de trois millions de pavés sortaient chaque année...

Mais voilà, ces photos prisent en janvier 2010 par Patrick Bouvier et son club de randonneurs ne correspondent plus à la réalité du terrain.

Les traces des engins de coupe aurraient du les alerter...

Mais elles ne pouvaient pas les préparer à ça !


Certains nous répondront que ce n'est là que des pins, qu'ils poussent très vite et que cette essence doit être éradiquée de Bleau...  Mais que dire de nos abris historiques...
Et l'ONF veut faire classer la forêt en
"Forêt de patrimoine !"

Voici des extraits et des liens vers les blogs d'où sont issues ces photos :

Nostalgiques : voilà à quoi ressemblait Fourceau avant d'après le blog de nos randonneurs :  Vestiges carriers au Rocher Fourceau

L'amis Jean Poule a qui nous faisons très souvent référence sur son blog a lui aussi complété :
·
L’ironie amère d’un naturaliste, homme de terrain. Vous  pouvez feuilleter sur Calaméo un PDF qu’il propose au téléchargement. Et les commentaires du billet sont aussi intéressants.

·
Will 77 s’est rendu sur place et a pris des photos : http://randowill.over-blog.com/article-paysage-en-foret-67836765.html
 


La parole est à la défense 


PDF téléchargeables (et mis sur Calaméo où vous pouvez lire et feuilleter) et sur le site de l'ONF sur ces pages : Gestion durable des forêts domaniales, produire plus tout en préservant mieux la biodiversité

Vous laisserez-vous convaincre : La production de bois résulte d’actes de gestion sylvicole qui permettent d’entretenir et valoriser le patrimoine forestier.

Témoignages des randonneurs à propos du Rocher Fourceau :
"Rencontré sur les lieux, un garde-forestier donne une explication: après l'incendie – et il y a eu ce jour-là trois départ de feu-.... qui a eu lieu cet été, il fallait commercialiser les pins d'urgence et ils n'avaient plus le choix des moyens...Disponible, pédagogue, le garde-forestier montre que des petites pousses de pin, certaines d'environ 1 cm, commencent à lever. L'éclaircissement de la parcelle ne fera qu'aider la pousse des résineux."
 
 


Vous pourrez compléter ces information avec celle de notre page consacrée à la sylviculture intensive à Bleau et retrouver beaucoup plus d'informations sur la TL²B +
 

NATURE