LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

Massacre forestier à Bleau !

Mis en ligne par TL De Bleau on mardi 1 février 2011 | 17:49:00

Bonjour,

A la création de cette page, je voulais juste partager avec vous quelques photos prises en Février 2011 par Patrick Bouvier et d'autres randonneurs... J'étais indigné et j'ai fait une première version totalement" à chrage"  ! Avec le temps, j'ai compléter "à décharge"... La rubrique "Onf sylviculture" des articles de ce blog suit tant l'actualité des coupes que celle des forestiers.

Le but : montrer au plus grand nombre comment l'Etat français, en n'accordant pas de moyens humains et financiers suffisants à l' Office National des Forêt pour mener à bien sa mission de gestion durable de la Forêt de Fontainebleau, met à mal la faune, la flore et le patrimoine historique.

Car ne rêvez pas mes amis, l'ONF Seine et Marne, c'est une petite poignée d'agents administratifs transformés en commerciaux par leur ministère de tutelle. Impossible pour eux de veiller correctement sur notre trésor.
Dans sa logique de réduction des déficites, l'Etat exploite parfois à outrance. Il soutraite les coupes à des bucherons parfois peut soucieux...

La forêt de Fontainebleau ne cesse de se dégrader... ne cesse d'être dégradée !


Nous consacrons sur le site des pages entières à son histoire, ses richesses, les menaces qui pèsent sur elle, les actions et chantiers menées pour sa restauration et sa sauvegadre ou le débat autour du choix du statut.

Je ne suis pas le seul et vous pouvez consultez les excellents blogs et site Web d'amis naturalistes ou randonneurs notamment ceux qui figurent dans la colonne de gauche de ce blog.



Voyez dans quel état l'ONF laisse une forêt dont on voudrait nous faire croire qu'elle peut prétendre à être un Parc National ?

Le rocher Fourceau est (pardon, était) une charmante petite zone sauvage ou, en sortant en un peu des sentiers battus (GR11) ont trouvait les plus beaux abris de carriers, témoignages de l'intense activité industrielle du XIXè et du développement de Paris.




La nature, après la fermeture des carrières en 1907 avait progressivement repris ses droits, masquant un peu les cicatrices faites par les hommes.  Ces abris un peu effrondrés, ces tas de pavés inachevés témoignaient d'un passé mystérieux.
De la forêt de Fontainebleau, à la grande époque, plus de trois millions de pavés sortaient chaque année...

Mais voilà, ces photos prisent en janvier 2010 par Patrick Bouvier et son club de randonneurs ne correspondent plus à la réalité du terrain.

Les traces des engins de coupe aurraient du les alerter...


Mais elles ne pouvaient pas les préparer à ça !



Certains me répondront que ce n'est là que des pins, qu'ils poussent très vite et que cette essence doit être éradiquée de Bleau...  Mais que dire de nos abris historiques...
Et l'ONF veut faire classer la forêt en
"Forêt de patrimoine !"

Voici des extraits et des liens vers les blogs d'où sont issues ces photos :

Nostalgiques : voilà à quoi ressemblait Fourceau avant d'après le blog de nos randonneurs :  Vestiges carriers au Rocher Fourceau

L'amis Jean Poule a qui je fais souvent référence sur son blog a lui aussi complété :
·
L’ironie amère d’un naturaliste, homme de terrain. Vous  pouvez feuilleter sur Calaméo un PDF qu’il propose au téléchargement. Et les commentaires du billet sont aussi intéressants.

·
Will 77 s’est rendu sur place et a pris des photos : http://randowill.over-blog.com/article-paysage-en-foret-67836765.html
 


La parole est à la défense 


PDF téléchargeables (et mis sur Calaméo où vous pouvez lire et feuilleter) et sur le site de l'ONF sur ces pages : Gestion durable des forêts domaniales, produire plus tout en préservant mieux la biodiversité

Vous laisserez-vous convaincre : La production de bois résulte d’actes de gestion sylvicole qui permettent d’entretenir et valoriser le patrimoine forestier.

Témoignages des randonneurs à propos du Rocher Fourceau :
"Rencontré sur les lieux, un garde-forestier donne une explication: après l'incendie – et il y a eu ce jour-là trois départ de feu-.... qui a eu lieu cet été, il fallait commercialiser les pins d'urgence et ils n'avaient plus le choix des moyens...Disponible, pédagogue, le garde-forestier montre que des petites pousses de pin, certaines d'environ 1 cm, commencent à lever. L'éclaircissement de la parcelle ne fera qu'aider la pousse des résineux."















