LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

12 règles de bonnes pratiques en forêt

12 règles de bonnes pratiques en forêt
Relisez la charte ONF

Effacage de circuits par les motards !

Mis en ligne par TL De Bleau on mercredi 19 janvier 2011 | 12:21:00


De passage sur le site des Cent Marches de La Padôle (Essonne) mi-janvier, Pascal Etienne a eu la désagréable surprise de voir les signes des quatre circuits bombés en noir sur tous les blocs du plateau.

C’est probablement le fait de trialistes cherchant à reconquérir leur terrain de jeu, comme le montrent les nombreuses traces sur les rochers. Les circuits devraient être repeints rapidement par le club FSGT de Sainte Geneviève des Bois, mais si les motards s’entêtent, à ce jeu nous serons vite perdants puisque plusieurs heures de travail sur deux couches peuvent être anéanties en dix minutes de bombage...
Pascal met donc en ligne sur le site du COSIROC dans l’article sur La Padôle le topo des quatre circuits pour en augmenter la fréquentation. Lien ci dessous.
Merci Pascal pour l'info et la photo.

Share this article :

5 commentaires :

  1. Pourquoi: LES MOTARDS!??
    Bleausard depuis ma plus tendre enfance, pratiquant la moto en tout terrain et connaissant bien le site de La Padôle, je suis sceptique (et un peu outré) quant à l'accusation gratuite lancé par cet article. Non, ce n'est pas parcequ'il y a des traces de passage en général et de pneus en particulier que "les motards" ont bombés nos si gracieuses petites flèches. Dire en revanche, qu'UN ou PLUSIEURS CRETINS ont cru bon de vider leur bombe de peinture sur le gres de tous, serait plus judicieux. Aussi, Amis à deux pattes, à deux temps et à quatre pattes, Venez nombreux découvrir ce si jolie massif, loin du cuvier, de ses détritus et autres prises patinées (Mais là, on ne peut décemment pas accuser les motards).@+
    Toto de l'I.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Toto,
    L'accusation n'est pas tout à fait gratuite et je suis bien d'accord peut dérranger.
    J'ai déjà répondu dans le post d'avant sur sa pertinence en évoquant d'autres pistes.
    L'analyse des traces sur le site ne permettait pas d'affirmer que le bombage était lié à la pratique du trial mais qu'il a été fait par une personne circulant à moto et, c'est vrai, cela ne veut pas dire la même chose ! (pardon)

    Crétin peut être mais assez intélligeant pour ne pas vider sa bombre sur les premiers blocs venus ! Le suspect a consciencieusement camouflé les balises du circuits d'escalade (du genre de ce qui avait été fait à la Ségognole au milieu des années 90). L'intention est donc bien de nuire aux grimpeurs et non d'exprimer sa rage urbaine sur des bouts de cailloux.

    Comme toi, j'adore le site de la Padôle et, en générale, les sites sauvages et peu fréquentés. Je ne fais pas de moto mais du VTT. Je ne mélange pas les deux ! Il y a des sites de grimpe où j'adorerai faire quelques descentes mais je sais combien la mutiplication des passages d'un VTT dans une pente sensible à l'érosion peut causer de dégâts. Je ne sais pas où tu pratique la moto tout terrain mais tu peux comprendre que le dégats qu'elle cause et le bruit qu'elle produit ne soit pas du goût de tous notamment dans un site qui était déjà fréquenté par les grimpeur dans les années 40.

    Bref, mille excuses si tu t'es senti visé par cette accusation un brin provocatrice. La colère sans doute. Pense au temps passé par les bénévoles qui ont du effacer la bêtise du crétin et repeindre les circuits !

    Au passage, merci de nous adresser une liste des sites de pratique de moto tout terrain dans le coin pour que nous puissions conseiller ceux que nous croisons dans les sites de grimpe.

    RépondreSupprimer
  3. VIVE L'ESCALADE, VIVE LE CODEVER !!! par toto de l\\\'i ~ 17.03.2011 11:47
    Bonjour Greg,
    Pour répondre brièvement, Moi non plus, je ne confond pas les deux pratiques. Etant un enfant du crû, je regrette cependant l'incompréhension de nombreuses personnes vis à vis des loisirs verts et milite (un peu) au sein du CODEVER, collectif qui regroupe l'ensemble des pratiquants des loisirs verts (Moto, VTT, 4x4, cavaliers etc.) pour que la circulation dans les chemins soit un droit.

