LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF
Home » , » Faudra t’il attendre le retour des éco guerriers pour que cesse le massacre de Fontainebleau ?

Faudra t’il attendre le retour des éco guerriers pour que cesse le massacre de Fontainebleau ?

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 30 mai 2011 | 14:31:00

Le Massacre de la Forêt de Fontainebleau par les forestiers se poursuit...

Les coupes réalisées en foret de Fontainebleau ont toujours été un sujet très sensible. Je ne suis pas sylviculteur et loin d’être un spécialiste mais il est évident que parmi toutes les méthodes utilisées, " la coupe à blanc étoc "est la pire de toutes. Elle est critiquée par de nombreuses associations locales (ANVL, AAFF…) qui ont obtenu à plusieurs reprises leur suspension par l’ONF notamment à la fin des années 80. Des méthodes plus douces et des engagements avait été pris par le gestionnaire qu’il a respecté jusqu’au milieu des années 90.

La fin des années 90 a été marquée par de vives polémiques autour de la création d’un Parc National à Fontainebleau notamment quand un petit groupe d’éco guerriers s’est attaqués aux engins de coupe des bucherons. Ils avaient au moins réussi à faire ralentir, une nouvelle fois, les grandes coupes rases de plusieurs hectares.

 

Après une dizaine d’années de tranquillité, on constate depuis 2007, la reprise par l’office de cette ignoble méthode de sylviculture. Pire, ces grandes coupes s’accélèrent et les surfaces traitées sont de plus en plus importantes !

Mare aux Cerfs, 1999.




Outre l’aspect esthétique désastreux, le principal problème avec cette méthode réside dans la mise à nu des sols parfois sur plus de 10 hectares consécutifs ! Les sols s’y assèchent brutalement en détruisant la flore qui aurait été épargné par les roues des tracteurs... Pire, le vent y accélère plus facilement et les eaux y ruissellent fortement limitant la réhydratation du sol et le remplissage d’une nappe phréatique mise à mal depuis 2007. La faune (des insectes aux grands cervidés) perd aussi son habitat et souvent des couloirs de circulation, vous savez, les fameuse trames vertes et bleu que nous promet le ministère du développement durable !

Parlons un peu du volume pour avoir une vision globale des coupe. Dans le Document d’Objectif de Natura 2000 (DOCOB dont je reparlerai bientôt), la production moyenne de la forêt de Fontainebleau est estimée à 3.70m3/ha par an. C’est assez faible me dit on mais normal vu la pauvreté et l’acidité des sols. Sur les 17 000 ha de la domaniale, 9 903 sont classés en « série de gestion sylvicole patrimoniale ». C’est là que doivent se faire les coupes. Avec 3.7 m3/ les coupes devraient donc atteindre un volume de totale de 36 600 m3 ha annuel.

Mais que constate t’on ?


Près de 60 000 m3 prélevés en 2008 et 2009 et actuellement on tourne sur près de 85 000 m3 ! Ca fait un peu gros comme rattrapage ! Cela signifie aussi que l’exploitation s’exerce dans les « séries paysagères et d’accueil du public » qui n’en porteront plus que le nom pour certaines vu leur mocheté !Cette hausse est justifiée par les gestionnaires par l’état de dépérissement de certaines espèces d’arbres notamment les chênes pédonculés et les hêtres lié la sécheresse. C’est peut être vrai mais dans les fait, la coupe à blanc ne sélectionnent pas les arbres, elle rase entièrement le terrain, arbres sains compris !


Effet de "rattrapage" m’a-t-on dit à l’ONF. Il est vrai que la grève discrète des forestiers qui ont suspendu la transmission des PV de martelage à leur hiérarchie a fait prendre du retard… Mais si l’Etat voulait bien se donner les moyens d’entretenir ses forêt en bon père de famille, on n’en serait pas là. Que voulez-vous, les coupes sont réalisés par des bucherons « polonais » venus gagner de l’argent dans des forêts qui ne sont pas les leurs. Il n’y ont aucune attache !

Une forêt s’apprécie certes sur les siècles. Je sais bien que les paysages que nous observons à Bleau ne sont plus du tout les mêmes qu’à la fin du XIXe. Je regretterai presque parfois l’enrésinement des Gorges de Franchard et d’Apremont qui devaient être très impressionnantes en « montagnes pelées ». J'ai bien écrit "presque".
L’âge d’exploitabilité du chêne a été fixé à 220 ans et 180 ans pour les hêtres dans le plan d’aménagement sylvicole de la forêt mais visiblement, il s’agit d’un âge théorique, car sur le bord des allées bien des fûts ont moins de 100 ans.

Les voix commencent à s’élever, timidement, contre ce massacre. Fatalisme, résignation ou petits arrangement entre ONF et grandes associations ? Un peu des trois sans doute. Peu importe. Il est encore temps d’agir pour sauver notre forêt. Certains agiront à la lumière, d’autres dans l’ombre. 


parcelle 833 près de la Mare aux Evées, 5 ha, 2011source CDFF

Ecrivez à l’ONF pour protester ainsi qu’à son ministère de tutelle et à celui du développement durable. Harceler le préfet et le député de Seine et Marne. Plus les lettres seront nombreuses, plus il y a de chance que les consciences s’éveillent.


 
Le long de la RD137 cette année, des chênes jeunes et sains
Photo : courrier du Comité de défense de la Forêt de Fontainebleau
Ensemble, réclamons :

· Une réduction sensible et immédiate du volume des coupes... Les conditions de sécheresse chronique depuis 2007 auraient logiquement du conduire à une révision à la baisse des volumes de coupes et non l’inverse

· La fin définitive des coupes rases à Fontainebleau. Il existe d’autres méthodes, plus douces, préservant un certains couvert végétale et de vieux sujets nécessaire à une régénération naturelle et au maintien de toute un biotope spécifique aux arbres mourants.

