LA TRIBUNE LIBRE DE BLEAU et Cie est la fusion des 4 précédentes éditions de la TL2B, TL2Bleau...

Le Printemps est là

Le Printemps est là
Relisez la charte ONF

Les déchets abandonnés une vraie plaie

Mis en ligne par TL De Bleau on lundi 1 janvier 2001 | 11:27:00

Dans leur appropriation temporaire du massif, les visiteurs laissent souvent une trace bien visible de leur passage : les détritus. Cette ignoble carte de visite témoigne de leur non respect des lieux et en dit beaucoup sur leur identité. 

Reliefs de paniers repas de collectivités oubliés ici par un centre aéré ou une école, restes de fêtes et bivouacs estudiantins par là, sans parler de la poubelle du repas familiale avec couches sales de bébé en prime déposée aux abords du parking ou négligemment glissée sous un bloc, côtoient parfois les détritus militaires dans les Trois Pis ou les vieux chiffons et bouts de straps des grimpeurs ! On peut ajouter certains déchets polluants abandonnés par des artisans peu scrupuleux pour ne pas payer la mise en décharge et les restes de vieilles propriétés privées...

A la Tribune libre de Bleau, nous suivons pour vous ce dossier des déchets avec beaucoup d'attention et vous retrouverez tous les articles consacrés à leur sujet à la rubrique "déchets". 

On n'y parle de ceux des visiteurs, des décharges industrielles mais aussi de ceux abandonnés qui sont rammassés par les bénévoles à Bleau comme en montagne...

A la fin de cette page retrouvez des liens vers nos principaux articles. Une page actions et chantiers de bénévoles est consacrée aux opérations de terrain !

On nous demande souvent, "mais pourquoi n'y a t'il pas de poubelle" à Bleau ?
Parking dans les Trois Pignons en 1984 !
Corbeille trop petite et non fermée mais c'est pas grave, je vais en mettre un de plus...
Au début des années 90, pour le ramassage des 6 000 m3 d'ordures en forêt, l'ONF déboursait près de 150 000 euros par an ! Deux camions tournaient toute l'année pour vider les 900 corbeilles... Jusqu'en 1995 environs, les poubelles étaient ramassées au moins une fois par semaine par le service forestier qui s'empressait de les entasser dans cinq décharges à ciel ouvert en pleine forêt faute de moyens ! Faute d'un passage plus régulier, faute de poubelles adaptées, les sacs poubelles des visiteurs avaient une furieuse tendance à s'entasser autour de la corbeille en attendant le passage du camion. Comme cela pouvait prendre plusieurs jours, les renards et autres corbeaux avaient tout le temps de venir goûter vos restes. Le non comestible s'étallait alors sur plusieurs dizaine de mètres autour du parking !

C'est le groupe technique ONF des Trois Pignons qui expérimenta la suppression des poubelles en 1995, remplaçant chaque corbeille par un panneau "stop" vert orné d'une chouette. Si les premiers weekends qui ont suivi la pose des panneaux, on a pu voir ici et là des petits sacs accrochés à ces panneaux, la plupart des usagers réguliers et occasionnels avait pris l'habitude de remporter ces ordures chez eux. Fort du succès, car c'est bien plusieurs dizaines de tonnes de déchets qui chaque année sont rammenées par les visiteurs en ville au lieu d'aller pourrir au milieu de la forêt, la mesure fut généralisée à l'ensemble du domaine forestier.



Forêt des Grands Aveaux (91) en 2011
Finalement, là où les poubelles sont restées, la
situation n'est pas meilleure