La gestion sylvicole inquiète même les agents

de l'O.N.F

Vous avez pu lire sur le blog différentes news sur la restriction de l'accès aux forêt ou son massacre. Vous avez aussi pu prendre connaissance de la pétition lancée par un syndicat des ouvriers forestiers.

Je m'astreint en général à ne pas juger trop durement le travail des forestiers estimant que je n'en n'ai pas les compétences et en gardant à l'esprit qu'une forêt s'apprécie sur des siècles.

Toutefois, la reprise des coupes rases à Fontainebleau mais aussi ailleurs en Ile de France et même, en fait, partout, ne peut que me faire hurler. Je m'associe bien volontier à ces Naturalistes qui dénoncent les méthodes de l'office. Tous dénoncent le travail des forestiers.


Parmi les nombreux articles du blog celui ci
donnait un très grand nombre de liens vers des sites français mais aussi étrangers sur le sujet de la défense des forêts.

Parmi les pétitions sérieuses, ne manquez pas de signer celle-ci.
Daniel Prunier, entomologiste anime un site internet très intéressant pour tous les amateurs de petites bêtes. Mais plus que cela, Daniel est un ardent défenseur des forêts.

Nous avons des échanges passionnés au sujet du choix du statut pour la Forêt de Fontainebleau, lui étant pro parc national, position qu’il a défendu notamment lors des travaux de la Commission Dorst, moi étant contre.

S’il y a bien un sujet sur lequel nous sommes en accord, c’est l’exploitation outrancière de nos forêts, delle de Fontainebleau mais aussi celle de Verrières (91) toute proche. C’est donc naturellement qu’il est devenu responsable de l’association des amis du Bois de Verrières auquel il consacre une page (Le bois de Verrières).

Nous aimons assez cet extrait un peu "extrémiste" mais pas faux vu de loin de sa page consacrée à la sylviculture où il expose sa vision de naturaliste vis-à-vis de l’administration forestière :
« Le forestier est à la forêt ce que le peintre en bâtiment est à la peinture artistique (sauf que lui ne se permet pas d’aller barbouiller les œuvres du Louvres avec son rouleau ). La simplification, l’uniformisation, le traitement en grande surface, sont pour lui le moyen facile d’accéder à son objectif : le rapport maximum. Peu lui importe les espèces qu’ il détruit. Leur existence l’ indiffère.
 Par contre, il ne peut ignorer que ce qu’il fait est néfaste, puisqu’on le lui dit depuis longtemps, mais tel un garnement, il le fait quand même car il se croit invulnérable. Il sait qu’ une coupe rase c’est pas bien, mais il se justifie en prétendant qu’il va replanter après, tout en sachant que la forêt sera définitivement défigurée. Il modélise la forêt sur sa propre structure mentale, c’est à dire qu’ elle doit être simple. Mais qui dit simple dit pauvre. Sa culture forestière se résume en général à dix noms d’ essences dont il connaît par contre parfaitement le mode d’emploi pour les amener à leur optimum de production.
Mais la faune associée à l’essence qu’ il cultive est sans intérêt pour son objectif. Pour lui, le destin naturel de l’arbre est de finir débité en planches. Drapé dans ses certitudes et sa suffisance, le forestier saccage chaque jour un peu plus la nature qu’ il prétend défendre.
Pourquoi cet acharnement à se promouvoir défenseur de la nature ? Il se comporte comme ces parents maltraitants jurant bichonner leurs enfants en mentant effrontément. S’il la défendait réellement, il n’aurait pas besoin de le proclamer aussi haut. Un mensonge crié fort n’en est pas pour autant une vérité. Il est en proie aux critiques d’un public de plus en plus averti, qu’il essaye de convaincre avec des arguments grossiers et paradoxaux qui bousculent le simple bon sens. S’ il concède quelques miettes protectrices à la nature, il les exhibe ostensiblement pour accréditer l’ image de protecteur qu’il veut se forger dans l’opinion. S’ il protégeait réellement la nature, ça se verrait et il n’aurait pas besoin de le prouver avec tant d’énergie. Ce n’est pas pour le bien de la nature qu’il  " soigne " la forêt mais bien pour en tirer le maximum. Donc il faut mentir toujours plus, jusqu’à l’ absurde, et défendre l’ indéfendable. Il faut vendre une nature qui se vide pour une nature préservée. Les naturalistes et autres observateurs ont remarqué depuis longtemps la tricherie. »

Les reproches qu’il fait à l’ONF sont nombreux et bien illustrés :
·              les coupes rases.
·             le labour.
·             les traitements chimiques.
·             les drainages.


