LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est le premier e-magazine outdoor libre et indépendant...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF
Home » , , » Sauvons la Gela déjà plus de 10 000

Sauvons la Gela déjà plus de 10 000

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 12 septembre 2011 | 16:59:00

Bonjour,
le Communiqué de presse de l'Association nous rend un peu d'espoir et nous permet d'évoquer un peu le thème du tourisme et de la protection de la biodiversité...
La Gela, déjà 10 000 signataires de la pétition
Six mois après avoir lancé sa pétition en ligne sur la plateforme "MesOpinions.com", l'Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela recueille plus de 10 000 signatures électroniques, atteignant ainsi l'objectif qu'elle s'était fixé.

Rappelons que cette association et ses nombreux partenaires (Comité Midi-Pyrénées du Club Alpin Français, France Nature Environnement 65, Comité Midi-Pyrénées de la F.F.M.E., Amis du Parc National des Pyrénées, Mountain Wilderness, Compagnie des Guides des Pyrénées, Nature Midi-Pyrénées, Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne, Syndicat National des Guides de Montagne) s'opposent au projet de création d'une station de ski entre l'entrée nord du tunnel de Bielsa-Aragnouet et la station de Piau-Engaly (Hautes-Pyrénées).

Ce projet, faisant l'objet d'une demande d'autorisation d'Unité Touristique Nouvelle (UTN), sera examiné le 4 octobre 2011 à Toulouse par la commission spécialisée UTN du Comité de Massif Pyrénées qui rendra un avis consultatif. Le préfet de la région Midi-Pyrénées prendra ensuite sa décision.

En y ajoutant les pétitions papier qui ont circulé dans la vallée, ce sont plus de 13 000 signatures qui seront adressées prochainement à madame la ministre de l’Écologie, Madame Nathalie Koscuisko-Morizet ainsi qu'au préfet de région.
http://www.sauvons-la-gela.org/2011/08/petition...
Pour consulter et signer la pétition : http://www.mesopinions.com/Sauvons-les-vallees-...

L’Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela a été enregistrée le 14 janvier 2011 en sous-préfecture de Bagnères-de-Bigorre (65). Elle est basée à Agos (Vielle-Aure - 65) et compte 450 adhérents. Outre la protection des lieux, l’association a pour objectif immédiat de suivre le bon déroulement de la procédure UTN et d’informer les populations de l’avancée du projet.
Pour ce faire, elle dispose d'un blog (
http://www.sauvons-la-gela.org ) et d'une page Facebook : https://www.facebook.com/pages/Pyreneeslagela/1...

Pour toutes informations complémentaires, envoyez un courriel à "info@sauvons-la-gela.org"

A.D.P.S.G.
Association pour la Défense et la Protection des Vallées Pyrénéennes de Saux et de La Gela



La diversité des parties prenantes (habitants de la vallée d'Aure, de Guchan et de Bazus-Aure - propriétaires des terrains, commerçants, chasseurs, professionnels de la montagne, éleveurs, écologistes, randonneurs, touristes ...) atteste d'une opposition massive à ce projet. Pour en savoir plus sur les raisons de l'opposition, consultez ce billet sur le blog de l'association :

Bien, voilà qui me permet d'aborder les thèmes difficile à concillier d'exploitation touristique et sauvegarde de la biodiversité !


Sur quoi s'appui les acteurs de ce dossier pour rendre leur décision ?

Probablement sur des rapports commandés ici et là. Et justement, il y en a un tout neuf, donc sur le dessus de la pile, qui s'appelle : "guide pratique biodiversité et tourisme"  ! Il émane de la DGCIS...

La Direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services (DGCIS) se doit de traduire les objectifs de la Stratégie nationale pour la biodiversité pour les acteurs du secteur du tourisme. Il s'agit donc de sensibiliser élus et industriels aux enjeux de sauvegarde de la biodiversité et de diffuser les bonnes pratiques touristiques qui peuvent y contribuer, tout en contribuant au développement de leurs projets !
L'idée est séduisante mais comme d'habitude, c'est un cabinet de consultant qui l'a rédigé. Autant dire qu'il ne s'est pas trop embarassé de l'avis des acteurs de terrain notamment pour les loisirs en pleine nature... Pas de concertation.Tout n'est certainement pas négatif dans ce guide mais une fois encore à quoi servent locaux quand les décisions sont prises loin des réalités du terrain ? Car ce document servira surement de référence. Et incidieusement va s'imposer à nos vallées. C'est la même chose qu'avec les désirs de certains de voir des ours dans les Pyrénées !

Pendant ce temps, sur le terrain, la biodiversité recule pour cause de surfréquentation et polution ! Et qui c'est qui mais la main à la pate pour nettoyer et défendre la nature... Les pratiquants !

Souvenez-vous, avant les vacances, nous parlions de la campagne organisée par Mountain-riders, pour le retrait des déchets dans les stations de ski...

Bilan de la saison : 7 000 bénévoles, soit 1 000 de plus qu'en 2010, se sont mobilisés pour la campagne 2011! Avec leurs petites mains, 45 tonnes d'ordures diverses et variées (plastiques, métaux, papier, mégots...) ont été collectées sur près de 130 sites en France et à l'étranger, dont 55% dans les Alpes du Nord...