Hélas, depuis 1995, la fréquentation a encore augmentée et le public considérablement changé.
Nous voyons donc de nouveau les déchets s'amoncelés dans certains sites. Quelques uns disparaîtront assez vite comme le PQ ou le mouchoir en papier surtout s'ils sont recouverts de terre ou de feuilles mortes. Vos épluchures de fruits et cette peau de banane dont bien des grimpeurs se débarrassent au cours de leur marche d'approche mettront parfois plus d'un an avant de disparaître. Dans certaines conditions, notamment en altitude ou dans des milieux secs, il faut parfois attendre deux ans avant que la nature n'achève son travail de décomposition. Deux ans où votre "carte de visite" sera exposée à la vue de tous ! Les filtres de vos mégots mettent plus de deux ans avant de s'intégrer dans le sol et le chewing-gum plus de cinq ans. Quant aux boîtes de conserve en fer blanc, elles mettront de 10 à 100 ans pour disparaître. Là encore, tout est une question de conditions atmosphériques et de nature du sol. A Bleau, on en trouve encore beaucoup autour des anciens bivouacs des années 50 et certaines ne sont pas trop rouillées... Votre gobelet de pique-nique, le sac plastique de la poubelle, etc. mettront eux plusieurs centaines d'années avant de disparaître ! Quant à la cannette de bierre en verre, il faudrait 4 000 ans à la nature pour la digérer.

Les associations d'usagers dont le CAF et le COSIROC pour ne citer que celles des grimpeurs oeuvrent au retrait des déchets depuis des décénies. Outre la sensibilisation au travers de leurs ouvrages et lors de leurs sorties collectives, elles ont réalisé de nombreuses opérations de nettoyage notamment sur les sites d'escalade. 

23 sept 2001 Plus de 250 bénévoles du monde de l'escalade et de la randonnée
participent à notre Clean Up day ! Ici le premier tas de débris aux abords de la Gorge
aux chats. Les déchets sont les reste d'anciennes propriétés privées...


En 2001, avec l'aide du fabricant de corde Béal, nous lancions le 1er Clean Up Day de Fontainebleau ! L'idée était de retirer les nombreux restes des anciennes propriétés privées des 3 Pis entre la Canche aux Merciers et le Rocher du Potala en passant par la Gorge aux chats, La Roche aux Oiseaux... Très médiatisée et fortement soutenue, cette opération fut un vrai succès. (voir la page actions et chantiers) Il y en eut beaucoup d'autres comme celle qui a consisté à démonter d'anciens abris de chasseurs ou en septembre 2008, notre première opération coup poing au Bas Cuvier !

Le combat n'est pas perdu mais il faut sans cesse informer et éduquer les visiteurs et ramasser leurs détritus. A la longue, c'est usant... En 2012, La Tribune Libre de Bleau a reçu de nombreux soutiens qui nous l'espérons, porteront leurs fruits au moins chez les grimpeurs... 


Mais les bénévoles sont bien seuls et se sentent parfois abandonnés par les pouvoirs publics.

En effet, en dehors des actions des bénévoles qu'ont fait l'Etat et le gestionaire de la forêt pour dépolluer les sites ?! Côté ramassage, pas grand chose mais en ont-ils les moyens ? Côté dépollution des décharges de la forêt ou des anciens terrains militaires, là c'est le néan... Il faudra certainement attendre un accident, une explosion, un mort, que sais-je, pour avoir un semblant de réaction.

Fiction me disent certains. Je dois halluciner alors... Heureusement, je ne suis pas seul à avoir des visions... alors, il vaut mieux peut être prendre en compte le témoignage d'un photographe spécialiste de Fontainebleau. Ses appareils ne mentent pas. Allez-donc voir sur son site.
Comme il l'écris lui même :

" Ces déchets constituent une véritable menace pour notre environnement (une bombe à retardement). Oubliés de tous ou presque ces sites sont en complète infraction avec les lois actuelles.
Les promoteurs du parc national ont sûrement dans leurs cartons la solution et les crédits pour résoudre cet épineux problème.
L'inventaire, fait avant le classement en forêt de protection pour l'ONF, ne mentionne à aucun moment cette richesse locale !
Je doute fort qu'un quelconque état recense ces dépôts d'ordures dans le futur projet de parc ! "


Réalisée à Bleau et sans trucage par l'auteur des lignes précédentes
Merci Jipé



Donc, lors de votre prochaine visite, pensez-y. Ramassez et remportez en ville ces choses qui n'ont rien à faire dans la nature. Une paire de gants et un petit sac et le tour est joué !