Revue de Presse


SEINE-ET-MARNE.
La forêt de Fontainebleau menacée
1 500 arbres abattus, 5 000 hectares sur 17 000 touchés… La forêt de Fontainebleau est victime de la tempête de 1999 et du réchauffement climatique.


« Un prétexte pour tout abattre »
Olivier TOURNAFOND président du comité Natura 2000

14.02.2010
Du côté des écologistes, qui connaissent bien le dossier de la forêt de Fontainebleau, c'est la colère qui règne, à propos de cette nouvelle coupe rase. Ainsi Olivier Tournafond, président du comité Natura 2000 (réseau européen de protection de la nature), ne mâche pas ses mots. « Il n'y a aucun contrôle extérieur à l'ONF sur ce genre de décision. D'après mes informations, seuls 10 % de ces chênes dépérissaient. Et l'on prend ce prétexte pour tout abattre. Une fois de plus, on défigure la forêt, unique de par ses paysages. Là, c'est fichu pour trois cents ans. Je vais faire appel à des scientifiques pour y voir plus clair. » Etonnement également du côté d'Hubert Turquet, président de Bois-le-Roi Environnement, commune qui jouxte la parcelle rasée. « Nous militons pour le parc national, pour justement éviter ces dérapages. Il n'y a eu aucune concertation dans cette affaire. On se demande à quoi sert le comité de pilotage de la forêt de Fontainebleau que doit réunir régulièrement le préfet. C'est un comité fantôme. Là on semble faire passer des intérêts économiques avant celui de la biodiversité. »

Les destructions de l'ONF en forêt de la Malmaison dans les Hauts de Seine soulèvent elles aussi l’indignation des franciliens. Là aussi, les photos sont choquantes !http://www.inforet.org/article.php3?id_article=105

Ne manquez pas en bas de ce blog (tout en bas) de visionner le reportage "les forçats de la forêt". Un reportage de Anna Salzberg, de GLOBAL MAG, tourné dans les forêts lorraines, des forestiers, des militants Syndicaux de l'Onf, des représentants d'associations s'exprimeront sur la dérive productiviste de la politique forestière nationale, en pleine année internationale de la Forêt.

La déforestation touche tous les massifs forestiers. Une réaction au niveau nationale s'organise. Vous trouverez en cliquant sur ce lien un document inquiétant quant à l'avenir de nos forêts.

SAFHEC
Société des Amis des forêts d'Halatte, Ermenonville et Chantilly.
Plus loin
FOND BRUNO MANSER
Association pour les peuples de la forêt pluviale
KRAPO ARBORICOLE
Un excellent site dédié à l'arbre, très documenté, à consulter sans modération.
MISSION FORÊTS DU WWF
Daniel Vallauri, spécialiste en écologie forestière, avec l'aide de son équipe et de scientifiques, a mis en ligne au format "pdf" l'ensemble des documents qui vous serviront à appréhender la complexité des forêts, les interactions, une somme de documents utiles à ceux qui veulent aider la forêt dans leur dialogue avec les forestiers et les élus.
PROSILVA FRANCE
Prosilva est une association de forestiers qui utilise la dynamique naturelle de la forêt pour promouvoir une sylviculture respectant la biodiversité. Travaillant dans la forêt privée ils ont su prouver qu'écologie et économie pouvaient faire bon ménage.
L'HOMME QUI PLANTE UNE FORÊT
Non, ne vous bercer pas d'illusion, c'est à Madagascar. Peut-être faudra-t-il en arriver là en France pour que des bonnes volontés se penchent sur ce qui restera de la forêt.
Robin des Bois (Association de protection de l’Homme et de l’environnement) http://www.robindesbois.org/ 
Rapport « Gaymard » (27 janvier 2010)
Livre Vert concernant la protection des forêts et l’information sur les forêts dans l’Union Européenne Association A.R.B.R.E.S (Protection des arbres remarquables) : http://www.arbres.org/
Jérome Hutin (Photographe et défenseur des arbres vénérables) http://arbresvenerables.free.fr/ 


Share this article :

0 commentaires :

Speak up your mind

Tell us what you're thinking... !

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template