· Le placement immédiat de l’ONF sous la tutelle du ministère de l’environnement et non de l’agriculture ou la création d'une nouvelle structure.

Bonne balade, dans ce qui reste de forêt...

Ne manquez pas de jetter un oeil aux premières page de mon blog, à notre site mais aussi et surtout à celui de Jeanpoule Debleau et notamment :
-
http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-arreter-les-coupes-a-blanc-etoc-a-fontainebleau-note-0560-74837960.html
- http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-52701661.html
- http://photonaturefontainebleau.over-blog.net/article-52701728.html



Parcelle 354, 8 ha dépérissant, 2011, source : CDFF
MISE A JOUR du 03 juin 2011

L'AAFF m'a fait parvenir le texte des motions adoptées à sa dernière AG dont la n° 3 concerne  la sauvegarde des paysages :

Motion n°3
Sauvegarde des paysages forestiers
du massif de Fontainebleau        


L’Association se réjouit de l’excellente coopération établie avec l’ONF, notamment celle réalisée dans le cadre du programme Forêt Patrimoine et portant sur la restauration des sentiers bleus, dont elle souligne le caractère exemplaire.

Elle note avec satisfaction la progression du projet patrimonial portant sur les carrières et abris de carriers.

Inquiète des actes de vandalisme constatés, elle rappelle son attachement à la protection du patrimoine situé en forêt, notamment celle des petits monuments.

Elle s’inquiète du dépérissement évident des arbres dans certains secteurs de la forêt et demande à l’ONF de lui indiquer quelles mesures il compte prendre pour y faire face.

Elle constate la dégradation des paysages forestiers dans certaines parties du massif des paysages forestiers, et demande à l’ONF de veiller notamment à ce que :

-Les chemins forestiers et le parterre des coupes soient préservés et remis en état par les exploitants, notamment ceux qui utilisent des abatteuses, en particulier dans  les parcelles en bordure des villes et villages ;
- l’exigence faite aux exploitants forestiers de fermer les barrières d’accès à la forêt aux véhicules soit bien respectée ;
- l’entretien des points de vue remarquables soit réalisé  de façon plus suivie ;
- l’enlèvement des grumes soit bien effectué dans les délais contractuels prévus ;
- l’entretien et la propreté des aires d'accueil soient bien assurés ;
- l’interdiction des sentiers bleus aux VTT et cavaliers soit bien respectée ;

  Elle souhaite renforcer sa concertation avec l’ONF, en particulier sur la signalétique des sentiers, les plans de coupe et l’identification des arbres remarquables.
Share this article :

5 commentaires :

  1. Est-ce que le replantage est prévu?

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et merci,
    C'est une bonne question !
    Replanter... certainement sinon le manque à gagner pour la prochaine génération de forestiers...
    Mais replanter comment et avec quoi, c'est une autre histoire !
    La régénération naturelle est impossible sans semancier donc il va falloir passer par une plantation de plein de petits pots bien alignés pour que la machine dans 100 ans puisse couper facilement... Et puis, tant qu'on y est, on va mettre du pin, ca pousse plus vite, ca brûle mieux et adapté à un sol appauvrit et chaud !

    RépondreSupprimer
  3. J'invite tous ceux qui râlent contre la sylviculture ONF à longer les réserves intégrales pour voir ce qu'est vraiment une forêt "naturelle".
    Quant aux "jeunes chênes sains" de la photo, qu'est-ce donc que ces vilaines trainées noires sur les pieds?

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    merci pour votre commentaire.

    Donc oui, je, nous critiquons les coupes rases ce qui est très différent. L'ONF est capable de belles choses quand on lui en donne les moyens.

    Les réserves biologiques INTEGRALES sont des peuplement anarchiques et parfois impénétrables mais sui garantissent la présence de biotopes menacés et bien entendu, s'elles sont dans cette état, c'est justement parce que l'ONF n'y porte pas la hache !

    Les vilaines trainées noires, c'est les traces de la lame de la tronconneuse !

    Encore une fois, je n'ai rien contre l'ONF et encore moins contre ces agents (que je respecte et dont bon nombre comptent parmi mes amis).

    Je refuse une mise sous cloche de la forêt tout comme sa privatisation (vaudrait mieux que vous lisiez les autres articles de ce blog et du site support) mais :
    - les coupes rases sont vraiment une plaie,
    - il existe pleins d'autres méthodes de sylviculture beaucoup moins agressives,
    - les moyens données pour l'accueil du public et la surveillance de ce monument qui reçoit plus de 15 millions de visites annuelle sont très insuffisants.
    - du coup, les chemins sont défoncés par les grumiers puis fermés avec les parkings,
    - du coup, les comportements stupides de nombreux visiteurs (feux, camping sauvage, destruction de gravures, déchets, abus de magnésie, balisage sauvage...) ne sont ni surveillés, ni réprimés.

    Mais bon, si vous appréciez les paysages de ces photos, vous n'êtes probablement pas un amoureux des forêts.

    RépondreSupprimer
  5. C'est assez sale, en effet... Avez vous pu constater une évolution depuis? Comme nous sommes en 2014, je serais inquiet du fait qu'il s'agisse toujours d'une question d'actualité! Sinon, j'aime beaucoup ce que vous faites. Bon courage!!!

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template