Attention, certains déchets peuvent être toxiques voir explosifs. Merci de nous les signaler avec précisions. Voir notamment notre article sur les munitions...

Si vous manquez d'idées sur les sites à nettoyer, regarder notre page carte des déchets

En Avril 2011, nous avions tenté d'impliquer les fabricants et distributeurs de matériel de montagne notamment avec un jolie poisson d'avril détournant leur logo. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque, quelques jours plustard, nous décrouvrions le team de Black diamond europe, venu nettoyer notre forêt, sans rien dire, sans rien demander ! Bravo ! 


This past Easter weekend was one of the year's busiest times for the boulders of Fontainebleau, and a crew from Black Diamond's European offices (along with BD athlete Nalle Hukkataival) were there, ready to make a difference. The group had self-organized a grassroots clean up and education event, which they dubbed "Chasin' The Rubbish." The group rocked up in the mornings to three of the forest's most popular areas (Bas Cuvier, Isatis and Trois Pignons) and rallied the 5000-plus boulderers there that weekend to help clean up the forest by handing out recyclable trash bags, as well as educated boulderers about how to care for the boulders. The plan: fill a trash bag, return the trash to BD in the parking lot, and the BD crew would dispose of it all. The result: more than 1200 bags handed out and more than 250 kilos of trash collected. Wow!
Below is a report from Nalle about the weekend's efforts, as well as this quick video with Nalle that captures the spirit of this fantastic grassroots effort to keep Fontainebleau's boulders beautiful.
====================================
I spent my Easter in Fontainebleau, helping out with a Black Diamond organized event called Chasin' The Rubbish. Fontainebleau is one of the biggest and best-known bouldering areas in the world and Easter is the busiest time of year there. Climbers from all over the world come to visit the forest and it can get very crowded at the boulders. One day we counted over 500 cars in the Trois Pignons parking lot alone. That's thousands of people in just one of the areas. With crowds like this, the impact on the climbing areas is big.
One of the biggest issues in Fontainebleau seems to be trash and so that was the main focus of the event. We wanted to get three messages across to people visiting the areas:

- Don't leave ANY trash in the forest, and if you see thrash on the ground pick it up - Clean your shoes before climbing, because dirty shoes severely polishes the footholds- Brush off tick marks and chalk, so holds won't get polished

For most climbers these things are, and should be, obvious but it's good to remind people (for example, not everyone was aware that climbing with dirty shoes is bad for the rock). The purpose of this event was not so much to directly go clean up climbing areas, but more so to educate people to do their own part in keeping the forest clean. However, with the help of a lot of people we managed to remove about 250 kilos of trash from the climbing areas over three days!! Bas Cuvier, especially, was looking cleaner than I've ever seen it!


Luckily there haven't been any area closures in Fontainebleau yet, but the traffic can be seen on polished holds and worn through footholds everywhere. We can all do our part to keep the areas open and in good condition also in the future. It's important to remember that YOUR impact on the areas is just as big as anyone else. Happy climbing to everyone!“
— Nalle





Au viaduc des Fauvettes (notre falaise parisienne) après une action de bénévoles.
Share this article :

1 commentaire :

  1. L'association Let's do it France va effectuer une opération de ramassage de grande ampleur le 22 septembre (http://www.letsdoitfrance.org/). C'est une opération qui a eu du succès dans des pays étrangers, et c'est la première édition en France.
    Est-il possible de poster des photos géolocalisées (prises avec un smartphone) de ces décharges sauvages sur la base de donnée du site internet ?

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos encouragements, commentaires, informations, témoignages ou critiques. En cas de difficultés, jetez un oeil à la page FAQ ou adressez-nous un mail.

Nombre total de pages vues

Rechercher dans ce blog

Translate

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B

Rejoignez les 1000 fans de la TL2B
Pour encore + de news + d'échanges + de rapidité
 
Support : Auteur photographe : Greg Clouzeau | Fontainebleau Histoire (NOUVEAU !) | Devis sur demande
Proudly powered by Blogger
Copyright © 2011. Tribune Libre de Bleau et Cie - All Rights Reserved
Template Design by MASKOLIS Published by Mas Template Johny Template