    Malheureusement, je ne peu t'adresser une liste des sites de pratique du Triail ou de l'enduro loisir (randonnée en moto tout terrain) car il n'en existe pas d'officiel, il n'y a que des spots parfois connu du seul pratiquant. En règle général l'enduriste connait ou recherche de petits chemins, souvent boisés et présentant des secteurs dits de "franchissement" adaptés à son niveau. Bref, la voie de la liberté.

    Le seul conseille que je puisse donner est d'entamer une discussion avec les protagonistes (parfois très jeunes et manquant d"éducation enduriste"). Ce que je fais régulièrement. Conscient des désagréements que le passage occasionnel de nos machines peuvent produirent dans notre région, j'ai opté soit de rouler en semaine (ce qui entretient les chemins que les agriculteurs ont vite fait de faire diparaitre sous le soc de leur charrue mais c'est un autre débat...) quand mon emploi du temps le permet, soit de partir dans l'Yonne (où il n'y a pas que le Saussois mais on peu toujours y concilier les deux dans le cas présent).

    Voilà, merci pour ton brin provocateur, cela m'a permis d'évoquer le CODEVER et l'enduro loisir qui est actuellement une pratique un peu stigmatiser alors qu'elle est malgré tout très marginale.
    Enfin, cela me permet de saluer le travail méconnu des bénévoles pour faire vivre et entretenir nos si jolie sites d'escalade. Merci à vous.

    Bleausardement.

    RépondreSupprimer
  4. Vive les défenseurs de la libre circulation par Greg de la Forêt ~ 18.03.2011 10:06
    Bonjour Toto,

    Tu fais bien d'évoquer le CODEVER que j'ai découvert il y a peu lors d'une réunion à l'Assemblée Nationale au côté de Jean Lassale lors d'une discussion avec Patrick Huet sur la loi sur les Parcs Nationaux.

    Avec 500 000 pratiquants revendiqués, ont est loin d'une pratique marginale... et les dégâts causés par les engins motorisés (voir les cavaliers ou VTT) ne sont pas annodins quand le site n'est pas adapté.

    Nous militons dans le même sens, "la liberté de circuler et pratiquer nos loisirs" (ce qui est un brun égoïste au regard de la protection impérieuse de la nature ;-).

    Pour ce qui est des sites d'escalade de Fontainebleau, de l'Essonne et des Yvelines, je considère que par la nature de leur sol, ils sont trop fragiles pour que la circulation des motos, quads, VTT... y soit autorisée.

    En ce qui concerne La Padôle, je te renvoie au point 2 de la "charte" du Codever "Pas de hors piste : il est rigoureusement interdit de sortir des chemins, qui doivent généralement présenter au minimum la largeur d'une voiture." et au point 1 : "Le tout terrain se pratique sur les chemins et dans les sites adaptés..."
    Rappelons que la loi Lalonde interdit à tout les véhicules motoriser de circuler dans les espaces naturels en dehors des voies de circulation ouvertes. a ce titres, les sentes et sentiers, ne sont pas accessible à ce type d'engins.

    Voilà, voilà... maintenant, comme toi, j'adore faire une petite descente ponctuée d'obstacles et pour cela, l'Essonne abrite quelques chaos rocheux fort sympathiques dans des forêts privées, déserts en semaine. Certains sont même traversés par des chemins.

    Merci pour le soutien aux traceurs de circuits.
    Bleausardement

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour,
    il y a 1 ou 2 ans, un dimanche, je suis venu de Bagnolet pour grimper/ marcher à la Padôle.
    J'ai dû aller ailleurs, ce n'était que fumées d'échappement, un bruit d'enfer et surtout j'étais avec des enfants, qui risquaient de se faire écrabouiller si on les lâchait 2 secondes: les motards s'en donnaient à coeur joie au beau milieu des blocs, avec le but évident de nous faire dégager. Les arguments échangés étaient consternants : "on fait ça tous les WE, on est chez nous", etc.
    La loi est effectivement très précise là-dessus, il ne faut pas hésiter à en faire usage:
    j'ai ainsi fait condamner des quadistes qui roulaient en plein dans les mares protégées sur la platière au-dessus du restau à Beauvais Télégraphe.
    Oui, DANS les mares, et ce malgré nos tentatives d'explications sur la fragilité du site.
    Les numéros de plaques des engins, des témoins, et un gendarme de Mennecy a traité l'affaire.
    Jean-Christophe

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template