Et la bonne nouvelle, c'est que cela fait 20 tonnes de moins que l'an dernier avec une nette diminution des très gros déchets ! En effet, après dix ans de ramassage, Mountain Riders constate que la taille des déchets diminue : les encombrants (machines à laver, réfrigérateurs, transformateurs et autres vieilles voitures abandonnés dans les fossés se font rares grâce à l'essor des déchetteries et au reflexe casse pour les autos). Ainsi, la quantité moyenne de déchets qui s'élevait à 400 kg par site, ne dépasse pas les 350 kg en 2011. Bon, reste l'éternel problème des mégots de cigarettes encore très présents sous les télésièges alors qu'il est si simple de les ramener dans son sac, sa poche ou d'utiliser les cendriers de poche distribués dans nombre de stations.

Enfin, puisque l'on parle des succès associatifs et du bétonnage des vallées, il faut aussi parler de loi et d'urbanisme !

Rappelez-vous, le 23 juin 2010, Benoist Apparu, Secrétaire d'Etat chargé du Logement, lançait, en comité restreint, la réforme du code de l'urbanisme avec pour objectif de faciliter la construction, en accélérant et simplifiant les procédures.

Bon nombre d'associations avait alors flairé le mauvais coup... et se sont mobilisées.
La réforme prévoyait de résoudre un paradoxe à priori insoluble : simplifier le droit de l'urbanisme tout en  luttant contre l'urbanisation, l'artificialisation des sols...
Parmi les mesures les plus contestables, un assouplissement majeur des Plans Locaux d'Urbanisme réduisait les garanties actuelles pour la préservation des terrains agricoles, naturels et forestiers, au détriment de la concertation avec les acteurs locaux et la population.
La FNE, la LPO, la Ligue Roc et FNH ont sont arrivées à mobiliser les autres collèges du Grenelle (la profession agricole et les syndicats de salariés) pour dénoncer la réforme et proposer une alternative. Elles ont ainsi obtenu la mise en place d'une vraie concertation avec de nouvelles réunions, cette fois-ci en format Grenelle (cinq collèges représentés), pilotée dorénavant par le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD). Fort de cette union, le projet a été totalement revu...


C'est une véritable victoire face aux lobbys de la construction ! Mais ne crions pas victoire, car certains éléments de la réforme restent en effet très préoccupants. Ainsi, « les secteurs de projet », nouvelle zone de construction dans laquelle on s'affranchirait du droit de l'urbanisme ordinaire et inscrits dans l'agenda parlementaire, pourraient, selon le cadre qui leur sera fixé, s'avérer être un outil puissant de dérégulation.
Communiqué de presse en PDF sur le site de la LPO.

Bref, partout où il y a une volonté de bétonner la nature il faut se mobiliser et le faire tous en semble malgré nos divergences d'opinion sur tel ou tel point de détail. Partout où il y a une possibilité de s'exprimer, il faut faire entendre sa voix. L'union fait la force...

Plus de stations de ski ou balnéaire ou de centre touristique, c'est pas la garantie de destruction quasi irreversible d'espaces naturels. Outre le béton, des milliers de touristes sur des pentes fragiles et des sols sableux, c'est beaucoup d'érosion et de modification des paysages, de la faune de la flore... Ne cedons plus au chantage à l'emploi et au développement économique, ces derniers ne sont nullement garantis à long terme...

Et Bleau n'échappe pas à la règle...
Et ca construit autour des Trois pignons
Le Guide biodiversité et tourisme :
Le guide a été conçu et réalisé par François Tourisme Consultants en s'appuyant sur les ressources mobilisées par les membres du comité de pilotage : Huttopia, Réseau des grands sites de France, Conseil national des villes et villages fleuris, UICN, Atout France, ministère chargé de l'écologie, ministère chargé du tourisme, ainsi que les ressources et expériences proposées par la communauté de veille info tourisme

Télécharger gratuitement le guide pratique (attention ! long et indigeste) :
Introduction
Chapitre 1 : Enjeux et contexte
Chapitre 2 : Réaliser le diagnostic des enjeux de ma structure

Chapitre 3 : Fiches situations - des clefs pour agir
# fiche-1: je suis porteur d'un projet touristique
# fiche-2 : je suis situé à proximité d'un espace naturel remarquable
# fiche-3 : j'aménage les espaces extérieurs
# fiche-4 : j'entretiens et je gère des espaces extérieurs
# fiche-5 : je conçois puis construit un bâtiment
# fiche-6 : je gère une structure et un bâtiment au quotidien
# fiche-7 : je cuisine ou je vends des produits alimentaires dans mon établissement
# fiche-8 : je propose des expériences de voyages
# fiche-9 : je valorise ou commercialise un établissement ou une destination
# fiche-10 : j'accueille, j'informe et j'organise la découverte de mon territoire
# fiche-11 : je participe à la stratégie et à l'organisation du tourisme sur un territoire Chapitre 4 annexes : adhésion à la SNB, études de cas, les espaces protégés, lexique, bibliographie / ressources

Pour toute information : Sébastien Baholet (DGCIS) : sebastien.baholet@finances.gouv.fr.
Ressources disponibles sur la biodiversité et le tourisme :
Documents et sites générauxExemples territoriaux et/ou d'entreprises
Jardins, espaces verts
Entreprises : outils d'information, économie de la biodiversité
Grand public : outils d'information, sensibilisation, participation ; enquêtes
Hébergement
Alimentation, restaurationEspèces menacées
Espèces envahissantes
Évaluation, services écologiques
Trames vertes et bleues, infrastructures de déplacement
Sites consacré à la biodiversité
Un portail Internet www.biodiversite2010.fr

http://www.businessandbiodiversity.org/tourism.html


Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Articles et photographie en vente sur demande
Hébergé par Blogger
Copyright © 2009. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template